Cosne sur Loire


Cosne sur Loire

Cosne-Cours-sur-Loire

Cosne-Cours-sur-Loire

Pont suspendu au-dessus de la Loire
Pont suspendu au-dessus de la Loire

Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Bourgogne
Département Nièvre
(sous-préfecture)
Arrondissement Cosne-Cours-sur-Loire
(chef-lieu)
Canton Cosne-Cours-sur-Loire-Nord et Cosne-Cours-sur-Loire-Sud
(chef-lieu)
Code Insee abr. 58086
Code postal 58200
Maire
Mandat en cours
Alain Dherbier
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Loire et Nohain
Site internet www.mairie-cosnesurloire.fr
Démographie
Population 11 185 hab. (2006)
Densité 210 hab./km²
Gentilé Cosnois, Cosnoises
Géographie
Coordonnées 47° 24′ 44″ Nord
       2° 55′ 39″ Est
/ 47.4122222222, 2.9275
Altitudes mini. 138 m — maxi. 252 m
Superficie 53,3 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Cosne-Cours-sur-Loire est une commune française, située dans le département de la Nièvre et la région Bourgogne. La commune est communément appelée Cosne.

Elle résulte de la fusion au 1er janvier 1973 des communes de Cosne-sur-Loire et Cours.

Sommaire

Géographie

Carte de la Nièvre

Cosne-Cours-sur-Loire est la deuxième ville de la Nièvre en nombre d'habitants.

Elle est située au nord-ouest du département, au confluent de la Loire et du Nohain.

Transports

La ville est reliée à Paris par l'autoroute de l'Arbre A77, la RN7 et la ligne de chemin de fer Moret - Clermont-Ferrand.

Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, la ville était reliée à Saint-Amand-en-Puisaye par un train en voie métrique appelé « le Tacot » (locomotive de type Corpet-Louvet) qui servait notamment à acheminer les poteries de Saint-Amand-en-Puisaye et serpentait à travers la campagne via Saint-Vérain (où la gare est toujours visible) et Saint-Loup. La faible rentabilité du transport voyageur et les 55 passages à niveau non protégés ont conduit au démontage intégral de cette ligne dont l'ouvrage le plus impressionnant était le viaduc en fer de Cosne-sur-Loire.

Histoire

L'établissement de la ville date dès la Préhistoire.
Puis le site de Cosne est le carrefour de plusieurs affrontements à travers l'Histoire tels que la guerre de Cent Ans et les guerres de religion.

Vers le XVIIe siècle, la ville commence à se développer grâce à l'industrie métallurgique et à la navigation sur la Loire où seront acheminés les différents objets de cette industrie prospère à l'époque.

Pierre Babaud de La Chaussade fonda les Forges de La Chaussade qui devinrent les Forges Royales de La Chaussade où on fabriquait des ancres, des canons et d'autres accessoires pour la Marine Royale. La production était acheminée par la Loire qui était un fleuve navigable à cette époque. À partir de 1860, les forges commencèrent à péricliter avec l'arrivée du chemin de fer qui remplaça peu à peu les voies navigables de France. Les forges fermèrent définitivement en 1872.
Aujourd'hui, il ne reste que le portail de ses forges avec une plaque où est écrit un extrait d'une lettre de Madame de Sévigné qui a visité les lieux le 30 septembre 1677[1].

L'activité industrielle métallurgique a connu une grande importance pour le développement de Cosne jusqu'à aujourd'hui. Les années 1990 et le début de la décennie 2000 ont connu une large crise dans ce secteur qui fut l'activité principale de la ville pendant plusieurs siècles.

En 1833 fut construit le premier pont sur la Loire qui fut détruit pendant la Seconde Guerre mondiale.

Héraldique

Blason Blasonnement
D'azur à trois merlettes d'argent

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 1977 Jacques Huyghües des Étages PS Député
mars 1989 mars 2008 Didier Béguin UDF, puis NC Député
mars 2008 en cours Alain Dherbier PS

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[2] et INSEE[3])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
4 703 4 709 5 321 5 823 5 987 6 212 6 308 6 598 6 326
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
6 147 6 340 6 575 6 210 6 851 7 401 7 790 8 672 8 610
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
8 582 8 437 8 734 7 158 7 035 7 289 7 840 7 913 7 827
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
8 802 9 601 12 088 12 463 12 123 11 399 11 185 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Économie

La ville possède une antenne de la chambre de commerce et d'industrie de la Nièvre.

