Laurent De Gouvion-Saint-Cyr

Laurent de Gouvion-Saint-Cyr

Laurent de Gouvion-Saint-Cyr
Laurent de Gouvion-Saint-Cyr
Naissance 13 mai 1764
Toul, Meurthe-et-Moselle, France
Décès 17 mars 1830 65 ans)
Hyères, Var, France
Origine Français
Allégeance Royaume de France Royaume de France
Drapeau français Royaume de France
Drapeau français République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Flag of the Kingdom of France (1814-1830).svg Royaume de France
Arme Grande Armée
Grade Maréchal d'Empire
Service 1789 - 1813
Conflits Guerres de la Révolution
Guerres napoléonniennes

Laurent, marquis de Gouvion-St-Cyr (né le 13 mai 1764 à Toul, mort le 17 mars 1830 à Hyères), Maréchal d'Empire et homme politique français.

Sommaire

Sous la Révolution

Après avoir tâté du dessin puis du théâtre, Laurent Gouvion choisit la carrière des armes et entre en 1789 à l’état-major de la Garde Nationale de Paris, grâce à son parent, le maréchal de camp Jean-Baptiste Gouvion, qui est major général.

Volontaire le 1er septembre 1792 au 1er bataillon de chasseurs républicains, il ajoute alors à son nom pour se distinguer des autres celui de Saint-Cyr, porté par sa mère. Il est capitaine, le 1er novembre, adjoint du général Léonard Honoré Gay de Vernon en février 1793, puis chef de bataillon et chef-d'état-major du général Ferey en septembre 1793. À l’Armée du Rhin dans différents états-majors, il fait une carrière fulgurante : général de brigade le 5 juin 1794 et de division le 11.

Il est au Blocus de Mayence (1795) sous les ordres de Jean-Charles Pichegru et Jean-Baptiste Kléber et organise la retraite et subit une défaite sur la Pfrimm en novembre 1794, mais prend Deux-Ponts, le 5 décembre 1794. Commandant de l'aile gauche de l'armée de Rhin-et-Moselle, puis le centre.

Sous le Directoire

En 1796, il livre bataille à Rastadt, à Ettlingen, et prend Stuttgart (18 juillet), puis défend Kehl à la fin de l’année. Ayant remplacé Hoche, décédé, à la tête de l’armée de Rhin-et-Moselle, il envahit l'évêché de Bâle à la fin de l'année de 1797. Puis Jean Marie Claude Alexandre Gouvion-Saint-Cyr remplace ensuite Masséna à celle de Rome du 26 mars au 25 juillet 1798, est ensuite supendu pour abus de pouvoir. Il revient en Allemagne et commande l’aile gauche à l’armée du Danube, est à la bataille de Stockach (25 mars 1799), puis passe à l’armée d’Italie, gouverne Gênes et revient à l’armée du Rhin comme adjoint de Moreau, est vainqueur à Biberach (9 mai 1800).

Sous le Consulat et le Premier Empire

Laurent, Marquis de Gouvion Saint-Cyr, Maréchal d'Empire

Mais il ne s’entend pas avec Moreau. Aussi demande-t-il un congé et Bonaparte, qui n’aime guère Moreau, le nomme conseiller d’État et l’envoie commander les armées franco-espagnoles durant la guerre du Portugal (1801). Ambassadeur à Madrid (1801) aux côtés de Lucien Bonaparte, Gouvion commande ensuite l’armée de Naples. Pour n’avoir pas manifesté son adhésion à l’Empire, il est éliminé de la liste des maréchaux. En 1805, il est en Italie et y reste à la tête de l’armée de Naples. De la fin 1806 à août 1808, il est relégué au commandement du camp de Boulogne. En mai 1808, il est fait comte de l’Empire et envoyé en août en Catalogne.

Tacticien remarquable, Gouvion remporte plusieurs victoires et débloque Barcelone. Ayant refusé d’exécuter l’ordre irréalisable d’assiéger simultanément Gérone, Tarragone et Tortosa, il est remplacé par Augereau et quitte son poste avant l’arrivée de ce dernier. Mis aux arrêts, Gouvion reste sur la touche jusqu’en 1811, date de sa réintégration au Conseil d'État. Il commande le 6e corps de la Grande Armée lors de la campagne de Russie, est vainqueur mais grièvement blessé à Polotsk, (18 août 1812), et enfin élevé à la dignité de Maréchal d'Empire, que sa rudesse et son manque de sociabilité l’avaient empêché d’obtenir jusque-là. En août 1813, il défend Dresde et tombe aux mains des Autrichiens à la capitulation de la ville. N’ayant guère eu à se louer de l’Empereur, il ne se rallie pas à lui durant les Cent-Jours. À son retour, Louis XVIII le fait ministre de la Guerre (juillet-septembre 1815) puis ministre de la Marine et des Colonies (23 juin - 12 septembre 1817). Il est également fait marquis de Gouvion-Saint-Cyr.

