Chantal bouvier de lamotte


Chantal bouvier de lamotte

Miss France

Miss France
Chloé Mortaud.jpg
Titulaire actuel : Chloé Mortaud
Première:
Agnès Souret
Formation:
1920

Miss France est un titre annuel d'un concours national de mannequinat, donné à la gagnante de l’élection du même nom.

L'élection est diffusée à la télévision, présidée par Geneviève Mulmann dite « de Fontenay » et organisée par la société Miss France, Miss Europe, Miss Univers, qui détient la marque Miss France.

Sommaire

Règlement

La finale consiste à faire élire par un jury composé de personnalités artistiques aux horizons variés et accessoirement par les votes des téléspectateurs , celle qui, pendant une année entière, portera le titre de « Miss France ». Les candidates sont les jeunes « Miss régionales », choisies pour représenter les diverses régions de France métropolitaine et d’outre-mer.[1]

Pour devenir Miss France, il faut impérativement :[2]

  • être née de sexe féminin, de nationalité française,
  • avoir un âge compris entre 18 et 24 ans à la date du 15 novembre de l'année en cours,
  • mesurer, au minimum, 1,70 m,
  • être célibataire et sans enfant, ne pas vivre en concubinage,
  • posséder un casier judiciaire vierge

Il ne faut pas :

  • avoir posé partiellement ou totalement dénudée
  • avoir déjà participé à Miss France ou avoir déja été élue Miss Régionale
  • avoir des artifices (perruque, lentilles de couleur…)
  • être tatouée et/ou pierciée (excepté aux oreilles)

Retransmissions à la télévision

La soirée Élection de Miss France est diffusée à la télévision depuis 1987, d’abord sur FR3 (devenue France 3 en 1992). Elle a été présentée par :

  • Guy Lux le 31 décembre 1986 (Miss France 1987), avec Céleste au standard
  • Sacha Distel (Miss France 1988, 1989), qui a été aussi président de jury de l'élection de Miss France 1999.
  • Yves Lecoq (Miss France 1990, 1991)
  • Julien Lepers (Miss France 1992, 1993, 1994, 1995)

Depuis décembre 1995 (Miss France 1996), l'élection est retransmise sur TF1 et est présentée par Jean-Pierre Foucault.

On peut noter qu'il y a eu des variantes dans le nom de la soirée Miss France comme par exemple "Avec Sacha Distel, élisez Miss France").

12 miss sont sélectionnées puis 5 miss. Parmi les dernières miss en lice sont désignées Miss France et ses 4 dauphines. Yves Derisbourg est chargé de comptabiliser les votes par téléphone (annonce des numéros attribués aux Miss, des numéros de téléphone pour la métropole et les DOM-TOM, et comptage des votes) et de veiller au bon déroulement du vote ; ceci depuis plus de 20 ans, ayant débuté cette « mission » de co-présentation en 1989 lors de l'élection de Miss France 1990.Il n'a pas la fonction d'huissier ; c'est un huissier de justice qui porte l'enveloppe des résultats et la donne à l'animateur et au président (ou la présidente) du jury lors de la proclamation des résultats.

Depuis 2005 l’élection est produite par la société Endemol, qui a racheté les droits de Miss France.

Histoire de Miss France

La plus belle femme de France

Dans l'Antiquité, les Grecs célébraient déjà la beauté féminine à travers des représentation, mais ce sont les années 1920, avec l'émergence des principes de concours de beauté qui relance une tradition oubliée, notamment en France mais aussi aux États-Unis, avec Miss America[3].

L'expression « Miss France » est née dans les tranchées de la Somme en 1914. Le titre de « Miss France » fut tout d’abord boudé par la presse parisienne, farouchement anti-américaine à l’époque, même si le terme correspondait à la réponse faite à un soldat anglais. L’expression La plus belle femme de France lui est donc préféré. Après la Première Guerre mondiale, le journaliste mondain fondateur de Paris Midi et du Mouvement de presse latine Maurice de Waleffe (1874-1946) créé le premier concours national de "la plus belle femme de France". Il dit : « L'intérêt est double. D'abord en mettant la spendeur physique au concours, on la force à se montrer. Ensuite, le choix de la majorité indiquera le type instinctif d'une nation »[4].

Le succès de la première édition est conséquent : 1 700 jeunes filles s’inscrivent et, après une première sélection de 49 candidates par un jury, elles paraissent sept par sept pendant sept semaines sur les écrans des cinémas, pendant l'entracte. Les spectateurs recevoivent alors à l’entrée un bulletin de vote. La première lauréate de 1920 est Agnès Souret, âgée de 17 ans, élue par une écrasante majorité de 114 994 voix,[5] [6].

Lors de l'exposition spécialisée de 1937, Maurice de Waleffe dérange les codes en invitant des mannequins de l'Empire colonial français : Miss Guadeloupe, Miss Annam, Miss Sénégal, Miss Tonkin, Miss Tunisie et Miss Cambodge. Celà ne plaît à guère de parlementaires et ministres mais le président de la République française Albert Lebrun les invite à goûter au palais de l'Elysée. Présentées ensuite à l'île des Cygnes, toujours à Paris, leur présence est un tel succès que l'on doit refuser 20 000 entrées à 20 francs[7].

