Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur


Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur
Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur
Surnom Orcpaca
Ville de résidence Cannes, France
Lieux d'activité Drapeau : FranceFrance Région Provence Alpes Côte d'Azur
Type de formation orchestre de chambre symphonique
Genre Musique classique
Direction Philippe Bender, directeur artistique et chef d'orchestre

Catherine Morschel, directrice administrative

Fondateur Philippe Bender
Circonstances de la création
Structure de rattachement Financement assuré par le Ministère de la Culture, la Ville de Cannes, le Département des Alpes-Maritimes, la Région Provence Alpes Côte d'Azur.
Statut association 1901
Effectif 40 musiciens
Professeurs Philippe Bender
Distinctions honorifiques Victoire d'honneur des Victoires de la musique classique, le 26 janvier 2005
Site internet http://www.orchestre-cannes.com/

L'Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur (Orcpaca) est un orchestre de chambre symphonique créé en 1976 et basé à Cannes.

Son directeur artistique et chef d'orchestre est Philippe Bender.

Cette phalange de 40 musiciens d'une moyenne d'âge de 36 ans a fêté ses 30 ans au cours de la saison 2005-2006.

Sommaire

Fonctionnement

Gérée par une association 1901, son financement est assuré par le Ministère de la Culture, la Ville de Cannes, le Département des Alpes-Maritimes, la Région Provence Alpes Côte d'Azur. Il est complété par un autofinancement élevé, notamment par la billeterie.

L'administration de cette PME est gérée par Catherine Morschel depuis 1976, lui valant la distinction de Chevalier des Arts et Lettres[1].

Il reçoit, lors de ses concerts dans la Région Provence Alpes Côte d'Azur, les plus grands virtuoses, tels, cités par ordre alphabétique :

Il participe à de nombreuses émissions de radio et de télévision comme Le Carrefour des Orchestres, Le Grand Échiquier, Musiques au Cœur, Victoires de la musique classique ...

Investi d'une mission de service public culturel, il est, au cœur de sa région, un outil culturel à la disposition des villes. Son activité lui permet d'être présent sur tout le territoire de Provence-Alpes-Côte d'Azur, ayant à son actif une centaine de prestations annuelles réparties à Cannes[24], dans les Alpes-Maritimes, et dans la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cela lui vaut également d'interprêter des oeuvres avec le concours d'autres formations régionales, dont le Choeur régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, réunissant le Vocal Côte d'Azur de Nicole Bianchi, basé à Cagnes-sur-Mer et le Vocal Provence de Vincent Recolin, d'Aix-en-Provence[25].

Tournées à l'étranger

L'orchestre participe à de nombreux festivals en France comme à l'étranger, parmi lesquels on peut citer ceux de Cervo & Turin (Italie), Montreux, Vevey (Suisse), Prades, Besançon, Antibes, Toulon & Menton (France) et réalise en Suisse, Italie, États-Unis, Allemagne, Autriche, Grèce, Japon, Espagne, Brésil, Ile Maurice & Polynésie française de grandes tournées de concerts qui lui valent, de la part du public comme de la critique, un accueil enthousiaste et élogieux.

Amitié franco-chinoise

Parmi les pays visités, la Chine a une place à part, en raison des forts liens amicaux de l'orchestre et de Philippe Bender, avec Zhong Xu, fils adoptif de Chow Ching Lie, pianiste d'exception et directeur de l'Orchestre philharmonique de Shanghai.

L'orchestre s'y rend en 2004 et y rencontre un grand succès partagé avec le violoniste virtuose Laurent Korcia[26], interprétant le Concerto pour violon de Beethoven sur le Stradivarius, le Zahn, datant de 1719 mis à sa disposition par la société LVMH.

En avril 2007, l'orchestre est invité pour inaugurer la semaine franco-chinoise de Shanghai. Là encore le succès est au rendez-vous avec une ovation debout de cinq minutes, fait rarissime en Chine[27], après la prestation de Zhong Xu au piano, dirigeant en même temps[27] l'orchestre pour le Concerto pour piano n° 2 de Beethoven.