Tombe de Gouvion

Sous la Restauration

Il aura le portefeuille de la Marine puis celui de la Guerre de 1817 à 1819, réorganisera l’armée de façon remarquable et laissera son nom à la loi sur le recrutement. Il a été fait marquis en 1817. Le nom de Gouvion-Saint-Cyr est gravé sur l’Arc de triomphe de l'Étoile.

Il avait épousé en 1795 sa cousine, Anne de Gouvion, dont il eut un fils unique, Laurent (1815-1904), Pair de France, qui épousera en 1847 Marie de Montalivet, fille aînée du comte Camille de Montalivet, ministre et ami du roi Louis-Philippe. Il est inhumé au Père-Lachaise (division 37).

Notes et Références


Liens internes

Liens externes

Chronologies

Précédé par Laurent de Gouvion-Saint-Cyr Suivi par
Louis Nicolas Davout
Ministre français de la Guerre
1815
Henri Jacques Guillaume Clarke
François Joseph de Gratet
Meuble héraldique Ancre 02.svg Ministre de la Marine et des Colonies Héraldique meuble Palmier.svg
23 juin 1817 - 12 septembre 1817
Louis-Mathieu Molé
Henri Jacques Guillaume Clarke
Ministre français de la Guerre
1817-1819
Marie Victor Nicolas de Fay de La Tour Maubourg


  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Laurent de Gouvion-Saint-Cyr ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Laurent De Gouvion-Saint-Cyr de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Laurent de Gouvion Saint-Cyr — Naissance 13 mai 1764 Toul, Meurthe et Moselle, France Décès 17  …   Wikipédia en Français

  • Laurent de gouvion-saint-cyr — Naissance 13 mai 1764 Toul, Meurthe et Moselle, France Décès 17  …   Wikipédia en Français

  • Laurent de Gouvion-Saint-Cyr — Laurent de Gouvion Saint Cyr, 1st Marquis de Gouvion Saint Cyr (Toul, May 13, 1764 ndash; Hyères, March 17, 1830) was a French commander in the French Revolutionary and Napoleonic Wars who rose to Marshal of France and Marquis. His nickname was… …   Wikipedia

  • Laurent de Gouvion-Saint-Cyr — Laurent, Marquis de Gouvion Saint Cyr. Laurent de Gouvion Saint Cyr (Toul, Lorena, 13 de mayo de 1764 – Hyères, Var, 17 de marzo de 1830) fue un militar francés, ascendido a mariscal del Imperio en …   Wikipedia Español

  • Laurent de Gouvion-Saint-Cyr — Pour les articles homonymes, voir Saint Cyr. Laurent de Gouvion Saint Cyr Naissance 13 avril …   Wikipédia en Français

  • Laurent de Gouvion Saint-Cyr — Laurent, marquis de Gouvion Saint Cyr (* 13. April 1764 in Toul, Frankreich; † 17. März 1830 in Hyères, Frankreich) war Marschall und Pair von Frankreich, sowie Kriegs und Marineminister von Frankreich. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 1.1 Die Anfänge …   Deutsch Wikipedia

  • Laurent, Marquis de Gouvion Saint-Cyr — Laurent de Gouvion Saint Cyr Laurent de Gouvion Saint Cyr Naissance 13 mai 1764 Toul, Meurthe et Moselle, France Décès 17  …   Wikipédia en Français

  • Gouvion-Saint-Cyr — Laurent de Gouvion Saint Cyr Laurent de Gouvion Saint Cyr Naissance 13 mai 1764 Toul, Meurthe et Moselle, France Décès 17  …   Wikipédia en Français

  • Gouvion Saint-Cyr — Laurent, marquis de Gouvion Saint Cyr (* 13. April 1764 in Toul, Frankreich; † 17. März 1830 in Hyères, Frankreich) war Marschall und Pair von Frankreich, sowie Kriegs und Marineminister von Frankreich. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 1.1 …   Deutsch Wikipedia

  • Laurent Gouvión Saint-Cyr — Saltar a navegación, búsqueda Laurent, Marquis de Gouvion Saint Cyr Laurent Gouvión Saint Cyr, Toul (Lorena), 1764) – Hyères (región de Var), 1830). Militar francés ascendido a mariscal de Francia en 1812 …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”