Terminator 2 : Le Jugement dernier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie).

Terminator 2 :
Le Jugement dernier

Titre original Terminator 2: Judgment Day
Réalisation James Cameron
Scénario James Cameron
William Wisher Jr.
Acteurs principaux Arnold Schwarzenegger
Linda Hamilton
Edward Furlong
Robert Patrick
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1991
Durée 131 minutes
147 minutes (version longue)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Terminator 2 : Le Jugement dernier (Terminator 2: Judgment Day ou T2) est un film américain de science-fiction réalisé par James Cameron et sorti en 1991, avec Arnold Schwarzenegger, Robert Patrick, Linda Hamilton et Edward Furlong dans les principaux rôles. Il est la suite de Terminator, sorti en 1984. En 1991, son budget de production de 102 millions $ était le plus élevé jamais alloué dans l'industrie du cinéma.

La sortie de ce film a été saluée par les amateurs d’effets spéciaux car l’utilisation répétée de la technique du morphing (transition fluide d’une forme à l’autre) était à l’époque une véritable révolution[réf. nécessaire].

Sommaire

Synopsis

Au lendemain de l'holocauste nucléaire du 29 août 1997, les survivants humains sont entrés en résistance contre la dictature des machines. L'ordinateur qui les contrôle, Skynet, envoya en 1984 un Terminator, un cyborg, afin d'éliminer Sarah Connor dont le fils, John Connor, était appelé à devenir le chef de la résistance humaine. Le second film commence par un résumé de Sarah Connor, sur ses mésaventures survenues en 1984, vues à travers le premier film. Après un générique montrant les débuts de la guerre nucléaire, avec un parc pour enfant en flammes, balançoires, tourniquets, et autres jeux se consumant entre flammes et fumées sombre, et la tête d'un T-800, nous voyons l'apparition du premier Terminator. Le même modèle que celui qui avait été programmé pour tuer Sarah Connor en 1984. Il arrive dans un bar d'autoroute, fréquenté par des motards. Réclamant vêtements, armes et moto à l'un des clients, une bagarre s'ensuit. Après avoir retourné le lieu, il s'en va avec les objets qu'il convoitait. Parallèlement, arrive un autre personnage du futur, plus fin. Mais très vite on s'aperçoit qu'il s'agit d'un Terminator, lui aussi. Il tue un policier attiré par les éclairs émis par la machine à remonter le temps. Dans la voiture de police, le Terminator, modèle T-1000, accède aux informations, où il retrouve sa cible, John Connor, le fils de Sarah, et futur leader de la résistance lors de la grande guerre.

John vit avec Todd et Jannelle, ses parents adoptifs. Il est devenu peu fréquentable, n'ayant pas connu son père, et sa mère étant internée en hôpital psychiatrique, il cherche à être autonome, et vit de vol, avec un ami. Le T-1000, habillé en policier, rend visite aux parents adoptifs de John, qui disent qu'il est absent, mais ne s'étonnent pas de la visite du policier. Ce dernier va interroger des adolescents, susceptibles de le connaître. Cette recherche va le mener à un centre commercial. C'est l'ami de John qui repère le policier, et sachant que John n'est pas inconnu des services de police, l'avertit de la présence de l'individu. John s'enfuit par la réserve du centre commercial, mais se retrouve arrêté par un homme en costume de motard, un bouquet de roses à la main. Dans le bouquet se trouve un fusil à pompe. L'individu, le T-800 en réalité, ordonne à John de se baisser. Il tire sur l'autre Terminator, déguisé en policier, dont la blessure se comble petit à petit comme si le Terminator était recouvert de liquide. Le T-800 le prend, et le protège des balles que le T-1000 tire à son tour. Là John comprend à qui il a affaire, et profite de la première occasion pour s'enfuir, en regagnant sa moto. le T-1000 le prend en chasse et monte dans un camion. Après une grosse poursuite entre les deux véhicules, le T-800 parvient, avec sa moto, à rejoindre les deux autres individus, et fait exploser le camion.

John se demande s'il doit faire confiance à la machine qui, 14 ans auparavant, avait tué son père et comprend très vite que ce T-800 a été reprogrammé par le John Connor du futur, en 2029, pour aider John contre un Terminator plus sophistiqué. En effet, le T-1000 a pour mission d'en finir avec John, Sarah n'étant plus la cible principale. Cette nouvelle machine est constituée d'un « poly-alliage mimétique », ce qui lui permet de changer de morphologie à volonté, tout en gardant sa taille. Il a la capacité de créer tout un arsenal d'armes blanches avec n'importe quelle partie de son corps. Les armes à feu sont à proscrire, car un système explosif est trop complexe à réaliser pour lui. Le T-800 lui dit aussi que John l'avait reprogrammé pour lui obéir.