Salle des Arlucs

Depuis 2004, l'Orchestre bénéficie d'un outil mis à sa disposition par la Ville de Cannes, la Salle des Arlucs[28], avec auditorium de 200 places, salle de réception, et bureaux pour l'administration de l'Orchestre.

L'auditorium sert pour les répétitions de l'Orchestre, mais également pour des concerts grand public, des répétitions commentées[29] où se sont déjà produits de grands artistes, tels Zhong Xu[30], brillant pianiste et chef de l'Orchestre de Shanghai, Brigitte Engerer, Frédéric Lodéon, etc. y compris des "récitants" célèbres telle Marthe Villalonga, des répétitions pour le Chœur Andantino, des séances pour les scolaires, etc.

Formation et mission sociale

Il participe à l'initiation musicale des élèves en recevant des classes dans sa salle de répétition des Arlucs pour des animations scolaires[31], en donnant des concerts spécifiques pour les élèves et les collégiens, en partenariat avec l'Inspection pédagogique, orchestrée par l'Inspection académique des Alpes-Maritimes[32], en collaborant avec le rectorat aux programmes musicaux des lycées et en proposant des concerts sur les campus universitaires.

En 2010 il s'associe également avec l'école supérieure de danse de Cannes Rosella Hightower, l'orchestre venant en soutien musical puissant aux spectacles de ballets[33].

L'orchestre remplit aussi une mission sociale importante[34], donnant des concerts pour les enfants des hôpitaux, les personnes âgées[35] ou handicapées, dans les prisons.

Il s'associe régulièrement aux opérations les Restos du Cœur de Coluche, en donnant des concerts dont la recette est entièrement reversée à l'association[36],[37].

Sympho New

Sympho New est une académie de jeunes musiciens, une nouvelle approche pour jouer au sein d'un orchestre symphonique. L'idée est de Philippe Bender, qui souhaite aider de jeunes musiciens de la région à préparer leur avenir professionnel. Une quarantaine d'élèves issus des Conservatoires de Cannes, Grasse, Antibes, Nice ou de l'Académie de Musique de Monaco, prend place au sein de l'Orchestre, chacun d'eux étant parrainé par le musicien dont il partage le pupitre. Philippe Bender consacre chaque année de nombreuses séances de travail à ces jeunes élèves qui se produisent ensuite lors de concerts publics au cours duquel les grandes oeuvres du répertoire sont abordées. A la suite de ces expériences, le métier de musicien devient rapidement, pour la majorité d’entre eux le but de leurs études. L'Orchestre et le Conseil général des Alpes-Maritimes supportent les charges financières de ces réalisations. Pour soutenir et transmettre ce qu’a réalisé depuis 1990, une association Sympho New a été créée dès cette époque. A cet effet, chaque année, des bourses sont attribuées aux jeunes musiciens les plus méritants. leur permettant ainsi d'effectuer des stages de formation auprès de grands professeurs ou de faire l'acquisition d'un instrument. Ce fut le cas en 2007 pour l'une des deux bourses offertes par l'association.

Le président de l'association est Fernand Blanchi, vice-président du Conseil général des Alpes-Maritimes et maire de Valdeblore.

En 2008, Sympho New fête ses 20 ans. Plus de mille élèves ont joué avec l'orchestre et tous ont gardé un souvenir très fort. Plus de 200 d'entre eux ont embrassé une carrière musicale, dont plusieurs à l'étranger, en Amérique ou en Europe ! Cette fête se concrétise par un concert exceptionnel à Nice, en octobre 2008, avec quelques uns des solistes anciens élèves : Patricia Fernandez, mezzo, Frédéric Audibert, violoncelliste, Saskia Lethiec, violoniste, Sélina Wakabayashi, pianiste[38].

