Alphabet Morse

Alphabet morse

Code morse international

L'alphabet morse, ou code morse, est un code permettant de transmettre un texte à l'aide de séries d'impulsions courtes et longues.

Ce code est généralement attribué à Samuel Morse, bien que quelques personnes l'attribuent à son assistant Alfred Vail[1] (cf. ce lien en anglais).

Inventé en 1835 pour la télégraphie, ce codage de caractères assigne à chaque lettre, chiffre et signe de ponctuation une combinaison unique de signaux intermittents. Considéré comme le précurseur des communications numériques, le code morse a depuis le 1er février 1999 été délaissé au profit d'un système satellitaire pour les communications maritimes. Il est cependant encore utilisé à l'heure actuelle par les militaires pour la transmission et en aviation par les systèmes de balises ; il est également pratiqué par des amateurs comme de nombreux scouts et radioamateurs.

Sommaire

Utilisation du morse

Morse lumineux.

Le code peut être transporté via un signal radio permanent que l'on allume et éteint (onde continue), une impulsion électrique à travers un câble télégraphique, un signal mécanique ou visuel (flash lumineux). L'idée qui préside à l'élaboration du code morse est de coder les caractères fréquents avec peu de signaux, et de coder en revanche sur des séquences plus longues les caractères qui reviennent plus rarement. Par exemple, le « e », lettre très fréquente, est codé par un simple point, le plus bref de tous les signes. Les 25 autres lettres sont toutes codées sur quatre signaux au maximum, les chiffres sur cinq signaux. Les séquences plus longues correspondent à des symboles très rares : caractères spéciaux et ponctuation.

Deux types de code morse ont été utilisés, chacun avec ses particularités quant à la représentation des symboles de l'anglais écrit. Le code morse américain[2] a été utilisé dans le système télégraphique à l'origine de la première télécommunication à longue distance. Le code morse international est le code le plus communément utilisé de nos jours.

Parallèlement au code morse[3], des codes commerciaux plus élaborés ont été créés codant des phrases complètes en un seul mot (groupe de 5 lettres). Les opérateurs de télégraphie conversaient alors en utilisant des mots tels que BYOXO (« Are you trying to crawl out of it ? »), LIOUY (« Why do you not answer my question? ») et AYYLU (« Not clearly coded, repeat more clearly. »). L'intention de ces codes était d'optimiser le coût des transmissions sur les câbles. Les radioamateurs utilisent toujours certains codes appelés Code Q et Code Z. Ils sont utilisés par les opérateurs afin de s'échanger des informations récurrentes, portant par exemple sur la qualité de la liaison, les changements de fréquences et les télégrammes.

Code morse international

C'est en 1838 que naît l'alphabet « morse » que nous connaissons. Deux types d'impulsions sont utilisés. Les impulsions courtes (notées « . », point) qui correspondent à une impulsion électrique de 1/4 de seconde et les longues (notées « - », trait) à une impulsion de 3/4 de seconde.

Le code morse international est toujours utilisé aujourd'hui (certaines parties du spectre radio sont toujours réservées aux seules transmissions en morse). Utilisant un simple signal radio non modulé, il demande moins d'équipement pour envoyer et recevoir que d'autres formes de communications radio. Il peut être utilisé avec un bruit de fond important, un signal faible et demande peu de bande passante. Jusque dans les années 1990, pour obtenir la licence de radioamateur (de la FCC) il fallait être capable d'envoyer 5 mots encodés en morse par minute. La licence avec le plus de droits exigeait 20 mots par minute.

L'épreuve actuelle de lecture au son à l'examen (en France, uniquement pour la 1re classe de radioamateurisme) requiert une vitesse minimum de 12 mots par minute. Les opérateurs radio militaires et radioamateurs entraînés peuvent comprendre et enregistrer jusqu'à 40 mots par minute.

Le Règlement des radiocommunications (RR) se compose de règles liées au service de radio amateur. Il est révisé tous les trois ans à la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR). La révision de l'article 25 du Règlement des radiocommunications à la Conférence de 2003, en particulier, a supprimé l'exigence de connaissance du code Morse à l'utilisation des fréquences inférieures à 29,7 MHz. Cela affecte la plupart des pays, mais certains y compris la Russie se poursuivent (en 2008) de l'exiger.

