Familles nobles de Venise


Familles nobles de Venise

Case Vecchie

Le noyau des premiers nobles vénitiens fut composé des familles tribunices[1], dites apostoliques qui furent tribuns chacune d'une des douze îles. Elles furent présentes en 697 à la nomination du premier doge de Venise. Ensuite, il y eut les quatre familles dites évangéliques[2], qui avaient participées à la fondation du monastère de San Giorgio Maggiore. Enfin, neuf autres familles furent présentes à Venise depuis les temps les plus anciens[3](depuis des temps antiques).

Case Nuove

Il y eut alors les Casade Nova (nouvelles familles), accueillies dans la noblesse avant que, en 1320, la loi fermât l'accès au patriziato. Parmi elles les familles :

  • entrées de droit au Maggior Consiglio[4] lors de sa clôture en 1297 ;
  • s'étant établies après la chute de Constantinople[5] en 1229 cooptées en 1298.
  • s'étant établies après la chute d'Acre[6] en 1291 cooptées en 1303 ;
  • s'étant distinguées dans la guerre avec Gênes, cooptées en 1310[7].

Case Nuovissime

Enfin, il y eut les Casade novissime (plus nouvelles familles), qui ont eu accès au patriziato de façon exceptionnelle à l'occasion de la guerre de Chioggia[8] de 1381, quand les nécessités militaires et financières de l'État avaient donné accès au Grand Conseil à ceux qui s'étaient particulièrement distincts dans la défense de la République.

Pendant des siècles complètement inaccessible, le corps nobiliaire s'est ouvert à de nouvelles familles, lorsque, avec le déclin de la puissance vénitienne, l'État se mît à vendre l'accès au titre patricien pour remplir les caisses publiques. Ainsi se constitua donc la troisième et dernière classe de patriciens par trois vagues :

  • les familles cooptées[9] entre 1646 et 1669 ;
  • les familles cooptées[10] entre 1684 et 1718 ;
  • les famille de terre ferme cooptées après 1775[11].

Sur les autres projets Wikimedia :

La liste des familles nobles de Venise provient du Matricule de la noblesse patricienne tel que trouvé dans le Recueil imprimé en 1682; y furent ajoutés celles confirmées par le règne autrichien en 1818.

Certaines familles y étaient depuis plusieurs siècles, d'autres y avaient été agrégées pendant la dernière guerre de Candie ou par simple honneur.

Famille nobles par honneur

Il s'agit généralement de familles royales, princières, ducales, grand-ducales ou ayant donné un pape.


Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Les familles en gras sont restées dans la noblesse jusqu'à la fin de la République en 1797.
Celles qui sont soulignées en ont été depuis la clôture du Maggior Consiglio en 1297: elle forment l'épine dorsale du Conseil et sont 86 en nombre.