Maurice de Waleffe créé en 1936, avec son associé Jean Barone, la première sélection de Miss Europe[8].

Miss France

Le terme « Miss France » est officiellement inventé en 1927 par Jean-Jules et Gustave Cousin. La première élection de Miss France (et non plus de "la plus belle de France") a lieu cette année-là et couronne Roberte Cusey. En 1930, la gagnante de l'année, Yvette Labrousse, connaît un extraordinaire destin puisqu'elle devient La Begum en épousant quelques années plus tard l’Aga Khan III.

Le concours moderne

En 1945, c’est Christian Dior qui relança les Miss d’après Guerre en inventant Miss Dior en hommage à sa sœur. C'est surtout le décès de Maurice de Waleffe, en 1946, qui relance le processus.

À partir de cette année là, un certain nombre d’organisations plus ou moins informelles se créèrent jusqu'à la création d' associations :

  • le comité de Jean Raibaut dit "Charly’s", en 1951 ;
  • l’association "Comité Miss France, Miss Europe, Miss Univers" en 1954 fondé par Guy Lévy dit Guy Rinaldo et dont la secrétaire administrative est Geneviève Mulmann. Guy Rinaldo n'assure qu'une présidence éclair, de 1954 à 1956 puis Louis de Fontenay et son épouse Geneviève reprennent le flambeau[9].
La multi-ethnicité des Miss

En dépit de ce qui est parfois écrit dans les journaux, il y a déjà eu une Miss France arabe, Suzanne Iskandar, née de parents libanais. Dans une interview, Geneviève de Fontenay témoigne des difficultés et réticences rencontrées à l'époque face à l'élection d'une jeune femme d'origine arabe. De même, elle rappele que Paris-Match refusa de faire sa une avec Corinne Coman, élue Miss France 2003, parce que certaines personnes de la rédaction disaient « qu'une black en couverture ce n'était pas vendeur »[10] ; finalement Corinne fit la une de l'hebdomadaire mais seulement dans l'édition d'Outre-Mer et dans l'édition francophone pour les pays étrangers. Pendant l'élection de Miss France 2009, Geneviève de Fontenay a dit que les 36 candidates étaient la vitrine de la France multiraciale. Des candidates maghrébines ont déjà représenté leur région à Miss France, l'une d'elles étant élue troisième dauphine en 2001 et représentant la France à un concours international la même année.

Déclinaison

Depuis 2001, le pendant masculin du concours Miss France est Mister France.

Batailles judiciaires

Origine de la Guerre des Miss

Le titre « Miss France » est utilisé officiellement et très largement répandu depuis 1927. Guy Lévy dit Rinaldo a donné le titre de « Comité Miss France » à l'association qu'il a créé en 1954.

En vue d’une fête locale, le maire de la commune de Nicole, s’était assuré le concours de Brigitte Beaucaire, élue Miss France 1969 sous l’égide du Comité Miss France, animé par Jean Raibaud dit « Charly’s ». Louis Poirot (compagnon et père des enfants de Geneviève de Fontenay) a alors protesté, en vain, se disant victime d’une concurrence déloyale par un « faux comité » ayant élu une « fausse miss ». Geneviève de Fontenay a alors transmis un télégramme au maire de Nicole :

« TRACT CHARLYS TRANSMIS JUGE D'INSTRUCTION PARIS SUITE PLAINTE DIFFAMATION CONFIRMONS IMPOSTURE DU FAUX COMITE - STOP - MICHELINE BAURAIN ELUE PATRONAGE OFFICIEL SECRETAIRE ETAT INTERIEUR ANDRE BORD ET QUARANTE MINISTRES ET PARLEMENTAIRES SEULE QUALIFIEE MISS MONDE LONDRES - PRENEZ IDENTITE FAUSSE 'MISS-COMITE MISS FRANCE SAINT-CLOU. »

Geneviève de Fontenay et Louis Poirot ont été condamnés pour diffamation à l’encontre de Jean Raibaut dit « Charly’s ». Par arrêt du 6 décembre 1972, Geneviève de Fontenay a été condamnée à 100 francs d’amende et à des dommages-intérêts pour diffamation[11].

En 1976, le TGI de Versailles permit à Guy Levy de retrouver son poste de Président du Comité Miss France alors qu’il en avait été exclu en 1956 sur des documents falsifiés par Geneviève Mulmann et Louis Poirot. Le Comité Miss France décida de l’exclusion de la secrétaire Geneviève Mulmann le 30 juillet 1976. Déjà, en 1958, Fernand Véran lui-même écrivait : « dans les années 1950, le trio vola en éclats, chacun souhaitant fonder sa propre organisation ». Une avalanche de procès s’abattit alors sur les frêles épaules de Miss France et ainsi débuta la Guerre des Miss.

Guerre des Miss et autres procès

Principalement deux parties sont en opposition :

  • l’association Comité Miss France, Miss Europe, Miss Univers de Geneviève de Fontenay Mulmann.
  • la société Comité Miss France de Paris de Guy Lévy dit Rinaldo.