Représentation et cadence

On utilise deux symboles « positifs », appelés point et trait ou ti et ta, et deux durées d'espacement, la coupure élémentaire entre signaux et l'espace. La durée d'émission d'un trait détermine la vitesse à laquelle le message est envoyé, elle est utilisée en tant que cadence de référence. Un message simple serait écrit : (Où « * » représente ti et « - » représente ta)

-*-* --- -** *      /     -- --- *-* *** *        
C    O   D   E  (espace)  M  O   R   S   E   

Voici la cadence du même message (« = » signifie signal on, « . » signifie signal off, chacun ayant pour durée un ti) :

===.=.===.=...===.===.===...===.=.=...=.......===.===...===.===.===...=.===.=...=.=.=...=
   ^      ^    ^          ^               ^
   |      ti   ta         |               espace entre les mots (7 points)
   |                      espace entre les lettres (3 points)
   | 
   espace entre les symboles

Conventions de cadence :

  • Le rythme élémentaire est donné par la durée du point, le ti. Il se note par un point.
  • Un ta est conventionnellement 3 fois plus long qu'un ti. Il se note par un trait.
  • L'espacement entre les ti et ta dans une lettre a la longueur d'un ti. Il se note par le passage d'un symbole à l'autre.
  • L'espacement entre les lettres d'un mot a pour longueur un ta (3 ti). Il se note par une espace.
  • L'espacement entre les mots est d'au moins 5 ti. Il se note par une barre de séparation "/".

Les personnes familières du morse écriraient donc CODE MORSE ainsi :

-*-* --- -** * / -- --- *-* *** *

Et le prononceraient : tatitati tatata tatiti ti, tata tatata titati tititi ti.

Génération des messages

Manipulateur de type pioche (1904).
Manipulateur morse iambique.

Les opérateurs composent des messages en morse à l'aide de manipulateurs. Les modèles les plus simples (pioches) ne comportent qu'une seule touche : un signal est envoyé lorsque cette dernière est enfoncée. L'opérateur doit donc calibrer lui-même la durée des points et des traits, ce qui donne à chaque émission un caractère personnel, mais demande trois ou quatre mouvements de doigt par signe. Les modèles plus évolués (« iambiques ») comportent deux palets, dont l'un génère les traits, et l'autre génère les points, l'appui simultané déclenchant l'alternance point-trait. Avec un tel manipulateur, un seul mouvement de doigt suffit par caractère, et c'est un circuit logique, en général incorporé à l'émetteur, qui génère intervalles, traits et points de durées appropriées.

La vitesse de manipulation s'exprime en mots par minute, et varie d'une dizaine de mots par minute pour un débutant ou une identification d'émetteur compréhensible par tous, à 100 mots par minute ou plus pour un manipulateur expert.

Il existe également des générateurs informatiques automatiques, qui sont généralement couplés avec des décodeurs automatiques.

Lettres, chiffres, ponctuation, autres symboles

Voici quelques tables récapitulant l'alphabet morse et quelques signes communément utilisés.

Lettres

Lettre Code
international
Lettre Code
international
Sound ? A Fiche ·- Sound ? N Fiche
Sound ? B Fiche -··· Sound ? O Fiche ---
Sound ? C Fiche -·-· Sound ? P Fiche ·--·
Sound ? D Fiche -·· Sound ? Q Fiche --·-
Sound ? E Fiche · Sound ? R Fiche ·-·
Sound ? F Fiche ··-· Sound ? S Fiche ···
Sound ? G Fiche --· Sound ? T Fiche -
Sound ? H Fiche ···· Sound ? U Fiche ··-
Sound ? I Fiche ·· Sound ? V Fiche ···-
Sound ? J Fiche ·--- Sound ? W Fiche ·--
Sound ? K Fiche -·- Sound ? X Fiche -··-
Sound ? L Fiche ·-·· Sound ? Y Fiche -·--
Sound ? M Fiche -- Sound ? Z Fiche --··

Chiffres

Code international
Sound ? 0 Fiche -----
Sound ? 1 Fiche ·----
Sound ? 2 Fiche ··---
Sound ? 3 Fiche ···--
Sound ? 4 Fiche ····-
Sound ? 5 Fiche ·····
Sound ? 6 Fiche -····
Sound ? 7 Fiche --···
Sound ? 8 Fiche ---··
Sound ? 9 Fiche ----·

Ponctuation

Code international
Point [.] AAA, RK ·-·-·-
Virgule [,] MIM, GW --··--
Point d'interrogation [?] IMI, UD ··--··
Apostrophe ['] WG ·----·
Point d'exclamation [!] KW
(ou MN)
-·-·--
(ou parfois ---· en Amérique du Nord)
Barre oblique [/] NR -··-·
Parenthèse ouvrante [(] NG, KN -·--·
Parenthèse fermante [)] NQ, KK -·--·-
Esperluette [&] AS ·-···
Deux-points [:] OS ---···
Point-virgule [;] NNN, KR -·-·-·
Signe égal [=] NU -···-
Signe plus [+] AR .-.-.
Trait d'union [-] DU -····-
Tiret bas (underscore) [_] UK ··--·-
Guillemet ["] RR ·-··-·
Dollar [$] SX ···-··-
Arobase [@] AC ·--·-·

Le symbole « @ » a été ajouté en 2004. Il combine le A et le C en un seul caractère.

