Bessancourt


Bessancourt

49° 02′ 00″ N 2° 13′ 00″ E / 49.0333, 2.2167

Bessancourt
église Notre Dame
église Notre Dame
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton Taverny
Code commune 95060
Code postal 95550
Maire
Mandat en cours
Jean-Christophe Poulet
2008-2014
Intercommunalité Sans
Site web http://www.ville-bessancourt.fr
Démographie
Population 7 231 hab. (2007)
Densité 1 132 hab./km²
Gentilé Bessancourtois
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 00″ Nord
       2° 13′ 00″ Est
/ 49.0333, 2.2167
Altitudes mini. 49 m — maxi. 171 m
Superficie 6,39 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Bessancourt est une commune française située dans le département du Val-d'Oise et la région Île-de-France.

Sommaire

Géographie

Localisation

Bessancourt se situe au pied de la forêt de Montmorency, sur le versant Sud-Ouest de la butte-témoin du même nom. Originellement organisé autour d'un ruisseau (qui suivait le tracé de la Grande rue (aujourd'hui disparu), le village s'est au fil des ans développé le long de la route de Paris à Auvers-sur-Oise, avant de gagner la plaine qui s'étend vers Pierrelaye. Suivant ce schéma, l'habitat individuel prédomine autour du centre ville, alors que l'on trouve des grands ensembles et des constructions récentes dans la plaine. Bessancourt fait partie de l'aire urbaine de Paris.

Communes limitrophes

Elle est également limitrophe des communes de Frépillon et Méry-sur-Oise au nord, Taverny au sud et à l'est, Pierrelaye à l'ouest et Beauchamp par une pointe au sud-ouest.

Superficie et population


Bessancourt occupe une surface de 6.39km² pour une population de 7231 habitants, ce qui, en 2007 la classe : [1]

Rang Population Superficie Densité
Flag of France.svg France 1364e 27671e 834e
Ile de France 290e 780e 298e
Val-d'Oise 44e 89e 45e
Arrondissement de Pontoise 19e 63e 19e
Canton de Taverny 2e 2e 2e

Transports et accès

Train

La commune est desservie par la gare de Bessancourt, sur la ligne Transilien Ligne H du Transilien reliant Paris-Nord à Valmondois et Persan - Beaumont.

Réseau routier

L'A115 en direction de la N184 (Francilienne) bifurque de l'A15 au niveau de Franconville et dessert Bessancourt par la sortie numéro 5.

La ville est traversée par 3 routes départementales :

  • Suivant un axe nord-ouest/sud-est par la RD928 partant d'Eaubonne pour rejoindre Hérouville.
  • Suivant un axe sud-ouest/nord-est par la RD411 en provenance d'Herblay et la RD191 en provenance de Pierrelaye et qui prennent fin toute deux à Bessancourt.

Bus

Ligne A : Cergy-Préfecture – Gare de Montigny - Beauchamp

Ligne B : Cergy-Préfecture – Mairie de Margency

Histoire

Bessancourt tiendrait son nom d'une origine germanique datant de l'installation d'une colonie de Goths établie sous l'empire romain : de celui d'une femme Berth-Sind auquel on aurait adjoint le terme Cortem signifiant domaine en latin.

Son église réunit le caractère du XIIe siècle et du XVe siècle.

La terre de Bessancourt avait été achetée en 1240 par la reine Blanche de Castille, qui la donna à l'abbaye de Maubuisson.

En 1815, d'importantes carrières de gypse sont mise en exploitation à Taverny et Bessancourt.

Du fait de leur position stratégique (notamment de la proximité du chemin de fer) et de leurs superficies, ces lieux sont utilisés par les allemands (1941-1944) qui y stockent des munitions, y établissent le centre de défense aérienne de la Luftwaffe et en font un atelier de montage des missiles V1(les mines étant inappropriées pour y fabriquer des missiles V2).