John tente d'appeler chez ses parents adoptifs pour les prévenir de son absence. Mais sa mère, en général sévère et excédée par le comportement déviant de l'enfant, se montre extrêmement gentille. Le T-800 prend le combiné, et après avoir tendu un piège à la mère adoptive, apprend à John que le T-1000 avait tué ses parents adoptifs. C'est alors que John ordonne au Terminator d'aller à l'hôpital psychiatrique où sa mère se trouve. Il y a un danger, car le T-1000 risque de s'y rendre lui aussi. John fait promettre alors au Terminator de ne plus tuer d'être humains.

Sarah tente désespérément là bas, depuis six mois, de voir son fils mais en vain, à cause de son comportement jugé trop dangereux. Une manière de la calmer est de lui promettre en échange d'un meilleur comportement, la récompense tant espérée. Mais n'en pouvant plus, elle décide de s'évader, avec le docteur Silberman, psychologue la suivant, et ayant écouté les récits de Kyle Reese en 1984 au commissariat avant l'attaque du T-800 de l'époque. Proche de la sortie, elle se rencontre nez à nez avec le T-800. Tentant alors de s'enfuir du cauchemar qui recommençait, John se jette sur sa mère pour la raisonner, et le Terminator lui dit "viens avec moi si tu veux vivre" phrase que Kyle lui avait dite en 1984 dans la boîte Tech Noir lors de leur première rencontre. Arrive alors le T-1000, qui traverse une porte à barreaux. Le T-800 et les deux Connor s'enfuient alors, volant une voiture de police, et échappant une fois encore au nouveau Terminator. Sarah reste sur la défensive, mais le T-800 la soigne des blessures qu'elle avait eues lors de la fuite contre le T-1000. Le T-800 leur montre également de quelle manière le déprogrammer en cas d'ennuis, grâce à un clapet situé sur le côté de son crâne [N 1].

Le groupe est alors dirigé par Sarah, qui veut aller au Mexique, retrouver un vieil ami, et se réapprovisionner en armes. Le T-800 lui ayant appris que le combat mené en 1984 avait été vain, car il restait des pièces du Terminator combattu à cette époque, et que cela aura permis à Skynet de persister, via la société Cyberdyne Systems Corporation . Ils en profitent aussi pour se reposer. Là John se confie pour la première fois, au Terminator. Il a confiance en lui, le voit comme le père qu'il n'a jamais eu. Sarah le voit et se rend compte à quel point l'enfance de son fils avait dû être compliquée, pour qu'il s'ouvre si facilement, à "celui qui a tué son père" une dizaine d'années plus tôt. Elle s'endort alors, et rêve du jugement dernier, que les bombes s'abattent sur la ville. Elle se trouve dans un jardin pour enfant, se voyant avec John, tout petit, dans des jeux (comme dans le générique du début), mais elle étant derrière des grilles, sachant ce qui va se produire et impuissante face à la fin du monde. Elle se réveille en sursaut et écrit avec un poignard sur la table en bois sur laquelle elle s'était assoupie "No fate" (pas de destin). Elle s'en va, avec pour but de tuer la personne responsable du programme actuel, Miles Bennett Dyson, de Cyberdyne Systems Corporation. John et le T-800 partent à sa recherche pour l'empêcher de tuer un innocent. Mais il est déjà trop tard: à leur arrivée, Sarah est en pleurs, devant Dyson, avec une balle à l'épaule, et sa femme et son enfant l'entourant. John rassure Sarah, et le Terminator montre alors une preuve de ce que Sarah était venu faire ici: il tranche la peau de son bras gauche, et montre son endosquelette. Dyson comprend alors que les restes gardés à Cyberdyne proviennent du Terminator de 1984. Il explique que ces restes sont composés d'un bras en mauvais état, et d'un micro-processeur. Les Connor, et le Terminator veulent que Dyson les fasse rentrer au plus vite dans les locaux pour détruire ces restes. Malheureusement ils manquent de discrétion, et très vite se retrouvent encerclés dans le bâtiment de Cyberdine par des dizaines de voitures de police. La photo de Sarah évadée et celle du Terminator connu déjà pour "ses actes" en 1984 dans le commissariat sont la raison de tant de moyens mis à disposition.