Extension aux caractères internationaux [réf. souhaitée]

Code international
ä, æ AA ·-·-
à, å AK ·--·-
ĉ, ç CE -·-··
ch TO ----
ð UN ··--·
è EX ·-··-
é EL ··-··
ĝ GN --·-·
ĥ NG -·--·
ĵ JE ·---·
ñ TY --·--
ö, ø OE ---·
ŝ SN ···-·
þ PE ·--··
ü, ŭ UT ··--

Codes spéciaux

Abréviations et signaux divers à employer dans les radiocommunications du service mobile maritime[4]

Signe Code international Signification
HH ········ (8 points) erreur
K -·- invitation à transmettre
KA -·-·- début de message
+, AR ·-·-· fin de message/transmission (« à vous » : j'attends une réponse de votre part)
VA, SK ···-·- fin de vacation/contact (« terminé » : je n'attends pas de réponse de votre part)
AS ·-··· attendez
VE ···-· tout compris
 ?, IMI ··--·· pas compris, répétez
=, BT -···- séparation (STOP), nouveau paragraphe
SL ····-·· plus lentement
RF ·-···-· mauvaise signalisation, réglez vos feux (si transmission lumineuse)
LL ·-···-·· lumière plus forte (transmission lumineuse)
PP ·--··--· lumière moins forte (transmission lumineuse)
SOS ···---··· appel de détresse international

Une erreur fréquente est de considérer le code de détresse international comme la succession des lettres S O S et de l'envoyer en tant que tel (=.=.=...===.===.===...=.=.=). La bonne façon de l'envoyer est en enchaînant les 9 éléments comme s'ils formaient une seule lettre (=.=.=.===.===.===.=.=.=).

Autres langues et alphabets

Lorsqu'étendre l'alphabet morse à d'autres lettres ne suffit pas, l'on recourt à d'autres codes.

Ainsi, le Code wabun est utilisé pour transmettre du texte en japonais. Les symboles sont des kana.

En Chine, un autre système était utilisé, le code télégraphique chinois.

Moyens mnémotechniques

Il existe différents moyens mnémotechniques assez simples pour apprendre les 26 lettres de l'alphabet en morse mais vu qu'ils induisent des ralentissements dans la compréhension des messages, il n'est pas recommandé de les utiliser pour apprendre le morse à l'oreille.

Méthode des consonances en "o"

Dans le tableau qui se trouve ci-dessous, un mot est affecté à chaque lettre de l'alphabet. Ces mots se trouvent dans les 3e et 4 e colonne du tableau. Au cas où plusieurs mots possibles sont affectés à une lettre, il suffit d'en choisir un. Le procédé mnémotechnique consiste simplement à apprendre une liste de 26 mots correspondant aux 26 lettres de l'alphabet.

Chaque mot traduit le codage morse de la lettre qui lui est associée. Pour chaque syllabe du mot on a un ti ou un ta. Le ta sera représenté pour une syllabe à consonance « o » ou « on » et le ti pour toutes les autres syllabes.

Exemple : Pour la lettre P, le mot "Psychologie" (Psy/cho/lo/gie) a ses 2 syllabes centrales en "o" (cho/lo), les autres n'ont pas de consonance en "o" ou en "on". Le code de la lettre P est donc ".--." avec 2 signaux longs pour les 2 syllabes centrales et 2 courts aux extrémités pour les syllabes restantes.

Méthode des voyelles-consonnes

Un autre moyen est d'utiliser les mots de la dernière colonne du tableau.

Pour chaque lettre des mots on a un ti ou un ta. Une consonne représente un ta et une voyelle un ti.

Il existe une règle différente pour les lettres composées uniquement de points ou de traits. Il faut retenir les mots :

  • E I S H pour celles composées de points
  • T M O CH pour celles composées de traits

La position de la lettre dans le mot renvoie au nombre de traits ou de points.

Exemple : le S est codé par 3 points car S est en 3e position dans "eiSh"

Tableau mnémotechnique

Le code morse est facilement mémorisable à l'aide des codes courts et longs remplacés par des syllabes. Le code long (-) remplacé par une syllabe en "O". Le code court (.) remplacé par une des autres voyelles.

