Poitevin mulassier


Poitevin mulassier
Poitevin mulassier
Bild5.jpg
Espèce Cheval (Equus caballus)
Région d’origine
Région Poitou, Drapeau de France France
Caractéristiques
Morphologie Cheval de trait
Taille 1,60m à 1,75m
Robe Toutes sont admises, sauf pie
Tête Lourde, imposante
Pieds Larges, fanons fournis
Caractère Doux et calme
Autre
Utilisation Mulassier, attelage, selle

Le Poitevin mulassier, encore appelé trait mulassier ou Poitevin, est une race française de cheval de trait. Il tire son nom « mulassier » de sa principale fonction d'origine, qui était la production de mulets aux qualités de force et de rusticité très appréciées. Une jument de cette race était croisée avec un Baudet du Poitou. Le poitevin mulassier a connu une très importante régression avec la motorisation et il s'agit actuellement d'une des races de chevaux de trait françaises les plus menacées de disparition.

Sommaire

Histoire de la race

L'histoire du Poitevin mulassier est liée à celle du marais poitevin[1], c'est pourquoi on le nomme « fils du vent marin, de la terre et des eaux »[2]. À la demande du roi Henri IV de France en 1599[2], des ingénieurs hollandais furent chargés d'effectuer des travaux d’assèchement du marais[1]. Ils amenèrent avec eux leurs chevaux frisons et brabançons qui s’accouplèrent avec les juments autochtones[1]. Ce croisement fut la souche de la race dite « poitevine »[2].

Son type a finalement peu évolué, et les juments furent utilisées pour faire naître de grandes mules rustiques par croisement avec des baudets du Poitou. Le stud-book du trait poitevin « mulassier » fut créé en 1884, avec une section chevaline et une section asine[3],[4]. Il permit de fixer les critères de la race et d'encourager les éleveurs avec des primes à la reproduction. Il fut fermé en 1922, après l’inscription de 424 étalons, pour permettre une sélection en race pure plus basée sur la couleur de robe des chevaux que sur leurs aptitudes au travail[4].

Morphologie et caractère

Morphologie

Mulassier poitevin au salon international de l'agriculture de Paris en 2011
Article connexe : Morphologie (cheval).

C’est un cheval élégant, au corps long et cylindrique, qui mesure entre 1,60m et 1,75m[5]. Sa tête est forte et longue, les ganaches écartées et les arcades saillantes[6], mais assez expressive[7]. Ses oreilles sont épaisses et longues[7]. L'encolure est plutôt longue[6]. Les épaules longues et obliques[6] ne manquent pas de puissance[7]. La poitrine est large et profonde. Le garot bien sorti mène à un dos souvent long, large et bien attaché sur le rein qui l'est aussi[6]. L'arrière-main est forte[7] et se caractérise par des hanches écartées, une croupe large, parfois avalée, une cuisse musclée et bien descendue[6]. Les membres sont bien développés, puissants[7], avec des articulations larges[6], et sont très fournis en fanons[7]. Ses crins et sa queue sont fournis[7], le poil abondant et parfois frisés ou en pinceaux aux genoux et aux jarrets[6]. Le cheval poitevin a dans ses fibres l’influence du terroir de son berceau d’origine où la terre est une argile marine lourde, riche en sels minéraux, ce qui lui a permis de développer une importante ossature. Ces marais durs en été et gorgés d’eau en hiver lui ont également permit de développer de larges sabots leur apportant un énorme avantage dans ces marais[2]. Sa croissance est tardive puisque c'est un cheval qui n'atteint sa maturité que vers 6 ou 7 ans[7].

Robe

Article connexe : Robe du cheval.

Le Poitevin mulassier possède une grande variété de robes, ce qui fait partie de sa richesse et de son originalité[8]. Il a la particularité d'être le seul cheval de trait a pouvoir être isabelle[7],[8]. Les robes les plus recherchées sont le noir cap de maure et le noir pangaré[7]. Au niveau des standards de la race, toutes les robes sont admises, sauf le pie[8].