En décembre 2009, le concert, auquel participent cinquante-sept élèves des conservatoires de Nice, Cannes, Antibes, Grasse et Menton, fait honneur à la musique américaine, accompagnant un maître du clavier, Gabriel Tacchino, dans la Rhapsody in Blue, de George Gershwin, puis l'orchestre au grand complet dans West Side Story de Leonard Bernstein, dont Philippe Bender fut l'assistant[39].

Mécénat d'entreprise

Depuis 2000, l'Orchestre est aidé financièrement par un club d'entreprises mécènes[40] du Sud-Est de la France : Andantino.

Article détaillé : Andantino (association).

Discographie

Son dernier CD est consacré aux concertos pour piano et orchestre de Clara et Robert Schumann, enregistré à Cannes avec Brigitte Engerer.

  • Clara et Robert Schumann

Soliste : Brigitte Engerer

Clara Schumann Concerto en la mineur pour piano et orchestre; Robert Schumann Concerto en la mineur pour piano et orchestre

  • Musique française

Claude Debussy Petite Suite; Albert Roussel Le Festin de l'araignée; André Jolivet Les Amants magnifiques; Jacques Ibert Divertimento; Darius Milhaud Le Bœuf sur le toit.

  • Gary Hoffmann - Michel Lethiec

Luciano Berio / Franz Schubert Rendering Leonard Bernstein Méditations pour violoncelle et Orchestre; Jean-Claude Risset Concerto pour clarinette.

  • Ravel et Fauré

Maurice Ravel Le Tombeau de Couperin; Pavane pour une infante défunte;

Gabriel Fauré Masques et Bergamasques; Suite Dolly

Fantaisie pastorale pour piano & orchestre; Suite provençale; Carnaval d'Aix pour piano et orchestre; Concertino d'hiver pour trombone et orchestre; Solistes : Jean Douay - Riccardo Caramella[41]

30 ans

Le 30 avril 2006, l'orchestre fête son trentième anniversaire[42],[43], au cours d'un concert de trois heures au Théâtre Debussy du Palais des Festivals et des Congrès de Cannes[44]. Des interprètes amis de Philippe Bender et de l'orchestre étaient présents : Olivier Charlier, Brigitte Engerer, Gabriel Tacchino.

Le bilan est jugé satisfaisant : 85 concerts par an, dont une vingtaine dans la région, et plusieurs à l'étranger ; une PME de 55 salariés, dont 39 musiciens ; un budget de l'ordre de 4,3 M€, avec un apport substantiel de l'association Andantino.

Rapprochement avec l'orchestre de Nice

Philippe Bender dirige les deux orchestres lors de la manifestation C'est pas classique, Nice, 2009

Même si les deux structures devraient conserver leur identité propre, l'Orchestre philharmonique de Nice et l’Orchestre Régional de Cannes entérinent, en juillet 2009, un projet de rapprochement avec pour objectif d’aboutir à terme à une mutualisation de leurs moyens[45]. Un choix dicté par la raison et par une certaine vision du devenir de la métropole Côte d’Azur[46]. Finalement, ce projet, bien qu'intéressant a été abandonné officiellement dans le courant de l'année 2010.

Lors du concert final de la manifestation "C'est pas classique", à Nice le 8 novembre 2009, les deux orchestres jouent ensemble sous la direction du Cannois Philippe Bender : des extraits de West Side Story et le dernier mouvement de la Symphonie n° 1 de Mahler[47].

Un rapprochement compromis

En début 2010, en pleine période de la Crise, avec des diminutions des subventions du conseil général de 20 % en 2009, l'union entre les deux orchestres niçois et cannois semble compromise. Des divergences sont apparues après le départ d'Hubert Tassy, directeur général adjoint des services de Nice en charge de la culture et fervent partisan du rapprochement, et Muriel Marland-Militello, l'adjointe à la Culture de Nice qui, elle, s'y oppose[48].

