Hydratation


Hydratation
Page d'aide sur l'homonymie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

L'hydratation désigne plusieurs phénomènes liés à l'eau.

Chimie

En chimie, l'hydratation désigne plusieurs phénomènes :

  • lorsqu'un produit est soluble dans l'eau, les molécules d'eau se lient à l'ion ou à la molécule pour former une sorte de couche ; c'est l'hydratation, forme aqueuse de la solvatation ;
  • lorsqu'un produit peut absorber de l'eau, pas uniquement par capillarité, mais par création de liaisons faibles : hydratation du gypse, de l'argile ; l'hydratation est le contraire de la dessiccation (déshydratation, assèchement, lyophilisation)
  • c'est aussi une réaction de composés carbonés avec de l'eau ; par exemple un aldéhyde est transformé en acide carboxylique. Voir Hydrate.

Physiologie

En physiologie, l'hydratation est l'absorption d'eau par un être, qui se fait en buvant et en mangeant. Cette hydratation est là pour compenser les pertes en eau dues à la miction (urine), la défécation (selles) et à la sudation (transpiration).

Lorsque l'apport d'eau est insuffisant, il y a hypohydratation : cela se traduit par une soif lorsque le phénomène est modéré, et peut aller jusqu'à une déshydratation qui peut conduire à la mort en quelques jours.

Lorsque l'apport d'eau est excessif, il y a hyperhydratation. Cela provoque une dilution du sang (hémodilution) qui va faire baisser la teneur en éléments, ce qui peut causer des troubles (notamment hyponatrémie). Dans les cas extrêmes, cette hémodilution va faire varier la pression osmotique et peut provoquer dans les cas extrêmes un œdème cérébral [1] ou une destruction de certaines cellules (hémolyse).

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hydratation de Wikipédia en français (auteurs)