En 1946, l'armée de l'air utilise à son tour les carrières.

En 1957, le Centre d'Opérations de la Défense Aérienne s'installe à Taverny, suivi en 1961 du Commandement Air des Forces de Défense Aérienne et en 1963 du Commandement des Forces Aériennes Stratégiques.

voici le récit complet raconté par un habitant: http://villebessancourt.free.fr/photos/monographie/monographie.pdf

Héraldique

Blason ville fr Bessancourt (Val-d'Oise).svg

Les armes de Bessancourt se blasonnent ainsi : Parti : au premier de gueules à la bande d'argent, accompagnée de six croisettes recroisetées au pied fiché d'or, ordonnées en orle trois en chef et trois en pointe (Famille Tirel), au second d'or à la croix de gueules cantonnée de seize alérions d'azur ordonnés 2 et 2 (Maison de Montmorency) ; au chef aussi d'azur chargé de deux fleurs de lys d'or ; à la crosse d'or brochant sur le tout de la partition et du chef

Administration

Bessancourt fait partie de la juridiction d’instance de Montmorency, et de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise[2],[3].

Liste des maires de Bessancourt
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1965 Paul Bonneville    
1965 1971 Gilbert Petit    
1971 1977 George Magenot    
1977 1983 Gilbert Petit    
1983 1995 Michel Rochoux DVD  
2001 2014 Jean-Christophe Poulet Europe Écologie  


Sécurité

Le taux de criminalité de la circonscription de police de Taverny (incluant Saint-Leu-la-Forêt, Beauchamp et Bessancourt[4]) est de 70,91 actes pour 1000 habitants (crimes et délits, chiffres 2005) ce qui le situe nettement sous les moyennes nationale (83/1000) et départementale (88,15/1000). Le taux de résolution des affaires par les services de police est de 30,95%, légèrement supérieur à la moyenne du département de 28,83%[5].

La ville dispose également d'une police municipale disposant d'un local permettant d'accueillir le public dans la Grande Rue et d’une caserne de pompiers en bordure de la commune de Frépillon et du complexe sportif des Marboulus au nord ouest de la ville.

Jumelage

Bessancourt est à ce jour lié avec 4 communes. 3 en Europe et 1 en Afrique[6] :

Démographie

En 2007, Bessancourt comptait 7 231[7] habitants (soit une faible augmentation par rapport à 1999). La commune occupe en 2007 le 1 364e rang au niveau national, alors qu'elle est au 290e au niveau régional, et 44e au niveau départemental sur 185 communes que compte le Val d'Oise.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Bessancourt depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint en 2007 avec 7 231 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 789 821 846 785 810 810 785 824 750
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 712 753 765 802 866 882 1 008 1 009 1 124
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 266 1 307 1 487 1 683 1 877 2 164 2 153 2 079 2 422
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 - -
Population 2 847 3 781 5 978 5 758 6 429 6 999 7 231 - -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[8], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[9],[10]


Le graphique suivant permet de mieux visualiser l'évolution démographique de la commune depuis les premiers recensements de 1793.

Économie

L'économie agricole et vinicole du XIXe siècle subit des transformations du fait de la création du réseau ferré. D’une part celui-ci provoque la création de nouveaux quartiers gourmands en espace et d’autre part le chemin de fer contribua à l’essor de nouvelles cultures correspondant plus aux demandes de la population parisienne qui voulait de plus en plus de fruits, de lait et de légumes. Progressivement avec l’arrivée du chemin de fer, l’activité agricole de Bessancourt s’adapta donc aux besoins de Paris en abandonnant céréales et vignes, qui de toutes manières étaient de qualité médiocre du fait des terres sableuses de la vallée de Montmorency.

L’agriculture maraichère se trouva facilitée par l’arrivée massive de gadoue et des eaux usées de Paris qui servirent d’engrais pour fertiliser les sols, ce qui pose aujourd’hui de graves problèmes de pollution.