Le 11 février 2011, le tribunal administratif de Nice requiert l'annulation de la délibération du conseil municipal de Nice sur le partenariat des deux orchestres[49]. Ce tribunal rend son délibéré le 4 mai suivant entérinant ce divorce[50].

Les estivales du Conseil général

L'Orchestre joue aux champs lors des "Folies du lac de La Colmiane", le 18 juillet 2010

Le Conseil général des Alpes-Maritimes organise chaque année, en période estivale, de nombreuses manifestations dans tout le département, et plus particulièrement dans l'arrière-pays montagnard, qui a peu accès à la Culture.

L'Orchestre y participe très activement, donnant des concerts "aux champs" fort prisés, faisant découvrir la musique classique, non seulement aux autochtones mais également aux touristes de tous pays du monde qui fréquentent l'arrière-pays grassois, le parc naturel du massif du Mercantour.

En 2006, 2007, 2008, en bénéficièrent les communes de Tourrette-Levens[51], Saint-Cézaire-sur-Siagne, Valdeblore, Saint-Martin-Vésubie, Gilette, Saint-Étienne-de-Tinée et surtout La Colmiane et ses Folies du Lac organisées par le pianiste François-René Duchâble[52].

C'est pas classique

Philippe Bender dirige l'Orchestre pour la Première en France d'Ecce cor meum

C'est pas classique est une manifestation annuelle d'envergure pour la musique classique, créée par le Conseil général des Alpes-Maritimes, en 2005[53] .

L'Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur y a sa place tout naturellement chaque année.

Le 4 novembre 2007, il crée pour la France[54], l'Oratorio Ecce Cor Meum de Paul McCartney, écrit en 2006. L'Orchestre, sous la direction de Philippe Bender[55], est accompagné de la soprano Gaëlle Méchaly et d'un ensemble de chœurs préparé par Alain Joutard : le Chœur départemental, l'Ensemble vocal universitaire, le Chœur d'enfants du Conservatoire de Cannes. L'orgue, qui apporte une puissance exceptionnelle à cette oeuvre, est tenue par Jacques Taddei. Un diaporama original, projeté en arrière plan, soutient l'œuvre musicale, mélangeant images astronomiques, fournies par Jean-Louis Heudier, photos des artistes, évocations des Beatles et des séquences vidéo montrant la réalisation de la fresque monumentale exposée dans le hall, peinte pendant les trois jours précédents par l'artiste peintre et musicien Dominique Landucci sur ce thème d'Ecce Cor Meum.

Décembre 2010 : une Première en France en support de la Passion de Jeanne d'Arc

Le 8 décembre 2010, pour fêter ses dix années d'existence, l'association Andantino co-organise avec les Rencontres Cinématographiques de Cannes (RCC), une soirée originale mêlant cinéma et musique autour du film la Passion de Jeanne d'Arc, appuyé par l'Orchestre, dirigé par Philippe Bender, interprêtant la musique de Jo van den Booren[56] composée spécialement pour ce film. C'est une Première française[57],[58].

Septembre 2011 : danseuses, musiciens et volleyeuses de concerto

Le 21 septembre 2011, une hallucinante rencontre est organisée entre l’orchestre, le pianiste François-René Duchable, les danseuses de l'École supérieure de danse de Cannes Rosella Hightower et les joueuses du RC Cannes au Palais des Victoires des Cannes. Cette idée de faire se rencontrer le sport, la danse et la musique a germé dans l'esprit d'Anny Courtade, la présidente du RC Cannes et de de l'ORCPACA, avec son complice chef d'orchestre, Philippe Bender, imaginant la fusion de ces univers pour en faire un surprenant tableau devant plus de 2 000 spectateurs[59].

Palmares et distinctions

Le 26 janvier 2005, lors de la remise de la Victoire d'honneur[60] décernée par les Victoires de la musique classique, Patrick de Carolis et Frédéric Lodéon mettent à l'honneur Philippe Bender et son orchestre régional pour tout le travail effectué auprès des jeunes, dans la région et à l'international[61].

