Soule (province)


Soule (province)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soule.
Soule
Xiberoa
Drapeau de la Soule Armoiries de la Soule
Drapeau Blason
Localisation de la Soule
Administration


Capitale Mauléon-Licharre
Géographie


Démographie
Population 16 000 hab.


Langue(s) français et le souletin


Paysage de Haute-Soule (Iraty)

La Soule (Xiberoa en dialecte souletin, prononciation : « chibéroua », Zuberoa en basque unifié, prononciation : « soubéroua », Sola en espagnol et en gascon) est la plus petite des sept provinces du Pays basque. Elle est peuplée d'environ 16 000 habitants et sa capitale est Mauléon-Licharre. Les habitants sont appelés souletins en français et xiberotarrak en souletin.

Les Souletins distinguent la Haute-Soule ("Basabürü" qui signifie la "tête, l'extrémité sauvage", secteur montagneux au sud) et la Basse-Soule (avec Mauléon au nord)[1].

Elle est située dans le département des Pyrénées-Atlantiques dans la vallée du Saison (Uhaitza en basque), région Aquitaine. Cette province est parfois appelée Pays de Soule. Selon l'Académie de la langue basque ou Euskaltzaindia, elle serait un des sept "territoires" historiques qui forment le Pays basque, c'est-à-dire un territoire aux caractéristiques culturelles, anthropologiques et ethnographiques communes comme la présence du basque (la langue).

Les communes qui la composent font partie des cantons de Mauléon-Licharre (Maule-Lextarre) et de Tardets-Sorholus (Atharratze Sorholuze), dans l'arrondissement d'Oloron-Sainte-Marie et partiellement de celui de Saint-Palais (Basse-Navarre) dans l'arrondissement de Bayonne. Il faut ajouter à ces communes, le village d'Esquiule, situé en terre béarnaise mais généralement rattaché à la Soule, la population y ayant traditionnellement été souletinophone.

Les communes de Soule intégrées à l'arrondissement d'Oloron-Sainte-Marie, hormis Esquiule, se sont associées pour former la communauté de communes de Soule-Xiberoa. Les communes de Soule de l'actuel canton de Saint-Palais sont intégrées dans la communauté de communes d'Amikuze.

Son économie repose principalement sur l'agriculture (élevage laitier notamment avec les fromages de brebis), la sous-traitance aéronautique et quelques petites industries artisanales comme celle de l'espadrille.
On parle en Soule un dialecte basque particulier : le souletin.

Sommaire

Géographie

Elle est limitée:

La Soule peut être délimitée en trois zones :

  • Pettara ou La Barhoue ou la Basse-Soule au nord : plaine autour de Mauléon ;
  • le massif forestier des Arbailles (Arbaila) à l'est ;
  • Basabürüa ou Haute-Soule au sud culminant à 2 017 m au pic d'Orhy.

Histoire

De la Soule antique à la domination Béarnaise

Au paléolithique moyen, cette région des Pyrénées était déjà peuplée car on a trouvé des restes préhistoriques de l'homme de Néanderthal dans les grottes Xaxixiloaga à Aussurucq (Altzürükü) et Etxeberri. À la fin du Néolithique, la population a augmenté et a assimilé des techniques et connaissances d'autres populations. Les Romains ont eu une grande influence en Soule, de la même manière que sur le reste de l'Aquitaine, bien qu'elle ait conservé le proto-basque (antérieur au basque).

Après la chute de l'Empire romain, il y eut les invasions visigothes et des Francs au Ve siècle. En 602, les territoires vascons du nord des Pyrénées furent réunis en duché de Vasconie, battant peu après (635) l'armée du roi Dagobert Ier, tentant ainsi d'asseoir une relative indépendance. Le royaume de Toulouse ayant disparu aux mains des Francs, le Duché de Vasconie se fit sur les terres du duché d'Aquitaine (660), bien qu'elle fût indépendante jusqu'au Carolingiens qui la conquirent en 768. Malgré les luttes pour garder son indépendance, le Duché de Vasconie finit par s'unir à celui d'Aquitaine entre les VIIe et IXe siècle.