Vie locale

Culture

Depuis 1948 la MJC fonctionne grâce aux efforts de bénévoles qui proposent les activités traditionnels d’une MJC (Théâtre, peinture, céramique…) dans les sous-sols de la mairie jusqu’à ce que la MJC s’installe dans le Parc Keller au début des années 1970 sous l’impulsion de son premier directeur rémunéré, Rafael Lopez.

À force d’activités nouvelles et de travail, la MJC devient l’une des plus fréquentée du Val-d’Oise dans les années 1980 malgré une quasi absence de budget[réf. nécessaire].

Enseignement

La commune dispose d’une crèche familiale municipale située dans des locaux adjacents à la mairie permettant à des enfants de 3 mois à 3 ans de s’éveiller grâce à des activités éducatives ou familiales. Cette crèche est assistée par une halte-garderie située non loin dans la rue Madame. Ces structures, en favorisant l’éveil, permettent aux enfants d’entrer en douceur dans le monde de l’apprentissage qu’il découvrira peu de temps après en entrant en école maternelle.

En 2011, il existe 2 groupes scolaires contenant chacun 1 école maternelle et primaire. Un groupe se trouve dans le quartier des Brosses et Malais, le groupe scolaire Lamartine qui n'a ouvert qu'en 1970 lors de la construction du quartier, et l’autre dans le quartier de la gare, le groupe scolaire Saint Exupéry construit à partir des années 1930 pour remplacer les anciens locaux devenus trop petits.

Par la suite les élèves de primaire peuvent entrer au Collègue Maubuisson situé dans le quartier des Brosses et Malais depuis 1979. Le collègue accueille aujourd'hui environ 500 élèves, soit cinq classes par niveau, et a subi un certain nombre de travaux ces dernières années pour le remettre au gout du jour.

En liaison avec les trajets domicile-école, un projet appelé Pédibus animé par l'Agence régionale de l'environnement et des nouvelles énergies (ARENE) et la Délégation Régionale Ile-de-France de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), a pour but de favoriser l’usage des modes moins polluants que la voiture pour aller à l’école, en particulier la marche et le vélo. Comme le bus, il s’agit d’une ligne desservant un quartier, avec des arrêts matérialisés. Une "caravane" d’enfants, encadrés par des parents bénévoles, emprunte à pied cette ligne. Dans le cas de Bessancourt, il existe 3 lignes différentes[réf. nécessaire].

Santé

En 2011 il existe 2 pharmacies à Bessancourt, l’une près du quartier des Brosses et Malais sur l’avenue de la République et l’autre proche de l’école Saint Exupéry et de la gare. On dénombre par ailleurs 4 médecins presque tous situés sur la D928 qui traverse la ville.

La ville possède un centre de secours principal ultra-moderne qui couvre les villes de Bessancourt et Frépillon en limite de Frépillon, ce centre remplace l'ancien centre de Bessancourt qui se situé au pied de l'église et qui sert maintenant au service technique municipal.

Pour l’anecdote, jusqu’en 1960 il existait une petite clinique près du croisement de l’avenue de Paris et de la rue de la Gare.

Social

Centre communal d'action sociale (CCAS)

Le CCAS de Bessancourt est un établissement public communal doté de la personnalité morale et de l'autonomie budgétaire qui se situe non loin de l'Eglise. Il intervient à deux titres : l'aide sociale légale et l'aide sociale facultative. En ce qui concerne l'aide sociale légale, il intervient dans les domaines suivants : l'instruction des demandes d'aide sociale pour le compte du Conseil Général, à savoir : les dossiers de l'Allocation personnalisée d'autonomie, les dossiers de demande de compensation du handicap, d'aides sociales, les demandes de RSA, et les demandes de Fonds Solidarité Logement, impayés d'Énergie, d'Eau...