Une première en France, le 4 novembre 2007. il joue pour la première fois en France l'Oratorio Ecce Cor Meum de Paul McCartney, créé à Londres au Royal Albert Hall en 2006[55].

Notes et références

  1. Aurore Busser, « Catherine Morschel nommée Chevalier des Arts et Lettres », dans Nice-Matin, 21 janvier 2009
  2. Aurore Busser, « Le prodigieux archet de Sergueï Khatchatrian », dans Nice-Matin, 11 janvier 2011
  3. a et b Stéphanie Mayol, « Laurent Korcia à Cannes : archet type... éclectique », dans Nice-Matin, 15 mars 2009
  4. Aurore Busser, « ORCPACA : Vadim Repin dans Beethoven, la perfection absolue », dans Nice-Matin, 12 février 2008
  5. Aurore Busser, « Apothéose de la saison, « le violon dans l'âme » de Valeriy Sokolov », dans Nice-Matin, 19 avril 2011
  6. a et b « C'est pas classique édition 2010 », Actualités de l'Orchestre de Cannes, C'est pas classique édition 2010
  7. Aurore Busser, « Soliste-vedette : le jeune pianiste français Bertrand Chamayou, deux fois Victoires de la musique classique, qui ne se la joue pas "star" pour autant », dans Nice-Matin, 27 octobre 2011
  8. Aurore Busser, « Longues ovations debout pour Ciccolini, l'alchimiste », dans Nice-Matin, 29 février 2008
  9. Aurore Busser, « Un prodigieux Rachmaninov nommé Collard », dans Nice-Matin, 16 décembre 2008
  10. Aurore Busser, « Avez-vous aimé Mozart selon David Fray ? », dans Nice-Matin, 4 avril
  11. Aurore Busser, « Les sœurs Labèque au sommet de leurs pianos », dans Nice-Matin, 26 mars 2010
  12. a et b Aurore Busser, « Beethoven superstar au concert de l'Orchestre régional : le concert s'est conclu magnifiquement avec le triple du compositeur allemand », dans Nice-Matin, 10 février 2010
  13. a et b Aurore Busser, « Coup de foudre en direct pour Galliano », dans Nice-Matin, 26 novembre 2010
  14. Aurore Busser, « Un concert "Mozartissimo" au Théâtre Croisette », dans Nice-Matin, 1er mars 2011
  15. Aurore Busser, « Gautier Capuçon, bouleversant dans un Dvorak à frissonner », dans Nice-Matin, 16 mars 2010
  16. Aurore Busser, « Gautier Capuçon a encore enchanté le public dans le concerto pour violoncelle nº 1 de Camille Saint-Saëns », dans Nice-Matin, 29 mars 2011
  17. Aurore Busser, « Coup de foudre pour Nathalie Gutman, violoncelliste de légende », dans Nice-Matin, 15 octobre 2008
  18. Aurore Busser, « L'envoûtant Tchaïkovsky de Mischa Maïsky », dans Nice-Matin, 26 mars 2008
  19. a et b Aurore Busser, « David Guerrier, jeune dieu de la trompette et preux chevalier du cor », dans Nice-Matin, 23 décembre 2008
  20. Aurore Busser, « La trompette féerique d'Alison Balsom », dans Nice-Matin, 7 février 2011
  21. Aurore Busser, « Les flûtes de sir James Galway et Lady Jane enchantent », dans Nice-Matin, 25 novembre 2008
  22. Aurore Busser, « La flûte enchantée d'Emmanuel Pahud », dans Nice-Matin, 16 février 2011
  23. a et b Aurore Busser, « Coup de coeur pour Xavier de Maistre », prince de la harpe, dans Nice-Matin, 8 mars 2011
  24. Jean-Pierre Largillet, « Cannes : l'Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur souhaite un bon anniversaire à Telecom Valley! », le 10 novembre 2006, dans sophianet.com
  25. Aurore Busser, « Concert : Standing ovation pour "La Création" de Haydn », dans Nice-Matin, 24 avril 2009
  26. Aurore Busser, « L'Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur fait sensation à Shanghai - Philippe Bender et ses musiciens ont conquis la ville de tous les "booms" avec panache avec, au coeur de ce mémorable concert, le prodigieux Laurent Korcia, au tempérament de jeune grand fauve. Tout Shanghai avait pour Laurent les tendres yeux émerveillés de Julie Depardieu, son adoable compagne. », dans Nice-Matin, 23 novembre 2004
  27. a et b Michelle Qiao, « Le pianiste chinois Xu Zhong joue du piano et dirige l'Orchestre simultanément, le Concerto pour piano n° 2 de Beethoven », dans Shanghai DailyCom, 24 avril 2007
  28. « L'Orchestre de Cannes dans ses nouvelles pénates », dans Monaco Hebdo, 20 octobre 2004
  29. « 2ème répétition commentée pour Andantino à la salle des Arlucs », dans Entreprises d'Azur, n° 26, 2 juin 2005
