Airelle
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Airelle, un langage de programmation. 
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir : EIREL.
Aide à la lecture d'une taxobox Airelle
 Airelles rouges (Vaccinium vitis-idaea)
Airelles rouges (Vaccinium vitis-idaea)
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Ericales
Famille Ericaceae
Genre
Vaccinium
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Ericales
Famille Ericaceae
 Les myrtilles (ici Vaccinium myrtillus) font également partie des airelles

Les myrtilles (ici Vaccinium myrtillus)
font également partie des airelles

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Les airelles sont des sous-arbrisseaux montagnards des régions tempérées du genre Vaccinium, de la famille des Ericaceae. Le nom désigne également leurs fruits.

Noms communs : bleuets, aradeck, atrès, macéret, mourlie, myrtillier, quéquénier, raisin de bruyère, raisin des bois.

Sommaire

Description

De la famille des Ericaceae, les airelles (du portugais airella, du latin atra : « brûlé ») sont des petits arbustes de 20 à 50 cm de haut, phylogénétiquement apparentés aux bruyères, aux rhododendrons et aux azalées, à l'arbousier et à la busserole. Le nom désigne aussi bien le végétal que son fruit. Le nom airellier pour désigner l'arbrisseau est peu usité. Citation: "Bénin et Lesueur puisèrent de l'eau dans un petit bassin naturel qui se cachait à vingt pas sous les airelliers, et ils y couchèrent les bouteilles de Saint-Péray mousseux, pour les rafraîchir." J. ROMAINS, Les Copains, 1913, p. 275.

Habitat

Leur répartition géographique s'étend des zones circumboréales aux montagnes des zones tropicales, notamment en Amérique du Nord et dans les massifs anciens d'Europe. Comme toutes les Éricacées, ce sont des plantes acidophiles.

Feuilles

Les feuilles, coriaces, sont alternes, lancéolées, elliptiques, ovales ou arrondies, entières ou dentées. Le feuillage est généralement persistant, seules quelques espèces étant caduques.

Fleurs

Les fleurs éclosent au printemps et en été, solitaires, à l'aisselle des feuilles, ou en grappes axillaires ou terminales. Elles sont petites, cylindriques, globuleuses ou campanulées — en forme de cloche —, vertes, blanches, roses ou rouges. Elles ont un calice formé de cinq lobes, une corolle en clochette à cinq lobes enroulés vers l'extérieur, dix étamines et un seul pistil.

Fruits

Les fruits sont des baies — fruits charnus, indéhiscents, dont les graines sont noyées dans la pulpe — souvent sphériques, rouges, bleues — d'où le nom de bleuet — ou noires. Les baies étant comestibles, quelques espèces, notamment Vaccinium angustifolium, Vaccinium corymbosum, Vaccinium macrocarpon, Vaccinium oxycoccos et Vaccinium myrtillus, la myrtille, sont cultivées pour leurs fruits.

Espèces courantes

Le genre Vaccinium regroupe plus de 400 espèces, dont les plus répandues sont :

  • Vaccinium angustifolium (airelle à feuilles étroites, bleuet à feuille dentelée[1])
  • Vaccinium macrocarpon (airelle à gros fruits, canneberge à gros atocas)
  • Vaccinium oxycoccos (airelle canneberge, canneberge ou atocas)
  • Vaccinium vitis-idaea (airelle vigne d'Ida, airelle rouge)
  • Vaccinium myrtillus (la myrtille).
  • Vaccinium uliginosum (airelle uligineuse ou Myrtille des marais)
  • Vaccinium corymbosum (airelle en corymbe, bleuet cultivé) L'airelle en corymbe donne les baies les plus grosses, ayant facilement 2 cm de diamètre. C'est l'espèce la plus cultivée en Amérique du Nord, particulièrement dans l'est des États-Unis.
  • Vaccinium myrtilloides (airelle fausse-myrtille, bleuet à rameau velouté[1]) L'airelle fausse-myrtille est un arbuste de 30 cm fréquentant les milieux secs au sol grossier ou les lieux humides, tels les tourbières. Elle partage souvent les mêmes habitats avec l'airelle à feuille étroite (Vaccinium angustifolium), avec laquelle elle est souvent confondue.

Les fleurs, campanulées, sont blanches ou rosées.

