Bénévole


Bénévole

Bénévolat

Le bénévolat est une activité de service non rétribuée et choisie volontairement qui s'exerce en général au sein d'une association, d'un syndicat ou d'une structure publique. Celui ou celle qui s'adonne au bénévolat est appelé bénévole. L'étymologie du mot vient du latin benevolus qui signifie "bonne volonté".

En comptabilité nationale, le bénévolat fait partie des services non marchands. La valeur ajoutée de ceux-ci étant comptabilisée essentiellement à partir des coûts de personnel, lesquels sont par nature insignifiants dans les activités bénévoles, son poids dans le PIB se trouve sous-estimé (à la différence de celui des services non marchands exercés par les collectivités publiques et basés sur le même critère).

Sommaire

Généralités

Bénévolat et volontariat

Le bénévolat à la différence du volontariat n’est encadré par aucune loi, le « statut de bénévole » est très informel, n'étant essentiellement caractérisé que par l’absence de rémunération sous quelque forme que ce soit.

Classification

Par grandes thématiques d’action

  • Bénévolat en action sociale: collabore à un projet dans le pays dans lequel il se situe et dans des champs thématiques comme l’immigration, l’exclusion, les déficiences physiques ou mentales,…
  • Bénévolat environnemental: en relation avec les projets de défense et de protection de l’environnement et des animaux.
  • Bénévolat d’urgence: en relation avec les crises et désastres ponctuels, comme les inondations ou tempêtes qui peuvent toucher une grande population d’un seul coup.
  • Bénévolat de coopération: à propos de projets qui se développent dans une communauté appartenant à un autre pays que celui du bénévole.
  • Bénévolat culturel: se rapporte à celui qui va collaborer à l’organisation d’activités dans des musées, des lieux artistiques, des bibliothèques et autres lieux ou entités en relation avec la culture. Une sous-catégorie intéressante ici est celle du bénévolat linguistique au sein duquel est promotionnée la collaboration dans l’enseignement et l’usage d’une langue.
  • Bénévolat sportif: se réfère à la participation ou l’organisation d’activités au sein d’une association sportive ou d’un club.
  • Bénévolat sur évènement: collaboration à l’organisation ou la tenue d’évènements.

Types de bénévolat de coopération

  • Au siège: se rapporte aux activités qui peuvent être menées dans le pays où se situe le siège social de l’organisation qui agit à l’étranger, ce peut être de la sensibilisation, de la récolte de fond,…
  • Bénévolat international: collaborer directement à un projet mené dans un pays distinct du pays où vit habituellement le bénévole. Certaines organisations préfèrent appeler ce type de collaboration “tourisme solidaire” ou “voyage solidaire”. Ce qui peut se comprendre du fait que le bénévolat international peut se confondre d’une certaine manière avec le volontariat international, qui au sein de certaines ONG et sous certaines conditions pourra bénéficier d’une compensation financière.

Selon la finalité

  • Bénévolat d’assistance: soulager les conséquences d’une exclusion, sans chercher aucune manière de changer cette situation.
  • Bénévolat de développement: cherche un changement dans l’exclusion, donne les moyens à ceux qui la subissent de s’en défaire, ou du moins de se battre contre elle.
  • Bénévolat activiste: cherche un changement dans l’exclusion, dénonce les conditions qui provoquent cette exclusion et exige qu’elles disparaissent. Exemple: Greenpeace ou RESF.
  • Bénévolat comme main d’œuvre à moindre coût: beaucoup d’organisation l’utilisent de cette manière afin de réduire les coûts de production.

Selon l’engagement dans une organisation

  • Bénévolat formel: le bénévolat se réalise au sein d’une entité constituée
  • Bénévolat informel: le bénévolat se réalise sans association ni fondation qui le protège, c’est à dire qu’il ne participe pas à une action à travers une organisation légalement constituée.