La difficulté vient de ce que la justice ne considère pas l'organisation de concours de beauté comme étant une entreprise intellectuelle. Seule la marque « Miss France » peut être déposée ou cédée. Le concours aujourd'hui diffusé par TF1 n'est pas protégeable. On peut d'ailleurs noter que Jean-Pierre Foucault a reçu en 1984 une Miss France issue du Comité Rinaldo 1954, V. Griffet et sa dauphine F. Valy. Le départ de Geneviève de Fontenay Mulmann était déjà « définitif » ![12]

Le dépôt de la marque date du 23 mai 1986 par Geneviève de Fontenay Mulmann. Elle a depuis été cédée à la société Miss France en 2002, qui elle-même à concédé une licence d’exploitation de la marque à l’association Comité Miss France, Miss Europe, Miss Univers. Cependant Guy Lévy attaque le Comité Miss France, Miss Europe, Miss Univers pour contrefaçon. Il récuse le dépôt. En effet, il est précisé dans les documents de l'INPI de faire des recherches d'antériorité ou de payer pour ces recherches pour s'assurer que le nom que l'on souhaite protégé n'a jamais été utilisé. Dans le cas de « Miss France », les articles de presse antérieurs à 1986 ou les extraits d'émissions de télévision présentant les « Miss France » du Comité Rinaldo 1954 sont des preuves que le nom « Miss France » était utilisé avant le dépot INPI.

Un autre « combat » célèbre fut le procès intenté par le Comité Miss France de Geneviève de Fontenay, qui se revendiquait du Comité de 1954, à Jean-Louis Giordano, qui avait fondé en 1989 le "Comité Miss France - Jean-Louis Giordano" et dont l’association qu’il présidait avait déposé la marque Comité Miss France — marque qui appartient aujourd’hui à l’association Amicalement Vôtre, dépendant aussi de M. Giordano. La demande a été rejetée, au motif que le Comité Miss France de Geneviève de Fontenay n’établissait pas avoir de capacité juridique à agir en justice, et n’établissait pas être la même personnalité morale que l’association Comité Miss France, Miss Europe, Miss Univers de Guy Lévy dit Rinaldo déclarée le 21 octobre 1954. Il n’a donc pas été statué sur le fond du dossier [13].

Enfin, des contentieux opposent régulièrement le Comité Miss France de Geneviève de Fontenay à des tiers s’appropriant la marque « Miss France », notamment pour des noms de domaine internet. Depuis, la justice s'est prononcé en 2002 en faveur d'Endemol au sujet de l'utilisation de divers noms de domaines contenant les termes « Miss » et « France » déposés par Michel Le Parmentier.[14]

Les Miss

Miss France depuis 1920
Année Nom Province représentée Lieu de nomination Commentaire(s)
1920 Agnès Souret Pyrénées-Orientales ?, Bretagne ? Paris[15]
1921 Pauline Pô Corse  ?
1922  ?  ?  ?
1923  ?  ?  ?
1924  ?  ?  ?
1925  ?  ?  ?
1926 Roberte Cusey Jura  ? 7e dauphine de Miss Univers 1927
1927 Raymonde Allain Bretagne  ? 1re dauphine de Miss Univers 1928
1928 Germaine Laborde Gascogne Paris
1929 Madeleine Mourgues Languedoc-Roussillon Paris
1930 Yvette Labrousse Lyon Paris
1931 Jeanne Juillia Garonne Paris élue Miss Europe 1931
1932 Lucienne Nahmias Paris Nice
1933 Emilienne Quesson de Souza Côte d'Azur  ?
1934 Simone Barillier Paris  ?
1935 [16] Elisabeth Pitz Sarrebruck Paris
Giselle Preville Paris
1936 Lynne Lassal Picardie  ?
1937 Jacqueline Janet  ?
1938 Annie Carrigues Pyrénées-Orientales  ?
1939 Ginette Catriens Île-de-France  ?
1940 Joséphine Ladwig Alsace
1941~
1946
Pas d’élection
1947 Yvonne Viseux Côte d'Azur Paris
1948 Jacqueline Donny Paris Paris élue Miss Europe 1948
1949 Juliette Figueras Paris Paris élue Miss Europe 1949
1950 Maryse Delort Paris Marseille
1951 Nicole Drouin Saint-Tropez Marseille 4e dauphine de Miss Monde 1952