Lors de l'intervention de la police, Dyson se fait toucher par plusieurs tirs. Il active alors les bombes placées pour détruire les recherches du bâtiment. John, Sarah et le T-800 s'enfuient, à bord d'un fourgon blindé. Mais le T-1000 présent lui aussi les prend en chasse avec un hélicoptère. Après une course poursuite sur autoroute et un gros accident, le T-1000 change pour un camion citerne, transportant de l'azote liquide. Le T-800 parvient à immobiliser le Terminator et provoque une fois encore un accident, à l'entrée d'une fonderie. Le T-1000 sort du camion, et se retrouve congelé par azote qui s'échappe de la citerne. Le T-800 lui tire alors une balle, le brisant en des milliers de morceaux. Mais du métal en fusion était à proximité, qui réchauffa les débris, et le T-1000 repris sa forme liquide, et se reconstitua. Après une fuite à travers l'usine, le T-800 gravement endommagé suite à un combat très rude avec le T-1000, lui faisant perdre un bras, et l'obligeant à utiliser également son système de secours pour continuer sa mission, le T-1000 est précipité dans une cuve de lave en fusion, où il fond petit à petit. John y jette aussi le bras et le micro-processeur trouvé à Cyberdine. Mais le T-800 lui dit aussi qu'il faut qu'il s'autodétruise dans ce bac, car lui aussi possède ce micro-processeur. John le voit alors descendre petit à petit dans la lave, et le film prend ainsi fin, avec la voix de Sarah, disant qu'il n'y a de destin que ce que nous en faisons.

Fiche technique

Distribution

Production

Terminator 2 est le premier film à dépasser la barre symbolique des 100 millions $ de budget pour sa réalisation. Faisant de Terminator 2, en 1991, le film le plus cher jamais réalisé. Le tournage du film débuta le 9 octobre 1990 jusqu'au 4 avril 1991[1].

James Cameron a voulu des effets spéciaux à la hauteur de son ambition : il a fait donc appel à trois sociétés différentes pour les réaliser : Fantasy II pour les séquences de guerre, 4-Ward pour l'explosion nucléaire et le métal fondu, enfin ILM (Industrial Light and Magic), la compagnie de Georges Lucas, pour l'animation du T-1000 et les graphismes par ordinateur. Stan Winston exécutait les effets spéciaux pratiques sur le terrain. Les effets spéciaux coûtèrent 53 millions $, soit plus de la moitié du budget global. Ils furent considérés comme une révolution à l'époque. Le tournage en extérieur pour la scéne chez Cyberdyne Systems Corporation a été filmée dans des bureaux à l'angle de Gateway Boulevard et Bayside Parkway à Fremont en Californie.

Sur les quinze minutes totales où le T-1000 se transforme et montre ses capacités, seules six minutes furent accomplies, à partir seulement, de programmations sur ordinateurs. Les neuf autres minutes furent réalisées à la caméra avec des marionnettes perfectionnées et des effets de prosthétique crées par les studios de Stan Winston, qui avaient aussi la responsabilité des effets du squelette en métal du T-800.

Le budget de plus de 100 millions, soit environ trois fois le budget moyen d'un film, était pratiquement remboursés avant la sortie du film. Les droits de retranscription mondiaux furent cédés pour la somme de 65 millions $, les droits vidéos pour 10 millions $ et les droits télévisuels pour 7 millions $. Le salaire de Schwarzenegger pour son rôle du T-800 était entre 12 et 15 millions $. Linda Hamilton reçu 1 million pour reprendre son rôle de Sarah Connor.

Michael Biehn a joué des scènes pour ce film en interprétant son personnage, Kyle Reese, mais ces scènes ont été coupées au montage original par James Cameron. On retrouve cependant une scène où il apparaît, dans la version longue.

On retrouve le Docteur Silberman Earl Boen qui était chargé dans le premier volet d'interroger Kyle Reese venu du futur pendant sa garde à vue et qui prend maintenant en charge Sarah Connor dans l'hôpital psychiatrique de Pescadero. On le retrouvera d'ailleurs aussi dans Terminator 3, faisant de Earl Boen, le seul acteur récurrent sur toute la trilogie, avec Arnold Schwarzenegger.