Selon le niveau occupé par le bénévole au sein de l’organisation

  • Bénévole de base: les personnes impliquées directement par l’exécution d’une tâche.
  • Bénévole en tant que responsable: les personnes qui coordonnent un groupe de volontaires ou qui sont responsables d’un projet.
  • Bénévole en charge: les personnes qui prennent des décisions dans une organisation à travers dúne place dans un organe de gouvernance.

Selon le taux de présence du bénévole

  • Bénévolat présentiel: le bénévolat se réalise dans un centre ou un espace physique de l’entité, en contact direct avec d’autres personnes de l’entité et/ou avec des personnes s’en occupent.
  • Bénévolat virtuel ou bénévolat en ligne: le bénévolat se réalise télématiquement, à travers de moyens comme internet, le téléphone…,
  • Bénévolat semi-présentiel: Una partie de volontariat présentiel, une partie virtuel.
  • Bénévolat ponctuel o micro-bénévolat: se réfère à une participation réduite à quelques heures ou quelques jours.
  • Bénévolat de vacances: la personne s’engage durant le temps de ses vacances, même si beaucoup d’organisations offrent et/ou exigent une formation antérieure et une période de réflexion et d’activisme postérieurs.
  • Bénévolat continuel: se réfère à un engagement régulier de la personne, probablement d’une année comme minimum.

Types de bénévolat de profil moins habituel

  • Bénévolat de mineurs: se réfère à la participation de mineurs à une activité bénévole. La majorité des législations qui existent sur le bénévolat le sont pour les personnes majeures, aussi ce type de bénévolat implique de penser à des activités concrètes adaptées à ce type de profil.
  • Bénévolat en famille: pensé pour donner une possibilité de collaboration aux personnes qui ont des charges familiales, cela peut aider à améliorer les liens familiaux tout en sensibilisant les mineurs.
  • Bénévolat de 3eme âge: promeut l’enrôlement actif des anciens ainsi permet une transmission de leurs savoirs et expériences.
  • Bénévolat d’experts: promeut l’enrôlement de personnes qui n’ont pas beaucoup de temps à donner mais qui ont des connaissances très élevées dans une thématique spéciale pour aider à un projet particulier.
  • Bénévolat corporatif: en ceci, l’entreprise promeut l’engagement de personnes de son personnel dans un projet, et souvent en un volontariat ponctuel comme ‘le jour du volontariat’ ou autres évènements du genre. Beaucoup d’organisations critiquent ce genre d’engagement car y voient là l’occasion pour l’entreprise de laver son image. D’autre part des ONG l’utilisent comme une manière de récolter des fonds
  • Bénévolat “ambassadeur”: utilise l’image d’une personne célèbre comme instrument de diffusion d’un message.

Selon la relation face à l’exclusion

  • Aucune relation: la personne collabore sans savoir aucune relation directe avec la personne ou le collectif en situation d’exclusion.
  • Familier: la personne s’engage car une personne de son entourage (famille, ami) souffre de cette situation d’exclusion.
  • Protagoniste: la même personne exclue est à la fois bénéficiaire et bénévole du projet.
  • Ex protagoniste: la personne a été dans la situation et désire par la suite aider ceux qui sont actuellement dans la situation qu’elle a vécu.

Selon l’activité réalisée

  • Bénévolat pédagogique: la personne s’implique dans un projet d’enseignement.
  • Ciberbénévole: la personne s’implique dans un projet d’enseignement d’utilisation de la technologie.
  • Bénévolat de loisir et temps libre: participe à des activités ludiques avec le collectif exclu.
  • Bénévolat en sensibilisation: participe à des activités de prise de conscience de la population à propos d’un collectif spécifique ou d’une cause.
  • Tâches d’aide à la gestion: La personne bénévole peut aider à réaliser de tâches administratives, de communication, informatiques, à la formulation de projets, la recherche de recours, la traduction de textes, l’interprétation…
  • Bénévolat intellectuel: La personne se rapproche d’un projet ou d’un collectif afin d’aider à améliorer sa formulation grâce à son savoir et son expérience.
  • Bénévolat pour accueil temporaire: une personne ou une famille complète accueillent quelqu’un dans sa maison. Accueillir un enfant qui nécessite des soins médicaux qui ne peuvent lui être fournis dans son pays d’origine est un cas courant.
  • Bénévolat d’aide psychologique: la personne volontaire aide des personnes qui vivent une situation personnelle tr`s difficile. Par exemple les lignes d’écoute gratuites pour femmes battues ou encore dans les hôpitaux pour les personnes qui souffrent d’infirmités de longue durée.
  • Bénévolat d’insertion par le sport: la personne participe à un projet qui utilise le sport comme moyen pour améliorer la situation d’un collectif exclu.

