Predator (film)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Predator.

Predator

Accéder aux informations sur cette image nommée Predator logo.jpg.
Titre original Predator
Réalisation John McTiernan
Scénario Jim Thomas et John Thomas
Acteurs principaux Arnold Schwarzenegger
Carl Weathers
Genre Science-fiction
Sortie 1987
Durée 107 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Predator, ou Prédateur au Québec (Predator en version originale), est un film d'action et de science-fiction américain, mettant en vedette Arnold Schwarzenegger et sorti sur les écrans en 1987. C'est le premier film de la série Predator et le deuxième film du réalisateur américain John McTiernan.

Sommaire

Synopsis

Guatémala, 1987. À la tête d'un commando des Forces Spéciales américaines, le major Alan « Dutch » Schaefer est envoyé au cœur de la jungle afin de libérer trois otages, dont un ministre, séquestrés dans un camp de guérilleros. En chemin, le groupe découvre les corps dépecés de soldats américains, membres des bérets verts. Peu après, alors qu'ils se replient après avoir accompli leur mission, Dutch et ses hommes deviennent les proies d'une mystérieuse créature...

Fiche technique

Distribution

Analyse stylistique

John McTiernan livre un film fortement influencé par le cinéma européen et la forme filmique de John Milius sur Conan le barbare (violence graphique, fragilité du héros musculeux et invincible)

La mise sous tension du spectateur dans ce film est liée au fait de montrer un ennemi rôdant, invisible. Ce pari est réussi par Mac Tiernan grâce à ses mouvements de caméra fluides et son refus du découpage téléfilmique en vogue à l'époque (plan large + champ + contre-champ pour les dialogues et une action faite étape par étape en une suite de gros plans)

À ce sujet, le début de l'attaque du camp retranché est réalisé par Craig R. Baxley (le second unit director du film), qui venait de finir la série TV Agence tous risques et a irrité McTiernan pour son incapacité à se sortir du moule téléfilmique, le conduisant à supplier Joel Silver de prolonger la scène pour qu'il puisse y mettre ses propres mouvements de caméra.

Côté philosophie, sous des airs de série B décérébrée, Predator est une illustration quasi-nihiliste de la fameuse phrase de Friedrich Nietzsche : " Celui qui combat les monstres doit prendre garde de ne pas devenir monstre lui-même. " Au début, Dutch et son équipe ne jurent que par leur supériorité en équipement et en entrainement (leur efficacité est d'ailleurs démontrée : ils sont décrits comme les meilleurs et le prouvent bien en anéantissant un camp de mercenaires à 7 contre 100) Ensuite, ils sont attaqués par le Predator, qui use lui aussi d'une technologie qui les dépasse, première indication qu'il n'est qu'un reflet d'eux-mêmes... Face au monstre qu'ils combattent, l'équipement qu'ils ont à disposition est inutile : d'où la mythique scène dans laquelle vingt hectares de forêt sont réduits en poussière par leurs tirs (John Mac Tiernan dira, dans le commentaire vidéo du film en DVD, qu'il voulait, par cette scène, montrer l'absurdité des armes), pensant tuer l'homme qui a assassiné les personnages joués par Jesse Ventura et Shane Black. Sur le papier, cette scène est une scène musclée d'action, mais en pratique, ce déploiement de violence ne tue pas leur ennemi. Ainsi, Dutch sera dénudé dans la douleur de tous ses attributs de mâle viril, archétypal du cinéma d'action des films produits par Joel Silver : réduit à ne plus utiliser que des armes préhistoriques (arc, lances, camouflage en boue), Dutch va affronter un monstre de manière bestiale en en devenant un lui-même. Cet affrontement, considéré comme l'un des plus brutaux du cinéma d'action américain satisfera les fans du genre, et les amateurs de cette thématique (retour à l'état de bête humaine). Dans le plus pur esprit des Yautja, le prédator va respecter son ennemi, le reconnaître comme son égal, et se débarrasser aussi de sa technologie (camouflage optique, canon d'épaule), renforçant encore cette réflexion sur la bestialité.

Ces éléments font de Predator un monument du cinéma hollywoodien, en ce sens qu'il fut l'un des premiers à allier l'action musclée à une réflexion profonde, donnant lieu à d'autres films du même genre.

Production

Tournage

Le film est produit dans la forêt de Puerto Vallarta, au Mexique, mais certaines scènes se sont passées en studio pour des raisons de machinerie (le travelling latéral sur les personnages progressant dans la jungle, notamment).

À l'origine, un passage était prévu dans le vaisseau du Predator, Mac Tiernan parvint à l'enlever du film, estimant qu'il n'était pas cohérent, du point de vue stylistique.

Le film présente un détail amusant : l'équipe technique essaya divers effets visuels plutôt que de tourner avec une vraie caméra thermique, pour personnifier le Predator. La raison en est simple : à l'époque du tournage, la température dans la jungle du Mexique était de 40° au sol, rendant impossible à repérer les protagonistes.