A

B

  • Babilonio(1298-1379)
  • Badoer[1](depuis 1297)( ou Participazio)
  • Baffo[4](1297-1769)
  • Baglioni[10](depuis 1716)
  • Balastri(1311-1534) (ou Balestro)
  • Balbi[4](depuis 1297)
  • Baldovino (ou Balduino)
  • Balastri(1297-1534)
  • Balestrieri(depuis 1301-après 1360)
  • Baluchin ( jusque 1321)
  • Balzolani ( jusque 1315)
  • Banbazini ( jusque 1361)
  • Banchieri[12]
  • Barbaran[9](depuis 1665)
  • Barbarigo[4](depuis 1297)
  • Barbaro[4](depuis 1297)
  • Barbetta ( jusque 1363/73)
  • Barbetto ( jusque 1367)
  • Barbo[4](297-1701/09)
  • Barbolani ( jusque 1311)
  • Barboniani ( jusque 1375)
  • Bardonici ( jusque 1343)
  • Barisan[6](1310/17-1426) (Barizani ou Barison)
  • Barisachi(1381-1421)
  • Baroni[12] ( jusque 1375)
  • Barozzi[1](depuis 1297)
  • Barzizza[10](depuis 1694)
  • Basadona[4](depuis 1297) (ou Basadonna)
  • Baseggio[3](depuis 1297) (ou Mastalinzi)
  • Basadello ( jusque 1325)
  • Maison de Bavière[13](1623 pour Maximilien Ier de Bavière (électeur)-1777)
  • Bazolani ( jusque 1315)
  • Becconi[4]
  • Belegno[4](1297-1750) (ou Bellegno)
  • Belloni[9] ( jusque 1393)
  • Belloni (homonymes)[9](1647-1676)
  • Bell'Osello ( jusque 1364)
  • Belloto[10] (1686-1721)(ou Bellotto)
  • Bembo[2](depuis 1297)
  • Benado ( jusque 1373)
  • Benedetti[4](1297 et 1303-1624)
  • Beneto ( jusque env. 1660)
  • Bensisi(1298-1346/66)
  • Benzon di San Vidal[10](1685-1775)(ou Benzoni)
  • Beregan[9](depuis 1649)
  • Berengo ( jusque 1372) (ou Berenghi)
  • Bergonzi[9](1665-1709)( ou Bregonzi)
  • Berlendis[9](1662-1781)
  • Bernardo[4](depuis 1297)
  • Betani(1297-XIVe siècle)
  • Betti ( jusque 1301)
  • Bettoni[10](1684-1764)
  • Bianchini[12]
  • Bianco ( jusque 1317)
  • Biaqua ( jusque 1350/60) (ou Bianca)
  • dal Bò ( jusque 1371)
  • Boccasi(1297-1476)
  • dalle Boccole(au XIVe siècle-1483)
  • Boccon ( jusque 1366)
  • Boche ( jusque 1376)
  • Bocho ( jusque 1314/76)
  • Bolani[4](depuis 1297) (ou Bollani)
  • Boldo ( jusque 1313)
  • Boldù[4](depuis 1297)
  • Bolini[9](entre 1646 et 1669)
  • Bon[4](depuis 1297 et 1381)
  • Bonaldi ( jusque 1570)
  • Bonci(1297-1508) (ou Bonzi)
  • Boncili ( jusque 1328/68)
  • Bondolo ( jusque 1366)
  • Bondumier[4](1297-1779) (ou Bondimerio)
    • autre branche[6](depuis 1303-1779)
  • Bonfadini[9](depuis 1648)
  • Bonlini[10](depuis 1677)
    • (2e branche)[10](depuis 1685)
  • Bonomo[5](1297-1319)(Bonhomo ou Bonomi)
  • Bonvicini[9](1663-1786)
  • Bonzeno ( jusque 134§)
  • Bordinigo ( jusque 1342)
  • Bordolo ( jusque 1396)
  • Borini[11]
  • Borromeo[14]
  • Borsello ( jusque 1367)
  • Borzolo ( jusque 1317)
  • Bosebo ( jusque 1311)
  • Bosso(1297-1298)
  • Braccolani (1381-1492)
  • Bragadin[2](depuis 1297)
  • Brandolin[10](depuis 1686)(ou Brandolini)
  • Brazolan(1297-XIVe siècle)
  • Bredani(1381-1437)
  • Bregonzi(1665-1709/26)
  • Bressa[9](depuis 1652)(ou Brescia)
  • di Brenna[14](1344-1355)
  • Briani[4](1297-1679)
  • Brioso(1297-XIVe siècle) (ou Brugloso)
  • Bricci[6](1230/1310-1401) (Brisi ou Brizi)
  • Bristolani ( jusque 1362)
  • Brunswick[13](en 1668 pour Jean-Frédéric de Brunswick-Lunebourg)
  • Bullo[12]
  • da Buora(1297-1311)
  • Buricaldo(1297-1321/62)
  • Busetto[10](entre 1684 et 1718)
  • Businago(1297-1471)
  • Businello[12]
  • Buzzacarini[13](depuis 1782)

