Vermiculite


Vermiculite
Vermiculite
Catégorie IX : silicates[1]
Vermiculite
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule brute (Mg,Ca)0,7(Mg,Fe,Al)6(Al,Si)
8O22(OH)4· 8H2O
Identification
Masse formulaire 504.19 uma
Classe cristalline et groupe d'espace monoclinique-prismatique (C2h ; 2/m)
Système cristallin monoclinique
Clivage parfait à {001}
Cassure irrégulière
Habitus lamellaire, en écailles
Échelle de Mohs 1.5 à 2
Trait blanc-verdâtre
Éclat vitreux, mat
Propriétés optiques
Indice de réfraction α=1,525–1,561 β=1,545–1,581 γ=1,545–1,581
Biréfringence Δ=0,020 ; biaxe négatif
Dispersion 2vz ~ 0-8°
Propriétés chimiques
Densité 2,3 à 2,7
Propriétés physiques
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La vermiculite est un minéral naturel de formule chimique (Mg,Ca)0,7(Mg,Fe,Al)6(Al,Si)8O22(OH)4.8H2O formé par l'hydratation de certains minéraux basaltiques, et souvent associé dans la nature à l'amiante. Il possède des propriétés d'expansion sous l'effet de la chaleur (exfoliation), et est principalement utilisé commercialement sous forme exfoliée.

En 2000, la production mondiale de vermiculite était de plus de 500 000 tonnes, les principaux pays producteurs étant la Chine, l'Afrique du Sud, l'Australie, le Zimbabwe et les États-Unis.

Sommaire

Structure cristalline et propriétés physiques

La vermiculite possède une structure argileuse monoclinique de type 2:1, avec deux feuillets de type tétraédrique pour chaque feuillet de type octaédrique.

Elle possède une capacité d'expansion ou de contraction moyenne et est considérée comme une argile à faible capacité d'expansion. Sa dureté est de 1,5 à 2 et sa densité de 2,3 à 2,7. Sa capacité d'échange cationique est élevée, de l'ordre de 100-150 meq/100g. Les argiles de type vermiculite ont une structure de micas au sein desquels les ions K+ situés entre les feuillets ont été remplacés par des cations Mg2+ et Fe2+.

Utilisations commerciales

Fabricants de vermiculite exfoliée

Le principal exportateur mondial de minerai de vermiculite est l'Afrique du Sud, mais beaucoup de pays industrialisés comptent des industriels exfoliateurs sur leur sol. Ces industriels pratiquent couramment également l'exfoliation de la perlite, la perlite et la vermiculite étant souvent vendues conjointement. Il existe une organisation internationale The Vermiculite Association, qui représente les intérêts des industriels du domaine. Nombre des membres de cette association sont également adhérents de The Perlite Institute.

Controverse concernant les risques sanitaires

La vermiculite était extraite au cours des années 1960 à Libby dans le Montana sous le nom commercial Zonolite (la marque Zonolite a été acquise par W. R. Grace and Company en 1963). Les opérations d'extraction sur le site de Libby ont été stoppées en 1990 suite aux problèmes dus à l'amiante. Elle est utilisée dans plus de 35 millions de foyers aux États-Unis d'après le gouvernement américain.

Un article paru le 3 décembre 2006 dans le Salt Lake Tribune de Salt Lake City a affirmé que la vermiculite et la Zonolite contenait de l'amiante et avaient conduit à l'apparition de cancers de la même manière que cette dernière. L'article affirmait également que William Russell Grace et d'autres industriels avaient caché les risques sanitaires liés à la vermiculite et que plusieurs sites de la vallée de Salt Lake City avaient été traités par l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis parce qu'ils présentaient une contamination par la vermiculite. W. R. Grace a démenti vigoureusement ces affirmations.