Tempérament

C’est un cheval doux, calme[7] et paisible[9] qui apprécie le contact de l’homme[7], ce qui en fait un compagnon idéal pour les particuliers et pour les professionnels qui trouvent en lui un partenaire de qualité[8]. Au travail, le Poitevin mulassier montre une grande intelligence. Il est volontaire et à l'écoute même s'il peut parfois se montrer entêté. L'effort prolongé reste son point faible et se traduit par un manque d’endurance[7]. Néanmoins de nombreux utilisateurs assurent qu'un travail régulier permet de combler cette lacune.

Utilisations

Article détaillé : Mule poitevine.

Si sa fonction originelle était la production mulassière, le Poitevin mulassier est aujourd'hui recherché pour l’attelage[2], où son élégance et ses allures sont appréciées[9], ainsi que pour la selle[2], en raison de son calme et de son côté sécurisant[9]. Polyvalent, il est aussi utilisé pour le débardage léger et les travaux agricoles[9]. Son emploi dans l'équithérapie est aussi notable[9]. Plus anecdotiquement, il est aussi utilisé pour la surveillance à cheval des forêts[7] et pour le ramassage des déchets, comme c'est le cas par exemple sur l'île de Ré[10]. La production de viande a aussi été ces quarante dernières années l'un des seuls critères économiques motivant la poursuite de la race, même si sa conformation ne l'y prédispose guère[4].

Effectifs et conservation

Une étude génétique menée en 2008 en partenariat avec l'INRA considère la race comme « en voie de disparition », ainsi que quatre autres races françaises. Elle suggère que le trait poitevin devrait être placé en conservation prioritaire afin de maintenir au maximum la diversité génétique des effectifs français[11]. Une étude génétique de 1994 a révélé que la totalité de la population avait pour ancêtre commun (père, grand-père, arrière-grand-père) un étalon nommé Québec, né en 1960. Un important risque de consanguinité existe.

Depuis, un plan de sauvegarde a été mis en place, géré par l'UPRA afin de retrouver une variabilité génétique. Ce plan est suivi par 70 % des éleveurs. Ce n'est donc qu'une fois la divergence génétique rétablie qu'une sélection plus drastique pourra se faire. Les dernières techniques pour améliorer la reproduction ont été mises en place et sont toujours à l'étude : insémination artificielle, suivi par échographie, étude sur la nourriture. Depuis peu, la courbe des naissances s'est inversée, mais le poitevin n'est pas encore tiré d'affaire.

Une dizaine de chevaux poitevins s'exportent chaque année, surtout en Allemagne, en Suède et en Suisse, mais également aux États-Unis à raison de deux ou trois étalons reproducteurs. Les Américains sont entrés dans une démarche de sauvegarde de la race et achètent des animaux d'élevage, à l'inverse des européens qui recherchent des chevaux de loisir[12].

Notes et références

  1. a, b et c Historique de la race Poitevin sur Association du Cheval Poitevin. Consulté le 7 septembre 2010
  2. a, b, c, d, e et f Fiche du Poitevin Mulassier sur Haras Nationaux. Consulté le 7 septembre 2010
  3. Les 125 ans des stud-books des races mulassières du Poitou sur chevalmag.com. Consulté le 7 septembre 2010
  4. a, b et c Contribution, sur le plan de la génétique, à la sauvegarde et à la relance de l'élevage du cheval de trait mulassier sur Races Mulassières du Poitou, 1997. Consulté le 7 septembre 2010
  5. Caractéristiques de la race sur Association du Cheval Poitevin. Consulté le 7 septembre 2010
  6. a, b, c, d, e, f et g Règlement du stud book du trait poitevin mulassier sur Trait Poitevin Mulassier Poitevin. Consulté le 8 septembre 2010
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n Clémence Fugain, « Le trait poitevin, un nounours attachant », dans Cheval magazine, no 465, août 2010, p. 48 à 51 
  8. a, b, c et d Présentation de l'Association du Cheval Poitevin et de son action sur Union des chevaux de trait d'Auvergne. Consulté le 7 septembre 2010
  9. a, b, c, d et e Utilisation du cheval sur Association du Cheval Poitevin. Consulté le 7 septembre 2010
  10. Anne-Claire Huet, « Sur l'île de Ré, Rodin ramasse les déchets », dans Aujourd'hui en France, 10 septembre 2011, p. 15 
  11. (en) Grégoire Leroy, Lucille Callède, Etienne Verrier, Jean-Claude Mériaux, Anne Ricard, Coralie Danchin-Burge, Xavier Rognon, « Genetic diversity of a large set of horse breeds raised in France assessed by microsatellite polymorphism », dans Genetics Selection Evolution, no 41 (5), 5 janvier 2009 [texte intégral (page consultée le 27 février 2011)] 
  12. Nathalie Pilley-Mirande, « Les traits français dans le monde », dans Cheval magazine, no 371, octobre 2002, p. 62-65 