Malgré les effets spéciaux novateurs du film, James Cameron eut recours à des effets spéciaux dits « naturels », en l'occurrence l’utilisation de jumeaux :

  • Don et Dan Stanton jouèrent le rôle du gardien de l’hôpital psychiatrique (celui qui meurt près de la machine à café).
  • La propre sœur jumelle de Linda Hamilton, Leslie Hamilton, apparaît à plusieurs reprises dans Terminator 2 (le seul film dans lequel elle jouera). Elle joue le rôle du T-1000 quand celui-ci se transforme en Sarah Connor pour tuer John Connor, et celui de Sarah Connor dans la fameuse scène du rêve (explosion atomique). Leslie est également dans le reflet du miroir lorsque Sarah Connor accède au CPU du Terminator dans la version longue du film. Les deux sœurs jumelles sont l'une en face de l'autre séparées par un miroir fictif (en réalité ne figure que le contour du miroir et non la glace) et répètent les mêmes gestes, ce qui permet à la caméra de se déplacer sans que son reflet ne soit visible dans la glace factice.

Clins d’œil au premier Terminator

  • Plusieurs plans ou scènes « clins d'œil » ont été tirés du premier Terminator notamment :
    • Lorsque le Terminator est éjecté à travers la vitre du magasin de vêtement par le T-1000, il se fait propulser de la même façon par Kyle Reese dans la boite de nuit Tech Noir.
    • La phrase « Viens avec moi si tu veux vivre » adressée à Sarah Connor à l'hôpital psychiatrique est similaire à celle dite par Kyle Reese dans la boite de nuit lors de leur première rencontre.
    • Lorsque le T-1000 pointe Sarah avec son doigt d'acier très pointu dans la fonderie, le jeu de regard et la mise en scène font penser à la scène finale de T1 lorsque le robot veut l'agripper avec son bras pour l'étrangler juste avant de se faire compresser.
    • Quand Sarah est filmée dans l'asile psychiatrique, elle a la même réaction que celle de Kyle Reese dans le commissariat du premier film.
    • Lorsque le T-1000 est sur le point d'achever le Terminator, ce dernier rampe au sol avec un seul bras, de la même manière que dans la fin du premier film.
    • La fonderie comporte le même genre de décor que l'usine dans laquelle se termine le premier film, des escaliers en fer, des plates-formes...
    • Le Terminator a un accident avec le camion blindé juste après avoir neutralisé l'hélicoptère du T-1000 qui les poursuivait, de la même manière que Sarah, dans le premier, a un accident avec le pick-up juste après avoir renversé le Terminator qui les poursuivait sur une moto.
    • Les lunettes noires.

Bande originale

La musique du film fut composée par Brad Fiedel, déjà à l'œuvre pour le premier Terminator.

Le générique de fin est signé du groupe de Hard-Rock américain Guns N' Roses avec You Could Be Mine tiré de l'album Use Your Illusion II ; à l'époque ils sont à leur apogée aux USA, tous les comparent à Led Zeppelin et Aerosmith ; You Could Be Mine devient en France un des tubes les plus importants en 1991[réf. nécessaire].

Récompenses

Box-office

Pays Box-office Nbre de sem. Classement TLT[2] Date
Box-office mondial 519 843 345 $ ? sem. 41e Total
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis/Drapeau du Canada Canada 204 843 345 $ ? sem. 68e Total
Box-office Drapeau de France France 6 118 250 entrées ? sem. - Total
Box-office Paris 402 166 entrées 1 sem. 32e (1re semaine) au 23 octobre 1991

