Chamelle


Chamelle

Camelus

Page d'aide sur les redirections « Chameau » redirige ici. Pour le papillon, voir Chameau (papillon).
Comment lire une taxobox
Chameau de Bactriane
et dromadaire
 Chameau de Bactriane (Camelus bactrianus)
Chameau de Bactriane
(Camelus bactrianus)
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Ordre Artiodactyla
Famille Camelidae
Genre
Camelus
Linnaeus, 1758
Espèces de rang inférieur
Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Le chameau est un ongulé du genre Camelus. Le terme « chameau » est un terme générique incluant aussi bien le chameau de Bactriane (à deux bosses) que le dromadaire ou chameau d'Arabie (une bosse) . Les femelles ou petits s'appellent tous[1] « chamelle » et « chamelon ».

Le genre Camelus, de la famille des camélidés, comporte deux espèces :

Ces deux espèces s'hybrident, et le petit est appelé Turkoman.

L'espérance de vie moyenne d'un chameau est de 40 à 50 ans. Un chameau adulte mesure 1,85 m à l'épaule et 2,15 m aux bosses. Les bosses s'élèvent à environ 75 cm de son corps. Les chameaux peuvent courir jusqu'à 65 km/h sur de courtes durées et maintenir une vitesses allant jusqu'à 40 km/h.

Selon certains spécialistes, le dromadaire descendrait des espèces bactriennes à deux bosses. L'embryon possède en effet deux bosses et l'adulte présente une bosse antérieure rudimentaire[2].


Sommaire

Étymologie

Le nom du genre (Camelus) vient du latin Camelus provenant lui-même du grec kamélos. Ce terme est lui-même dérivé de la troisième lettre de l'alphabet proto-sinaïtique gamel (qui a donné gamma en grec). On pense qu'à l'origine cette lettre représentait une bosse qui en s'inclinant a donné le C de l'alphabet latin[3].

Description

Empreinte de pied de « chameau » du Miocène (Californie).

La femelle pèse jusqu'à 600 kg et le mâle plus de 800 kg. La taille au garrot varie selon les types entre 1,80 et 2,30 m. À l'instar de la girafe et de l'ours, le chameau va à l'amble (il avance en levant les 2 pattes du même côté).

Les bosses des chameaux constituent des réserves énergétiques, pleines de matières grasses où dominent l'acide palmitique (de 32 % à 34,4 % selon les âges croissants), l'acide oléique (33,6 % chez le chamelon[4], 21,7 et 28,9 % dans les groupes d'âge suivants), et l'acide stéarique (18,8, 24,1 et 20,7 % respectivement). Ils possèdent également de remarquables mécanismes d'adaptation à la déshydratation. Il peut boire jusqu'à 135 litres d'eau en 10 minutes. En état de déshydratation, l’animal est capable d’économiser l’eau corporelle par des mécanismes de réduction des pertes hydriques (diminution de la diurèse, arrêt de la sudation, diminution du métabolisme de base, variation de la température corporelle) tout en maintenant une homéostasie vitale pour sa survie, à la fois en limitant la variation de la concentration des paramètres vitaux et en assurant une excrétion maximale des déchets métaboliques. Celle-ci est permise par l’émission d’une urine très concentrée. Toutefois, l’excrétion des éléments dont l’élimination nécessite des grandes quantités d’eau (glucose, urée notamment) est contrôlée de façon rigoureuse. Il dispose également d'une anatomie favorisant la rétention d'eau lors de l'expiration (les sinus très irrigués refroidissent l'air expiré permettant la condensation de l'eau), de la transpiration (rares glandes sudoripares) et de l'excrétion (bouses sèches, urine concentrée); par ailleurs il dispose de mécanismes de recyclage des produits de la digestion comme l'urée, lui permettant de se satisfaire de fourrages de faible valeur nutritive. Le transit digestif étant plus lent et ayant la capacité de séparer les phases solides et liquides dans son estomac (rumen), il peut augmenter la digestibilité des fourrages pauvres. Ce qui lui permet de supporter de très longues périodes de jeûne (un mois) sans boire et sans manger, sous des climats très chauds (ou très froids).

Un chameau, lorsqu'il pousse un cri, blatère. Le "bébé" d'un chameau est un chamelon.

Distinction mnémotechnique

Pour se souvenir que le dromadaire a une bosse et le chameau de Bactriane deux, il faut penser aux lettres D (une bosse à droite) pour dromadaire et C (deux bosses à droite) pour chameau. Une technique permet aussi de se dire que chameau possède deux syllabes "Cha-Meau" et donc deux bosses. Par déduction on sait donc que le dromadaire est l'animal qui ne possède qu'une bosse.

Population

Au repos dans le désert iranien.