Aux États-Unis

Les États-Unis sont le premier pays du monde pour le bénévolat[1] : 93 millions d'Américains[1] le pratiquent à différents degrés. Il implique surtout les retraités et les femmes.

Le bénévolat américain est particulièrement développé dans le domaine des arts et contribue au fonctionnement de nombreuses institutions culturelles : par exemple, environ 1 500 personnes travaillent gratuitement pour le Musée des Beaux-Arts de Boston[2]. Les missions des bénévoles sont diverses : assurer la promotion de l'institution culturelle dans la ville, s'occuper des guichets, guider les visiteurs dans les musées, etc. En France des Association loi de 1901 ou des sociétés savantes jouent parfois ce rôle.

En France

Selon le conseil économique et social dans un avis daté du 24 février 1993 «est bénévole toute personne qui s'engage librement pour mener une action non salariée en direction d'autrui, en dehors de son temps professionnel et familial».

Dans un article intitulé « Les frontières du salariat à l’épreuve des stratégies d’utilisation de la force de travail », Madame Thérèse Aubert-Monpeyssen, Maître de conférences à l’université des Sciences sociales de Toulouse, décrit le mouvement de contournement du salariat qui s’opère en France depuis quelques années et expose que face à l’utilisation semble-t-il croissante de faux stagiaires, de faux bénévoles, de faux contrats d’entreprise, les tribunaux analysent la réalité non seulement juridique mais également économique des relations des parties et, faisant peser les obligations de l’employeur sur le détenteur du pouvoir de décision, procèdent, le cas échéant, indépendamment de l’aspect formel des contrats que celles-ci ont formalisés ou des montages qu’elles ont effectués, aux requalifications nécessaires[3].

De plus selon la CPCA, (conférence permanente des coordinations associatives)[4] la très grande majorité des bénévoles a lieu dans la vie associative (10 millions sur 12 millions en France) sachant que le bénévolat ne saurait se confondre avec la simple adhésion.

Selon une étude de l'INSEE effectuée en 2002[5], le bénévolat représentait 1,307 milliard d'heures, soit 817 000 équivalents temps plein. 77,7% sont des bénévoles réguliers.

Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques, le nombre de bénévoles serait de 12 millions, soit 1 français sur 4, pour 880 000 associations et 21,6 millions d’adhérents . Ils seraient entre 15 et 18 millions « à donner un coup de pouce ponctuel sans appartenir à une association, mais les réguliers qui occupent une fonction bien définie et qui y consacrent régulièrement au moins deux heures par semaine ne seraient qu’un peu plus de 3 millions ».

Les domaines d'activité sont les suivants :

  • culture et loisirs (28,1%) : tourisme, associations culturelles, artistiques, musicales, centres aérés, scoutisme, comités des fêtes, chasse, pêche...
  • sport (20,4%)
  • action sociale, sanitaire et humanitaire (17%) : recherche médicale, associations caritatives, aide à domicile ...
  • défense des droits (14,6%) : syndicats, défense des consommateurs, conseils de copropriété...
  • religion (8,3%)
  • éducation (6,1%) : associations d'anciens élèves, parents d'élèves, aide aux devoirs...
  • autres (2,9%) : partis politiques, mise en valeur du patrimoine ...
  • environnement (2,6%) : défenseurs des animaux, renaturation de milieu naturel (chantiers-nature) ...