Principales autres espèces

  • Vaccinium acrobracteatum
  • Vaccinium alaskaense T.J. Howell
  • Vaccinium ambyandrum
  • Vaccinium amoenum
  • Vaccinium arboreum Marsh.
  • Vaccinium arbuscula
  • Vaccinium arctostaphylos
  • Vaccinium ashei
  • Vaccinium ×atlanticum Bickn. (pro sp.)
  • Vaccinium boreale Hall et Aalders
  • Vaccinium bracteatum
  • Vaccinium brittonii
  • Vaccinium caesariense Mackenzie
  • Vaccinium caespitosum Michx.
  • Vaccinium calycinum Sm.
  • Vaccinium ×carolinianum Ashe (pro sp.)
  • Vaccinium cespitosum
  • Vaccinium chunii
  • Vaccinium ciliatum
  • Vaccinium consanguineum
  • Vaccinium constablaei
  • Vaccinium coriaceum
  • Vaccinium cornigerum
  • Vaccinium corymbodendron
  • Vaccinium crassifolium Andr.
  • Vaccinium crenatum
  • Vaccinium cylindraceum
  • Vaccinium darrowii Camp
  • Vaccinium delavayi
  • Vaccinium deliciosum Piper
  • Vaccinium dendrocharis
  • Vaccinium dentatum Sm.
  • Vaccinium dependens
  • Vaccinium ×dobbinii Burnham (pro sp.)
  • Vaccinium duclouxii
  • Vaccinium elliottii Chapman
  • Vaccinium emarginatum
  • Vaccinium erythrocarpum Michx.
  • Vaccinium floribundum
  • Vaccinium formosum Andr.
  • Vaccinium fuscatum Aiton
  • Vaccinium geminiflorum Kunth
  • Vaccinium glaucoalbum
  • Vaccinium griffithianum
  • Vaccinium hirsutum Buckl.
  • Vaccinium hirtum
  • Vaccinium hybrid
  • Vaccinium intermedium
  • Vaccinium japonicum
  • Vaccinium koreanum
  • Vaccinium laurifolium
  • Vaccinium leucanthum
  • Vaccinium maderensis
  • Vaccinium melanocarpum
  • Vaccinium ×margarettiae Ashe (pro sp.)
  • Vaccinium ×marianum S. Wats. (pro sp.)
  • Vaccinium membranaceum Dougl. ex Torr.
  • Vaccinium modestum
  • Vaccinium mortinia
  • Vaccinium moupinense
  • Vaccinium myrsinites Lam.
  • Vaccinium neglectum
  • Vaccinium neilgherrense
  • Vaccinium ×nubigenum Fern. (pro sp.)
  • Vaccinium nummularia
  • Vaccinium obtusum
  • Vaccinium occidentalis
  • Vaccinium oldhamii
  • Vaccinium ovalifolium Sm.
  • Vaccinium ovatum Pursh
  • Vaccinium padifolium
  • Vaccinium pallidum Aiton
  • Vaccinium praestans
  • Vaccinium parvifolium Sm.
  • Vaccinium phillyreoides
  • Vaccinium poasanum
  • Vaccinium praestans
  • Vaccinium reticulatum Sm.
  • Vaccinium retusum
  • Vaccinium roribundum
  • Vaccinium salicinum
  • Vaccinium scoparium Leib. ex Coville
  • Vaccinium serratum
  • Vaccinium simulatum Small
  • Vaccinium smallii
  • Vaccinium sprengelii
  • Vaccinium stamineum L.
  • Vaccinium tallapausae
  • Vaccinium tenellum Aiton
  • Vaccinium vaccillans
  • Vaccinium varingifolium
  • Vaccinium virgatum Aiton

Production

Récolte des canneberges, New Jersey, États-Unis

Production en tonnes. Chiffres 2003-2004
Données de FAOSTAT (FAO)

États-Unis 280 503 80 % 270 000 78 %
Canada 52 651 15 % 53 400 16 %
Biélorussie 8 000 2 % 10 000 3 %
Lettonie 8 000 2 % 8 000 2 %
Azerbaïdjan 2 000 1 % 1 500 0 %
Ukraine 1 000 0 % 1 000 0 %
Tunisie 50 0 % 50 0 %
Turquie 50 0 % 50 0 %
Total 352 254 100 % 344 000 100 %

Notes et références

  1. a et b Michel Leboeuf, Arbres et Plantes forestières du Québec et des Maritimes, Éditions Michel Quintin, 2007, 391 p. (ISBN 978-2-89435-331-8), p. 217-218 

Annexes

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Airelle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • airelle — [ ɛrɛl ] n. f. • 1592; cévenol airelo, du provenç. aire, lat. atra, fém. de ater « noir » 1 ♦ Arbrisseau porteur de baies comestibles, à la saveur légèrement acide, dont il existe plusieurs espèces. L airelle myrtille. ⇒ myrtille. L airelle à… …   Encyclopédie Universelle

  • airelle — ou MIRTILLE. s. fém. Arbrisseau qui porte une petite baie molle et noirâtre, dont on fait usage en Médecine …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • AIRELLE — n. f. T. de Botanique Sous arbrisseau à fleurs rougeâtres, de la famille des Vacciniées, qui porte une petite baie nommée aussi Airelle, d’un noir violacé, légèrement acide, dont on fait usage en médecine et dans la teinture …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • AIRELLE — s. f. T. de Botan. Sous arbrisseau à fleurs rougeâtres, qui porte une petite baie bleue et légèrement acide, dont on fait usage en médecine et dans la teinture …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • airelle — (è rè l ) s. f. Terme de botanique. Sous arbrisseau (vaccinium) portant des baies dites aussi airelles, grosses comme la merise, noires, violacées, aigrelettes. ÉTYMOLOGIE    Portug. airella …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • airelle — nf. => Myrtille (fruit, arbuste) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Airelle Rouge — Airelle rouge …   Wikipédia en Français

  • Airelle a feuilles etroites — Airelle à feuilles étroites Airelle à feuilles étroites …   Wikipédia en Français

  • Airelle À Feuilles Étroites — Airelle à feuilles étroites …   Wikipédia en Français

  • Airelle a gros fruits — Airelle à gros fruits Vaccinium macrocarpon …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”