Depuis la domination de la vicomté de Béarn jusqu'à la domination anglaise

Au IXe siècle naît la vicomté de Soule grâce à la naissance du royaume de Pampelune (824), ayant comme premier roi Iñigo Arista, nommant Aznar premier vicomte en 832, démarrant ainsi la dynastie qui s'étendra jusqu'au XIIIe siècle. Au XIe siècle, le duc de Gascogne céda ses droits relatifs à la Soule au vicomte du Béarn pendant que le roi continua d'être le doyen du château de Mauléon. Le duché d'Aquitaine se fit avec les territoires basques (Vascons) qui conservèrent leurs institutions, pour passer peu de temps après uni au Labourd aux mains des Anglais en 1152, suite au mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec Henri de Plantagenet. Sous la domination anglaise, la Soule conserva une grande liberté et ses coutumes, développant son économie. À la suite de la domination anglaise, elle passa aux mains du vicomte de Béarn, Gaston IV de Foix, en 1449.


La Soule après la Révolution Française

À la fin de l'Ancien régime (1790), le royaume de France est divisé en cantons, districts et départements. La Soule est alors englobée dans le nouveau département des Basses-Pyrénées (futures Pyrénées-Atlantiques). L'ensemble des communes souletines de l'ancienne vicomté de Soule se trouve alors réuni dans le district de Mauléon qui se composaient des cinq cantons suivants :

  • canton de Mauléon
  • canton de Barcus
  • canton de Domezain
  • canton de Tardets
  • canton de Sunharette

Les districts furent supprimés en 1795. Une importante réforme territoriale eut lieu en 1800-1801 dans toute la France. Les arrondissements sont créés et remplacent plus ou moins les anciens districts et le nombre des cantons est réduit ("loi portant réductions des justices de paix"). Les communes du canton de Barcus sont intégrées dans le canton de Mauléon, les communes du canton de Sunharette dans le canton de Tardets et les communes du canton de Domezain dans canton de Saint-Palais (ancienne Basse-Navarre).

Mauléon devient alors la sous-préfecture d'un nouvel arrondissement incorporant les cantons de Mauléon, Tardets et Saint-Palais mais aussi les cantons de Saint-Étienne de Baigorry, Saint-Jean-Pied-de-Port et d'Iholdy.

Au cours du XIXe siècle notamment dans les années 1830-1840, un grand nombre de communes fusionnent (Mauléon et Licharre, Tardets et Sorhulus, Alçay, Alçabéhéty et Sunharette ...).

L'arrondissement de Mauléon existera de 1800 à 1926. Les cantons de Tardets-Sorhulus et de Mauléon-Licharre seront intégrées à l'arrondissement d'Oloron-Sainte-Marie. Le canton de Saint-Palais est lui rattaché à l'arrondissement de Bayonne.

Ainsi, en deux siècles, la Soule historique aura été progressivement découpée en différentes divisions administratives (trois cantons, deux arrondissements).

Cependant, il est à noter que les communes pastorales de la Soule historique se retrouvent toujours intégrées dans la commission syndicale du Pays de Soule créée en juin 1838.

De plus, les communes des cantons de Tardets-Sorhulus et de Mauléon-Licharre se sont réunies en intercommunalité dans la communauté de communes de Soule-Xiberoa. Cependant, cette structure intercommunale exclut les communes souletines du canton de Saint-Palais et la commune d'Esquiule.

Étymologie

Culture et idiome

Culture

Article détaillé : pastorale (Pays basque).

La Soule est connue aussi pour être une des provinces du Pays basque où les traditions sont les mieux conservées, notamment grâce aux pastorales qui ont lieu désormais chaque été et connaissent un franc succès populaire. De nombreux personnages du folklore basque traditionnel y sont représentés. Les villageois préparent durant toute l'année les danses et la pièce de théâtre. Traditionnellement, le thème est surtout religieux mais, depuis peu, représente aussi la vie quotidienne des Basques. Ces spectacles peuvent durer plus de quatre heures.

En hiver, un village est chargé d'organiser la mascarade, carnaval fait de danses traditionnelles et de prêches, et se produit chaque week-end dans les autres villages de la province.

Langues

Articles détaillés : basque et souletin.

Le français reste la seule langue officielle dans tout l'Hexagone mais la variété du basque de Soule, le souletin (parlé par 64% de la population de la province[2]) reste toujours usité. Le basque n'a pas de statut officiel mais la plupart des panneaux de signalisation sont bilingues français/basque.

