Lothaire De France


Lothaire De France

Lothaire de France

Lothaire
Roi des Francs
(Francie occidentale)
Lothaire-Face.jpg
Tête de Lothaire, musée de Reims

Règne
10 septembre 954 - 2 mars 986
Couronnement 12 novembre 954 à l'abbaye Saint-Remi de Reims
Dynastie Carolingiens
Titre complet Roi de Francie Occidentale
Prédécesseur Louis IV
Successeur Louis V
Héritier Louis V Red crown.png

Autres fonctions
{{{fonction1}}}
Période
{{{début fonction1}}} - {{{fin fonction1}}}
Président {{{président1}}}
Président(s) de la République {{{président de la république1}}}
Monarque {{{monarque1}}}
Gouverneur général {{{gouverneur1}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur1}}}
Successeur {{{successeur1}}}

{{{fonction2}}}
Période
{{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}}
Président {{{président2}}}
Président(s) de la République {{{président de la république2}}}
Monarque {{{monarque2}}}
Gouverneur général {{{gouverneur2}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur2}}}
Successeur {{{successeur2}}}

{{{fonction3}}}
Période
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président {{{président3}}}
Président(s) de la République {{{président de la république3}}}
Monarque {{{monarque3}}}
Gouverneur général {{{gouverneur3}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur3}}}
Successeur {{{successeur3}}}

{{{fonction4}}}
Période
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président {{{président4}}}
Président(s) de la République {{{président de la république4}}}
Monarque {{{monarque4}}}
Gouverneur général {{{gouverneur4}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur4}}}
Successeur {{{successeur4}}}

{{{fonction5}}}
Période
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président {{{président5}}}
Président(s) de la République {{{président de la république5}}}
Monarque {{{monarque5}}}
Gouverneur général {{{gouverneur5}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur5}}}
Successeur {{{successeur5}}}

{{{fonction6}}}
Période
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président {{{président6}}}
Président(s) de la République {{{président de la république6}}}
Monarque {{{monarque6}}}
Gouverneur général {{{gouverneur6}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur6}}}
Successeur {{{successeur6}}}

{{{fonction7}}}
Période
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président {{{président7}}}
Président(s) de la République {{{président de la république7}}}
Monarque {{{monarque7}}}
Gouverneur général {{{gouverneur7}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur7}}}
Successeur {{{successeur7}}}

{{{fonction8}}}
Période
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président {{{président8}}}
Président(s) de la République {{{président de la république8}}}
Monarque {{{monarque8}}}
Gouverneur général {{{gouverneur8}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur8}}}
Successeur {{{successeur8}}}

{{{fonction9}}}
Période
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président {{{président9}}}
Président(s) de la République {{{président de la république9}}}
Monarque {{{monarque9}}}
Gouverneur général {{{gouverneur9}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur9}}}
Successeur {{{successeur9}}}

{{{fonction10}}}
Période
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président {{{président10}}}
Président(s) de la République {{{président de la république10}}}
Monarque {{{monarque10}}}
Gouverneur général {{{gouverneur10}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur10}}}
Successeur {{{successeur10}}}

Biographie
Naissance 941
Laon, France
Décès 2 mars 986
Laon, France
Père Louis IV
Mère Gerberge de Saxe
Conjoint(s) Emma d'Italie
Descendance Louis V Red crown.png
Eudes (970 †985)

Rois de Francie Occidentale

Lothaire (vers 941 Laon - 2 mars 986 Laon), est roi des Francs de 954 à 986.

Sommaire

Biographie

Fils de Louis IV d'Outremer et de Gerberge de Saxe, il succède à son père, et est sacré le 12 novembre 954 à l'abbaye Saint-Remi de Reims par l'archevêque Artaud.

Suivant la volonté de son père qui l'avait associé au trône en 952, Lothaire écarte de la succession son jeune frère cadet Charles né au cours de l'été 953. En juin 977, ce dernier est exilé par son frère. Sans preuve, il aurait accusé son épouse Emma d'entretenir une relation d'adultère avec l'évêque de Laon, Adalbéron dit Ascelin. Réfugié à la cour de l'empereur Otton II de Germanie, son cousin, celui-ci le fait duc de Basse-Lotharingie.

Il règne sous la tutelle d'Hugues le Grand duc des Francs mais aussi sous celle de son oncle l'archevêque Brunon de Cologne. Malgré sa jeunesse, il a quatorze ans, Lothaitre veut régner seul et asseoir son autorité envers ses vassaux.

Afin de lui permettre de revendiquer l'empire, Lothaire envisage de prendre le contrôle de la Lotharingie, berceau des Pippinides. Pour ce, au début de janvier 985, il envahit le duché, assiège Verdun au mois de mars et fait plusieurs prisonniers : le comte Godefroy Ier (frère d'Adalbéron de Reims), Frédéric (fils de Godefroy Ier), Sigefroid de Luxembourg (oncle de Godefroy) et Thierry, duc de Haute-Lotharingie (neveu d'Hugues Capet)[1].

Plaque commémorative située dans la basilique Saint-Remi de Reims. Des noms de souverains français y figurent.

Revenu à Laon, il contraint l'archevêque de Reims de tenir une garnison à Verdun pour empêcher la ville d’être reprise par les Ottoniens. Il l'oblige aussi à écrire aux archevêques de Trèves, Mayence et Cologne qu'il est le fidèle du roi carolingien.

