Altepetl
Représentation pictographique des trois altepetl qui ont intégré la Triple alliance aztèque. On distingue pour chacun les deux éléments du diphrasisme « altepetl » : de l'eau (« alt ») et une élévation de terrain (« tepetl »).

Un altepetl désigne, dans les civilisations précolombiennes de Mésoamérique sous domination nahua, une sorte de cité-État formant la plus grande cellule ethnique et politique de base[1], elle-même subdivisée en « calpullis » (groupe de maisons, quartier).

Sommaire

Définition

Le terme altepetl se réfère à un territoire colonisé par un groupe ethnique ayant en commun des ancêtres, une langue et une divinité protectrice, quelle que soit la taille de ce territoire et de la population qui l'habite : même si cette notion s'applique généralement à des villes d'une taille comparable aux cités-États de la Méditerranée antique, elle peut aussi bien décrire un territoire de quelques centaines de mètres carrés[réf. souhaitée], comme l'ancien altepetl de Huitzilopochco, que, d'après Chimalpahin, un pays comme le Japon[2].

Il fait référence non seulement au territoire mais aussi au peuple qui l'habite[3],[4] et à son organisation sociale[2].

Étymologie

Ce terme nahuatl, dont le pluriel est « altepeme » dans cette langue[5], est un diphrasisme[6] des mots « ā(tl) » (« eau ») et « tepē(tl) » (« colline » ou « montagne »). L'agglomération de ces mots, qu'on retrouve dans d'autres langues mésoaméricaines[3], signifie donc littéralement « montagne d'eau » et semble avoir désigné, à l'origine, une élévation de terrain habitée et proche de l'eau ou faire référence aux deux éléments indispensables à l'agriculture et donc à la vie sédentaire que sont la terre et l'eau[3].

C'est James Lockhart qui, en 1992, dans son ouvrage The Nahuas after the conquest, a proposé et défendu l'usage de ce terme nahuatl à la place des différentes traductions approximatives (ville, cité-État, royaume, empire) qui en étaient données jusqu'alors. Depuis, ce terme est devenu d'usage chez une grande majorité d'historiens et de chercheurs mésoaméricanistes du monde entier.

Organisation

Dans les sociétés précolombiennes de Mésoamérique, l'altepetl était gouverné par un souverain (« tlatoani ») appartenant à l'aristocratie (« pipiltin ») ; le souverain d'un « huey altpetl » (« grand altepetl » étendant sa domination sur d'autres) était appelé « huey tlatoani » (« grand tlatoani »), comme ce fut par exemple le cas des souverains aztèques de Mexico-Tenochtitlan après la victoire de la triple alliance aztèque sur les Tépanèques d'Azcapotzalco[7].

Les calpulli ou « tlaxilacalli » qui composaient un altepetl payaient à tour de rôle à leur « tlatoani » un tribut qui pouvait être aussi bien une partie de leur production agricole et artisanale que la réquisition de ses « macehualtin » pour une guerre ou la réalisation d'ouvrages publics[5].

Bibliographie

Notes et références

  1. (en) Richard E. W. Adams et Murdo J. MacLeod, Mesoamerica, Cambridge University Press, 2000 (ISBN 9780521652049) [lire en ligne], p. 193 
  2. a et b Lockhart 1992, p. 14
  3. a, b et c Mercedes Montes de Oca Vega, La metáfora en Mesoamérica, Université Nationale Autonome du Mexique, 2004 (ISBN 9789703222674), p. 244-245 
  4. Lockhart 1992, p. 15
  5. a et b Matthew Restall, Lisa Sousa et Kevin Terraciano, Mesoamerican Voices: Native-language Writings from Colonial Mexico, Oaxaca, Yucatan, and Guatemala, Cambridge University Press, 2005 (ISBN 9780521812795), p. 4 
  6. consiste à apparier deux métaphores, qui une fois réunies, permettent symboliquement d’exprimer une seule pensée
  7. Chimalpahin (trad. Arthur J. O. Anderson et Susan Schroeder), Codex Chimalpahin, University of Oklahoma Press, 1997 (ISBN 9780806129211) [lire en ligne], p. 61 

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Altepetl de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Altépetl — Saltar a navegación, búsqueda Representación pictográfica de un altepetl, en este caso los que integraron la Triple Alianza. El altépetl (del náhuatl āltepētl, de ā(tl) [ agua ] + tepē(tl) [ cerro, montaña ]) es uno de los conceptos culturales… …   Wikipedia Español

  • Altepetl — The altepetl, in Pre Columbian and Spanish conquest era Aztec society, was the local, ethnically based political entity. The word is a combination of the Nahuatl words ā tl , meaning water, and tepē tl , meaning mountain. Nahuatl scholars Lisa… …   Wikipedia

  • altepetl — noun /aːltepeːtɬ/lang=nci a) A Nahua community; a pueblo. oncan ynpan acico yn chicuey altepeme macehualtin oncan chanonoque yn culhuacan b) (no plural) Altepetl; town/towns; city/cities; pueblo/pueblos. (The …   Wiktionary

  • Huey altepetl — Altepetl Représentation pictographique des trois altepetl qui ont intégré la Triple alliance aztèque. On distingue pour chacun les deux éléments du diphrasisme « altepetl » : de l eau (« alt …   Wikipédia en Français

  • Azcapotzalco (altepetl) — Infobox Former Country conventional long name = Azcapotzalco common name = Azcapotzalco continent = North America region = Mesoamerica country = Mexico government type = Monarchy capital = Azcapotzalco common languages = Nahuatl religion = symbol …   Wikipedia

  • Tlatelolco (altepetl) — Infobox Former Country conventional long name = Tlatelolco common name = Tlatelolco continent = North America region = Mesoamerica country = Mexico government type = Monarchy title leader = Tlatoani leader1 = Quaquapitzahuac year leader1 =… …   Wikipedia

  • Culhuacán (altepetl) — Not to be confused with Acolhuacan. Culhuacan or Colhuacan (Classical Nahuatl: Cōlhuàcān [koːlˈwaʔkaːn]) was one of the Nahuatl speaking pre Columbian city states of the Valley of Mexico. According to tradition, Culhuacan was founded by the… …   Wikipedia

  • Texcoco (altepetl) — Texcoco (Classical Nahuatl: Tetzco(h)co , IPA2|tetsˈkoʔko) was a major Acolhua city state in the central Mexican plateau region of Mesoamerica during the Late Postclassic period of pre Columbian Mesoamerican chronology. It was situated on the… …   Wikipedia

  • Aztèques — Aire maximum approximative des territoires tributaires de la triple alliance aztèque …   Wikipédia en Français

  • Mexica — Extensión máxima de los estados sometidos a los mexicas cuyos dirigentes asentados en México Tenochtitlan llamaron Cem Anáhuac Tenochca Tlalpan (El Mundo, Tierra Tenochca) …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”