Des évolutions récentes du bénévolat sont en développement depuis quelques années : le bénévolat de compétences pour lequel le bénévole vient réaliser une mission en lien avec ses compétences professionnelles et le bénévolat en ligne qui permet une contribution via internet, ne nécessitant pas la présence physique du bénévole au sein de l'association.[réf. nécessaire]

En France[6], quatre structures aident les associations et les bénévoles à se rencontrer : France Bénévolat[7], Espace Bénévolat[8], Passerelles & Compétences[9] qui est plus spécifiquement dédiée au bénévolat de compétences et betobe[10] pour le bénévolat en ligne.

De nombreuses associations mènent une réflexion sur le bénévolat. Pour mémoire, la création en 2004 des Scouts et Guides de France, par la fusion des Scouts de France et des Guides de France, a donné lieu à une restructuration du réseau bénévole de la première association française de jeunes. Les responsables passent notamment d'un bénévolat de fonction à un bénévolat de mission. Organisé autour de plans d'actions et fondé sur la logique de projet, le bénévolat Scouts et Guides de France tente de concilier désir d'engagement et besoin d'acquisition de compétences pour tout un chacun. La gestion de la contrainte temps est également décisive même pour une association qui mobilise 14 000 bénévoles dont l'immense majorité a moins de 25 ans.

Le passeport bénévole

Soutenu par la Direction de la Vie Associative du Ministère de la Jeunesse et des Sports et la Caisse des Dépôts et Consignations, le Passeport Bénévole a été créé par France Bénévolat en octobre 2007. Il bénéficie de l’appui de l’ANPE, de l’AFPA (Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes), et de grands réseaux associatifs : le Secours Catholique/Caritas France, le Secours populaire français, la Croix-Rouge française et l’Association des Paralysés de France. Et il est surtout un dispositif voulu par le ministère de la Jeunesse et des sports, et le CNOSF.

Le Passeport Bénévole est une passerelle entre le bénévolat associatif et la vie professionnelle.

Il permet à tout bénévole de faire fructifier son engagement bénévole dans son parcours professionnel, que ce soit pour se renforcer dans son profil et sur ses compétences, ou pour évoluer. Ce carnet du bénévole peut être utilisé dans le cadre d’un entretien d’embauche, ou de manière plus formelle, dans les dispositifs de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Les centres de ressources et d'information des bénévoles

Les CRIB sont des associations départementales (parfois régionales), déjà existantes, qui ont été labellisées par le Ministère de la Jeunesse et des Sports. Les CRIB ont vocation à fournir informations, conseils et accompagnements sur l’administration, la vie statutaire, la gestion comptable, et les questions relatives à l’emploi associatif.

En Suisse

En Suisse francophone, une plateforme permet de trouver une place de Bénévolat dans le monde entier y compris en France.

Religion

Le bénévolat est encouragé par de nombreuses religions. En outre, Caritas Internationalis, les associations diaconales de l'Église réformée de France et le secours islamique sont des organisations religieuses spécialisées dans le bénévolat. Il y a aussi d'autres associations moins connues, qui travaillent au sein des quartiers sensibles, par exemple, l'association "Le Rocher, Oasis des Cités", qui est une association catholique et bénévole, qui fonctionne sur le principe du volontariat.

Voir aussi

Notes

  1. a  et b Frédéric Martel, De la culture en Amérique, Paris, Gallimard, 2006, (ISBN 2070779319), p.358
  2. Frédéric Martel, De la culture en Amérique, Paris, Gallimard, 2006, (ISBN 2070779319), p.359
  3. Th. Aubert-Monpeyssen Droit social, 1997, n° 6, p. 616 - Les frontières du salariat à l'épreuve des stratégies d'utilisation de la force de travail - Bulletin d'information n° 459 du 15/10/1997
  4. conférence permanente des coordinations associatives
  5. Le travail bénévole : un essai de quantification et de valorisation INSEE. Économie et statistique N° 373, 2004]
  6. Cerphi en 2007 "La France bénévole" [1]
  7. Site internet de France Bénévolat
  8. Site internet d'Espace Bénévolat
  9. Site internet de Passerelles & Compétences
  10. Site de bénévolat en ligne

