Folie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Folie (homonymie).
Peinture de William Hogarth.

La folie est un spectre de comportements caractérisés par des degrés mentaux et comportementaux anormaux. La folie peut se manifester en tant que violation des normes sociales, incluant la possibilité d'être un danger pour soi et pour les autres, et impliquant également certains autres actes considérés comme faisant partie de la folie. La folie peut être passagère ou perdurer, être provoquée ou exister à l'état de base. La folie, en terme psychiatriques, recouvre plusieurs réalités et des termes plus spécifiques sont utilisés par les spécialistes (psychose, schizophrénie, catatonie, paranoïa, trouble bipolaire, etc.).

Sommaire

Médecine

La folie n'est plus considérée comme diagnostic médical. Ces maladies, anciennement classées comme Maladie mentale sont désormais diagnostiquées sous les termes de psychose, schizophrénie, trouble bipolaire et autres maladies psychotiques.

L'aspect médical de la folie, telle que considérée anciennement, a été historiquement considéré en plusieurs étapes:

  • Une maladie qui entraine une souffrance autour des autres.
  • Une maladie qui fait souffrir le patient (souffrances psychiques, mais aussi physiques: mutilations, ascétisme, manque de soins, d'hygiène...)
  • Une maladie que l'on peut guérir, parfois[1].

Parmi les traitements envisagés pour vaincre la folie, on peut citer:

  • l'Extraction d'une "pierre de folie" visible dans des tableaux de Hieronymus Bosch et Pieter Bruegel
  • L'exorcisme
  • Les douches froides et l'immersion
  • L'activité physique, le voyage
  • Les Electro Chocs
  • Les saignées
  • Les vertus de la parole, du recours à l'imaginaire, du rappel au réel seront envisagées à partir de la fin du XVIIIe siècle, d'après Foucault

Religion

La folie peut être perçue comme une sorte de sagesse, ou de raison. Le fou porte un message divin, dont la différence par rapport aux comportements humaines entraine une folie apparente[2].

Elle peut aussi être perçue comme un envahissement de l'individu victime d'une créature maléfique. L'un des remèdes consiste alors en un exorcisme.

Histoire

La folie est un terme reconnu dans l'histoire et à travers la société. Les cultures primitives avaient pour guérisseurs des docteurs et shamans, des herbes, ou médecine folklorique concernant les esprits maléfiques et comportements bizarres, par exemple[3]. Des archéologues ont déterrés des squelettes (d'au moins 7000 ans) plein de trous. Le sujet pensait probablement être possédé par les démons[4]. La perception de la folie a évolué suivant les sociétés. Tantôt fatalité causée par la naissance, tantôt don ou malédiction divine, tantôt maladie. Louis XI, Roi de France, parle ainsi de sa fille: "la moins folle femme de France, car de sage il n'y en a point".

Sociologie

Une grande partie des sociétés humaines s'attache à réserver un traitement spécifique à ceux qu'elles désignent comme fous. La motivation est d'ordre multiple:

  • Protéger l'individu contre lui-même: autoagressions, suicides, destruction des ses propres biens.
  • Protéger des individus désignés des agissements du fou: agressions.
  • Protéger la société et son ordre. Par exemple: lutter contre les agissements de l'individu tels que: exhibition, tapage, destruction de biens publics, propos jugés antisociaux.

Il en résulte que:

  • Il existe une folie sociale, qui n'est pas reconnue par le corps médical.
  • Les lignes de démarcation entre folie et non folie dépendent des règles gouvernant une société, à un instant donné. Ainsi, peut-être considéré comme fou quelqu'un qui dilapide ses biens, ou un opposant politique virulent. Exemples: les internements psychiatriques sous le régime communiste Roumain[5] en URSS et autres cas.

Par ailleurs, de nombreuses sociétés acceptent l'idée d'une folie temporaire, quelles qu'en soient leurs causes. On parle de folie meurtrière, de coupe de folie, quart d'heure de folie, folie amoureuse/amou fou. Se posent alors deux questions:

  • La possibilité pour l'individu de recouvrer la raison de façon durable.
  • Sa responsabilité en cas d'actes répréhensibles durant son état de folie.

Ainsi, le droit français a consacré dans son article 64 du code pénal, cette notion: "Il n'y a ni crime ni délit, lorsque le prévenu était en état de démence au temps de l'action, ou lorsqu'il a été contraint par une force à laquelle il n'a pu résister. "

Contestation

Dans la mesure où la folie est décrétée par un ordre social établi, certains opposants à cet ordre se revendiquent de la folie, ou font l'apologie de la folie, comme source de la vraie sagesse. Les références sont nombreuses. On peut citer:

Représentation populaire

Une représentation graphique symbolique du fou est constituée d'un individu portant sur la tête un entonnoir en guise de chapeau. Certaines expressions populaires parlent du fou "comme un lièvre de Mars" "comme un chapelier" en langue anglaise. Le parler Québécois parlera d'"une poule pas de tête".

Médias

Antonin Artaud a longuement développé le thème de la folie dans ses ouvrages. Georges Simenon a traité à de nombreuses reprises de l'article 64 du Code Pénal Français, qui traite de la responsabilité des criminels[6].

