Aliens, le retour

Aliens, le retour

Titre original Aliens
Réalisation James Cameron
Scénario James Cameron
David Giler
Walter Hill
Acteurs principaux Sigourney Weaver
Lance Henriksen
Michael Biehn
Bill Paxton
Sociétés de production Twentieth Century Fox
Brandywine Productions
SLM Production Group
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film d'horreur
(Science-fiction)
Sortie 1986
Durée 137 minutes
154 minutes (version longue )

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Aliens, le retour (Aliens) est un film américano-britannique réalisé par James Cameron, sorti en 1986. C'est le deuxième film de la saga Alien.

Sommaire

Synopsis

2179. Après avoir dérivé 57 ans dans l'espace, Ellen Ripley est secourue et rapatriée sur une station spatiale. Très vite, la compagnie Weyland Yutani - son employeur - lui demande de justifier la perte du Nostromo, de son équipage et de sa cargaison.

Ripley raconte alors la lutte qu'elle a menée avec l'équipage contre une entité extraterrestre, mais personne ne la croit. La planète LV-426 sur laquelle ils sont entrés en contact avec la chose a été colonisée depuis plusieurs années et une communauté de scientifiques « terraformeurs » y vit en toute quiétude. En guise de sanction, Ripley voit sa licence de vol annulée.

Mais son ex-employeur la recontacte peu de temps après car les liaisons avec les colons de LV-426 ont été mystérieusement interrompues. Il a été décidé qu'un bataillon de Marines coloniaux serait envoyé sur place pour vérifier ou non la présence d'entités extraterrestres. Si elle accepte de les accompagner comme « consultante », Ripley récupérera sa licence de vol.

Après avoir tout d'abord refusé, elle accepte de partir, s'étant vu promettre que la créature serait « détruite » et non « étudiée »...


En arrivant sur LV-426, les Marines coloniaux s'aperçoivent que les colons ont barricadé leurs installations et livré de violents combats. Mais des colons eux-mêmes, aucune trace, à l'exception de « Newt », une petite fille en état de choc.

Finalement, après avoir localisé les autres dans le processeur atmosphérique grâce à leur émetteurs de dossier individuel (E.D.I), les Marines se rendent là-bas pour les libérer. Mais du fait de leur position sous la structure, ils se retrouvent dans l'impossibilité de tirer sous peine de risquer une explosion thermonucléaire.

Le spectacle qu'ils découvrent sur place les glace par son horreur : les colons ont tous été rassemblés puis immobilisés par une sorte de membrane organique avant d'être inséminés par les facehuggers. Alors que leurs détecteurs de mouvements s'emballent, les Marines tombent finalement dans une embuscade tendue par les Aliens qui tuent plus de la moitié du commando.

Devant l'inefficacité du Lieutenant Gorman, Ripley prend alors les commandes du QG mobile et permet à quelques soldats de s'échapper. Ordre est ensuite donné au pilote de la navette de venir les chercher, mais un Alien l'assassine en plein vol et la navette se crashe sous leurs yeux médusés.

Désormais bloqués sur la planète sans grand espoir d'échapper aux Aliens, les quelques survivants se barricadent dans le complexe et placent leurs espoirs en Bishop l'androïde, qui est le seul à pouvoir réparer l'émetteur radio. Une fois réparé, celui-ci leur permettra d'appeler la navette de secours depuis l'espace.

Pendant ce court répit, les survivants en découvrent un peu plus sur les véritables motivations de Burke. Celui-ci a prévu malgré sa promesse, de ramener un alien vivant à la Compagnie pour qu'il soit étudié. Devant l'hostilité de l'assemblée, il tente même d'introduire un facehugger dans la salle où se reposent « Newt » et Ripley afin de les inséminer dans leur sommeil. Mais à peine son complot déjoué, les survivants doivent faire face à une attaque massive des aliens et au prix de la moitié d'entre eux, ils parviennent de nouveau à s'échapper.

En chemin vers la navette, « Newt » est capturée par un alien qui l'emmène dans la chambre de ponte, et sera libérée in extremis par Ripley juste avant que le complexe n'implose. La reine pondeuse l'ayant suivi jusqu'à la navette qui les ramène sur le Sulaco, un dernier duel dantesque s'engage entre Ripley qui a pris le contrôle d'un robot monte-charge et la reine Alien.

Le film s'achève sur la victoire de Ripley et la destruction à priori définitive des Aliens. Est-ce la fin pour autant ?

Fiche technique

Distribution

Récompenses

Le film a remporté 2 Oscars en 1987 :

Il a été en nomination pour 5 autres Oscars la même année :