1ère dauphine de Miss Europe 1952

1952 Josiane Pouy Gascogne Bordeaux
1953 Sylviane Carpentier Picardie Chamonix 2ème dauphine de Miss Europe 1953. Elue Miss Univers 1953
1954 Irène Tunc Côte d'Azur Évian Irène Tunc a été disqualifiée puis remplacée par Danielle Génault Miss Île-de-France Miss Europe 1955
Danielle Génault Île-de-France
1955 Véronique Zuber Paris Fontainebleau
1956 [17] Maryse Fabre Côte d'Azur Nice
Gisèle Charbit Maroc
1957 Sylvie-Rosine Numez Saint-Étienne Lyon
1958 Monique Negler Normandie Toulouse
1959 Monique Chiron Poitou Reims
1960 Brigitte Barazer de Lanurien Côte d'Émeraude Saint-Malo 4ème dauphine de Miss Europe 1960
1961 Luce Auger Paris
Michèle Wargnier Bretagne 3ème dauphine de Miss Monde 1961
1962 Monique Lemaire Côte d'Émeraude Le Havre 2e dauphine de Miss Monde 1962, finaliste à Miss Univers 1963
1963 Muguette Fabris Poitou Bordeaux 6e dauphine de Miss Monde 1963
1964 Jacqueline Gayraud Vendée Paris demi-finaliste à Miss Monde 1964
1965 Christiane Sibellin Lyon Versailles demi-finaliste à Miss Monde 1965
1966 [18] Michèle Boule Cannes Vendôme demi-finaliste à Miss Monde 1966
Monique Boucher Charente
1967 Jeanne Beck Normandie Enghien
1968 Christiane Lillio Saint-Étienne Grenoble
1969 Suzanne Angly Alsace Bordeaux demi-finaliste à Miss Monde 1969, demi-finaliste à Miss International 1972
1970 Michelle Beaurain Paris Mulhouse
1971 Myriam Stocco Languedoc-Roussillon Rungis 5e dauphine de Miss Univers 1971, 6ème dauphine de Miss Monde 1971, 3e dauphine de Miss Europe 1971
1972 [19] Chantal Bouvier de Lamotte Paris Épernay
Claudine Cassereau Poitou
1973 Isabelle Krumacker Lorraine Paris finaliste à Miss International 1975
1974 Edna Tepava Tahiti Paris
1975 Sophie Perin Lorraine Paris élue Miss International 1976
1976 Monique Uldaric La Réunion Évry
1977 Véronique Fagot Poitou Paris demi-finaliste à Miss Monde 1977
1978 [20] Pascale Taurua Nouvelle-Calédonie Paris
Kelly Hoarau La Réunion finaliste à Miss International 1978
Brigitte Konjovic Paris
1979 Sylvie Parera Marseille Paris
1980 [21] Thilda Fuller Tahiti Paris finaliste à Miss Univers 1980 (sous l'écharpe de Miss Tahiti)
Patricia Barzyk Jura 1re dauphine de Miss Monde 1980
1981 Isabelle Benard Normandie Paris
1982 Sabrina Belleval Côte d'Azur Paris
1983 [22] Isabelle Turpault Paris Paris
Frédérique Leroy Bordeaux 1re dauphine de Miss Europe 1984
1984 Martine Robine Normandie Paris
1985 Suzanne Izkandar Alsace Paris
1986 Valérie Pascale Paris Paris
1987 Nathalie Marquay Alsace Paris 6e dauphine de Miss Monde 1987, finaliste à Miss International 1988
1988 [23] Sylvie Bertin Bresse et Bugey Paris
Claudia Fritollini Alsace
1989 Peggy Zlotkowski Aquitaine Saint-Denis
1990 Gaëlle Voiry Aquitaine Saint-Denis
1991 Mareva Georges Tahiti La Défense, Paris Finaliste à Miss Univers 1991, finaliste à Miss Monde 1991.
1992 Linda Hardy Pays de la Loire La Défense, Paris Finaliste à Miss Europe 1992.
1993 Véronique de la Cruz Guadeloupe La Défense, Paris Finaliste à Miss Monde 1993.
1994 Valérie Claisse Pays de la Loire La Défense, Paris
1995 Mélody Vilbert Aquitaine La Défense, Paris
1996 Laure Belleville Pays de Savoie Lille 11e à Miss Univers 1996.
1997 Patricia Spehar Paris Futuroscope Finaliste à Miss International 1998.
1998 Sophie Thalmann Lorraine Deauville Véronique Caloc, Miss Martinique et 1e Dauphine de Miss France 98, est élue 1e dauphine de Miss Monde 1998.
1999 [24] Mareva Galanter Tahiti Nancy Votes téléphoniques largement en faveur de Miss Berry (environ 230 000[réf. nécessaire] sur 300 000 appels), les 10 jurys, comptant pour 2/3, éliront Miss Tahiti.
Miss Univers 1999 : 13e. Une rumeur infondée accusa l'élue d'être la nièce de Sacha Distel, président du jury cette année-là.
2000 Sonia Rolland Bourgogne Paris 9e à Miss Univers 2000.
2001 Élodie Gossuin Picardie Monte-Carlo,

