Morat


Morat
Morat
Murten
Morat
Vue de Morat depuis le Lac de Morat
Administration
Pays Suisse Armoiries de la commune.
Canton Fribourg
District Lac[1]
Nom officiel Murten
Nom en français Morat
Langue Allemand (75%), français (15%), autres (10%)
Syndic Christiane Feldmann
N° OFS 2275
NPA 3280
Site Web www.murten-morat.ch
Géographie
Superficie 12,05 km²[2]
Altitude maximale 629 m
Altitude moyenne 542 m
Altitude minimale 479 m
Coordonnées 46° 55′ 41″ N 7° 07′ 01″ E / 46.928061, 7.11695446° 55′ 41″ N 7° 07′ 01″ E / 46.928061, 7.116954 
Démographie
Population 6 074 (31 décembre 2009)[3]
Densité 504,1 hab./km²
Gentilé Moratois
Localisation

Localisation de la commune en Suisse.

Morat, appelée en allemand Murten, est une commune suisse du canton de Fribourg, située dans le district du Lac, dont elle est le chef-lieu.

Sommaire

Géographie

Morat se situe à l'est du lac de Morat, en face du Mont Vully, à 14km au nord de Fribourg. Morat et les villages voisins de Meyriez et Montilier forment une agglomération. Une partie de la zone industrielle de Morat est située sur la commune de Courgevaux.

La commune possède une rive de près de 1,8 km de long. Le territoire de la commune s'étend au sud-ouest sur les plateaux du Merlachfeld et de Fin de Mossard, où la commune de Meyriez est enclavée le long du lac. À l'est, la commune s'étend jusqu'aux villages de Burg (518m) et d'Altavilla (537m), qui ont été absorbés par la commune de Morat depuis 1975 et 1991, respectivement. Une étroite bande (500 m de large pour 4 km de long) détachée du reste de la commune se situe dans la plaine, intensivement cultivée, du Grand marais entre les communes de Galmiz, Bas-Vully, Monsmier et Ried. Les autres communes voisines de Morat sont Meyriez (sud), Greng (ouest), Courgevaux, Villars-les-Moines, Salvagny, Lourtens (sud-est), Buchillon (est) et Montilier (nord).

Selon l'Office fédéral de la statistique, Morat mesure 1 205 ha[2]. 21,6% de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 51,5% à des surfaces agricoles, 26,3% à des surfaces boisées et 0,5% à des surfaces improductives[2].

Démographie

Selon l'Office fédéral de la statistique, Morat possède 6 074 habitants en 2009[3]. Sa densité de population atteint 504,1 hab./km²

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Morat entre 1850 et 2008 (incluant celle des communes absorbées pendant cette période)[4] :

Morat est située sur la frontière linguistique entre l'allemand et le français, dans le district du Lac ; 75% de la population parle allemand, 16% français et 2% italien (2009). Au XVe siècle, le français était encore la langue principalement parlée, mais l'allemand est devenu majoritaire à la fin du XVIIe siècle. Morat constitue un des liens entre la Suisse alémanique et la Suisse romande, entre Fribourg et Bienne.Un certain nombre d'habitants militent actuellement pour une officialisation du statut bilingue de la ville.

En 2000, la population est à un peu moins de 55% catholique et à un peu moins de 35% protestante.

Histoire

L'emplacement est mentionné en 515 sous le nom Moritum. Déjà du temps des Romains la région était bien peuplée, située au bord d’un axe de communication nord-sud reliant Rome à la Germanie par le col du Grand-Saint-Bernard, d'Aventicum (Avenches) à Solodurum (Soleure) et Windisch, et leur jonction vers Augusta Raurica à travers les Gorges du Taubenloch, et passant par le Col de Pierre Pertuis.

Une ville nouvelle est fondée en 1170 par le duc (Herzog en allemand) Berchtold IV de Zähringen. Le 22 juin 1476 eut lieu la bataille de Morat, qui vit la victoire des confédérés suisses, alliés de Louis XI de France, sur Charles le Téméraire.

Événements locaux récents

  • Le 1er janvier 1975, la commune de Morat a fusionné avec sa petite voisine de Burg.
  • Le 1er janvier 1991, la commune de Morat a fusionné avec sa petite voisine d'Altavilla.
  • En 2002, Morat fut l'une des villes organisatrices d'Expo.02.

Tourisme

La porte de Berne

Le tourisme est un des points forts de la ville qui a mis en place règlement strict pour les constructions et la protection du patrimoine, la vieille ville et le bord du lac ont amplement préservé leur état d'origine et d'ensemble. Les remparts font actuellement encore presque le tour de la Ville, ce qui témoigne des anciens conflits dans la région.

Manifestations

  • La course Morat-Fribourg, course à pied en octobre.
  • Le « slow-UP », événement national dont le but est de motiver la population à plus d'exercice physique. Un dimanche de mai, tout le tour du lac de Morat (32 km) est interdit à la circulation automobile pour permettre aux gens d'en faire le tour à l'aide de véhicules à propulsion humaine.
  • Murtenclassic, festival de musique classique se tenant à la fin de l'été avec de nombreux concerts dans la cour du château, sur une scène prévue à cet effet.
  • Solennité (22 juin): fête de la bataille de Morat.

Transports

Références

  1. [xls] Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 sur Office fédéral de la statistique. Consulté le 15 décembre 2008
  2. a, b et c Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales sur Office fédéral de la Statistique. Consulté le 23 septembre 2010
  3. a et b Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes, en 2009 sur Office fédéral de la Statistique. Consulté le 1er septembre 2010
  4. [xls] Evolution de la population des communes 1850-2000: Canton de Fribourg sur Office fédéral de la statistique. Consulté le 20 décembre 2008

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Morat de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Morat — can refer to: a type of mead made from honey and mulberries Rose Morat of New York City, the victim of a high profile mugging It is also the name given to: the town of Morat, also known as Murten, in Switzerland Lake Morat, also in Switzerland… …   Wikipedia

  • Morat — (en all. Murten) com. de Suisse (cant. de Fribourg), sur le lac de Morat (relié par la Broye au lac de Neuchâtel); 4 600 hab. Horlogerie. Remparts (XVe s.). Maisons anciennes. Soutenus par le roi de France Louis XI, les Suisses vainquirent en… …   Encyclopédie Universelle

  • Morat — Morat, Maurat Peut être un sobriquet désignant une personne au teint pourpre, violet (par application onomastique de l adjectif catalan de même sens). Autre possibilité : nom de baptême dérivé de Maurus. Enfin, dans de très nombreux cas, il doit… …   Noms de famille

  • Morat — Morat, so v.w. Murten …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Morat — (spr. rá), s. Murten …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Morat —   [mɔ ra], französischer Name von Murten …   Universal-Lexikon

  • morat- — *morat germ.?, Substantiv: nhd. Gewürzwein; Rekontruktionsbasis: ahd.; Etymologie: s. lat. moratum; Weiterleben: ahd. mōraz 4, stark. Maskulinum (a? …   Germanisches Wörterbuch

  • morat — MORAT, Ville de Suisse, qui en vain fut assiegée par le Duc de Bourgongne, Murta. Les habitans Murtenses …   Thresor de la langue françoyse

  • Morat — Murten Basisdaten Kanton: Freiburg Bezirk: See/Lac BFS Nr …   Deutsch Wikipedia

  • Morat — This most interesting surname probably derives from either the Old English pre seventh Century word Mor , (Medieval English more ) a topographical name for someone who lived in a moor or fen, or the Old French word more , Moor, a nickname for a… …   Surnames reference


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.