Palais de Chaillot


Palais de Chaillot
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chaillot.

48°51′46″N 2°17′14″E / 48.86278, 2.28722

Le palais de Chaillot

Le palais de Chaillot est situé sur la colline de Chaillot à Paris, dans le 16e arrondissement, place du Trocadéro-et-du-11-Novembre. Il a été réalisé lors de l'exposition universelle de 1937 par les architectes et grands prix de Rome Léon Azéma, Jacques Carlu et Louis-Hippolyte Boileau, en lieu et place de l'ancien Palais du Trocadéro.

Sommaire

Avant le palais de Chaillot

Le couvent de la Visitation qui se trouvait depuis 1651 sur la colline de Chaillot fut détruit après la Révolution. L’esplanade vide qui résultait de cette destruction suscita de nombreux projets qui n'aboutirent pas, avant que ne soit réalisé en 1878 l'ancien Palais du Trocadéro.

Le palais du Roi de Rome

Le palais du Roi de Rome est un édifice projeté par l'empereur Napoléon Ier pour être la résidence de son fils. Il devait être construit sur la colline de Chaillot et être le centre d'une cité impériale administrative et militaire. C'est en février 1811 que Napoléon Ier décida la construction de cet édifice et qu'il décida de baptiser Palais du Roi de Rome dès avant la naissance de son fils[1],[2],[3]. Ce sont les architectes Charles Percier et Pierre-François-Léonard Fontaine qui furent chargés de sa réalisation.

La villa Trocadéro

La « villa Trocadéro » envisagée par Antoine-François Peyre en 1824[4] est un projet immobilier centré sur une place semi-circulaire laissant aux acquéreurs le choix de l'architecture[5]. Le nom « Trocadéro » évoque la victoire du duc d'Angoulême au fort du Trocadéro lors de l'expédition d'Espagne de 1823.

Le tombeau de Napoléon Ier

En 1839, Camille Moret conçut un projet de tombe de Napoléon Ier sur la colline de Chaillot et en 1841, Hector Horeau proposa d'ériger une statue colossale de Napoléon de 30 m de haut[6].

Les projets d'Antoine Étex et Hector Horeau

Le sculpteur Antoine Étex, qui proposait en 1848 un monument à la liberté[7], désirait en 1858 un « phare ou fontaine monumentale » au centre d'une place circulaire accueillant le palais impérial et les hôtels des ministères[8]. En 1868, Hector Horeau propose un nouveau projet envisageant une statue colossale de la « France intelligente éclairant le monde »[9]. Mais rien de tout cela ne fut réalisé.

L'ancien Palais du Trocadéro

Article détaillé : Ancien Palais du Trocadéro.

L'ancien Palais du Trocadéro fut construit pour l'Exposition universelle de 1878 sur les plans des architectes Gabriel Davioud et Jules Bourdais, avec des jardins de l'ingénieur Alphand. Lors de l'Exposition universelle de 1937, le bâtiment fut détruit et remplacé par le Palais de Chaillot, qui en garda une partie de l'ossature et la configuration de deux ailes en demi-cercles.

Le Palais de Chaillot accueille dans son aile Ouest le Musée de l'Homme et le Musée de la Marine. La Cité de l'architecture et du patrimoine (anciennement Musée national des Monuments français) se trouve dans l'aile Est. De 1963 à 2005, la Cinémathèque française ainsi que le Musée du Cinéma y étaient installés, avant qu'ils ne déménagent dans le quartier de Bercy.

Architecture du Palais de Chaillot

Le palais de Chaillot vu de la tour Eiffel

Le palais de Chaillot est donc formé de deux pavillons et de deux ailes curvilignes cernant un vide central (l'esplanade des droits de l'homme) et descendant vers la Seine. Entre les deux ailes « de Passy » et « de Paris », les jardins du Trocadéro dominent la vue sur la tour Eiffel et le Champ de Mars.