Ex : A = .- = Au/tO (une syllabe en A pour le . et une syllabe en O pour le -)

On obtient ainsi :

Lettre Code Mot Alternative possible Consonne-Voyelle
A .- Arnold Allo, Arlon as
B -... Bonaparte Bon Appart' beau
C -.-. Contemporain Coca-cola coco
D -.. Docile Dorémi, Donald Duck, Dominé, Donrémy duo
E . Eh Et Eish
F ..-. Farandole Phare en dole eife, aide ou elFe
G --. Gondole Goldorak glu
H .... Hilarité Hystérique, Hululement, Heureusement, Himalaya eisH
I .. Ici Idriss eIsh
J .--- Jablonovo Jiromoto, J'ai mon lolo, J'ai gros bobo (j)offr(e) ou arts
K -.- Kohinor Korridor, Kolimor, Kominform kim
L .-.. Limonade Littoral elie
M -- Moto Momo tMoch
N -. Noël Nora, Noé, Note nu
O --- Ostropo Ododo, Oporto, Ostrogoth tmOch
P .--. Psychologie Philosophe Papomoche apte
Q --.- Quoquorico Au dodo, rico! phoq(ue) ou flic
R .-. Ramoneur Rigoler, Revolver, Rivoli ere
S ... Sardine Salade, Simili, Similaire, Samedi, Sirène eiSh
T - Thon Tôt Tmoch
U ..- Union Ultrason, Ultimor Urinoir ouf
V ...- Valparaiso Végétation œuf
W .-- Wagon-post Wagon d'or onf ou arc
X -..- Xrocadéro Xodérido, oXydation, X'Trocadéro noix ou deux
Y -.-- Yoshimoto Yokimono, Yolimoto, Yolandolo lynx
Z --.. Zoroastre Zorro le grand, Zoulou méchant, Zorro est là zzou ou zzoo
CH ---- Choco-Bonbons (Kinder) Chocobons tmoCH

[réf. souhaitée] La lettre V correspond à la 5e symphonie de Beethoven ti-ti-ti-taaaaa (...-). Pour l'anecdote, c'est cette symphonie qui fut diffusée sur Radio Londres en juin 1944 pour annoncer le débarquement allié en Normandie, V signifiant Victoire.

Une des sonneries proposées dans certains téléphones Nokia appelée "Special" est en fait le mot SMS en morse (.../--/...). Une autre sonnerie appelée "Ascending" est la phrase "Connecting people", le slogan de Nokia.

Le générique du journal Le Six' de la chaîne M6 est en fait "M6" en morse.

Il est aussi simple de mémoriser le S et le O grâce au fameux signal SOS : trois brèves, trois longues, trois brèves (...---...)

Arbre mnémotechnique

Pour les personnes qui ont plutôt une mémoire visuelle, il est également possible de retenir l'alphabet morse en utilisant un arbre binaire :

arbre binaire du morse

Les lettres sont regroupées par 2, celle de gauche représentant un (.) et celle de droite un (-).

Un symbole (*) est mis quand il n'existe pas de lettre correspondant au code de l'emplacement.

Dans cet arbre, le "CH" et les chiffres ne sont pas représentés (car réduisant la lisibilité de l'arbre et ayant peu d'intérêt), mais il ne tient qu'à vous de les ajouter si vous voulez avoir un arbre complet. Cela ajouterait une ligne et remplacerait le symbole (*) correspondant à (----).

Pour retenir cet arbre, on peut se servir des groupes de lettres et les retenir dans l'ordre des lignes : ET/IA/NM/SU/RW ... avec pour chaque groupe un moyen. Trouvez vos propres moyens à partir de choses que vous côtoyez tous les jours pour plus de facilités à mémoriser. Sinon vous pouvez toujours reprendre ceux-ci :

  • ET        comme le célèbre extraterrestre.
  • IA        Intelligence Artificielle.
  • NM      Nautical Miles (aéronautique)
  • SU      Sukhoi (aéronautique)
  • RW      comme les CD réécrivables.
  • DK      comme Donkey Kong.
  • GO      comme Go !
  • HV      pensez à HiVer  ;)
  • F*/L*    comme Flight Level (aéronautique) (attention à retenir qu'ils sont séparés)
  • PJ      comme Police Judiciaire.
  • BX      le modèle de chez Citroën, ou bien l'abréviation de BordeauX
  • CY      comme Control Yetal (opération militaire américaine)
  • ZQ      comme Zephyr Quadrill (radar militaire)

Certaines personnes retiennent ces groupes de lettres en apprenant une phrase.