Autour du film

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Merci d'ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence souhaitée}}.
  • En 1993, le film ressort dans les salles américaines dans une édition spéciale Director's Cut, rallongée d'un peu plus de 15 minutes de scènes supplémentaires. Des scènes coupées au montage original, qui se révèlent pourtant essentielles dans la compréhension des comportements et des rapports entre les personnages principaux. En France, cette version longue n'existe qu'en sous-titrée.
  • Dans le DVD Ultimate Edition du film, on peut voir une fin alternative montrant Sarah et John, quelques années plus tard dans un square de jeux pour enfants. John est désormais sénateur et père d'une petite fille. Sarah enregistre un message sur cassette et explique que John essaie désormais de changer le monde à sa manière.
  • Lorsque Sarah rêve de l'explosion nucléaire, on peut la voir tenant John bébé dans ses bras. Il s'agit en réalité du propre fils de l'actrice.
  • Au début du film, le Terminator cache son fusil dans une boîte contenant des roses rouges pour entrer dans le centre commercial : il s'agit d'une référence au groupe de rock Guns N' Roses (dont la chanson You Could Be Mine figure sur la BO du film) dont le symbole est un pistolet enroulé dans des roses.
  • On peut voir James Cameron apparaître en personne dans une scène, au début du film. En effet lorsque le T-800 (Arnold Schwarzenegger) est dans le bar et qu'il se bat contre les motards, celui qui tient une queue de billard et se décourage face au Terminator, n'est autre que Cameron[3].
  • John Connor, étant né le 28 février 1985, comme cela est écrit sur l'écran d'ordinateur de bord du policier assassiné par le T-1000 au début du film, a donc 10 ans. Le film se déroule donc dans le courant de l'année 1995. Pourtant le film soutient qu'il est âgé de 13 ans, il en a d'ailleurs le comportement et le physique.
  • Quand le Terminator parle à Sarah de Miles Bennett Dyson, il explique que "dans trois ans" Skynet devient une entité consciente et lance l'attaque contre l'Humanité. Or, étant en 1995, cette attaque devrait se déroulé en 1998. Encore une fois, le film soutient que le jugement dernier est prévu pour le 29 août 1997. Nouvelle erreur.
  • L'invraisemblance la plus importante du film vient de l'arrivée dans le présent depuis le futur du T-1000. En effet, Kyle Reese, le père de John Connor, explique dans le premier Terminator que seuls les êtres vivants peuvent voyager dans le temps et pas les matériaux, tel que le métal, raison pour laquelle le T-800 est recouvert de tissus humain. Hors le T-1000 est entièrement constitué de poly-alliage mimétique (nano-technologie métallique), ainsi, suivant cette théorie, le T-1000 n'aurait pas du pouvoir voyager dans le temps.

Adaptation à la télévision

Une série télévisée intitulée Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor, se déroulant chronologiquement après Terminator 2 mais ne tenant pas compte des événements de Terminator 3 (on dit qu'il s'agit d'un reboot), a été diffusée à partir de janvier 2008 aux États-Unis et à partir de janvier 2009 en France.

La Saga Terminator

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. uniquement dans la version non censurée. A savoir que ce détail est réutilisé dans la série TV Terminator: The Sarah Connor's Chronicles

Références

  1. http://ftvdb.bfi.org.uk/sift/title/436240
  2. « Tous les temps » - All Time
  3. expliqué dans le DVD spécial édition de Terminator 2

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Terminator 2 : Le Jugement dernier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Terminator 2, le jugement dernier — Terminator 2 : le Jugement dernier Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie). Terminator 2 : le Jugement dernier Titre original Terminator 2: Judgment Day T2 Réalisation James Cameron Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • Terminator 2 - Le jugement dernier — Terminator 2 : le Jugement dernier Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie). Terminator 2 : le Jugement dernier Titre original Terminator 2: Judgment Day T2 Réalisation James Cameron Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • Terminator 2 : le Jugement dernier — Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie). Terminator 2 : le Jugement dernier Titre original Terminator 2: Judgment Day T2 Réalisation James Cameron Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • Terminator 2 : le jugement dernier — Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie). Terminator 2 : le Jugement dernier Titre original Terminator 2: Judgment Day T2 Réalisation James Cameron Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • Terminator 2 — le Jugement dernier Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie). Terminator 2 : le Jugement dernier Titre original Terminator 2: Judgment Day T2 Réalisation James Cameron Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • Terminator 2: Judgement Day — Terminator 2 : le Jugement dernier Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie). Terminator 2 : le Jugement dernier Titre original Terminator 2: Judgment Day T2 Réalisation James Cameron Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • Terminator 2: Judgment Day — Terminator 2 : le Jugement dernier Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie). Terminator 2 : le Jugement dernier Titre original Terminator 2: Judgment Day T2 Réalisation James Cameron Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • Terminator 2 (film) — Terminator 2 : le Jugement dernier Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie). Terminator 2 : le Jugement dernier Titre original Terminator 2: Judgment Day T2 Réalisation James Cameron Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • Terminator (film) — Terminator Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie). Terminator Titre original The Terminator Titre québécois Terminateur Réalisation James Cameron Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

  • Terminator (monde imaginaire) — Terminator Pour les articles homonymes, voir Terminator (homonymie). Terminator Titre original The Terminator Titre québécois Terminateur Réalisation James Cameron Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”