C

D

  • Dandolo[1](depuis 1297) (ou Ipato)
  • Danselmo ( jusque 1493)
  • Dante ( jusque 1430)
  • Darduin[4]
  • Darpin(1297-1503)
  • Darpo ( jusque 1409)
  • Dauli ( jusque 1316/19)
  • Davidor(1297-1379/1493)
  • Davillo ( jusque 1319)
  • Deddo ( jusque 1402) (ou Dedo)
  • Delia ( jusque 1369)
  • Dente[7](1310-1430/83)
  • Deretti(depuis 1355)
  • Desiaspinal ( jusque 1309)
  • Diedo[4](depuis 1297)
  • Diesello[7](1310-1402) (ou Diesolo)
  • Diesenove ( jusque 1361)
  • Diotanto ( jusque 1323)
  • Dobizo ( jusque 1301)
  • Dolce[9](depuis 1658)
  • Dolfin[3](depuis 1297) (ou Delfin)
  • Dolfinigo ( jusque 1321) (ou Delfinigo)
  • Donà[4](depuis 1297) (ou Donato)
  • Donado[5](1311-1543/1605) (ou Donadi)
  • Dondi[9](depuis 1653) (ou Dondiorologio)
  • Dondolo ( jusque 1307)
  • Donino[9](1663-1705/14)
  • Donisdio ( jusque 1312)
  • Donorardo ( jusque 1310)
  • Donzorzi ( jusque 1312/17)
  • Donzuane ( jusque 1303) (ou Dozane)
  • Doro ( jusque 1310)
  • Dotto ( jusque 1318) (ou Dotho)
  • Drapo ( jusque 1409)
  • Drusco ( jusque 1366) (les Druschi ou Drusiano)
  • Duodo[4](depuis 1297)

E

  • Emo[4](depuis 1297)
  • Enzo ( jusque 1380)
  • d'Equilo(1297-1379/1493)
  • Erizzo[4](depuis 1297)

F

  • Fabriciaco[4] ( jusque 1373) (ou Fabricii; les Fabriciaci)
  • Fabricini ( jusque 1373/1476)
  • Fabrizi[4] ( jusque 1303)
  • Faccio[4] ( jusque 1309) (ou Fatio)
  • Falier[1] (depuis 1297) (ou Saleni)
  • da Fano(1297-1401)
  • Faraon[4] ( jusque 1353)
  • Farsetti[9](depuis 1664)
  • Favero[4](XIVe siècle-1308) (ou Fauro)
  • Ferramosca[9](1648-1681)
  • Ferro[4](1297-1681)
  • Ferrante[7](1310-1640/55)
  • Festandolo[7] ( jusque 1402) ( ou Festendolo)
  • Fexasonda[4] ( jusque 1315)
  • dal Fianco ( jusque 1321)
  • Fini[9](depuis 1649)
  • Fiollo[4] ( jusque 1397)
  • Flangini[10](depuis 1664)
  • Fogliani (1440-1630)
  • Fondai ( jusque 1344/1464)
  • Fondanizi[4] ( jusque 1306/26) (ou Fontanisi)
  • Fonseca[10](1664-1713)
  • dalla Fontana(1297-1504/5)
  • Fonte[9](1646-1770)
  • dalla Fornase[8](1381-1407/9) (ou dalle Fornaci)
  • Foscari[4] (depuis 1297)
  • Foscarini[4] (depuis 1297)
  • Foscolo[4] (depuis 1297)
  • Fracassetti[10](depuis 1704)
  • Franceschi[10](1716-1788)
  • Franco ( jusque 1307)
  • Frangipani[13](1475-)
  • Franzapani (homonyme) ( jusque 1347)
  • dalla Franziada ( jusque 1371)
  • della Frascada(1297-1322)
  • Fratello[4] (1297-1366) (ou Fradello)
    • Fratello di Candia[14](1493-1656)