Bibliographie

  • E. Archambault, Le secteur sans but lucratif, Economica, 1996.
    Associations et fondations en France
     
  • E. Archambault, J. Boumendil, Les dons et le bénévolat en France, d’Economie sociale (Paris 1/CNRS) et Fondation de France.
    Résultat des enquêtes réalisées en 1990, 1993 et 1996
     
  • La Lettre des bénévoles n°28, Fondation du bénévolat, 34 avenue Bugeaud, 75116 Paris, août 2002.
    sous le titre « Deux poids, deux mesures », la question est posée du régime applicable aux chantiers de jeunes bénévoles
     
  • Aten, Bouyx (Y), Chantiers nature de bénévoles volontaires, Cahiers techniques n°71, 2003, 96 p. 
  • Hélène Negro-Duval, Avocate au Barreau de Paris, spécialiste en Droit social, Le bénévolat au service du patrimoine : sa requalification par le juge du contrat de travail, est-elle une fatalité ?, Les annonces de la Seine.
    Premières Journées juridiques du patrimoine au Sénat, dans Les annonces de la Seine, deuxième supplément au journal n°60 du 10 septembre 1998
     

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’économie Portail de l’économie
Ce document provient de « B%C3%A9n%C3%A9volat ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bénévole de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bénévole — [ benevɔl ] adj. • 1282, rare av. XVIIIe; lat. benevolus « bienveillant », de bene « bien » et volo « je veux » 1 ♦ Littér. Qui fait qqch. de bonne grâce. ⇒ bienveillant. « La plus bénévole du monde et la plus accommodante » (Caillois). 2 ♦ Qui… …   Encyclopédie Universelle

  • bénévole — BÉNÉVOLE. adj. des 2 g. Il ne se dit qu En badinant, et dans ces phrases, Lecteur bénévole, Auditeur bénévole, pour marquer Un Lecteur, un Auditeur qu on croit favorablement disposé.Bénévole, en termes de Droit Canonique, se dit Du Bénéficier qui …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bénévole — (bé né vo l ) adj. 1°   Animé de dispositions favorables. Lecteur bénévole.    Auditeur bénévole, celui qui vient entendre une leçon sans y être obligé. •   Ainsi, quoi qu ordonne le sort, Au châtel enchanté vers six heures je vole ; Et vous m… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BÉNÉVOLE — adj. des deux genres Qui est ou que l on suppose favorablement disposé. Il ne se dit guère qu en plaisantant, et dans ces locutions, Lecteur bénévole, auditeur bénévole …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • benevòle — a adj. et n. [ne figure pas dans Lou Tresor dóu Felibrige] bénévole ; désintéressée. Nota : Eviter la confusion avec bontós. voir à ce mot …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • BÉNÉVOLE — adj. des deux genres Qui est ou que l’on suppose favorablement disposé. Il signifie aussi Qui fait volontairement, de bon gré, un travail auquel il n’est pas obligé. Il y a dans les hôpitaux, outre les internes et les externes, des assistants… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bénévole — adj. bènévolo, a, e (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Benevŏle lector! — (lat.), geneigter Leser! …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Engagement bénévole — Bénévolat Le bénévolat est une activité de service non rétribuée et choisie volontairement qui s exerce en général au sein d une association, d un syndicat ou d une structure publique. Celui ou celle qui s adonne au bénévolat est appelé bénévole …   Wikipédia en Français

  • Passeport bénévole — Le Passeport Bénévole est un livret individuel élaboré et développé par France Bénévolat en octobre 2007, dont l’objectif est d’être un outil fonctionnel de valorisation du bénévolat. Il répond à deux objectifs principaux : Aider le bénévole …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.