Menuiserie


Menuiserie
Exemple de menuiserie : vantail finement ouvragé de l'une des portes en bois sculpté de la Grande Mosquée de Kairouan située dans la ville de Kairouan, en Tunisie.

La menuiserie, art et métier, est l'ensemble des techniques mises en œuvre pour construire des objets mobiliers, de taille relativement petite (par opposition aux ouvrages de charpentes), par assemblage de diverses pièces de bois[1].

Sommaire

Histoire

  • En 1382, un arrêt royal ordonne qu'on distingue à l'avenir les menuisiers des charpentiers. Jusque là les menuisiers (du mot minitarus qui signifie : ouvrier travaillant à de menus ouvrages) étaient confondus sous le terme général de Charpentiers avec le qualificatif de "Charpentier de la petite cognée". Les outils et ouvrages deviennent tellement différents qu'une distinction devient alors nécessaire.
  • En 1467 en France, les menuisiers obtiennent des statuts qui les séparent des tapissiers. On leur demande de marquer leurs ouvrages grâce à des estampilles.
"Ordonne que chaque maître menuisier sera tenu de marquer de sa marque particulière tous ces ouvrages... ainsi que les postiers d'estain... et insérer ladite marque en une table de plomb qui restera dans la chambre du substitut du Procureur Général du Castellet"
Cet arrêt faisant suite à un procès qui opposait les maîtres-menuisiers et les maîtres-tapissiers parisiens, car les maîtres-menuisiers avaient le monopole de la fabrication des meubles, alors que les maîtres-tapissiers possédaient celui de leur commercialisation. Cet arrêt obligeait donc les tapissiers à ne vendre que des meubles marqués, provenant exclusivement des maîtres-menuisiers.
L'estampille permettait de retrouver le fabricant, et ainsi d'éviter les intermédiaires dans des tractations futures.

Différence entre la menuiserie et ébénisterie

Les meubles de menuiserie sont exécutés en bois massif, constitués d'un bâti qui restera apparent. Éventuellement, il peut inclure un décor sculpté, bien qu’en principe celui-ci soit confié à un sculpteur. Les consoles d’applique, les cadres de miroir et tous les meubles en bois massif sculpté ou mouluré sont des meubles de menuiserie.

Les meubles d'ébénisterie, eux, sont composés d'un bâti en menuiserie et sur lequel sont appliquées des feuilles de bois précieux ou toutes autres matières décorées ou sculptées qui dissimulent entièrement le bâti ordinaire.

Menuiserie et construction bois

Aujourd'hui, alors que la construction bois est de plus en plus plébiscitée, le métier de menuisier évolue et s’adapte à ces nouvelles structures de charpenterie. Les maisons à ossature bois représentent 8% du marché des constructions neuves par an. La progression connaît un taux de croissance annuel de 20 à 25%[2].

De manière générale, la construction est le premier débouché du bois en France. Le bois a plusieurs atouts : il permet de réguler le taux d’humidité et la température à l’intérieur ; c’est un excellent isolant acoustique et, en cas d’incendie, le bois transmet la chaleur 10 fois moins vite que le béton et 250 fois moins vite que l’acier.

Lexique

  • avivé : pièce de bois de section carrée ou rectangulaire dont les défauts sont éliminés
  • battée : entaille longitudinale poussée sur l'arête intérieure d'une pièce
  • bois sur quartier : pièce de bois dont les rayons médullaires sont parallèles à la face
  • bois sur dosse : pièce de bois dont les rayons médullaires sont perpendiculaires à la face
  • bois sur faux quartier : pièce de bois dont les rayons médullaires sont en oblique par rapport à la face
  • bille : grume coupée en trois parties (bille de pied, bille de hauteur, surbille)
  • chambranle : pièce de bois servant de garniture à une porte
  • Cheville  : pièce de bois servant à en unir deux autres
  • enfourchement : mortaise qui est poussée à l'extrémité d'un montant
  • épaulement : partie laissée à l'extrémité d'un montant pour éviter un enfourchement
  • grume : tout le tronc ébranché et écimé
  • listel : pièce de bois servant de butée au vantail d'une porte
  • redent : partie du tenon laissée à l'emplacement de l'épaulement
  • rainure : entaille longitudinale poussée sur le milieu du chant intérieur pour recevoir un panneau (si rainure, toujours rétrécissement de mortaise égale à la profondeur de rainure)

Notes et références

  1. Henry Havard, La menuiserie, éd. C. Delagrave, 1897, p. 3
  2. Site internet de France Bois Forêt

Bibliographie

  • J. Justin Storck, Le Dictionnaire Pratique de Menuiserie, Ebénisterie, Charpente, édition de 1900 Lire en ligne
  • Christian Pessey, Menuiserie, éd. Charles Massin, 2008

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Menuiserie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • menuiserie — [ mənɥizri ] n. f. • 1456; de menuiser 1 ♦ Vx Fabrication de menus ouvrages (opposé à grosserie), en particulier d or et d argent; petite orfèvrerie. 2 ♦ Mod. Travail industriel ou artisanal (assemblages) du bois pour la fabrication des meubles… …   Encyclopédie Universelle

  • menuiserie — Menuiserie. s. f. L Art de Menuisier. Il entend bien la Menuiserie. je luy feray apprendre la Menuiserie. Il signifie aussi, Les ouvrages que fait un Menuisier. Des ouvrages de Menuiserie. lambris de Menuiserie. voilà une belle Menuiserie …   Dictionnaire de l'Académie française

  • menuiserie — menuiseríe s. f., pl. menuiseríi Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  MENUISERÍE s.f. (Rar) Arta de a lucra în lemn; tâmplărie. ♦ Operă în lemn. [< fr. menuiserie]. Trimis de LauraGellner, 05.06.2005. Sursa: DN … …   Dicționar Român

  • menuiserie — Menuiserie, f. penac. Combien que ce mot signifie, toute chose faite et detaillée en menu ouvrage en toutes matieres, si a l usage commun tant gagné que par menuiserie on n entend que l ouvrage en bois du menuysier qui ne besogne qu en detail de… …   Thresor de la langue françoyse

  • Menuiserie — (fr.), Tischlerarbeit …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Menuiserie — (franz.), Tischler , Schreinerarbeit …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Menuiserie — (frz., spr. nüis rih), Tischlerarbeit …   Kleines Konversations-Lexikon

  • menuiserie — (me nui ze rie) s. f. 1°   Ouvrage de petite dimension. 2°   Ouvrages de menuiserie, se dit, parmi les orfévres, des bijoux, par opposition à grosserie, qui se dit de la vaisselle.    Menuiserie d étain, tout ce qui se fabrique en étain excepté… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MENUISERIE — s. f. L art du menuisier. Il entend bien la menuiserie. Je lui ferai apprendre la menuiserie. Ouvrages de menuiserie .  Il se dit aussi Des ouvrages que fait un menuisier. Lambris de menuiserie. Voilà une belle menuiserie. Menuiserie bien… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MENUISERIE — n. f. Métier du menuisier. Entrepreneur de menuiserie. Il se dit aussi de l’Ensemble des ouvrages exécutés par un menuisier. Pour terminer cette installation, il reste à faire la menuiserie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)