Une fois l'arbre mémorisé, il suffit alors de le parcourir et à chaque intersection de regarder si on passe par la lettre de gauche (un point) ou celle de droite (un trait).
Exemples :

  • E lettre de gauche à la racine de l'arbre ➜ .
  • N on passe à droite (T) puis à gauche (N) ➜ -.
  • R on passe à gauche (E), à droite (A) et à gauche (R)➜ .-.
  • J on passe à gauche (E), à droite (A), à droite (W) et à droite (J) ➜ .---

L'avantage de cet arbre est de fonctionner dans les 2 sens de translation morse ➜ lettre (partir d'en haut en suivant un trajet et aboutir à la lettre) et lettre ➜ morse (trouver la lettre dans l'arbre et en déduire le trajet, donc le code, en partant du haut) avec beaucoup de facilités une fois écrit sur un bout de papier ou de tête.


Méthodes diverses

D'autres moyens existent, qui font appel à des phrases ou à des expressions permettant d'ordonner les signes en fonction de leurs valeurs. Exemple :

Avec .- A
Un ..- U
Verre ...- V
Nous -. N
Devons -.. D
Boire -... B

EISH:

E .
I ..
S ...
H ....

T MOCH (t'es moche)

T -
M --
O ---
CH ----

Les Wallons ne sont point barbares (.--)

Monsieur X porte des lunettes (-..-)

Notes et références

  1. Pope, Franklin Leonard. "The American Inventors of the Telegraph, with Special References to the Services of Alfred Vail." Century Illustrated Magazine 35 (April 1888), 924-45. on-line copy at Cornell's Making of America
  2. Le code Morse américain originel est évoqué par Edward Everett Hale dans sa nouvelle The Dot and Line Alphabet, parue en 1858 dans Atlantic Monthly. Il donne comme exemple la séquence ··· - · · ·····  ·· · ·· -- · – pour signifier Stop Comet, où l'on voit que la lettre O était représentée par deux points séparés par un intervalle (« space ») qui faisait partie intégrante du caractère, le C par deux points, un intervalle et un point, et le P par cinq points.
  3. Convention et Règlements administratifs de l'Union internationale des télécommunications. Rec. UIT - R M.1170 Procédures radiotélégraphiques morse dans le service mobile maritime.
  4. Convention et Règlements administratifs de l'Union internationale des télécommunications. Rec. UIT -R M.1172 Abréviations et signaux divers à employer dans les radiocommunications du service mobile maritime.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sources et Références

Ce document provient de « Alphabet morse ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alphabet Morse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alphabet morse — Code morse international L alphabet morse, ou code morse, est un code permettant de transmettre un texte à l aide de séries d impulsions courtes et longues. Ce code est généralement attribué à Samuel Morse, bien que quelques personnes l… …   Wikipédia en Français

  • ALPHABET — Tout alphabet est une collection de signes graphiques qui correspondent à autant de sons vocaux dans une langue ou dans un groupe de langues donné; la lettre, ou caractère, représente l’unité ultime dont se composent les phonèmes. Encore que… …   Encyclopédie Universelle

  • Alphabet militaire — Alphabet  Pour l’article homonyme, voir Alphabet (jeu vidéo).  A B C D E F G H I …   Wikipédia en Français

  • Morse alphabet — Morse al pha*bet same as {Morse code}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Morse (alphabet) — Code morse international L alphabet morse ou code morse, est un code permettant de transmettre un texte à l aide de séries d impulsions courtes et longues, qu elles soit produites par des signes, une lumière ou un geste. Ce code est généralement… …   Wikipédia en Français

  • morse — 1. morse [ mɔrs ] n. m. • 1618; mors 1540; finnois mursu, ou lapon morssa ♦ Grand mammifère marin des régions arctiques (pinnipèdes), amphibie, carnivore, au corps épais et allongé, que l on chasse pour son cuir, sa graisse et l ivoire de ses… …   Encyclopédie Universelle

  • Morse — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un morse. Le morse est un mammifère marin, mais l appellation peu …   Wikipédia en Français

  • Alphabet —  Pour l’article homonyme, voir Alphabet (jeu vidéo).  A B C D E F G H I …   Wikipédia en Français

  • Morse Code —  Ne doit pas être confondu avec Alphabet morse. Morse Code Surnom Morse Code Transmission Pays d’origine Québec, Canada Genre musical ro …   Wikipédia en Français

  • Morse code abbreviations — differ from prosigns for Morse Code in that they observe normal interletter spacing; that is, they are not run together the way prosigns are. From 1845 until well into the second half of the 20th century, commercial telegraphic code books were… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”