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • (en) Maurizio Bongianni, Simon & Schuster's Guide to Horses and Ponies, Simon & Schuster, 1988 (ISBN 0671660683), p. 94 
  • Eric Rousseaux, Le Baudet du Poitou et le cheval de trait poitevin, Geste, 2000, 144 p. (ISBN 9782845610156) 
  • Allain Bougrain Dubourg, Le Trait Poitevin, Castor&Pollux, 56 p. (ISBN 2912756839) 
  • L'encyclopédie du cheval et du poney [CEDEROM] : Le guide interactif complet du cheval et de l'équitation, Mediamix, 1998
  • Les chevaux, Gründ, 2005, 735 p. (ISBN 9782700010855) 
  • Equitation, la passion du cheval, Editions Atlas, 2003

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Poitevin mulassier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Poitevin ou trait mulassier — Poitevin mulassier Poitevin mulassier Région d’origine Région Poitou …   Wikipédia en Français

  • Mulassier du Poitou — Poitevin mulassier Poitevin mulassier Région d’origine Région Poitou …   Wikipédia en Français

  • Poitevin horse — Poitevin Alternative names Cheval du Poitou Mulassier Trait Mulassier Poitevin mulassier Trait Poitevin Mulassier Country of origin France (Poitou) Horse (Equus ferus caballus …   Wikipedia

  • Poitevin (Pferd) — Wichtige Daten Ursprung: Poitou Hauptzuchtgebiet: Frankreich Verbreitung: Frankreich Stoc …   Deutsch Wikipedia

  • Poitevin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot poitevin peut désigner : ce qui est relatif au Poitou ou à la ville de Poitiers (aussi pictavien). le poitevin, langue parlée en Poitou et Bas …   Wikipédia en Français

  • Mulassier — Poitevin (Pferd) Bild nicht vorhanden Wichtige Daten Ursprung: Poitou Hauptzuchtgebiet: Frankreich Verbreitung: Frankreich Stockmaß: Stuten 160, Hengste 168 cm Farben …   Deutsch Wikipedia

  • Poitevin (horse) — Infobox Horse name= Poitevin image caption= features = altname= Cheval du Poitou Mulassier nickname= country= France (Poitou) group1= std1= The Poitevin, or Mulassier ( mule breeder ), is a draft horse from the Poitou area of France. Today they… …   Wikipedia

  • Trait mulassier — Poitevin mulassier Poitevin mulassier Région d’origine Région Poitou …   Wikipédia en Français

  • Élevage du cheval en France — Article principal : élevage équin. Cheval sur une estive en Ariège. L élevage du cheval en France est une pratique très ancienne, remontant peut être à l époque celte. Il est géré par les haras nationaux, créés sous Louis XIV par Colbert.… …   Wikipédia en Français

  • Races chevalines de France — Articles principaux : Race (cheval) et élevage équin. Article connexe : Liste des races chevalines. Cheval sur une estive en Ariège. Les races chevalines de France forment l ensemble des races de chevaux …   Wikipédia en Français