G

  • Gabrieli[4] (depuis 1297) (Cabriel ou Gabriel)
  • Galaenzi ( jusque 1341)
  • Galaresso ( jusque 1341) (ou Galarezi)
  • Galatazzi ( jusque 1369)
  • Gallina[12] ( jusque 1375) (ou Giallinà)
  • Galissa ( jusque 1376)
  • Gallo[10](1694-avant 1759)
  • Gambara[9](depuis 1653)
  • Gambarin[4] ( jusque 1299) (ou Gambaro)
  • Garzoni[8] (depuis 1381)
  • Gauli ( jusque 1356)
  • Gavilla ( jusque 1246) (ou Andrelini)
  • Gay ( jusque 1329)
  • Ghezzo ( jusque 1478) (ou Gezo, Gezzo, Hezzo)
  • Gherardini[9](depuis 1652) (ou Ghirardini)
  • Ghedini[9](1667-1713)
  • Gheltof[10](depuis 1697) (ou Gheltoff)
  • Ghisi[4] (1297-avant 1759) (ou Ghigi)
  • Gimio ( jusque 1343) (ou Gini)
  • Giovanelli[9](depuis 1668)
  • Girardi[8] (1297 et 1381-1666 et 1698) (ou Girardo)
  • Gislanzoni[12]
  • Giupponi[9](1660-1685)
  • Giustiniani[2](depuis 1297) (Justiniens ou Zustinian)
    • autre branche[8]
  • Gozzi[9](1646-1679)
  • Gradelon(1297-XIVe siècle)
  • Gradenigo[1] (depuis 1297) (ou Tradonico)
  • Grassi[10](depuis 1718)
  • Grassoni ( jusque 1303/23) (ou Grasoni)
  • Grego[7] (1493-1703) (ou Griego)
  • Grimani[4] (depuis 1297)
  • Grioni[4] (1297-1715)
  • Grisoni[7] (1378, puis bannis)
  • Gritti[4] (depuis 1297)
  • Grugno ( jusque 1322)
  • Grumelli[14] (en 1405, puis éteinte)
  • Guatardo ( jusque 1328}) (ou Guardadio)
  • Guberto (1297-1243 ou 1346)
  • Guerra[10](depuis 1689)
  • Gugno ( jusque 1311/31/44)
  • Gunigi ( jusque 1415/17)
  • Guoro[7] (1381-1660) (ou Guori)
  • Gussoni[4] (1297 et 1310-1714) (ou Guzoni)

H

  • Haoldo ( jusque 1432) (ou Aoldi)

I

  • Iacolo ( jusque 1305)
  • Ialina ( jusque 1326) (ou Iallina)
  • Ingolo ( jusque 1352)
  • Ioaldo ( jusque 1432)
  • Istrigo ( jusque 1273/1481) (ou Istrago)

L

  • Labia[9](depuis 1646)
  • Laghi[9](1661-1734/59) (ou Benati)
  • Lambeschi ( jusque 1375/81) (ou Lambraschi)
  • Lando[4] (1297-1734)
  • Lanzuoli[4] (1297-1432)
  • Larghi ( jusque 1396)
  • Lazzari[9](1660-1775)(ou Lazari)
  • Legrenzi[12]
  • Leucari (1297-1368)
  • Legge[4](depuis 1297) (ou Leze, da Lezze, Traversari)
  • de Lia ( jusque 1308)
  • Lin[10](depuis 1685) (ou Lini)
  • Leoni[6] (1303-1713)(ou Lion)
  • dalla Lionessa ( jusque 1410)
  • Lipoman[8] (depuis 1381) (ou Lippomano; Lipomani)
  • Lisado ( jusque 1327)
  • Lolin (1436-1626)
  • Lombardo[4] (1297-1734/59)
  • Lombreschi ( jusque 1376)
  • Lombria[9](1646-1722)
  • Longo[8] (depuis 1297 et 1381)(ou Longhi)
  • Loredan[4] (depuis 1297)
  • de Lorenzo ( jusque 1343/49) (ou di Lorzo)
  • Lotti[12]
  • de Luca[9](1654-1711)( ou Lucca)
  • Lucari ( jusque 1368)
  • Lugnani ( jusque 1331) (ou Capanaci)
  • Luppanizzi ( jusque 1348) (ou Lupanadi)
  • Lupin ( jusque 1311)

