Torcy (Ardennes)


Torcy (Ardennes)

Sedan

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sedan (homonymie).
Sedan
Photographie représentant symboliquement la Commune
Château de Sedan
Carte de localisation de Sedan
Pays France France
Région Champagne-Ardenne
Département Ardennes
Arrondissement Sedan
(chef-lieu)
Canton Chef-lieu des cantons de Sedan-Est, Sedan-Nord et Sedan-Ouest.
Code Insee 08409
Code postal 08200
Maire
Mandat en cours
Didier Herbillon
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Sedanais
Latitude
Longitude
49° 42′ 09″ Nord
       4° 56′ 28″ Est
/ 49.70250, 4.94111
Altitude 149 m (mini) – 301 m (maxi)
Superficie 16,28 km²
Population sans
doubles comptes
19 934 hab.
(2006)
Densité 1 246,928 hab./km²

Sedan est une commune française, située dans le département des Ardennes et la région Champagne-Ardenne. Ses habitants sont les Sedanais.

Sommaire

Géographie

La ville de Sedan se situe dans le département des Ardennes françaises, à 25 km de Charleville-Mézières, et 20 km de Bouillon en Belgique. Elle est traversée par la Meuse. Le château de Sedan est bâti sur un éperon rocheux au bord de la forêt.

Héraldique

Blason de Sedan

Histoire

Antiquité

L'ancien nom de la ville et nom latin de celle-ci est Sedensi.

Moyen Âge

La ville de Sedan se développe autour du château bâti par Évrard III de La Marck à partir de 1424. Le château ne cessera d'être perfectionné et agrandi au cours des siècles suivants et en particulier par Jean Errard. Les seigneurs de La Marck sont reconnus princes souverains de Sedan au cours du XVIe siècle, sous Henri-Robert de La Marck qui choisit la religion protestante. La devise de la ville de Sedan est UNDIQUE ROBUR, elle fut la devise des seigneurs de La Marck. Elle signifie « force de toute part ».

Époque moderne

Pendant les guerres de Religion, de nombreux protestants sont accueillis dans la Principauté de Sedan, intellectuels, avocats, artisans, ils sont la source de la prospérité de la ville. L'académie de Sedan attire professeurs et élèves. le Prince de Sedan bat sa monnaie, contrôle une manufacture d’armes. En 1611 Jean Jannon, graveur de caractères, imprimeur-éditeur est actif à Sedan. Bernard Palissy invente le procédé de fabrication de ses émaux à Sedan. Les horlogers Forfaict participent à cette richesse. La dentelle point de Sedan est alors très recherchée. Henri de La Tour d'Auvergne devient duc de Bouillon en épousant la dernière héritière des La Marck, Charlotte de La Marck. Prince bâtisseur, il développe la ville et les fortifications urbaines. La principauté est rattachée à la France après la bataille de la Marfée et le complot de Cinq-Mars contre Richelieu. En effet, le prince Frédéric-Maurice de La Tour d'Auvergne a participé à ce complot. Il obtient la vie sauve en échange de la Principauté. Abraham de Fabert d'Esternay est nommé gouverneur de Sedan de 1642 à 1662. En 1641, Les filles de la Charité s'installent à Sedan pour la création d'un hôpital. La ville connaît alors un développement économique glorieux grâce à la création de manufactures royales de draps, comme le Dijonval en 1646. Le drap de Sedan est en laine, il sert à fabriquer des par-dessus et des tentures. Depuis 1878, les tapis « Point de Sedan », tapis fabriqués mécaniquement, font perdurer cette tradition du textile qui employa des milliers de personnes dans le passé. (Cette manufacture des "tapis point de Sedan" est a présent fermé depuis 2008)

Époque contemporaine

Dès l'avènement de la Principauté, de nombreux juifs ont toujours pu trouver refuge dans cette ville. Il en est de même pour les protestants d'Alsace-Lorraine voulant rester français après 1870 et qui sont venus en nombre dans les Ardennes, il y a aussi un temple à Charleville.

Article détaillé : Bataille de Sedan.
Vue de Sedan depuis le château

En 1870, Napoléon III fut encerclé et vaincu à Sedan par les troupes prussiennes et des États allemands coalisées. La bataille eut lieu aux abords de la citadelle de Sedan, particulièrement à Bazeilles où d'intenses combats de rues eurent lieu. Les troupes d'infanterie de marine françaises se défendirent âprement. Ces combats sont symbolisés par l'épisode de la "Maison de la dernière cartouche", des combattants réfugiés dans une maison ne se sont rendus qu'après avoir épuisé leur munitions et les armes à la main. Cette maison est un musée que l'on peut visiter de nos jours. La reddition de la ville de Sedan - signée au château de Bellevue, sur les collines qui entourent la ville - provoqua la fin du Second Empire le 4 septembre 1870. C'est aussi au cours de cette bataille, sur le plateau du calvaire d'Illy, que la 1e division de la cavalerie de réserve sous le commandement du général Margueritte se sacrifièrent pour tenter de rompre l'encerclement de l'armée française. La défaite précipita le déclassement de la place forte et permit l'extension de la ville. Le château de Sedan et les casernes militaires sont conservés. D'autres batailles eurent lieu ensuite lors de la première guerre mondiale en aout 1914 et en novembre 1918.