  30. « Récital de Xu Zhong, piano », Les Nuits Musicales du Suquet 2007, Site du Palais des Festivals de Cannes
  31. Pierre Comet, « L'Orcpaca veut réconcilier la jeunesse avec la musique classique », dans Nice-Matin, 18 mai 2009, en ligne sur www.cannes.maville.com
  32. Aurore Busser, « L'Orchestre régional enchante les écoliers », dans Nice-Matin, 11 mai 2008
  33. Aurore Busser, « Concert-ballet et actions pédagogiques », dans Nice-Matin, 17 octobre 2010
  34. « Dans le cadre de leur « Résidence à Marseille-Quartier Nords » les 40 musiciens de l’Orchestre Régional de Cannes Provence-Alpes-Côte d’Azur - sous la direction artistique de Philippe Bender -vont investir la Friche la Belle de Mai le temps d’un concert public », dans www.lafriche.org
  35. F.B., « Tiers Temps aime la musique classique », dans Nice-Matin, 16 juin 2008
  36. Aurore Busser, « Le "Requiem" de Mozart pour les "Restos du coeur" », dans Nice-Matin, 8 décembre 2008
  37. Aurore Busser, « Aux Arlucs à Cannes - Un concert généreux : 5590 euros pour les Restos du coeur », dans Nice-Matin, 21 décembre 2009
  38. Aurore Busser, « Symphonew fête ses 20 ans avec l'Orpaca », dans Nice-Matin, 15 octobre 2008
  39. Aurore Busser, « Symphoniew à l'heure américaine : wonderful ! », dans Nice-Matin, 22 décembre 2009
  40. « Mécénat : culture et entreprises font bon ménage », dans <Côte magazine, juin 2005
  41. Riccardo Caramella joue la Fantaisie pastorale, Suite Provencale, et Le carnaval d'Aix
  42. Philippe Issalis, « L'Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur : une Pme trentenaire », dans Var Matin, 24 avril 2006
  43. « Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur : Le célèbre ensemble cannois souffle ses 30 bougies », dans Cote d'Azur News, 1er mai 2006
  44. Aurore Busser, « La trentaine rayonnante pour l'ORCPACA », dans Nice-Matin, 3 mai 2006
  45. F.M., « Le mariage entre les orchestres de Nice et Cannes est consommé », dans Nice-Matin, 13 novembre 2009
  46. Emmanuel Maumon, « Orchestres de Nice et de Cannes : des fiançailles prélude à un mariage de raison », dans WebTimeMedias, 19 juillet 2009, en ligne sur www.webtimemedias.com
  47. Jean-Pierre Largillet, « Nice : 55.000 visiteurs pour "C'est pas classique" », dans WebTimesMedia, 9 novembre 2009, en ligne www.webtimemedias.com
  48. C.b., « Orchestres de Cannes et Nice : mariage ou pas ? », dans Nice-Matin, 15 février 2010, en ligne www.cannes.maville.com
  49. M. L. M., « L'union des Orchestres de Cannes et Nice n'aura pas lieu », dans Nice-Matin, 15 février 2011
  50. C. B., « Divorce officiel entre les orchestres de Cannes et Nice », dans Nice-Matin, 5 mai 2011
  51. « Mozart sauvé des eaux ! », dans Nice-Matin, 10 juillet 2006
  52. André Peyregne, « Folies du Lac : un orage de musique à La Colmiane », dans Nice-Matin, 21 juillet 2008
  53. site web du conseil général
  54. André Peyregne, « Succès de participation pour l'oratorio contemporain - mais de facture classique - Ecce Cor Meum de l'ex-Beatle Paul McCartney », dans Nice-Matin, 5 novembre 2007, online sur maville.com
  55. a et b Emmanuel Maumon, « C’est pas classique : un final en apothéose », 5 novembre 2007, WebTime Media, interview radio online sur WebTime Media
  56. Jo van den Booren sur wiki néerlandais
  57. « Anniversaire d’Andantino - 10 ans », dans Art Côte d'Azur, 23 novembre 2010, Anniversaire d’ANDANTINO - 10 ANS
  58. Laurie Huet, Johanna Pocobene, « Jeanne d'Arc et son orchestre », dans Le petit journal des Rencontres cinématographiques de Cannes, 8 décembre 2010
  59. D.P., « Danseuses, musiciens et volleyeuses de concerto », dans Nice-Matin, 22 septembre 2011, repris dans Cannes maville.com, Danseuses, musiciens et volleyeuses de concerto
  60. Cérémonie des Victoires 2005 de la musique classique : Victoire d'Honneur décernée à l'Orchestre régional de Cannes-Provence-Côte d'azur et à son chef Philippe Bender La cérémonie des Victoires 2005 de la musique classique
  61. « Andantino fête la Victoire de la Musique Classique de l’orchestre de Philippe Bender », dans Le Cannois, 10 février 2005, online www.lecannois.fr