M

  • Macarelli[9](1648-1676)
  • Maduin ( jusqu'au XIVe siècle) (ou Madeo)
  • Maffetti[9](depuis 1664)
  • Maganesi ( jusque 1361)
  • Maggio ( jusque 1307)
  • Magno[4] (depuis 1297)
  • Mainenti[12]
  • Maina ( jusque 1334) (ou Mainan)
  • Maistrorso ( jusque 1301) ( ou Maistro, Magistro)
  • Malanotte[12]
  • Malaspina[14]
  • Malaza ( jusque 1320)
  • Malipiero[4] (depuis 1297)
  • de Malis ( jusque 1326) (ou Malesse)
  • Malvicini
  • Mandelli
  • Manfrotto[10](1698-1793)
  • Manolesso[4] (depuis 1297)
  • Manin[9](depuis 1651)
  • Manzoni[10](depuis 1687)
  • Marango ( jusque 1376)
  • da Mare(1309-1364/73)
  • Maranzin(1297-1386)
  • Marcello[4] (depuis 1297)
  • Marciamano[5] ( jusque 1391)
  • Marcipagani ( jusque 1321/81)
  • Marconi ( jusqu'au XIVe siècle)
  • Marin[4] (depuis 1297)
  • Marioni(1297-1401)
  • Marmore[6](1305-1416) (ou Marmora)
  • Marmota(1305-1360)
  • Marono ( jusque 1365)
  • Martinazzo ( jusque 1347)
  • Martine ( jusque 1314)
  • Martinelli[9](1646-1771)
  • Martinengo[14](depuis 1499)
  • Masolo ( jusque 1356)
  • Massolo[5](1297-1590) (ou Massoli)
  • Mastalizi[5] ( jusque 1324) (ou Mastelitii)
  • Mastraca[12]
  • Matono ( jusque 1530)
  • Mazaman[4] (1297-1412)
  • Mazaruol(1297-début XIVe siècle)
  • Mazzolini[9](entre 1646 et 1669)
  • de Medici[9](1652-1701)
  • Melazza ( jusque 1320)
  • Memmo[1] (depuis 1297) (ou Tribuno et Monegario)
  • Menegato ( jusque 1373)
  • Miegano[4](1297-1660)(ou Mengano)
  • Mengolo[4](1297-1401)
    • autre branche[7] (1310-1401)
  • Metadori ( jusque 1344) (ou Mettadori)
  • da Mezzo[4],[8](depuis 1297 et 1381) (ou Mezo)
  • Miani[4] (depuis 1297) (ou Emiliani)
  • Michieli[1] (depuis 1297) (Michiel ou Frangipane)
  • Milesio (1464-1472)
  • Minelli[9](depuis 1650)
  • Minio[4] (depuis 1297)
  • Minotto[4] (depuis 1297) (ou Minoto)
  • Miolo[5]
  • Mocenigo[4] (depuis 1297)
    • branche de San Stae
    • branche de San Samuele
    • branche dell'Angelo Rafael
  • Moio ( jusque 1403)
  • Molin[4] (depuis 1297) (ou Molino)
    • autre branche[6] (depuis 1303)
  • Monegato ( jusque 1314)
  • Montaldo[13](en 1585)
  • del Monte[14]
  • Mora di San Marcuola[9](depuis 1657)
  • Morelli[10](depuis 1686)
  • Moro[4](depuis 1297 et 1313)
  • Morosini[1](depuis 1297)
  • Mortadello[7] ( jusque 1327)
  • da Mosto[4] (depuis 1297)
  • Mozzoni-Frosconi[12]
  • Muazzo[4] (depuis 1297)
  • da Muggia ( jusque 1385)
  • Mugici ( jusque 1306)
  • Muglia ( jusque 1238 ou 1386)
  • da Mula[4] (depuis 1297) (ou Amulio/a)
  • Muranesi ( jusque 1375)
  • Musse[4] ( jusque 1334)
  • Mussatti[11](depuis 1776)
  • Mussolino[4] (1297-XIVe siècle)
  • Mutinelli[12]

N

  • Nadal[4] (depuis 1297)
  • Nani[4] (depuis 1297)
    • autre branche[8] (depuis 1381)
  • Navagero[4] (1297-1713) (ou Navager, Navaier, Navegàro)
  • dalla Nave[9](depuis 1673-1666/98)
  • Navigroso[4] (1297-1342) (ou Naviglioso, Navajoso)
  • Negro[8] (1381-1416)
  • Nicola (1297-1312)
  • Nosadini[10](depuis 1694)
  • Novello ( jusque 1306)

O

  • Obizzo[7] ( jusque 1346)
  • Ogniben ( jusque 1311)
  • Olivieri[12] ( jusque 1470)
  • Onoradi (1297-1520/44)
  • Orio[4] (depuis 1297)
  • Orseolo[3]exilée au XIe siècle
  • Orso[8] (1381-1466/68)
  • del Orzo ( jusque 1326)
  • Ottoboni[9](1646-1740)
  • Ottolin[11](depuis 1780)(ou Ottolino)