Romans

Essais

  • Folie intime, Conversations avec ceux qui ont basculé de Henri Nhi Barte, Gérard Burtheret, First editions, octobre 2002
  • Histoire de la folie à l'âge classique de Michel Foucault
  • Psychanalyse de la folie sur LeMonde.fr (chronique)[7]

Bandes dessinées

Dans les albums d'Hergé Les Cigares du pharaon et Le Lotus bleu, les trafiquants de drogue que Tintin affronte utilisent un poison qui rend fou, appelé le radjaïdjah. Philémon Siclone, Zlotzky (Cigares du Pharaon), le messager des Fils du Dragon et Didi (Lotus Bleu) en seront victimes, puis guéries par l'antidote du neurologue chinois Fen-Se-Yeng. Tintin et le maharadjah de Rawajpoutalah simuleront d'avoir été victimes du poison.

Annexes

Ouvrages

Références

  1. Histoire de la Folie à l'âge classique de Foucault.
  2. "Si quelqu'un parmi vous pense être sage dans ce siècle, qu'il devienne fou, afin de devenir sage. " Paul Epitre aux Corinthiens.
  3. (en) Weinstein, Raymond M. (2007) "madness" in George Ritzer (ed.) The Blackwell Encyclopedia of Sociology, Blackwell Publishing, 2007, pp. 2693-2695
  4. Porter, Roy (2002) Madness-A Brief History, Oxford University Press, 2002, p.10, isbn 0192802666
  5. Communisme 91-92 - Roumanie Un Totalitarisme Ordinaire 2007 Edition l'âge d'homme
  6. « Maigret hésite » d'après le roman homonyme de Georges Simenon, sur www.enquetes-de-maigret.com.
  7. [1], sur le www.lemonde.fr, le 27 mars 2011.
  8. "Chaque folie exige du psychanalyste qu'il réponde au résidu des discours généralisants des sciences sociales, y compris de la psychanalyse. La folie est un moyen, non un destin. C'est un outil pour échapper à l'enfer, non une inexorable répétition. Dans le travail de recherche avec le fou, le psychanalyste est l'assistant qui suit les pistes ouvertes par le patient."

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Folie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Folie — Folie …   Deutsch Wörterbuch

  • FOLIE — Le terme de folie, bien antérieur à l’institution du langage scientifique de la psychiatrie moderne, n’a jamais eu vraiment cours dans celui ci. Cette relative incompatibilité a une très grande signification. L’idée d’assimiler la folie à une… …   Encyclopédie Universelle

  • folie — 1. (fo lie) s. f. 1°   Dérangement de l esprit Accès de folie. Un coin de folie. •   C est une chose admirable que tous les grands hommes ont toujours quelque petit grain de folie mêlé à leur science, MOL. Méd. malgré lui, I, 5. •   Sa folie est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • folie — Folie. s. f. Demence, Alienation d esprit. Sa folie me fait pitié. sa folie approche de la fureur. sa folie est incurable. un accés de folie. un grain de folie. Il signifie aussi, Imprudence, Extravagance, Faute de jugement. La sagesse des hommes …   Dictionnaire de l'Académie française

  • folie — Folie, Stultitia, Insipientia. La folie d un homme, Hominis intemperies. C est folie ou mocquerie de m advertir de ce, Ridiculum est istuc me admonere, Temerarium est. C est tresgrande folie, Summae stultitiae est. Faire double folie, Bis stulte… …   Thresor de la langue françoyse

  • Folie — Sf (sehr dünnes Material als) Grundlage, Hintergrund std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus ml. folia Metallblättchen , dieses aus l. folium n. Blatt . Zunächst im Deutschen vor allem Metallblättchen als Unterlage von Edelsteinen zur Erhöhung… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Folĭe — Folĭe, 1) dünnes Metallblatt; man hat Staniol od. Zinn F., für Spiegel, weiß u. hellglänzend zur Einschlagung von Seifen, Wohlgerüchen, Preßgemüsen, Schaumweinen; Bleifolie, nnverzinntu verzinnt u. legirt zu Abhaltung von Feuchtigkeit (Ohle s… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Folie — Rien à voir sans doute avec la folie. Le nom, porté notamment dans le Calvados et dans la Somme, devrait désigner un bois, un lieu feuillu (voir Delfolie) …   Noms de famille

  • Folie — Folie(fr. spr. Folih), Narrheit, Thorheit …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Folie — (franz., spr. folli ), Torheit, Narrheit. Als F. raisonnante (»Wahnsinn mit Überlegung«), d. h. Irresein ohne Verstandesstörung, bezeichnen die Franzosen die leichtern Formen der Manie, bei denen die Besonnenheit, Auffassungsfähigkeit und das… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Folĭe — (v. lat. folium, »Blatt«), in dünne Blätter geschlagenes Met all, vorzugsweise Zinn, Blei, Kupfer, Tombak, Silber, Gold, daher Zinn , Kupfer , Goldfolie etc. Silberfolie, auf einer Seite vergoldet, heißt Goldfolie, gold und silberplattierte… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”