Un article scientifique[2] invite à reconsidérer (à la hausse) le risque lié à l’exposition des travailleurs à la vermiculite. De 1920 à 1980, la vermiculite utilisée aux USA provenait principalement d'une mine située à Libby (Montana, USA). Cette mine a été fermée en 1990, après qu’on eut prouvé que sa vermiculite était trop riche en amiante, mettant en danger la santé des ouvriers. Dans la décennie précédente, les médecins avaient en effet constaté un épaississement pleural, un épanchement pleural, ou une fibrose interstitielle chez 2,2 % d'une cohorte étudiée de 513 personnes. Les chercheurs ont suivi 280 cas de cette même cohorte (sur les 431 ouvriers encore vivants) et ont aujourd'hui diagnostiqué un épaississement et/ou épanchement pleural chez 28,7 % de ces cas, avec une fibrose interstitielle dans 2,9 % des cas. Le risque augmente donc avec la durée d’exposition, et perdure (multiplication par 10 du nombre de cas en 25 ans dans ce cas), ce qui souligne le besoin d'un suivi épidémiologique plus large, et étendu dans le monde, car d'autres mines de vermiculite pourraient également contenir de l'amiante, d'autant que cette étude a montré qu’« un nombre significatif de travailleurs exposés à la limite réglementaire actuelle peuvent avoir des anormalités pleurales »,[3]. Ceci laisse supposer que les ouvriers travaillant dans le domaine de l'isolation pourraient être concernés. Mais James Lockey, coauteur de l'article, estime que les risques pour les consommateurs de produits contenant de la vermiculite produite par la mine de Libby restent faibles.

En France, « il n’y a pas eu de scandale de ce type », indique Michèle Guimont, spécialiste de l’amiante à l’INRS. Quant aux distributeurs de vermiculite, « on leur conseille toujours de vérifier les bulletins d’analyse pour s’assurer qu’elle ne contient pas d’amiante ». Car, ailleurs que dans la mine de Libby, de l'amiante peut polluer les mines de vermiculite.

Références

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz.
  2. «American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine» de 2008
  3. Gregory Wagner (Institut national pour la santé et la sécurité au travail aux USA (NIOSH), dans l'éditorial accompagnant l’article.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vermiculite de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vermiculite — [ vɛrmikylit ] n. f. • 1875; de vermiculé et lite, pour lithe ♦ Minér., Techn. Silicate hydraté provenant de l altération du mica, se présentant en petites écailles. La vermiculite est utilisée comme isolant et adsorbant. ● vermiculite nom… …   Encyclopédie Universelle

  • Vermiculite — Ver*mic u*lite, n. [L. vermiculus, dim. of vermis worm.] (Min.) A group of minerals having, a micaceous structure. They are hydrous silicates, derived generally from the alteration of some kind of mica. So called because the scales, when heated,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • vermiculite — 1814, from L. vermiculari (from vermiculus, dim. of vermis; see WORM (Cf. worm)) + ITE (Cf. ite) …   Etymology dictionary

  • vermiculite — ☆ vermiculite [vər mik′yə līt΄ ] n. [< L vermiculus, dim. of vermis,WORM + ITE1] any of a number of very soft, monoclinic, hydrous silicate minerals resulting usually from alterations of mica and occurring in tiny, leafy scales that expand… …   English World dictionary

  • Vermiculite — Infobox mineral name = Vermiculite category = boxwidth = boxbgcolor = caption = formula = (MgFe,Al)3(Al,Si)4O10(OH)2·4H2O color = Bronze Yellow habit = Clay, scaly, aggregate system = Monoclinic twinning = cleavage = Perfect fracture = Uneven… …   Wikipedia

  • Vermiculite — Vermiculit Vermiculit Chemische Formel (Mg0,5,Ca0,5,Na,K)0,7(Mg,Fe,Al)3[(OH)2|(Al,Si)2Si2O10] · 4H2O Mineralklasse Drei Schichtsilikate (Phyllosilikate) VIII/H.21 10 (nach …   Deutsch Wikipedia

  • vermiculite — /veuhr mik yeuh luyt /, n. any of a group of platy minerals, hydrous silicates of aluminum, magnesium, and iron, that expand markedly on being heated: used in the expanded state for heat insulation and as a plant growth medium. [1815 25, Amer.;… …   Universalium

  • vermiculite —    A product commonly used by gardeners, who mix it into soil in order to aerate the soil. Vermiculite is sometimes mixed into plaster as an aggregate to make plaster easier to carve, and to give it a pleasing texture. An alternative softening… …   Glossary of Art Terms

  • vermiculite — vermikulitas statusas T sritis chemija apibrėžtis Mineralas. formulė Formulę žr. priede. priedas( ai) Grafinis formatas atitikmenys: angl. vermiculite rus. вермикулит …   Chemijos terminų aiškinamasis žodynas

  • vermiculite — noun Etymology: Latin vermiculus little worm Date: 1824 any of various micaceous minerals that are hydrous silicates resulting usually from expansion of the granules of mica at high temperatures to give a lightweight highly water absorbent… …   New Collegiate Dictionary