P

Q

R

S

  • Sabadini ( jusque 1361)
  • Sagredo[4] (depuis 1297)
  • Salamon[3] (1297-1788) (Barbolana ou Centranigo)
  • Salonesi ( jusque 1315)
  • Salviani ( jusque 1305)
  • Sandi[10](depuis 1685)
  • Sangiantofetti[9](depuis 1649) (ou Toffetti)
  • Santa Soffia[9](1649-1676) (ou Santasoffia)
  • Sanudo[1] (depuis 1297) (Sanuto ou Candiano)
  • Saviani ( jusque 1306)
  • Savonieri ( jusque 1321)
  • Maison de Savoie[13](en 1496 pour Philippe II de Savoie) (ou Savoja)
  • Scandoler ( jusque 1322)
  • Scenier ( jusque 1306)
  • Sclavo ( jusque XIVe siècle)
  • Scroffa[10](depuis 1698)
  • Scrovigni[13](1301-1404)
  • Secogolo(1297-1351) (ou Schogolo)
  • Selvo[4] ( jusque 1401)
  • Semenzi[10](depuis 1685) (ou Premuda)
  • Semitecolo[4] (depuis 1297)
  • Senatori ( jusque 1401)
  • Sesendoli[4](1297-1397)
    • autre branche[7](1310-1397)
  • dalla Sevole(1297-1371)
  • Sforza[13](depuis 1439)
  • Signolo[4] (1297-1570)
  • Sincoran ( jusque 1351)
  • Siocolo ( jusque 1351)
  • Sisolo ( jusque 1388)
  • Soardi[14](depuis 1320-?)
  • Soderini[9](depuis 1656) ( ou Soderin)
  • dal Sol[7](1310-XIVe siècle)
  • Soranzo[3] (depuis 1297)
  • Soveri ( jusque 1302)
  • Spazacanal ( jusque 1312)
  • Spineda[11](depuis 1776)
  • Spinelli[10](depuis 1716)
  • Stadio
  • Stalonici ( jusque 1322) (ou Storlanici)
  • Stanici[5] (1310-1343)
  • Stanier ( jusque 1306)
  • Stazio[9](1659-1701)(ou Statio)
  • Steno[4] (1297-1413) (ou Sten)
  • Storlato[4] (1297-1468) (Storla(n)do ou Storladi)
    • branche flamande[8] (1381-1478)
  • Stornello[4] (1311-1407)
  • Stropardo ( jusque 1355)
  • Surian[4] (1297-1630)
    • homonyme[9](1648-1679)

T

  • Tagliapietra[8](1381-1670)
  • Tanolico[4](1297-1322) (ou Tolonegi)
  • Tasca[9](1646-1734/60)
  • Teneri ( jusque 1312)
  • Thomado(1297-1383)
  • Tiepolo[1] (depuis 1297)
  • Tipaldo-Pretenderi[12]
  • Tinto ( jusque 1361/1417)
  • Toderini[10](depuis 1694)
  • Tolonigo[5] ( jusque 1322)
  • Tomado ( jusque 1389)
  • Tonillo ( jusque 1383)
  • Tornaquinci[10](entre 1684 et 1718)
  • dalla Torre[13](en 1343, famile de sang carolingien)
  • Torreli ( jusque 1381)
  • Tornadi ( jusque 1683)
  • Totulo(1297-1305)
  • Trasnodi ( jusque 1305)
  • Travasanti ( jusque 1370)
  • Trento[11](depuis 1777)
  • Trevisan[4] (depuis 1297)
    • branche secondaire[8] (depuis 1381)
    • autre branche (depuis 1689)
  • Tristanzo ( jusque 1304)
  • Trivisa (en 1381 ad personam pour Jacomo Trivisa dalli Carmini)
  • Tron[4] (depuis 1297)
  • Truzane ( jusque 1389)