Monaco Monaco

10e à Miss Univers 2001, élue Miss Europe 2001.
2002 Sylvie Tellier Lyon Mulhouse participe au boycott de l’élection de Miss Monde 2002. Directrice générale adjointe du comité Miss France depuis janvier 2007 (remplace Xavier de Fontenay)
2003 Corinne Coman Guadeloupe Lyon Finaliste à Miss Europe 2003.
2004 [25] Lætitia Bléger Alsace Deauville Destituée 6 mois au profit de sa 1re dauphine Lucie Degletagne pour pose de photos dénudées dans un magazine de charme. Plus tard, Laetitia Bléger a porté plainte contre la publication et a gagné son procès.
2005 Cindy Fabre Normandie Tours 3e dauphine de Miss Europe 2005, élue Miss European Cities.
2006 Alexandra Rosenfeld Languedoc Cannes Élue Miss Europe 2006. Lors de l'élection Miss France, elle est arrivée dernière des 5 finalistes dans le vote par téléphone des téléspectateurs (vote pour le titre de Miss France) mais sera quand même élue Miss France.(Présidente du jury : Laeticia Hallyday, originaire du Languedoc-Roussillon).
2007 Rachel Legrain-Trapani Picardie Futuroscope Les téléspectateurs ont voté par téléphone en plus grand nombre pour Miss Limousin, Sophie Vouzelaud mais le jury a choisi à l'unanimité moins une voix Miss Picardie, Rachel Legrain-Trapani. Sophie Vouzelaud est devenue 1re Dauphine. La traductrice en langue des signes ne comprenait pas Sophie Vouzelaud lors de son interview. Exaspérée, Sophie Vouzelaud prit le micro pour montrer qu'elle pouvait se faire comprendre en parlant et a réussi à répondre aux questions de Jean-Pierre Foucault, interloqué par l'incompétence de la traductrice. On a appris plus tard que sa traductrice en langue des signes lors de son interview pendant la cérémonie n'était pas une vraie traductrice mais faisait partie de la production de TF1.[réf. nécessaire]
2008 Valérie Bègue La Réunion Dunkerque Suite à une affaire concernant des photos jugées "scandaleuses" parues dans la presse, elle conserve son titre, mais n'a pu participer au cours de son année aux concours internationaux Miss Univers et Miss Monde, ni aux élections et galas régionaux. Le comité a choisi de la "remplacer" par Laura Tanguy, sa 2e dauphine. Elle n'était pas non plus présente en direct sur le plateau de l'élection 2009 pour remettre sa couronne. [26]
2009 Chloé Mortaud Midi Pyrénées Puy du Fou Lors de l'élection de Miss Albigeois Midi-Pyrénées, la 1e dauphine de Chloé Mortaud, rend son écharpe en évoquant un vote truqué[27]. Chloé n'est cependant pas destituée et elle est élue quelques mois plus tard Miss France 2009. Maître Gilbert Collard annonce le lancement début janvier d'une requête en annulation de l'élection de Miss Albigeois Midi-Pyrénées devant le tribunal des référés de Toulouse.<ref;Dépêche AFP</ref>. De plus, lors de l'élection de Miss France, Chloé Mortaud est arrivée dans les 5 dernières sur les 12 demi-finalistes (pour l'accession à la finale), et 4ème sur les 5 dernières finalistes (pour le titre de Miss France) dans le vote des télespectateurs. Elle a tout de même remporté le titre de Miss France grâce au vote du jury qui a voté massivement pour elle.Une ancienne miss France, membre du jury a même fait comprendre qu'elle a été influencée lors du vote du jury.

En juin 2009, le Tribunal de Grande Instance de Nanterre annule la demande d'annulation de l'élection de Chloé Mortaud au titre de Miss Albigeois-Midi Pyrénées. On peut donc considérer qu'il n'y a pas eu tricherie. Le 24 août 2009, Chloé Mortaud se classe 6ème lors du Concours de Miss Univers, ce qui représente le meilleur classement de la France depuis la 6ème place de Myriam Stocco en 1971. La seule Miss France élue Miss Univers a été Christiane Martel en 1953.

2010 5 Decembre Nice

Le palmarès

Classement depuis 1947
Province Victoire(s) Année(s)
Paris 10 1948 1949 1950 1955 1970 1972 1978 1983 1986 1997
Normandie 5 1958 1967 1981 1984 2005
Alsace 5 1969 1985 1987 1988 2004
Tahiti 4 1974 1980 1991 1999
Poitou 4 1959 1963 1972 1977
Côte d'Azur 4 1947 1954 1956 1982
Picardie 4 1936 1953 2001 2007
Aquitaine 3 1989 1990 1995
Guadeloupe 3 1986 1993 2003
La Réunion 3 1976 1978 2008
Lorraine 3 1973 1975 1998
Lyon 3 1930 1965 2002
Pays de Loire 2 1992 1994
Languedoc-Roussillon 2 1971 2006 (Languedoc)
Côte d'Émeraude 2 1960 1962
Saint-Etienne 2 1957 1968
Nouvelle-Calédonie 1 1978
Bourgogne 1 2000
Pays de Savoie 1 1996
Bresse et Bugey 1 1988
Bordeaux 1 1983
Jura 1 1980
Marseille 1 1979
Charente 1 1966
Cannes 1 1966
Vendée 1 1964
Bretagne 1 1961
Maroc 1 1956
Gascogne 1 1952
Saint-Tropez 1 1951
Corse 1 1921
Albigeois Midi-Pyrénées 1 2009

