Maastricht


Maastricht
Maastricht
Blason de Maastricht
Héraldique
Drapeau de Maastricht
Drapeau

Maastricht
Administration
Pays Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
Province Limbourg
Code postal 6200-6229
Géographie
Coordonnées 50° 51′ 00″ N 5° 40′ 59″ E / 50.85, 5.68350° 51′ 00″ Nord
       5° 40′ 59″ Est
/ 50.85, 5.683
  
Superficie 6 006 ha = 60,06 km2
  - Terre 5 700 ha = 57 km2
  - Eau 306 ha = 3,06 km2
Démographie
Population 118 297 hab.
Densité 2 025 hab./km2
Localisation
Localisation de Maastricht

Géolocalisation sur la carte : Limbourg

(Voir situation sur carte : Limbourg)
Maastricht

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Maastricht
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trajectum.
Maastricht
Maastricht, le pont sur la Meuse
La gare de Maastricht

Maastricht, du latin Mosae Trajectum (passage de la Meuse). Anciennement orthographié Maestricht ou Maëstricht[1], prononcé /maːstʁɪχt/[2], Mestreech /məˈstʀeːçˈ/ en Limbourgeois, Maastrich est la plus grande ville et la capitale de la province du Limbourg, aux Pays-Bas. Elle compte 122 000 habitants. À l'ouest et partiellement au sud, elle est directement située à la frontière avec la Belgique (commune de Riemst, resp. communauté de Visé). Pour l'anecdote, cette frontière a été originellement établie sur le cours de la Meuse entre Lixhe en rive gauche et Maastricht en rive droite, le cours de la Meuse ayant été rectifié, il se trouve des enclaves en rive droite dépendant de la ville de Visé, Lixhe ayant été fusionné avec cette dernière. Maastricht est un lieu de pèlerinage marial très important pour les Pays-Bas. Dans la basilique Notre Dame, l'image miraculeuse L'Étoile de la mer, Sterre der Zee est visitée par beaucoup de pèlerins. C'est une des plus anciennes villes des Pays-Bas.

Sommaire

Géographie

La ville se développa au croisement de l'antique route Boulogne-Bavay-Cologne et de la Meuse. Un pont sur le fleuve y fut construit par les Romains du temps de l'empereur Auguste. À partir du Ve siècle elle devint de fait le siège épiscopal du diocèse de Tongres avant que ce siège ne déménage vers le VIIIe siècle à Liège suite à l'assassinat de Saint Lambert dans ce lieu.

Maastricht est toute proche de la frontière avec la Belgique, notamment de la ville frontalière de Visé située en Région wallonne.

La ville accueille l'Université de Maastricht ainsi que le musée d'art Bonnefanten.

Au sud de la ville se trouve la Montagne Saint-Pierre (St. Pietersberg) surplombée par l'ancien fort et son réseau de souterrains. Les souterrains ont une température constante de 10 °C et sont une place d'hibernation pour les chauve-souris. Il est possible de les visiter à certains moments, accompagné par un guide.

Maastricht a des liaisons de chemin de fer avec Liège (en Belgique) au sud, à l'est avec Kerkrade et avec Eindhoven au nord.

Anciennes communes intégrées à Maastricht

Au cours du XXe siècle, plusieurs anciens villages et anciennes communes ont été annexés par Maastricht et intégrés dans l'agglomération. Il s'agit de :

Histoire

Des vestiges paléolithiques ont été retrouvés à l'ouest de Maastricht ; leur datation s'échelonne entre 8.000 et 25.000 ans avant notre ère. Les Celtes y ont vécu au moins pendant 500 ans avant que les Romains n'arrivent. L'endroit est stratégique : la Meuse y est peu profonde et donc facilement traversable. Les Romains y construisent un pont et une large route pour joindre les capitale des Nerviens et des Tungri, Bavay et Tongres à la capitale des Ubiens, Cologne.