Le cuisinier Laurent Chareau a ouvert le restaurant Le Chat au proche village de Villechaud[4].

Lieux et monuments

L'abside de l'église Saint-Aignan, d'après Viollet-le-Duc
  • Église Saint-Jacques (ancienne collégiale Saint-Laurent) du XVe siècle classée monument historique depuis le 1er octobre 1930.
  • Église Saint-Aignan classée monument historique depuis 1862.
  • Monument édifié en l'honneur du député républicain Jean-Baptiste Baudin, mort sur les barricades le 3 décembre 1851. Ce monument, comme d'autres en France, est le résultat de la « souscription Baudin » qui touche le pays en 1868.
  • Plaque commémorative, posée au cimetière Saint-Agnan le 2 novembre 2000, en l'honneur de Roger Bricoux. Il était l'un des musiciens de l'orchestre du Titanic et décéda dans le naufrage. Il est né à Cosne en 1891[5].
  • Le lycée porte le nom de Pierre-Gilles de Gennes depuis le 1er septembre 2007.
  • Le portail « Sévigné », un vestige des Forges Royales de La Chaussade, ainsi qu'une ancre fabriquée dans ces forges, exposée au jardin Sévigné.
  • La rue du mulet, la plus ancienne de la ville.
  • L'ancien palais de justice.
  • Le Musée de la Loire (qui est depuis la fin des années 1980 établi dans l'un des bâtiments conservés de l'ancien collège de Cosne construit au XIXe siècle).
  • L'île de Cosne est une île sur la Loire où se situent le camping, un boulodrome et un hippodrome.
  • La salle des fêtes qui est l'un des bâtiments conservé de l'ancienne Câblerie francaise donnant sur la Loire et le Nohain.

Environnement

La ville est récompensée par trois fleurs au palmarès 2007 du concours des villes et villages fleuris[6].

Jumelages

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

Notes et références


  • Portail de la Nièvre Portail de la Nièvre
Ce document provient de « Cosne-Cours-sur-Loire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cosne sur Loire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cosne-sur-Loire — Cosne Cours sur Loire Cosne Cours sur Loire Pont suspendu au dessus de la Loire Détail …   Wikipédia en Français

  • Gare de Cosne-sur-Loire — Cosne sur Loire Extérieur de la gare, entrée du bâtiment voyageurs. Localisation Pays France Ville Cosne Cour …   Wikipédia en Français

  • Cosne-Cours-sur-Loire — Cosne Cours sur Loire …   Deutsch Wikipedia

  • Cosne-Cours-sur-Loire — 47° 24′ 44″ N 2° 55′ 39″ E / 47.4122222222, 2.9275 …   Wikipédia en Français

  • Cosne-Cours-sur-Loire — Original name in latin Cosne Cours sur Loire Name in other language Cosne sur Loire, Cours, Kon Kur sjur Luar, konu=kuru=shuru=rowaru, lu wa er he pan ke si nei ku er, Кон Кур сюр Луар, State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 47.41101 …   Cities with a population over 1000 database

  • Cosne-Cours-sur-Loire — Bridge over the Loire River in Cosne Cours sur Loire …   Wikipedia

  • Cosne-Cours-sur-Loire — Saltar a navegación, búsqueda Cosne Cours sur Loire Escudo …   Wikipedia Español

  • Cosne-Cours-sur-Loire (Arrondissement) — Arrondissement Cosne Cours sur Loire Staat Frankreich Region Bourgogne Département Nièvre Unterpräfektur Cosne Cours sur Loire Einwohner – insgesamt –  …   Deutsch Wikipedia

  • Neuvy-sur-Loire — Neuvy sur Loire …   Wikipedia

  • Mesves-sur-Loire — Mesves sur Loire …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.