Alfred Capus
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Graindorge.
Alfred Capus.

Alfred Capus, né à Aix-en-Provence le 25 novembre 1857 et mort à Neuilly-sur-Seine le 1er novembre 1922 (à 64 ans), est un journaliste, romancier et dramaturge français. Connu également sous les noms de plume de Canalis et Graindorge pour Le Figaro.

Biographie

Fils d’un avocat marseillais, Alfred Capus fit ses études secondaires à Toulon. Ayant échoué au concours de l’École polytechnique, il entra à l’École des Mines mais n’obtint pas son diplôme. Après avoir été un temps dessinateur industriel, il s’orienta vers le journalisme. Un des premiers articles qu’il fit paraître portait la marque de sa formation scientifique, puisqu’il s’agissait d’une nécrologie de Darwin. Mais c’est surtout par ses chroniques légèrement fantaisistes, publiées au Gaulois, dans L’Écho de Paris et dans L’Illustration qu’il se fit connaître. Il écrivit également plusieurs articles pour Le Figaro, sous le pseudonyme de « Graindorge ». À la mort de Gaston Calmette, en 1914, Capus devint rédacteur en chef du Figaro. À ce poste, il rédigea avec le plus grand patriotisme, pendant les quatre années de la Grande Guerre, le « bulletin » quotidien.

Auparavant il s’était lancé, parallèlement au journalisme, dans la littérature, avec une série de romans. Mais c’est au théâtre qu’il donna la pleine mesure de son talent avec des pièces de boulevard mettant en scène les mœurs de la Belle Époque.

Appelé à la présidence de la Société des gens de lettres, commandeur de la Légion d’honneur, Alfred Capus fut élu à l’Académie française le 12 février 1914, par seize voix, au fauteuil d’Henri Poincaré. Une anecdote veut que l’un de ses interprètes ayant demandé à un guéridon si Capus entrerait un jour à l’Académie française, le guéridon répondit par l’affirmative ; quand on lui demanda alors combien de fois il devrait se présenter, le meuble se mit à battre des coups si répétés qu’il fallut l’arrêter.

Alfred Capus avait en effet subi deux échecs, contre Eugène Brieux au fauteuil de Ludovic Halévy en 1909, et contre Denys Cochin au fauteuil d’Albert Vandal en 1911, mais les « immortels » surent lui rendre hommage : Robert de Flers dit de son répertoire de comédies qu’il était « l’un des orgueils les plus certains et les plus rares de la scène française ». Quant à Édouard Estaunié, qui prononça son éloge en lui succédant, il en parla comme d’un « philosophe bienveillant dont l’ironie fréquemment incisive mais jamais désolante se dissipe en sourire ». Alfred Capus fut reçu le 28 juin 1917 par Maurice Donnay.

Ses œuvres

Théâtre
Romans
  • Qui perd gagne (1890) « presque un chef-d’œuvre », aux dires de Jules Lemaître
  • Faux départ (1891)
  • Robinson (1910)
  • Années d’aventures, Eugène Fasquelle.ed, 1922 


Précédé par
Henri Poincaré
Fauteuil 24 de l’Académie française
1914-1922
Suivi par
Édouard Estaunié

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfred Capus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alfred Capus — (* 25. November 1858 in Aix en Provence; † 1. November 1922 in Neuilly sur Seine; Pseudonyme: Canalis und Graindorge) war ein französischer Journalist, Romancier und Theaterschriftsteller. Als Mitarbeiter der Zeitung Le Figaro veröffentlichte er… …   Deutsch Wikipedia

  • Alfred Capus — (November 25, 1858 November 1, 1922) was a French journalist and playwright, born in Aix en Provence and deceased in Neuilly sur Seine.BiographySon to a lawyer from Marseille, Alfred Capus went to university in Toulon. After failing several… …   Wikipedia

  • Alfred Capus — Economía Uno es robado en la bolsa de la misma manera que uno es muerto en la guerra: por gente que no se ve …   Diccionario de citas

  • Square Alfred-Capus — Le square Alfred Capus est un square du 16e arrondissement de Paris. Article connexe Liste des parcs et jardins de Paris v · Espaces verts du 16e arrondissement de Paris …   Wikipédia en Français

  • Alfred Mezieres — Alfred Mézières Pour les articles homonymes, voir Mézières. Alfred Mézières Alfred Jean François Mézières, né à Réhon ( …   Wikipédia en Français

  • Capus — ist der Familienname von: Alex Capus (* 1961), Schweizer Schriftsteller Alfred Capus (1858–1922), französischer Journalist, Romancier und Dramaturg Joseph Capus (1867–1947), französischer Politiker Diese Seite ist eine Begrif …   Deutsch Wikipedia

  • Alfred Mézières — Pour les articles homonymes, voir Mézières. Alfred Mézières Alfred Jean François Mézières, né le 19 novembre 1826 à …   Wikipédia en Français

  • Alfred Baudrillart — Pour les articles homonymes, voir Baudrillart. Alfred Baudrillart Biographie Naissance 6 janvier 1859 à Paris (France) Ordination sacerdotale …   Wikipédia en Français

  • Alfred Dieudonné — Pour les articles homonymes, voir Dieudonné (homonymie). Alphonse Emile Alfred Dieudonné, dit simplement Dieudonné, est un acteur français, né le 12 janvier 1834 à Paris 1er et décédé en 1922 à Paris, après une des plus longues carrières de la… …   Wikipédia en Français

  • Capus — (spr. kapǖß), Alfred, franz. Bühnendichter und Romanschriftsteller, geb. 1858 in Aix, war anfangs Ingenieur, wandte sich aber bald der Literatur und dem Journalismus zu. Seine etwas nüchternen realistischen Romane »Qui perd gagne« (1890), »Faux… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”