Les chameaux paraissent originaires de l'Asie centrale, la première espèce (Camelus bactrianus) a été retrouvée sous sa forme sauvage dans le désert de Gobi. D'après des données récentes, il semble que le chameau sauvage du désert de Tartarie appartienne à une espèce génétiquement différente du chameau de bactriane que les chercheurs ont baptisé Camelus ferus

Le chameau est plutôt utilisé dans l'Asie centrale. Dans l'Asie méridionale, l'Asie mineure et l'Afrique, c'est le dromadaire qui le remplace.

Le chameau de Bactriane était anciennement très répandu, mais sa population est aujourd'hui réduite à environ 1,4 million d'individus essentiellement domestiques. Il semble qu'il reste environ 1000 chameaux de Bactriane sauvages dans le désert de Gobi et de petites quantités en Iran, en Afghanistan, en Turquie et en Russie.

Bien qu'il y ait presque 20 millions de dromadaires aujourd'hui, l'espèce est inconnue à l'état sauvage en Afrique ou en Asie. Cependant, suite à l'introduction de l'espèce dromadaire dans les déserts d'Australie, les individus ont plus ou moins été abandonnés par les agriculteurs au début du XXe siècle ont donné naissance à une population retournée à l'état sauvage (dromadaires marrons). On compterait actuellement entre 100 000 et 500 000 dromadaires sauvages surtout dans le désert de Simpson[5]. Les plus importantes populations se trouvent par ordre décroissant en Somalie (6 millions de têtes), au Soudan (3,5 à 4 millions) en Mauritanie (1,5 à 2 millions) en Inde (1 million), en Éthiopie (1 million). Toutefois, en l'absence de statistiques fiables, ces chiffres présentent probablement une sous-évaluation de la population réelle.

Il existe une population d'hybrides (dromadaire, chameau de Bactriane) principalement au Kazakhstan afin d'associer la robustesse du chameau (notamment sa résistance au froid) avec la productivité laitière de la chamelle dromadaire

Voir aussi

Articles connexes

Références externes

Bibliographie

  • G. Curasson, Le chameau et ses maladies, Paris, Vigot Frères, 1947.
  • FAYE B., 1997. Guide de l’élevage du dromadaire. Ed. Sanofi, Libourne, France, 126 pp.
  • LAUNOIS M., FAYE B., AOUTCHIKI KRISKA M., 2002. Le dromadaire pédagogique. Coll. “ les savoirs partagés ”., Publ. CIRAD, Montpellier, France, 26 p.

Liens externes

Notes et références

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Camelus ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chamelle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chamelle — [ ʃamɛl ] n. f. • camoille XIIe; de chameau ♦ Femelle du chameau et du dromadaire. Lait de chamelle. ● chamelle nom féminin Femelle du chameau. chamelle n. f. Femelle du chameau. ⇒CHAMEAU1, CHAMELLE, subst. A. ZOOLOGIE …   Encyclopédie Universelle

  • CHAMELLE — n. f. Femelle du chameau. Du lait de chamelle …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • chamelle — (cha mè l ) s. f. La femelle du chameau. •   D autres.... Faisaient jaillir des mamelles De leurs dociles chamelles Un lait blanc sous leurs doigts noirs, V. HUGO Orient. 1. HISTORIQUE    XIIIe s. •   Es nés [navire] entrent, drecent la voile, Si …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • chamelle — chamel(le obs. form of camel n …   Useful english dictionary

  • Chamelle (roman) — Chamelle Auteur Marc Durin Valois Genre Roman d aventures Pays d origine France Éditeur JC Lattès 2002 Le livre de poche 2004, réédité en 2009 Date de parution 2002 Chamelle est un …   Wikipédia en Français

  • Thamoud — Thamud Mausolées troglodytes attribuées aux Thamudéens. Le peuple de Thamūd[1] ou Thamoud est un ancien peuple arabe qui comme les Adites, Iram (Aram) et Wibar (Jobarites ?), avait disparu peu avant la naissance de Mahomet. Il existe des… …   Wikipédia en Français

  • Thamud — Mausolées troglodytes attribuées aux Thamudéens. Le peuple de Thamūd[1] ou Thamoud est un ancien peuple arabe qui comme les ʿĀd, Iram (Aram) et Wibar (Jobarites ?), avait disparu peu avant la naissance de Mouhammadan …   Wikipédia en Français

  • chameau — [ ʃamo ] n. m. • cameil 1080; lat. camelus, gr. kamêlos 1 ♦ Cour. Grand mammifère ongulé (camélidés) à une ou deux bosses dorsales, à pelage laineux. On distingue le chameau à deux bosses ou chameau d Asie et le chameau à une bosse ou chameau d… …   Encyclopédie Universelle

  • Salih — Sâlih Pour les articles homonymes, voir Saleh. Sâlih ou Çâlih (صالح [ṣāli …   Wikipédia en Français

  • Sâlih — Pour les articles homonymes, voir Saleh. Sâlih ou Çâlih (صالح [ṣāli …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.