Autour du film

James Cameron et Gale Anne Hurd tenant une affiche du film Aliens le retour
  • C'est le premier film de la saga Aliens où une reine apparaît.
  • Le rôle du caporal Dwayne Hicks devait être initialement tenu par l'acteur James Remar. Mais suite à un désaccord artistique, James Cameron le remplaça par Michael Biehn qu'il avait déjà dirigé dans Terminator. Contrairement aux autres soldats, Biehn n'était donc pas préparé à son rôle et est arrivé une semaine après le début du tournage.
  • Une scène montrant Ripley laisser une grenade à Burke, qu'elle retrouve emprisonné dans un cocon, a été tournée mais elle n'apparaît dans aucune version du film.
  • Entre le moment où Bishop annonce qu'il reste 15 minutes avant l'explosion du processeur atmosphérique et celle-ci, il s'écoule réellement 15 minutes dans le film.
  • Le premier directeur de la photographie, Dick Bush, fut remplacé au milieu du tournage par Adrian Biddle, suite à un « différend créatif » l'opposant à James Cameron et Gale Anne Hurd.
  • Le nom du vaisseau Sulaco est le nom de la ville dans laquelle se déroule l'action du roman Nostromo, qui lui-même a donné son nom au vaisseau du premier Alien.
  • La scène où Bishop fait son numéro de mouvement rapide de couteau entre les doigts de la main n'était pas écrite dans le scénario. C'est parce que l'acteur Lance Henriksen s'amusait à ce jeu pendant les pauses entre deux scènes de tournage que l'équipe eut l'idée d'insérer cette séquence.
  • Les harnais sur lesquels sont fixés les Smart guns des soldats Drake et Vasquez sont des harnais de steadicam modifiés.
  • À l'exception du Caporal Dwayne Hicks, les prénoms de tous les Marines coloniaux sont les mêmes que ceux des acteurs qui les interprètent.
  • Une version Director's Cut est présente pour chaque film dans le coffret DVD Alien Quadrilogy.
  • Le film étant très inspiré du roman de Robert A. Heinlein, Étoiles, garde-à-vous !, James Cameron l'a fait lire aux principaux acteurs avant le début du tournage. Ce même roman sera plus tard adapté à l'écran par Paul Verhoeven, sous le titre Starship Troopers.
  • La scène finale qui voit l'affrontement entre la reine Alien et Ripley est parodiée dans le jeu vidéo Conker's bad fur day. Et ce, jusqu'à la fameuse phrase « Get away from her, you bitch! ».
  • Le compositeur James Horner a éprouvé de grandes difficultés à composer pour ce film. En effet, à la date où il devait commencer son travail, le tournage (et à plus forte raison le montage) n'étaient pas encore terminés. James Horner explique dans une interview que la musique devant prendre en compte des événements à l'écran, il n'était pas possible d'écrire quoi que ce soit sous peine d'être en décalage avec les images. Ayant dû fournir ses compositions dans un délai très court, James Horner n'a plus voulu collaborer par la suite avec James Cameron, jusqu'à que celui-ci le convainque pour Titanic.
  • On entend clairement un œuf s'ouvrir à la fin du générique du film. Défaut de pellicule ? Clin d'œil ? Ou véritable indice pour un éventuel futur épisode ? Le début d'Alien 3 coïncide parfaitement en tous cas.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aliens, le retour de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aliens - le retour — Aliens, le retour Aliens, le retour Titre original Aliens Réalisation James Cameron Acteurs principaux Sigourney Weaver Lance Henriksen Michael Biehn Bill Paxton Scénario James Cameron David Giler Walter Hill …   Wikipédia en Français

  • Aliens : Le Retour — Aliens, le retour Aliens, le retour Titre original Aliens Réalisation James Cameron Acteurs principaux Sigourney Weaver Lance Henriksen Michael Biehn Bill Paxton Scénario James Cameron David Giler Walter Hill …   Wikipédia en Français

  • Aliens : le Retour — Aliens, le retour Aliens, le retour Titre original Aliens Réalisation James Cameron Acteurs principaux Sigourney Weaver Lance Henriksen Michael Biehn Bill Paxton Scénario James Cameron David Giler Walter Hill …   Wikipédia en Français

  • Aliens Le Retour — Aliens, le retour Aliens, le retour Titre original Aliens Réalisation James Cameron Acteurs principaux Sigourney Weaver Lance Henriksen Michael Biehn Bill Paxton Scénario James Cameron David Giler Walter Hill …   Wikipédia en Français

  • Aliens le retour — Aliens, le retour Aliens, le retour Titre original Aliens Réalisation James Cameron Acteurs principaux Sigourney Weaver Lance Henriksen Michael Biehn Bill Paxton Scénario James Cameron David Giler Walter Hill …   Wikipédia en Français

  • Aliens, le retour — Aliens    Film de science fiction de James Cameron, avec Sigourney Weaver, Carrie Henn.   Pays: États Unis   Date de sortie: 1986   Technique: couleurs   Durée: 2 h 17    Résumé    Suite de Alien (le huitième passager). Deux rescapés d un… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi — Star Wars, épisode VI Le Retour du Jedi Données clés Titre original …   Wikipédia en Français

  • Batman, la relève: Le Retour du Joker — Cet article traite du film d animation, pour le jeu vidéo voir Batman of the Future: Return of the Joker Batman, la relève : Le Retour du Joker (Batman Beyond : Return of the Joker) est un long métrage animé tiré de la série Batman, la… …   Wikipédia en Français

  • Aliens versus Predator 2: Primal Hunt — Aliens vs. Predator 2: Primal Hunt Aliens vs. Predator 2 Primal Hunt Éditeur Sierra Entertainment Développeur Monolith Productions Date de sortie 16 août 2002 Version 1.0.9.6 …   Wikipédia en Français

  • Aliens vs. Predator 2: Primal Hunt — Aliens vs. Predator 2 Primal Hunt Éditeur Sierra Entertainment Développeur Monolith Productions Date de sortie 16 août 2002 Version 1.0.9.6[1 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”