Lothaire finit par se douter que l'archevêque de Reims, favorable aux Ottoniens et à Hugues Capet, joue un double jeu. Lorsqu'il lui demande de détruire les fortifications qui entourent le monastère Saint-Paul de Verdun. Adalbéron refuse en prétextant que ses soldats, affamés, ne sont plus en mesure de garder la ville. Furieux, Lothaire veut le traduire en justice afin de le condamner. Il convoque une assemblée à Compiègne pour le 11 mai 985, sous prétexte que l'ecclésiastique avait placé son neveu Adalbéron sur le siège de Verdun sans son consentement[2]. Alerté, le duc Hugues Capet marche sur Compiègne avec 600 hommes et disperse l'assemblée. Lothaire ne peut se permettre une guerre ouverte avec Hugues Capet car il se retrouverait pris entre deux fronts. Il fait donc libérer les Lorrains qu'il retient prisonnier, mais Godefroy Ier préfère rester en prison plutôt que de céder Mons, le Hainaut et Verdun, de plus son fils serait exclu de l’évêché. Par contre, le duc Thierry de Haute-Lotharingie, neveu d'Hugues Capet, est libéré.

Lothaire envisage alors d’attaquer Cambrai, ville d’empire mais dépendant de l’archevêché de Reims. Il pense que l’évêque Rothard pourrait livrer la ville contre sa nomination comme archevêque de Reims et Liège dont l’archevêque Notger a finalement rallié les Ottoniens[3], mais il meurt subitement à Laon le 2 mars 986[4]. Il est inhumé à Saint-Remi de Reims.

Mariage et descendance

Il épouse Emma d'Italie (Emme) (948 † 988), fille de Lothaire d'Arles, dont on dira qu'elle l'a fait empoisonner. De ce mariage sont issus :

Le royaume de Francie au temps des derniers Carolingiens. D'après L. Theis, L'Héritage des Charles, Seuil, Paris, 1990, p. 168.

D'une maîtresse supposée être une sœur du comte Robert, maire du palais de son frère Charles de Lorraine[5], Lothaire est le père de deux fils illégitimes :

Généalogie

   ┌─ Charles III le Simple (879929), roi des Francs (893-929). 
┌─ Louis dit d'Outremer (921-† 954), roi des Francs (936-954). 
│  └─ Edwige de Wessex (905-† 951).
│
Lothaire de France
│
│  ┌─ Henry dit l'Oiseleur (876-† 936), duc de Saxe (912-936),
│  │      roi de Germanie (919-936). 
└─ Gerberge de Germanie (?-?). 
   └─ Mathilde de Ringelheim (?-?). 
Lothaire de France
 1) ill. X
 2) ép. Emma (cf. Bosonides)
 │
 ├─De 1 Arnoul (av.967-† 1021), archevêque de Reims 
 ├─De 1 Richard (?-† ap.991). 
 ├─De 2 Eudes (970-† av.986). Chanoine à Reims.
 └─De 2 Louis V de France (v.967-† 987), roi des Francs (986-987). 
     ép. Adélaïde d'Anjou
Généalogie des Robertiens entre les VIe et Xe siècles

Notes

  1. Yves Sassier, Hugues Capet, Fayard, Paris, 1987, p. 180.
  2. P. Riché (1987), p. 92.
  3. Pierre Riché, Gerbert d'Aurillac, le pape de l'an mil, Fayard mars 1987, p. 94.
  4. Gallica : Histoire de France. La mort de Lothaire par le moine Richer, page 137
  5. Christian Settipani, La préhistoire des Capétiens, 1993, p. 133

Bibliographie

  • Pierre Riché, Les Carolingiens, une famille qui fit l'Europe, Hachette, coll. « Pluriel », Paris, 1983 (réimpr. 1997), 490 p. (ISBN 2-01-278851-3) 
  • Jean-Charles Volkmann, Bien connaître les généalogies des rois de France, Éditions Gisserot, 1999 (ISBN 2-877472086) 
  • Michel Mourre, Le Petit Mourre. Dictionnaire d'Histoire universelle, Éditions Bordas, avril 2007 (ISBN 978-2-04-732194-2) 
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « Lothaire de France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lothaire De France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lothaire de France — Lothaire Titre Roi des Francs (Francie occidentale) 10  …   Wikipédia en Français

  • Lothaire de france — Lothaire Roi des Francs (Francie occidentale) …   Wikipédia en Français

  • Lothaire des Francs — Lothaire de France Lothaire Roi des Francs (Francie occidentale) …   Wikipédia en Français

  • Lothaire d'Arles — Lothaire d Arles[1] (° ? † 950) fils de Hugues d Arles, fut roi d Italie de 947 à sa mort en 950. En 947, il succède à son père en Italie, mais ne régna jamais dans les faits. Il épouse Adélaïde de Bourgogne. Généalogie Voir aussi Bosonides… …   Wikipédia en Français

  • Lothaire II (Lotharingie) — Lothaire II de Lotharingie Lothaire II Dynastie Carolingiens Naissance ca. 835[1] Décès 8 août 869 Plaisance …   Wikipédia en Français

  • Lothaire II De Lotharingie — Lothaire II Dynastie Carolingiens Naissance ca. 835[1] Décès 8 août 869 Plaisance …   Wikipédia en Français

  • Lothaire II de Lotharingie — Lothaire II Sceau de Lothaire II Titre roi de Lotharingie (855 869) Couronnement début …   Wikipédia en Français

  • Lothaire Ier — Lothaire Ier. Lothaire Ier né en 795, mort le 29 septembre 855 à Prüm[1], est le fils de …   Wikipédia en Français

  • Lothaire ii de lotharingie — Lothaire II Dynastie Carolingiens Naissance ca. 835[1] Décès 8 août 869 Plaisance …   Wikipédia en Français

  • Lothaire — (941 986) roi de France (954 986). Fils de Louis IV d Outremer, il laissa gouverner son oncle Bruno, archevêque de Cologne, puis se perdit dans de nombreuses guerres …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.