Saint Servais fut le premier évêque des Pays-Bas. Il déplaça l'évêché de Tongres à Maastricht en 382 jugeant la ville plus sûre (l'évêché sera déplacé au VIIIe siècle à Liège]. La tombe de saint Servais, située dans la crypte de l'église Saint-Servais, est un haut lieu de pèlerinage : le pape Jean-Paul II s'y est recueilli en 1985. Une procession est organisée tous les sept ans pendant laquelle la châsse en chêne recouverte de cuivre doré de saint Servais est transportées aux quatre coins de la ville.

Moyen Âge

Au Haut Moyen Âge, Maastricht faisait partie du cœur de l'Empire Carolingien. Elle se développa par la suite comme un condominium, une ville sous double autorité. La principauté épiscopale de Liège et le duché de Brabant exercent en même temps leur souveraineté sur la ville. Elle reçut les droits de cité en 1204. La fonction des ducs a été occupée par les États généraux hollandais à partir de 1632 quand la ville fut prise aux Espagnols par Frédéric-Henri d'Orange-Nassau. Cette dualité demeura d'application jusqu'à la conquête et l'annexion de la ville par les Français en 1794. L'importance de la localisation de la ville de Maastricht dans les Provinces-Unies fit qu'elle fut protégés par de nombreuses fortifications.

Les sièges de Maastricht

Carte des Pays-Bas en 1843 avec les frontières d'alors : Maastricht et le Limbourg oriental ont été retrocédés aux Pays-Bas.

La ville est auparavant prise en 1673 par Vauban[3], puis défendue en 1676[4].

De 1795 à 1814, elle fut le chef-lieu de l'éphémère département français de la Meuse-Inférieure. Après l'époque napoléonienne, Maastricht fut intégrée au Royaume des Pays-Bas en 1815. Quand les provinces du sud se détachèrent pour former la Belgique en 1830, la garnison en poste à Maastricht demeura loyale au roi Guillaume Ier et en 1839 (Traité des XXIV articles) la ville et la partie orientale du Limbourg ont été intégrées de façon permanente aux Pays-Bas.

En fonction de l'excentricité géographique de la ville, elle a le plus souvent été tournée vers l'Allemagne et la Belgique (renouant par là avec son passé principautaire) qu'avec le reste des Pays-Bas, ce qui renforce le caractère non néerlandais de la ville.

Maastricht fut la première ville néerlandaise à être libérée par les troupes américaines lors de la Seconde Guerre mondiale.

La ville a donné son nom au traité européen qui y fut signé le 7 février 1992.

Chaque année, Maastricht accueille le plus grand salon d'antiquaires du monde, la The European Fine Art Fair (TEFAF), créée en 1975.

Culture

Maastricht possède plusieurs musées, dont le plus célèbre est le Bonnefantenmuseum. Ce musée fut construit en 1995 par l'architecte Aldo Rossi. La collection permanente se divise en une section d'art ancien comprenant des peintures et des sculptures datant de 1200 à 1650 et une section d'art contemporain. Un autre musée important est le Musée d'histoire naturelle de Maastricht. Il présente la faune et la flore du Limbourg méridional et surtout un moulage du crâne du mosasaure découvert à proximité de la ville en 1774. L'original a été dérobé par Napoléon et se situe maintenant dans le Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Le troisième musée important est le musée du gouvernement espagnol. Il se situe dans une ancienne maison capitulaire du XVIe siècle. Les autres petits musées sont : l'Institut néerlandais d'architecture de Maastricht, le Sint-Pieters Museum de Lichtenberg et le Musée Historique de l'Imprimerie.