Le palmarès par région administrative et DOM-TOM

Classement depuis 1947
Région Victoire(s) Année(s)
Île-de-France 10 1948 1949 1950 1955 1970 1972 1978 1983 1986 1997
PACA 7 1947 1951 1954 1956 1966 1979 1982
Rhône-Alpes 6 1957 1965 1968 1988 1996 2002
Alsace 5 1969 1985 1987 1988 2004
Aquitaine 5 1952 1983 1989 1990 1995
Picardie 4 1936 1953 2001 2007
Polynésie 4 1974 1980 1991 1999
Poitou-Charentes 4 1959 1963 1966 1977
La Réunion 3 1976 1978 2008
Guadeloupe 3 1986 1993 2003
Lorraine 3 1973 1975 1998
Pays de Loire 3 1964 1992 1994
Haute-Normandie 3 1958 1967 1981
Bretagne 3 1960 1961 1962
Basse-Normandie 2 1984 2005
Languedoc-Roussillon 2 1971 2006
Midi-Pyrénées 1 2009
Bourgogne 1 2000
Franche-Comté 1 1980
Nouvelle-Calédonie 1 1978
Auvergne 0
Centre 0
Champagne-Ardenne 0
Corse 0
Guyane 0
Limousin 0
Martinique 0
Mayotte 0
Nord-Pas-de-Calais 0
Saint-Pierre-et-Miquelon 0
Wallis-et-Futuna 0

La France à Miss Univers

Participations françaises
Année Nom Titre officiel Classement Lieu de participation
1952 Claude Godart  ? Long Beach, Californie, USA
1953 Christiane Martel  ? élue Miss Univers 1953 Long Beach, Californie, USA
1954 Jacqueline Beer  ? finaliste Long Beach, Californie, USA
1955 Claudie Petit  ? Long Beach, Californie, USA
1956 Anita Treyens  ? finaliste Long Beach, Californie, USA
1957 Lisa Simon  ? Long Beach, Californie, USA
1958 Monique Boulinguez  ? Long Beach, Californie, USA
1959 Françoise St-Laurent  ? finaliste Long Beach, Californie, USA
1960 Florence Eyrie  ? Miami Beach, Floride, USA
1961 Simone Darot  ? finaliste Miami Beach, Floride, USA
1962 Sabine Surget  ? Miami Beach, Floride, USA
1963 Monique Lemaire Miss France 1962 finaliste Miami Beach, Floride, USA
1964 Edith Noël  ? finaliste Miami Beach, Floride, USA
1965 Marie-Thérèse Tullio  ? Miami Beach, Floride, USA
1966 Michèle Boule Miss France 1966 Miami Beach, Floride, USA
1967 Anne Vernier  ? Miami Beach, Floride, USA
1968 Elizabeth Cadren  ? Miami Beach, Floride, USA
1969 Agathe Cognet  ? Miami Beach, Floride, USA
1970 Françoise Durand-Behot  ? Miami Beach, Floride, USA
1971 Myriam Stocco Miss France 1971 finaliste, classée 6e Miami Beach, Floride, USA
1972 Claudine Cassereau Miss France 1972 Dorado, Porto Rico
1973 Isabelle Krumacker Miss France 1973 Athènes, Grèce
1974 Brigitte Marie Flayac  ? Manille, Philippines
1975 Sophie Perin Miss France 1975 San Salvador, Salvador
1976 Monique Uldaric Miss France 1976 Hongkong
1977 Véronique Fagot Miss France 1977 Santo Domingo, République dominicaine
1978 Brigitte Konjovic Miss France 1978 Acapulco, Mexique
1979 Sylvie Parera Miss France 1979 Perth, Australie
1980 Brigitte Choquet  ? Séoul, Corée du Sud
1981 Isabelle Benard Miss France 1981 New York, USA
1982 Martine Marie Philipps  ? Lima, Pérou
1983 Frédérique Leroy Miss France 1983 Saint Louis, Missouri, USA
1984 Martine Robine Miss France 1984 Miami, Floride, USA
1985 Suzanne Iskandar Miss France 1985 Miami, Floride, USA
1986 Catherine Carew (Guadeloupe) Miss France Outre Mer 1986 classée 12e Ville de Panamá, Panamá
1987 Nathalie Marquay Miss France 1987 Singapour
1988 Claudia Frittolini Miss France 1988 classée 49e Taipeh, Taiwan
1989 Pascale Meotti  ? Cancún, Mexique
1990 Gaëlle Voiry Miss France 1990 classée 21e Los Angeles, Californie, USA
1991 Mareva Georges Miss France 1991 finaliste, classée 9e Las Vegas Nevada, USA
1992 Linda Hardy Miss France 1992 Bangkok, Thaïlande
1993 Véronique de la Cruz Miss France 1993 classée 47e Mexico, Mexique
1994 Valérie Claisse Miss France 1994 classée 36e Manille, Philippines
1995 Corine Lauret Miss Réunion 1994 . 2e Dauphine de Miss France 1995 classée 17e Windhoek, Namibie
1996 Laure Belleville Miss France 1996 classée 11e Las Vegas, Nevada, USA
1997 Patricia Spehar Miss France 1997 classée 37e Miami Beach, Floride, USA
1998 Sophie Thalmann Miss France 1998 Honolulu, Hawaii, USA
1999 Mareva Galanter Miss France 1999 classée 13e Chaguaramas, Trinité-et-Tobago
2000 Sonia Rolland Miss France 2000 finaliste, classée 9e Nicosie, Chypre
2001 Élodie Gossuin Miss France 2001 finaliste, classée 10e Bayamón, Porto Rico
2002 Sylvie Tellier Miss France 2002 classée 42e San Juan Porto Rico
2003 Emanuelle Chossat Miss France 2003 (d'un comité concurrent) classée 37e Ville de Panamá, Panamá
2004 Laetitia Bleger Miss France 2004 classée 16e Quito, Équateur
2005 Cindy Fabre Miss France 2005 classée 29e Bangkok, Thaïlande
2006 Alexandra Rosenfeld Miss France 2006 classée 22e Los Angeles, Californie, USA
2007 Rachel Legrain-Trapani Miss France 2007 classée 52e Mexico, Mexique
2008 Laura Tanguy Miss Pays de Loire 2007 . 2e Dauphine de Miss France 2008 classée 19e Nha Trang, Viêt Nam
2009 Chloé Mortaud Miss France 2009 finaliste, classée 6e Atlantis Paradise Island, Nassau, Bahamas

