Alexander Dolgun

Alexander Dolgun (29 septembre 192628 août 1986) était un citoyen américain qui survécut au Goulag. Il fit le récit de ses épreuves en 1975, après avoir été autorisé à quitter l'Union soviétique et à retourner vivre aux États-Unis.

Biographie

Alexander Dolgun naquit le 29 septembre 1926 dans le quartier du Bronx, à New York. Il était le fils de Michael Dolgun, un immigré polonais, et de son épouse, Annie Dolgun. En 1933, Michael se rendit en Union soviétique pour travailler pendant une année à l'Usine d'automobiles de Moscou comme technicien. Au bout d'un an, Michael consentit à prolonger son séjour d'une année supplémentaire à la condition que l'Union soviétique paye pour faire venir sa famille. Toutefois, à la fin du second contrat d'un an, les autorités soviétiques lui interdirent de quitter le pays et sa famille fut prise au piège. Alexander Dolgun et sa sœur aînée, Stella, grandirent à Moscou pendant les Grandes Purges des années 1930 et pendant la Seconde Guerre mondiale. À partir de 1943, âgé de 16 ans, Alexandre occupa un emploi à l'ambassade des États-Unis à Moscou.

À la fin de 1948, Dolgun occupait un emploi de bureau à l'ambassade. Au cours d'une pause déjeuner, il fut soudainement arrêté et placé en garde à vue par la sûreté de l'État soviétique, le MGB. Dolgun fut interné dans les tristement célèbres prisons Loubianka et Lefortovo, à Moscou, et accusé d'espionnage contre l'Union soviétique. Il subit pendant une année des privations de sommeil et de nourriture, ainsi que de brutales tortures psychologiques et physiques visant à le faire « avouer » à son interrogateur, le colonel Sidorov. Après avoir résisté à ces épreuves avec un certain succès, Dolgun fut transféré à Soukhanovka, un ancien monastère transformé en prison. Il y survécut encore à plusieurs mois de tortures et fut l'un des rares détenus de cette prison à avoir conservé intacte sa santé mentale.

Dolgun quitta cette prison pour se voir condamné à 25 ans de Goulag. Envoyé à Jezkazgan, au Kazakhstan, il travailla pendant plusieurs mois avant d'être rappelé à Moscou sur l'ordre du général Mikhaïl Rioumine, no 2 de la Sécurité d'État soviétique et organisateur du complot des blouses blanches. Rioumine avait l'intention d'utiliser Dolgun comme une marionnette dans un procès-spectacle, et il procéda personnellement à la torture physique de Dolgun jusqu'à ce qu'il avoue avoir comploté et conspiré contre l'Union soviétique. Dolgun résista à ses tortures pendant plusieurs mois, jusqu'à ce que les changements politiques en Union soviétique rendent le procès prévu sans objet. Dolgun fut alors renvoyé à Jezkazgan, où il fut détenu jusqu'en 1956. Il se trouvait dans un camp proche de celui de Kengir et évoque le soulèvement de Kengir dans son autobiographie.

Après sa sortie de prison, Dolgun retourna à Moscou. Suivant les conditions de sa libération, il ne fut pas autorisé à prendre contact avec les autorités américaines. Dolgun découvrit alors que sa mère et son père avait été torturés pour tenter de les impliquer, ce qui affecta gravement la santé mentale de sa mère. Dolgun trouva un emploi de traducteur pour des revues médicales en anglais pour le Bureau de la santé soviétique. Il se lia d'amitié avec plusieurs survivants connus du Goulag, comme Georges Tenno et Alexandre Soljenitsyne. Soljenitsyne raconte certaines expériences de Dolgun dans son ouvrage L'Archipel du Goulag.

Dolgun épousa Irène en 1965, et ils eurent un fils Andrew en 1966. Sa mère mourut en 1967, et son père en 1968. En 1971, grâce aux efforts de sa sœur, Stella Krymm, qui avait pu quitter l'Union soviétique en 1946, et à l'ambassadeur John P. Humes, Dolgun réussit à obtenir un visa de sortie et put s'installer à Rockville (Maryland). Il travailla alors à la section de médecine soviéto-américaine du Fogerty International Center (National Institutes of Health). En 1975, il publia le best-seller : Alexander Dolgun's Story: An American in the Gulag [Histoire d'Alexandre Dolgun : un Américain dans le Goulag], co-écrit avec Patrick Watson, qui raconte en détail son expérience du Goulag.

La santé de Dolgun avait été gravement affectée par ses épreuves. En 1972, il reçut des arriérés de salaire pour un montant de 22 000 dollars de l'ambassade des États-Unis pour la période 1949-1956, un somme qu'il jugea dérisoire, et qui aurait dû au moins comprendre les intérêts.

Dolgun décéda le 28 août 1986, à l'âge de 59 ans à Potomac (Maryland) d'insuffisance rénale. Son épouse et son fils lui ont survécu.

Autobiographie

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alexander Dolgun de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alexander Dolgun — (September 29 1926 August 28, 1986) was a survivor of the Soviet Gulag who wrote up his experiences in 1975 after being allowed to leave the Soviet Union and return to his native United States. Pre Gulag Years Alexander Dolgun was born on… …   Wikipedia

  • Alexander Dolgun — (* 29. September 1926 in New York City; † 28. August 1986 in Potomac (Maryland)) war US Bürger und einer der wenigen Überlebenden des während der Stalinzeit berüchtigten Suchanowka Gefängnisses. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Zitat …   Deutsch Wikipedia

  • Gulag — For other uses, see Gulag (disambiguation). The integrated map of the Gulag camps, which existed from 1923 to 1961, based on data from the Human Rights Society «Memorial» …   Wikipedia

  • Goulags — Goulag Pour les articles homonymes, voir Goulag (homonymie). Le Goulag (acronyme venant du russe Главное Управление Лагерей, Glávnoïe Oupravlénïé Laguereï, « Direction principale des camps (de travail) ») était l’organisme gérant les… …   Wikipédia en Français

  • Goulag — Pour les articles homonymes, voir Goulag (homonymie). Le Goulag est l’organisme central gérant les camps de travail forcé en Union soviétique. Le terme Goulag est formé d après l acronyme russe : Главное управление лагерей, Glavnoïe… …   Wikipédia en Français

  • Sukhanovka — is a prison established by the NKVD in 1938 for particularly dangerous enemies of the people on the grounds of the old Ekaterinskaia Pustyn Monastery in the village of Vidnoe, outside of Moscow near Lenin s Gorki dacha.1 It was said to be worse… …   Wikipedia

  • Reader's Digest Condensed Books — were a series of anthology books, available by subscription and originally published quarterly (the frequency of publication went through several changes over the years), by Reader s Digest. Each volume consisted of three to five current… …   Wikipedia

  • Patrick Watson — For the singer songwriter, see Patrick Watson (musician). Patrick Watson, C.C. (born December 23, 1929) has been a prolific and outspoken Canadian broadcaster, author, commentator and television writer, producer and director for five decades.… …   Wikipedia

  • Patrick Watson (acteur) — Pour les articles homonymes, voir Patrick Watson. Patrick Watson est un acteur, producteur, scénariste et réalisateur canadien né le 23 décembre 1929 à Toronto (Canada). Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Aleksandr Solzhenitsyn — This name uses Eastern Slavic naming customs; the patronymic is Isayevich and the family name is Solzhenitsyn. Aleksandr Solzhenitsyn After returning to Russia from exile in 1994. Born Aleksandr Isayevich Solzhenitsyn 11 December 1918( …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”