V

  • Vadomeghi ( jusque 1316)
  • Valaresso[4] (depuis 1297)
  • Valerj[12]
  • Valier[4] (depuis 1297)
  • Valmarana[9](depuis 1658)
  • Valpetro ( jusque 1349)
  • Van Assel[9](depuis 1655) (ou Van Axel)
  • Varani (1431-1527)
  • Tinto ( jusque 1361/1417)
  • Varda da Dio ( jusque 1328)
  • Vegio ( jusque 1301)
  • Vendelin (1297-1360)
  • Vendramin[8](depuis 1381)
  • Venier[4] (depuis 1297)
  • Ventolo ( jusque 1343) (ou Ventio)
  • Verdelin ( jusque 1343/60)
  • Verdizzotti[10](1667-1726/59)
  • Vero(1297-1303)
  • Veronese[10](depuis 1704)
  • Vetigrassi(1297-1308)
  • Vezzi[10](1716-1769)
  • Viani(1297-1303)
  • Vianol[9](1658-1707)(Vianolo ou Vianoli)
  • Viaro(1297-1666)
  • Vidal(1297-1332)
  • Vido ( jusque 1386)
  • Vidor[7](1310-1402)
  • Vielmo[4](1297-1377)
  • Vieri ( jusque 1327) (ou Veri)
  • Vignati ( jusque 1415)
  • Villio ( jusque 1379)
  • Vimercati[12]
  • Vioni ( jusque 1303)
  • Viola[12]
  • Vitrigasi ( jusque 1308) (ou Vitrison, Vitrenasco, Vitrinosi)
  • Vitturi[4] (depuis 1297)
  • Vizzimano[8] (1381-1710) (ou Vizzamano)
  • Volpe[4] (1297-1386)( ou Bolpe)

W

Z

  • Zaccaria[8](1381-1544)
  • Zacco[9](depuis 1653) (ou Zacchi)
  • Zaguri[4],[9](depuis 1646)
  • Zambelli di San Giacomo dell'Orio[9](depuis 1648)
    • Zambelli di San Stin[10](1687-1733)
  • Zanardi[9](1653-1724)
  • Zanasi ( jusque 1375)
  • Zancani[4] (1297-1502)
  • Zancarolo[4](1297-1766) (ou Zancaruol, Zancariol)
  • de Zannetti
  • Zanesi ( jusque 1371) (ou Zanasi, Zanati, Zanagi)
  • Zanobrio(depuis 1646)
  • Zantani[4] (1297-1560/76) (ou Centani)
  • Zapoani ( jusque 1375) (ou Zampoli)
  • da Zara ( depuis 1379)
  • Zeno[3] (depuis 1297)
  • Zenobio[9](depuis 1647)
  • Zane[3] (depuis 1297) (Vipzanio ou Zane)
  • Zimio ( jusque 1341)
  • Zianosi ( jusque 1375)
  • Zino[10](depuis 1718)
  • Zio ( jusque 1163/1495)
  • Zolio(it)[9](depuis 1656)
  • Zon[9](1651-1683/93)
  • Zorvani ( jusque 1398)
  • Zorzi[3] (depuis 1297) (ou Giorgi)
  • Zuccolo
  • Zucconi[10](entre 1684 et 1718)
  • Zulian[4] (1297-1795) (ou Giulian)
  • Zusto(it)[4] (depuis 1297) (ou Giusti)

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m familles fondatrices (Tribunices) de la cité de Venise, dites apostoliques
  2. a, b, c, d et e famille évangéliques co-fondatrices de Venise
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Familles présentes à Venise depuis des temps antiques
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah, ai, aj, ak, al, am, an, ao, ap, aq, ar, as, at, au, av, aw, ax, ay, az, ba, bb, bc, bd, be, bf, bg, bh, bi, bj, bk, bl, bm, bn, bo, bp, bq, br, bs, bt, bu, bv, bw, bx, by, bz, ca, cb, cc, cd, ce, cf, cg, ch, ci, cj, ck, cl, cm, cn, co, cp, cq, cr, cs, ct, cu, cv, cw, cx, cy, cz, da, db, dc, dd, de, df, dg, dh, di, dj, dk, dl, dm, dn, do et dp Familles assimilées aux Tribunizie lors de la clôture du Maggior Consiglio
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p Familles cooptées en 1304 après la chute de Constantinople
  6. a, b, c, d, e, f et g Familles cooptées en 1304 après la chute d'Acre
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y et z Famille cooptées en 1310 pour bons services durant la guerre de Gênes de 1294-1298 et suite à la conspiration avortée de Tiepolo
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac et ad Familles annoblies après la guerre de Chioggia de 1381
  9. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah, ai, aj, ak, al, am, an, ao, ap, aq, ar, as, at, au, av, aw, ax, ay, az, ba, bb, bc, bd, be, bf, bg, bh, bi, bj, bk, bl, bm, bn, bo, bp, bq, br, bs, bt, bu, bv, bw, bx, by et bz Familles cooptées entre 1646 et 1669
  10. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah, ai, aj, ak, al, am, an, ao, ap, aq, ar, as, at, au, av, aw, ax, ay, az, ba et bb Familles cooptées entre 1684 et 1718
  11. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Familles intégrées selon la loi du 19 mars 1775
  12. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag et ah nobles apparus après 1682
  13. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Maisons souveraines, pontificales ou principautaires agrégées
  14. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q Famille agréé pour son mérite