Faits marquants

  • Lors de l’élection de Miss France 1987 , le 31 décembre 1986 (première diffusion en direct à la télévision de l'élection), un cafouillage avec Céleste au standard fit que Guy Lux annonça différents palmarès et la nouvelle miss France fut accueillie sous les huées du public. On revoit ces images très souvent dans les bétisiers.
  • 1989 : l’heureuse élue s’évanouit en apprenant son sacre. Retournant deux jours plus tard à son lycée sous l’œil des caméras, elle subit les quolibets de camarades.
  • 2004 : Élodie Gossuin est élue conseillère régionale de Picardie. Elle participe à la Ferme Célébrités sur TF1.
  • 2005 : Nathalie Marquay, miss France 1987, épouse de Jean-Pierre Pernault, participe à la Ferme Célébrités saison 2 sur TF1.
  • 2006 : Une miss régionale est destituée pour avoir avoué sur son blog son goût pour les fêtes trop arrosées. Une photo de groupe des miss pendant le voyage préparatoire révèle un « doigt tendu » : miss Bretagne fut d’abord mise en cause puis la faute fut attribuée, bien qu'elle s'en défende, à miss Calédonie.
  • 2007 : Miss Calédonie est destituée peu avant la finale pour avoir posé nue.
  • 2008 : Durant les différents défilés, plusieurs écharpes sur lesquelles sont inscrites les régions d'origine des miss se sont décrochées. La titulaire de la couronne, Valérie Bègue, est impliquée dans une polémique à cause de photos suggestives. Finalement elle ne perd pas son titre mais se voit sanctionnée.
    Article détaillé : Valérie Bègue.
  • 2008 : Vahinerii Requillart, 1ère dauphine de Miss France 2008, devait représenter la France à Miss International. Mais elle choisit plutôt de se consacrer à ses études et a été remplacée par Laura Tanguy, deuxième dauphine. Elle représenta quand même la France lors d'un concours au Japon.
  • 2009 : Sarah Barzyk, Miss Paris, se présente à l'élection 29 ans après sa mère, Patricia Barzyk, Miss France 1980. Une des 12 demi-finalistes est tombée en bas de l'escalier lors du défilé des 12 miss en robe du soir. Pour la première fois, la Miss de l'année précédente ne remet pas sa couronne en personne.
  • 2009 : Rachel Legrain-Trapani, Miss France 2007, participe à Secret story 3 sous le pseudonyme de Rosa et est découverte immédiatement. Elle reste 48 heures dans la maison.Elle a accepté de participer à l'émission après les refus des Miss France 2005 et 2006, Cindy Fabre et Alexandra Rosenfeld.
  • 2009 : La première dauphine de Miss Brive est destituée de son titre après la publication sur son profil Facebook de photos la montrant en train d'embrasser une amie sur la bouche. Homophobie ou puritanisme? téléloisir Le populaire