L'ensemble de l'édifice se caractérise par une abondante statuaire due, entre autres, aux artistes Paul Belmondo, Léon-Ernest Drivier et Marcel Gimond. Les deux pavillons sont surmontés de groupes monumentaux sculptés par Raymond Delamarre et Carlo Sarrabezolles. Devant, se situent le jardin du Trocadéro, orné de sculptures et d'une végétation organisée au sein d'un parc à l'anglaise encadrant des bassins en cascade, la fontaine de Varsovie, érigés en 1937 et s'écoulant par vingt jets d'eau étagés sur huit paliers successifs. Félix Févola a réalisé le miroir d'eau et les fontaines[10]. Le tout est aménagé par l'architecte Roger-Henri Expert.

Les façades et couvertures du palais, son parvis et sa terrasse avec son escalier, ses décors d'origine subsistants (sauf la salle de théâtre remaniée) ont été classés monuments historiques par arrêté du 24 décembre 1980[11].

Contenu du Palais de Chaillot

Le palais de Chaillot vu de la tour Eiffel
« Dans ces murs voués aux merveilles
J'accueille et garde les ouvrages
De la main prodigieuse de l'artiste
Égale et rivale de sa pensée
L'une n'est rien sans l'autre »

Le Palais de Chaillot abrite plusieurs musées dont le musée de l'Homme, de la Marine, le Théâtre national de Chaillot, ainsi que la Cité de l'architecture et du patrimoine (Musée des monuments français, École de Chaillot et Institut français d'architecture (IFA). La restructuration de l'aile de Paris s’est accompagnée du déménagement définitif de la cinémathèque française à Bercy.

C'est dans ce palais que l'Assemblée générale des Nations unies adopta la Déclaration universelle des droits de l'homme le 10 décembre 1948.

Les inscriptions sur le fronton du Palais sont l'œuvre du poète Paul Valéry :

  • Côté musée de l'Homme (Aile Passy), vers la tour Eiffel :

« Il dépend de celui qui passe
Que je sois tombe ou trésor
Que je parle ou me taise
Ceci ne tient qu'à toi
Ami n'entre pas sans désir »

En dessous, se trouve la statue de 1937 "Apollon Musagète" exécutée par Henri Bouchard (1875-1960).

  • Côté Cité de l'architecture et du patrimoine (Aile Paris), vers la tour Eiffel :

« Tout homme crée sans le savoir
Comme il respire
Mais l'artiste se sent créer
Son acte engage tout son être
Sa peine bien aimée le fortifie »

En dessous, se trouve la statue de 1937 "Hercule domptant un bison" executée par Albert Pommier (1880-1944).

  • Côté musée de l'Homme (Aile Passy), vers la place du Trocadéro :[12]

« Choses rares ou choses belles
Ici savamment assemblées
Instruisent l'œil à regarder
Comme jamais encore vues
Toutes choses qui sont au monde »

  • Côté Cité de l'architecture et du patrimoine (Aile Paris), vers la place du Trocadéro :[13]

« Dans ces murs voués aux merveilles
J'accueille et garde les ouvrages
De la main prodigieuse de l'artiste
Égale et rivale de sa pensée
L'une n'est rien sans l'autre »

L'orgue Cavaillé-Coll / Gonzalez

Article détaillé : Orgue du palais de Chaillot.

De sa construction à 1972, le palais de Chaillot a abrité un orgue prestigieux, l'ancien orgue du Trocadéro, devenu aujourd'hui celui de l'auditorium Maurice-Ravel de Lyon.