Monuments

Sur l'église l'on peut remarquer par exemple, dans le vitrage en grisaille du sanctuaire deux particularités : la représentation, à genoux, de Mestre Robert de Berceucort, chanoine de Paris en 1270, et juste au-dessus, sur un panneau ajouté, également à genoux, d'une abbesse de Maubuisson de 1594 dont les armes seraient celles d'Angélique d'Estrées. La construction de l'église remonterait donc à la fin du Xlllème siècle et n'aurait été achevée qu'à la fin du XVe siècle.

Personnalités

  • Blanche de Castille
  • Pierre Clément, peintre
  • Thomas Clouet, procureur au Parlement et chanoine de Montmorency, mort le 6 Juillet 1546.
  • Alphonse de Lamartine, poète, écrivain et homme politique français. Il visita deux fois l'abbé Lambert, qui était curé, et lui "avait donné les renseignements les plus minutieux" sur le légendaire diner funèbre des girondins[11].
  • Abbé Lambert, aumônier des députés girondins, devenu ultérieurement commissaire de police, puis curé de Bessancourt pendant 31 ans
  • Georges Méliès, cinéaste
  • Désiré Pâque, musicien belge
  • Aristide Quillet, libraire, éditeur de l'Encyclopédie Quillet.
  • Adolphe Thiers qui écrit à Bessancourt les deux premiers volumes de son histoire de la révolution française
  • Les Tirel, seigneurs féodaux
  • Antoine Vollon, peintre

Notes et références

  1. http://www.annuaire-mairie.fr/ville-bessancourt.html#classement
  2. Site du Conseil général - Administration du Val-d'Oise
  3. Ministère de la justice - Conseil Départemental de l'Accès au Droit du Val-d'Oise
  4. Préfecture et services de l'État dans le Val-d'Oise
  5. Le Figaro - Délinquance : Palmarès 2005 du Val-d'Oise
  6. Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures.
  7. Résumé statistique 2007 sur Insee. Consulté le 28 mai 2011
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 7 septembre 2010
  9. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 7 septembre 2010
  10. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 7 septembre 2010
  11. Source : p. 859 de "Lamartine - œuvre choisies" de Maurice Levaillant

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bessancourt de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bessancourt — Saltar a navegación, búsqueda Bessancourt País …   Wikipedia Español

  • Bessancourt — French commune nomcommune=Bessancourt caption= latitude=49.0386 longitude=2.2142 région=Île de France département=Val d Oise arrondissement=Pontoise canton=Taverny intercomm= none as of 2008 maire=Jean Christophe Poulet mandat=2001 2008 alt… …   Wikipedia

  • Bessancourt — Original name in latin Bessancourt Name in other language Bessancourt State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.03765 latitude 2.20936 altitude 81 Population 8026 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Bessancourt — Bessancourt Le bâtiment voyageurs de la gare. Localisation Pays France Ville Bessancourt Adre …   Wikipédia en Français

  • Gare De Bessancourt — Bessancourt Localisation Ville Bessancourt Gestion et exploitation Propriétaire SNCF Services …   Wikipédia en Français

  • Gare de bessancourt — Bessancourt Localisation Ville Bessancourt Gestion et exploitation Propriétaire SNCF Services …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Gervais-et-Saint-Protais de Bessancourt — Église Saint Gervais et Saint Protais Présentation Propriétaire Commune Protection  Classé MH (1921) Gé …   Wikipédia en Français

  • Taverny — 49° 02′ 00″ N 2° 13′ 00″ E / 49.0333, 2.2167 …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques du Val-d'Oise — Cette liste recense les monuments historiques du département du Val d Oise, en France. Sommaire 1 Généralités 2 Liste 3 Annexes 3.1 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • A-115 — Autoroute française A115 Vue aérienne de l A115 à Ermont et Le Plessis Bouchard En France, l’Autoroute A115 est une Autoroute de l Île de France. Longueur officielle: 13km Orientation: Nord puis Nord Ouest Département traversé …   Wikipédia en Français