La langue usitée à Gestas, Montory et Osserain-Rivareyte était naguère le gascon[3].

L'identité basque est élevée: 71% des souletins se déclarent basques, le taux le plus élevé du Pays basque français (ou Pays basque nord, Iparralde en basque)[4].

Mauléon-Licharre
capitale de la Soule.

Héraldique

Blason province fr Soule.svg

Les armes de la Soule se blasonnent ainsi : De gueules au lion d'or.

Personnalités liées à la Soule

  • Niko Etxart (1953 -), musicien.
  • Jon Mirande (Paris, 1925-1972), écrivain.
  • Pierre Lhande, mort à Tardets (1877 -1957), prêtre et écrivain. Auteur d'un dictionnaire français/basque qui fait encore référence de nos jours.
  • Pierre Topet dit Etxahun (1786 - 1862), poète.
  • Augustin Chaho, né à Tardets (1811 - 1858), écrivain et politique. L'un des "fondateurs" du nationalisme basque.

Notes

  1. Marc Large, "Xan de l'Ours, la légende de l'homme sauvage", éditions Cairn.
  2. Jacques Leclerc. "Les variétés dialectales du basque". Université Laval, Trésor de la langue française au Québec. 23 mars 2006
  3. Jean-Louis Davant, Histoire du peuple basque, Donostia, Elkarlanean, 2000 (ISBN 2913156231) , p. 286 qui renvoie à l'hebdomadaire Enbata, numéro 1553 du 28 novembre 1998
  4. Richard Y. Bourhis. "La continuidad del euskera: Clasificación de la población según la identidad cultural. Universidad de Québec en Montréal (noviembre de 1994). Consulté le 23-12-2006

Bibliographie

  • Le Pays de Soule (Pierre Bidart ed.), Ed.Izpegi, Baigorri, 1994.
  • Juan José Lapitz Amar a Euskalerría conociéndola 1984 Fuenterrabía (ISBN 84-400-5011-9)
  • Marc Large, "Xan de l'Ours", préface de Renaud, Ed. Cairn, 2008

Liens internes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Soule (province) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Soule — ( Zuberoa , Xiberu or Xüberoa in Basque, Sola in Gascon) is a former viscounty and French province and part of the present day Pyrénées Atlantiques département . It is divided into two cantons of the arrondissement (district) of Oloron Sainte… …   Wikipedia

  • Soule (disambiguation) — Soule can refer to:;Places *Soule, former viscounty and French province;Surname *Abdou Soulé Elbak (1954 ndash;), former president of the autonomous island of Grande Comore *Chris Soule (1973 ndash;), an American skeleton racer *Debra Soule (1965 …   Wikipedia

  • Soule (Region) — Lage von Soule im Baskenland Soule (Zuberoa auf Standard Baskisch, Xiberoa oder Xiberua im lokalen Dialekt [ …   Deutsch Wikipedia

  • Province française — Anciennes provinces de France Le terme de provinces est actuellement utilisé dans un but de simplification pour désigner les divisions géographiques (culturelles, ethnologiques, historiques, parfois administratives...) de la France antérieurement …   Wikipédia en Français

  • Province d'Alava — 42°50.67′N 2°45.62′W / 42.8445, 2.76033 …   Wikipédia en Français

  • Haute-Soule — Soule (province) Pour les articles homonymes, voir Soule. Soule Xiberoa …   Wikipédia en Français

  • Mauléon-Soule — Mauléon Licharre Pour les articles homonymes, voir Mauléon. Mauléon Licharre …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Communes De Soule — Carte de la Soule Liste des communes de la Soule en français et en basque. La Soule est la plus petite des 7 provinces basques. Elle comprend : les communes du canton de Tardets Sorholus celles du canton de Mauléon Licharre 7 commu …   Wikipédia en Français

  • Liste des communes de soule — Carte de la Soule Liste des communes de la Soule en français et en basque. La Soule est la plus petite des 7 provinces basques. Elle comprend : les communes du canton de Tardets Sorholus celles du canton de Mauléon Licharre 7 commu …   Wikipédia en Français

  • Liste des communes de Soule — Carte de la Soule Liste des communes de la Soule en français et en basque. La Soule est la plus petite des 7 provinces basques. Elle comprend : les communes du canton de Tardets Sorholus celles du canton de Mauléon Licharre 7 communes du… …   Wikipédia en Français