Notes et références

  1. Frédéric Masson, Napoléon et son fils, 1904, Paris, éd. Goupil et Cie, p. 137.
  2. Roger Wahl, Un projet de Napoléon Ier : le Palais du Roi de Rome, Neuilly-sur-Seine, 1955, p. 41.
  3. Le "Palais du Roi de Rome" de Rambouillet est en fait un hôtel particulier datant du règne de Louis XVI, réaménagé sous le Premier Empire. Le projet de Chaillot correspond davantage à un palais que l'hôtel du duc d'Angiviller, gouverneur du domaine de Rambouillet, construit entre 1784 et 1785 par l'architecte Jacques-Jean Thévenin ; son lien avec le Roi de Rome est aussi plus fort car lié à l'essence même du projet, alors que le lien entre Rambouillet et le fils de Napoléon correspond à une période très courte de l'histoire de la construction de Jacques-Jean Thévenin. C'est pour des raisons touristiques et de prestige que la ville de Rambouillet utilise le nom de "Palais du Roi de Rome".
  4. Charles Gabet, Dictionnaire des artistes de l'école française au XIXe siècle, 1831, p. 551
  5. Françoise Waquet, Les Fêtes royales sous la restauration, 1981, p. 99 citant G. Hubert, « L'Art français au service de la Restauration », Revue des Arts, 1955, no 4, p. 210-216
  6. Michael Paul Driskel, As Befits a Legend: Building a Tomb for Napoleon, 1840-1861, Kent State University Press, 1993 (ISBN 0-87338-484-9), p. 54-55
  7. Adolphe Napoléon Didron, Annales archéologiques, vol. 8, 1848, p. 225-226
  8. Antoine Étex, « Cours élémentaire de dessin », 1859, p. 3
  9. Françoise Boudon, « Hector Horeau », 1978, p. 143
  10. Félix-Pascal Févola - Insecula.com
  11. Notice no PA00086706, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  12. Image en ligne le 2/2/2009
  13. Image en ligne le 2/2/2009

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe


(M) Ce site est desservi par la station de métro Trocadéro.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Palais de Chaillot de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Palais de chaillot — Le palais de Chaillot à Paris 16e arrondissement, situé place du Trocadéro et du 11 Novembre sur la colline de Chaillot, a été réalisé lors de l exposition universelle de 1937 par les architectes et grands prix de Rome Léon Azéma, Jacques Carlu… …   Wikipédia en Français

  • Palais de Chaillot — Das Palais de Ch …   Deutsch Wikipedia

  • Orgue du palais de Chaillot — L’orgue du palais de Chaillot est l ancien orgue du orgue du palais du Trocadéro. Il se trouve aujourd hui à l Auditorium Maurice Ravel de Lyon. Article détaillé : orgue du palais du Trocadéro. Article détaillé : orgue de l Auditorium… …   Wikipédia en Français

  • Hôtel Palais De Chaillot — (Париж,Франция) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: 35 Avenue Raymon …   Каталог отелей

  • PALAIS — Le besoin de protection, le désir d’ostentation, le plaisir de déployer l’espace architectural sont, à des degrés divers selon les époques, le principe des grandes demeures, quel que soit le lieu de leur implantation, rural ou urbain. On a pris… …   Encyclopédie Universelle

  • Chaillot (Paris) — Chaillot ist gleichzeitig der Name eines niedrigen Hügels (colline de Chaillot) auf der Rive Droite (rechtes Ufer) der Seine und des 64. der 80 Quartiers (Stadtviertel) von Paris, das Teil des 16. Arrondissements ist. Der Hügel wurde wie andere… …   Deutsch Wikipedia

  • Palais de Tôkyô — Palais de Tokyo Cet article fait partie de la série Art contemporain Artistes …   Wikipédia en Français

  • Palais de tokyo — Cet article fait partie de la série Art contemporain Artistes …   Wikipédia en Français

  • Palais du Roi de Rome — Le palais du Roi de Rome devait dominer la colline de Chaillot. Le palais du Roi de Rome est un édifice projeté par l empereur Napoléon Ier pour être la résidence de son fils. Il devait être construit sur la colline de Chaillot et être le centre… …   Wikipédia en Français

  • Palais Trocadero — Das Palais de Chaillot vom Eiffelturm aus gesehen Das Palais Trocadéro, der Vorgängerbau Das Palais de Chaillot in …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.