Notes

  1. Pour des raisons juridiques, à Toulouse et dans le Comminges (sud de Toulouse), le concours n’élit plus de Miss, mais des Princesses, soit les titres : Miss Albigeois Midi Toulousain et Miss Comminges-Pyrénées représentant Toulouse, Saint-Gaudens et Tarbes (sud de la Haute-Garonne) et ce, jusqu'au 20 septembre 2008 une nouvelle appellation pour le titre de miss Albigeois sera Miss Albi-Midi-Pyrénées.
  2. Règlement sur le site de TF1
  3. http://monsite.wanadoo.fr/jraibaut/page1.html
  4. Le Comoedia illustré, juillet 1921
  5. http://monpetitvillage.free.fr/agnes.htm
  6. http://surlaroute.blogsudouest.com/tag/piment
  7. http://monsite.wanadoo.fr/jraibaut/page1.html
  8. http://monsite.wanadoo.fr/jraibaut/page1.html
  9. http://www.cannes.com/dmdocuments/cannessoleil048p14a15.pdf
  10. http://www.espaceguadeloupe.fr/miss-internet/portail/index.php?option=com_content&task=view&id=52&Itemid=71
  11. Cass. crim., 7 février 1974, n° 73-90261, Dlle Mulmann, Poirot
  12. Video Miss France (1984) "concours légal" - Fontenay, Miss, France, Comité, Paris - Dailymotion Share Your Videos
  13. Cass. civ. 1re, 20 juin 1995, n° 93-16.516, Comité Miss France, association c/ Comité Miss France, Jean-Louis Giordano association
  14. WIPO Domain Name Decision: D2002-0695
  15. http://surlaroute.blogsudouest.com/tag/piment
  16. Elisabeth Pitz de Sarrebruck se retire après deux heures de règne. Le couronne revient à sa 1re dauphine Giselle Preville, Miss Berry.
  17. L'élection de Miss France 1956 dut être « cassée » à la suite des protestations du public : les votes du jury furent invalidés. La nouvelle élection eut lieu le soir suivant et le titre alla à Gisèle Charbit, qui représentait le Maroc, le soir précédent.
  18. Michèle Boule, Miss Cannes, perd son titre au profit de Monique Boucher, Miss Poitou-Charentes, pour des raisons personnelles.
  19. Chantal Bouvier de Lamotte abdique après des blessures graves causées par une chute à cheval. Elle transmet son titre à sa 1re dauphine, Miss Poitou, Claudine Cassereau.
  20. La gagnante originelle, Pascale Taurua, Miss Nouvelle-Calédonie, préféra retourner sur son île plutôt que d’assumer son rôle de Miss France en métropole. La couronne revint alors à la 1re dauphine Kelly Hoarau, Miss Réunion, qui refusa le titre, également. Par conséquent le titre de Miss France 1978 revint à la 2e dauphine Brigitte Konjovic, Miss Paris, qui accepta la couronne.
  21. Thilda Fuller de Tahiti se retire après trois jours de règne pour des raisons personnelles. La couronne revient à sa 1re dauphine Patricia Barzyk, Miss Jura.
  22. Isabelle Turpault perd son titre de Miss France 1983, après avoir posé nue pour un magazine de charme. Le titre revint à sa 1re dauphine, Frédérique Leroy, Miss Bordeaux.
  23. Après avoir refusé de participer à l’élection de Miss Univers la même année, Sylvie Bertin est remplacée par sa 1re dauphine, Claudia Frittolini, Miss Alsace. Sylvie Bertin récupèrera son titre quelques semaines plus tard.
  24. Les résultats de l’élection de Miss France 1999 furent mis en doute car Miss Berry était désignée comme la « gagnante » par le public (230 000 appels sur 300 000)[réf. nécessaire]. Au terme d’un procès les résultats furent finalement validés est Mareva Galanter garde son titre de Miss France 1999.
  25. Lætitia Bléger fut remplacée par sa 1re dauphine, Lucie Degletagne, Miss Bourgogne, pour une durée de 6 mois en 2005, à la suite de photos licencieuses parues dans le magazine Playboy.
  26. Miss France 2008 : Valérie Bègue conserve sa couronne mais interdite de concours internationaux, Le Nouvel Observateur
  27. Le vote des Miss était-il truqué ?, La Dépêche, 25 septembre 2008.

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la télévision Portail de la télévision
Ce document provient de « Miss France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chantal bouvier de lamotte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chantal Bouvier de Lamotte — est une femme française, née en 1954, élue Miss Paris 1971, puis Miss France 1972. Elle abdique après des blessures graves causées par une chute à cheval. Elle transmet alors son titre à sa 1re dauphine, Miss Poitou, Claudine Cassereau. Sommaire… …   Wikipédia en Français

  • Chantal Bouvier De Lamotte — Miss France Miss France Titulaire actuel : Chloé Mortaud Première: Agnès Souret Formation: 1920 Miss France est un t …   Wikipédia en Français

  • Miss France — Laura Tanguy vertrat Frankreich bei der Miss World 2008 …   Deutsch Wikipedia

  • Miss Frankreich — Laura Tanguy vertrat Frankreich bei der Miss World 2008 Rachel Legrain Trapani, Miss France 2007 Miss France ist ein Titel für einen jährlich durchgeführten …   Deutsch Wikipedia

  • Comité Miss France — Miss France Miss France Titulaire actuel : Chloé Mortaud Première: Agnès Souret Formation: 1920 Miss France est un t …   Wikipédia en Français

  • Joséphine ladwig — Miss France Miss France Titulaire actuel : Chloé Mortaud Première: Agnès Souret Formation: 1920 Miss France est un t …   Wikipédia en Français

  • Miss France — Logotype de Miss France …   Wikipédia en Français

  • Claudine Cassereau — est une femme française, née à Loudun[1] (Vienne), élue Miss Poitou 1971, 1ère dauphine de Miss France 1972, puis Miss France 1972 en remplacement de Chantal Bouvier de Lamotte, blessée par une chute à cheval. Elle devient ensuite artiste… …   Wikipédia en Français

  • Cepoy — 48° 02′ 50″ N 2° 44′ 16″ E / 48.0472222222, 2.73777777778 …   Wikipédia en Français

  • Miss Paris — Miss Paris, est un concours de beauté annuel, concernant les jeunes femmes de la capitale, pour la sélection de Miss France. Les miss 1931, Lucienne Nahmias, Miss France 1932 1933, Simone Barillier, Miss France 1934 1934, Giselle Preville, Miss… …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.