Personnalités liées à la commune

Maastricht nuit (2007)

Anecdote

  • Maestricht ou Maëstricht sont des graphies de nos jours typiquement françaises. Elle rendent compte de l'ancienne orthographe néerlandaise du "a long", en vigueur sous l'Administration française de 1794 à 1815, éventuellement belge de 1830 à 1839. Tant en Belgique qu'aux Pays-Bas, le "aa" en vigueur dans le néerlandais académique contemporain prévaut désormais sur le "ae" (que l'on retrouvait en de nombreux noms de lieu flamands). Le fleuve Meuse était orthographié Maes ou Maas selon que l'on se trouve en Flandre ou aux Pays-Bas, mais est depuis écrit Maas dans les deux régions.
  • La ville est appelée Måstrek[5] ou Mostrek, voire Li Trek[6] en wallon ("passage mosan", voire "le passage"). A Maastricht, on peut trouver de nombreux ponts et de nombreuses voies ainsi qu'une présence romaine importante notamment avec les fouilles archéologiques faites il y a quelques années.

Références

  1. Maestricht est l'ancienne orthographe néerlandaise. Maëstricht se rencontrait anciennement en français, et Maestricht' reste la forme française normalisée.
  2. La prononciation erronée /maːstʀɪçt/ se retrouve souvent chez les locuteurs français.
  3. Martin Barros, Nicole Salat et Thierry Sarmant. Vauban - L’intelligence du territoire. Éditions Nicolas Chaudun et Service historique de l'armée, Paris, 2006. Préface de Jean Nouvel. 175 p, ISBN 2-35039-028-4, p 166
  4. Barros et alii, p 167
  5. http://moti.walon.org/dicc_esplicantM.html
  6. http://moti.walon.org/dicc_esplicantT_TE.html#TE

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maastricht de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maastricht — /Mestreech Maastricht Bandera …   Wikipedia Español

  • MAASTRICHT — ou MAËSTRICHT Ville des Pays Bas. Chef lieu de la province de Limbourg, Maëstricht (en néerlandais Maastricht) est située sur la Meuse. La ville devrait son origine à un pont romain fortifié sur le fleuve, le long de la route Boulogne Cologne. De …   Encyclopédie Universelle

  • Maastricht — (en el idioma de sus inhabitantes: Mestreech; en francés: Maestricht; en el siglo XVI se conoció como Mastrique) es una ciudad del sureste de los Países Bajos, capital de la provincia de Limburgo, junto a la frontera con Bélgica. Está situado en… …   Enciclopedia Universal

  • Maastricht — Aunque la forma tradicional española del nombre de esta ciudad de los Países Bajos es Mastrique, hoy se emplea la forma neerlandesa Maastricht (pron. original [mástrijt]): «La cumbre de Birmingham de jefes de Estado de la Comunidad Europea debe… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Maastricht — Maastricht, Stadt, so v.w. Mastricht …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Maastricht — (Maas Trecht), Hauptstadt der niederländ. Provinz Limburg, am Einfluß der Jaar in die Maas, über die eine 162 m lange steinerne Brücke (1683 erbaut) in die jenseits gelegene Vorstadt Wijk führt, Knotenpunkt der Eisenbahnen Aachen Antwerpen,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Maastricht — (Mastricht), das alte Trajectum ad Mosam, Hauptstadt der niederländ. Prov. Limburg, an der Maas, (1904) 36.146 E., Stadthaus (1659 65), Servatiuskirche, Athenäum; früher wichtige Festung. Unweit der Stadt der Petersberg mit durch ihre Labyrinthe… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Maastricht — er hovedstad i den nederlandske provins Limburg …   Danske encyklopædi

  • Maastricht — (izg. mȃstriht) DEFINICIJA 1. grad u Nizozemskoj, 111.000 stan.; mjesto u kojem je u prosincu 1991. potpisan ugovor o osnivanju EU 2. publ. pol. sinonim za odredbu o uvođenju eura kao jedinstvenog sredstva plaćanja u EU …   Hrvatski jezični portal

  • Maastricht — [mäs′triHt] city in SE Netherlands, on the Maas River: site of the signing of a treaty (1991) intended to unify the countries in the European Community economically (as through a common currency) and politically (as through joint defense); the… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.