Durant le tournage, un garde du corps était présent aux côtés de Sonny Landham , non pas pour le protéger, mais pour protéger les gens de lui ; en effet, ce dernier avait déjà fait de la prison et était réputé pour son tempérament violent et incontrôlable.

Au tout début du tournage, plusieurs scènes sont tournées avec Jean-Claude Van Damme dans le rôle du Predator. Le costume du monstre ne satisfaisant pas l'équipe artistique, Stan Winston "sauva" le film en apportant un Predator tel qu'on le connait aujourd'hui.

Réception

Box-office

Le film rapporte 98 millions de dollars US dans le monde pour un budget de 15 millions. Le film a été interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en salle en France.

La critique

Les années 1980 sont réputées pour leur quantité notable de films à l'action virile tels Piège de cristal, Rocky, Conan le Barbare et Commando. À ce titre, Predator constitue une référence en la matière. Les scènes d'actions sont nombreuses, soutenues par l'ambiance oppressante d'une jungle inhospitalière. Tout le film constitue une gigantesque traque où les protagonistes sont tour à tour prédateurs et proies. Cet affrontement sans merci s'achève par un combat bestial entre le Predator et Schwarzenegger. Il est considéré par certains[Qui ?] comme l'un des plus beaux et des plus brutaux duels de la décennie.

Le monstre est quant à lui devenu un des emblèmes du cinéma fantastique, car l'un des plus effrayants. Son armure et sa coiffure Dreadlocks (rasta), sa capacité à se rendre presque invisible en se fondant dans le décor, ses multiples gadgets destructeurs et sa cruauté toute particulière ont terrifié des millions de spectateurs à travers la planète.

Kevin Peter Hall, le géant (2,20 m) qui interprète le Predator, a déjà incarné un personnage très similaire dans le peu connu Terreur extraterrestre (1980) de Greydon Clark. Ce film a sans doute été une source d'inspiration pour les créateurs de Predator.

À sa sortie, le film fut salué par la critique et plébiscité par le public. Cela contribua à en faire une œuvre culte et à lancer la légende du réalisateur John McTiernan (en route pour la réalisation des premier et troisième volets des Die Hard, ainsi que celle de son interprète principal : Bruce Willis).

Safari interplanétaire

La nouveauté du scénario de Predator est d'inventer un extra-terrestre qui vient spécialement sur Terre pour faire un safari. Cette idée sera de plus en plus développée dans la suite de la saga. Alors que le premier épisode se concentre sur le duel entre Schwarzenegger et le Predator, le second film insistera davantage sur l'idée d'une espèce prédatrice de tout l'univers qui collectionne les trophées de chacun de ses safaris (voir la scène dans le vaisseau spatial du Predator). Enfin le cross-over Alien vs. Predator approfondira encore cette idée.

Annexes

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Predator (film) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Predator (film) — Infobox Film name = Predator image size = caption = Theatrical poster director = John McTiernan producer = Joel Silver Lawrence Gordon John Davis writer = Jim Thomas John Thomas narrator = starring = Arnold Schwarzenegger Carl Weathers Elpidia… …   Wikipedia

  • Predator (Film) — Filmdaten Deutscher Titel Predator …   Deutsch Wikipedia

  • Alien vs. Predator (film) — Infobox Film name = Alien vs. Predator image size = caption = Film poster director = Paul W.S. Anderson producer = Gordon Carroll John Davis David Giler Walter Hill writer = Story: Paul W. S. Anderson Dan O Bannon Ronald Shusett Screenplay: Paul… …   Wikipedia

  • Alien vs. Predator (film) — Pour les articles homonymes, voir Aliens vs. Predator. Alien vs. Predator Données clés Titre original Alien vs. Predator AVP Réalisation Paul W. S. Anderson Scénario …   Wikipédia en Français

  • Alien vs. Predator (Film) — Filmdaten Deutscher Titel Alien vs. Predator …   Deutsch Wikipedia

  • Alien Vs. Predator (Film) — Pour les articles homonymes, voir Aliens vs. Predator. Alien vs. Predator Titre original Alien vs. Predator AVP Réalisation Paul W. S. Anderson Acteurs principaux Sanaa Lathan …   Wikipédia en Français

  • Alien vs. predator (film) — Pour les articles homonymes, voir Aliens vs. Predator. Alien vs. Predator Titre original Alien vs. Predator AVP Réalisation Paul W. S. Anderson Acteurs principaux Sanaa Lathan …   Wikipédia en Français

  • Alien vs Predator (film) — Alien vs. Predator (film) Pour les articles homonymes, voir Aliens vs. Predator. Alien vs. Predator Titre original Alien vs. Predator AVP Réalisation Paul W. S. Anderson Acteurs principaux Sanaa Lathan …   Wikipédia en Français

  • Predator 2 — Données clés Réalisation Stephen Hopkins …   Wikipédia en Français

  • Predator — (engl. „Räuber“, „Raubtier“, Aussprache: [ˈpɹɛdɪtəɹ]) bezeichnet: Prädator, ein Tier, das andere lebende Tiere zur eigenen Ernährung erbeutet Predator (Band), eine aus Osnabrück stammende Power Metal Band Nashville Predators, eine US… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”