Article détaillé : Percée de Sedan.

En mai 1940, l'armée allemande fit une percée décisive en traversant la Meuse aux abords de Sedan. La ville fut en partie détruite puis reconstruite après la seconde guerre mondiale sous la direction de l'architecte Jean de Mailly.

Économie

Sedan possède une antenne de la Chambre de commerce et d'industrie des Ardennes.

Le château fort, le plus étendu d'Europe attire de nombreux touristes.

  • Textile : Tapis et Pantoufles : L'industrie textile naguère florissante (draperie) ne subsiste plus que sous la forme de quelques productions artisanales, dont un exemple intéressant est la Manufacture du Tapis Point de Sedan dont les origines remontent à 1878 (à présent fermé depuis 2008) ou encore l'Atelier de la Pantoufle Ardennaise, où l'on peut suivre la confection des véritables pantoufles en feutre d'antan.
  • Métallurgie
  • Bière: L'industrie brassicole sedanaise a perdu en 1979 son fleuron, la GBA (Grande Brasserie Ardennaise), qui s'élevait à l'emplacement de l'actuel supermarché Leclerc, mais les années 2000 ont été marquées par un retour dynamique de cette industrie (Brasserie du Chateau et renaissance en 2007 de la fameuse "Princesse")

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
4 juillet 2008[1] en cours Didier Herbillon PS Conseiller général
avril 2004 19/06/2008 (décès) Dominique Billaudelle[2] PS Conseiller général
1995 2004 Jean-Paul Bachy PS Député
1989 1995 Claude Vissac Divers droite
1983 1989 Claude Démoulin PS Maire
1977 1983 Gilles Charpentier PS Maire
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Sedan est le chef-lieu de trois cantons :

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[3] et INSEE[4])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
12 033 10 634 10 838 12 123 13 806 14 536 15 585 14 635 16 759
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- - 13 793 14 039 16 593 19 556 19 306 20 292 20 163
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
19 349 19 599 19 516 17 509 18 298 18 908 18 559 13 514 17 637
1962 1968 1975 1982 1990 1999 - - -
20 336 23 037 23 995 23 477 21 667 20 548 - - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Personnages célèbres

Michel fourniret tueur en série

Monuments et lieux touristiques

Monument aux morts à Sedan

Sedan est classée ville d'art et d'histoire.

  • Sedan est célèbre pour son château fort le plus étendu d'Europe.
  • Le Palais des Princes (1614) et l'ancien hôtel de ville (1613) de Salomon de Brosse.
  • La synagogue.
  • Le lycée Turenne, sculptures de Gustave Deloye

Sport

Sedan possède un Club de football, le CS Sedan Ardennes, jouant au stade Louis-Dugauguez qui possède 23 189 places.

L'équipe de football de la ville a un important palmarès :

Vie Militaire

Unités ayant été stationnées à Sedan:

Jumelage

Drapeau de l'Allemagne Eisenach (Allemagne) depuis 1991

Voir aussi

Commons-logo.svg

Notes et références

Liens externes

Institutions

  • Portail des Ardennes Portail des Ardennes
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Sedan ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Torcy (Ardennes) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ardennes (Département) — Pour les articles homonymes, voir Ardennes. Ardennes …   Wikipédia en Français

  • Ardennes (departement) — Ardennes (département) Pour les articles homonymes, voir Ardennes. Ardennes …   Wikipédia en Français

  • Ardennes françaises — Ardennes (département) Pour les articles homonymes, voir Ardennes. Ardennes …   Wikipédia en Français

  • Torcy —  Cette page d’homonymie répertorie les différentes communes ou anciennes communes françaises partageant un même nom. Torcy peut faire référence à plusieurs communes françaises Torcy, ancienne commune des Ardennes, auj. intégrée à Sedan Torcy …   Wikipédia en Français

  • Ardennes (département) — Pour les articles homonymes, voir Ardennes. Ardennes …   Wikipédia en Français

  • Département des Ardennes — Ardennes (département) Pour les articles homonymes, voir Ardennes. Ardennes …   Wikipédia en Français

  • UA Sedan-Torcy — Club Sportif Sedan Ardennes CS Sedan Ardennes …   Wikipédia en Français

  • CS Sedan Ardennes — CS Sedan Voller Name Club Sportif Sedan Ardennes Gegründet 1919 Stadion Stade Louis Dugauguez …   Deutsch Wikipedia

  • CS Sedan-Ardennes — Club Sportif Sedan Ardennes CS Sedan Ardennes …   Wikipédia en Français

  • CS Sedan Ardennes — Club Sportif Sedan Ardennes CS Sedan Ardennes …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.