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Orchestre regional de Cannes-Provence-Alpes-Cote-d’Azur — Orchestre régional de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur Orchestre régional de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur Surnom Orcpaca Ville de résidence Cannes, France Lieux d activité France Région Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte-d'Azur — Orchestre régional de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur Orchestre régional de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur Surnom Orcpaca Ville de résidence Cannes, France Lieux d activité France Région Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte-d’Azur — Surnom Orcpaca Ville de résidence Cannes, France Lieux d activité France Région Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Orchestre régional de Cannes Provence Alpes Côte d'Azur — Orchestre régional de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur Orchestre régional de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur Surnom Orcpaca Ville de résidence Cannes, France Lieux d activité France Région Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Orchestre régional de cannes-provence-alpes-côte-d’azur — Surnom Orcpaca Ville de résidence Cannes, France Lieux d activité France Région Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Orchestre régional Cannes Provence Alpes Côte d'Azur — Orchestre régional de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur Orchestre régional de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur Surnom Orcpaca Ville de résidence Cannes, France Lieux d activité France Région Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Provence-Alpes-Côte d'Azur — Détail Administration Préfecture Marseille Départements …   Wikipédia en Français

  • Culture de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur — Parade devant le palais des papes d Avignon, lors du Festival 2010 La culture de la région Provence Alpes Côte d Azur, outre sa partie trditionnelle liée à sa langue (pastorale provençale) et à ses traditions (crèche de Noël, santons, pétanque)… …   Wikipédia en Français

  • Culture de la region Provence-Alpes-Cote d'Azur — Culture de la région Provence Alpes Côte d Azur Culture de la région Provence Alpes Côte d Azur Sommaire 1 Traditions 2 Littérature 3 Peinture 4 Cinéma …   Wikipédia en Français

  • Cannes-la-Bocca — Cannes 43° 33′ 05″ N 7° 00′ 46″ E / 43.551347, 7.012753 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.