Familles ou Maisons agréées en sus entre 1297 et par le Maggior Consiglio

Sources

  • Dizionario Storico-Portatile Di Tutte Le Venete Patrizie Famiglie, G.Bettinelli, Venezia, 1780.
  • Nouvelle relation de la Ville et République de Venise, Casimir Freschot, Utrecht, 1709, éd.Guillaume Van Poolsum.
  • Repertorio Genealogico delle Famiglie confermate nobili e dei titolati nobili esistenti nelle provincie Venete, Francesco Schröder, Venise, 1830, typografia Alvisopoli.
  • Saggio sulla Storia Civile, Politica, Ecclesiastica e sulla Corografia e Topografia degli Stati della Reppublica di Venezia ad uso della Nobile e Civile Gioventù, Ab. D. Cristoforo Tentori Spagnuolo, Venise, Éd. Giacomo Storti, 1785.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Familles nobles de Venise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste des familles nobles d'Auvergne — La liste des familles nobles d Auvergne comprend les principales familles nobles originaires ou possessionnées dans la province d Auvergne et du Velay. Dénombrement Les premières listes de la noblesse d Auvergne sont celles des convocations aux… …   Wikipédia en Français

  • Familles patriciennes de Gênes — La liste des familles nobles de Gênes est inscrite sur le livre d or de la République de Gênes. Seuls les hommes de plus de dix huit ans inscrits sur le livre d or sont patriciens. A Gênes contrairement à l ancienne Rome ou à Venise, le statut de …   Wikipédia en Français

  • Familles subsistantes de la noblesse française — Les familles subsistantes de la noblesse française sont les familles contemporaines qui peuvent prouver qu elles descendent en lignée naturelle (sans adoption), légitime et masculine d une personne ayant obtenu la qualité de noble, reconnue ou… …   Wikipédia en Français

  • Venise et le commerce méditerranéen au moyen-âge — Histoire de Venise L histoire de Venise repose sur un paradoxe : comment quelques îlots du nord ouest de l Adriatique, cernés par la vase, ont donné naissance à la capitale d un empire maritime et commercial et au plus grand port du Moyen… …   Wikipédia en Français

  • Tribun (Venise) — Le tribun (Vén. : tribùn) était un administrateur, élu chaque année, par le peuple de chacune des îles de la lagune de Venise à partir du milieu du Ve siècle. Sommaire 1 Historique 1.1 Les familles apostoliques et évangéliques 2 …   Wikipédia en Français

  • Liste de familles patriciennes de Gênes — La liste des familles nobles de Gênes est inscrite sur le livre d or de la République de Gênes. Seuls les hommes de plus de dix huit ans inscrits sur le livre d or sont patriciens. A Gênes contrairement à l ancienne Rome ou à Venise, le statut de …   Wikipédia en Français

  • Armorial des familles de Bretagne — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des familles nobles et notables originaires de Bretagne historique ou qui ont possédé des fiefs en Bretagne. Sommaire 1 La famille ducale 2 Les neuf anciennes baronnies de Bretagne …   Wikipédia en Français

  • Armorial Des Familles De Bretagne — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des familles nobles et notables originaires de Bretagne historique ou qui ont possédé des fiefs en Bretagne. Sommaire 1 La famille ducale 2 Les neufs anciennes baronnies de Bretagne …   Wikipédia en Français

  • Armorial des familles de bretagne — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des familles nobles et notables originaires de Bretagne historique ou qui ont possédé des fiefs en Bretagne. Sommaire 1 La famille ducale 2 Les neufs anciennes baronnies de Bretagne …   Wikipédia en Français

  • Histoire de Venise — L histoire de Venise repose sur un paradoxe : comment quelques îlots du nord ouest de l Adriatique, cernés par la vase, ont ils donné naissance à la capitale d un empire maritime et commercial et au plus grand port du Moyen… …   Wikipédia en Français