Agriculture au Tibet

Agriculture au Tibet

L'agriculture historique au Tibet était dominée par l'agriculture de subsistance, c'est-à-dire l'agriculture avec le but de pourvoir uniquement à sa propre famille.

Sommaire

Histoire

L'orge est la culture principale du Tibet. Il est cultivé essentiellement entre 2500 m et 4000 m d'altitude car cette céréale résiste bien au froid.

Les principales terres agricoles étaient situées dans les plaines alluviales s'étendant le long des rives des grands fleuves : le Yarlung Tsangpo, le Jinshajiang, le Lancangjiang et le Nujiang. Ainsi, ces vallées étaient désignées comme le « grenier du plateau Tibétain ».

Organisation féodale

L'agriculture depuis la création de la RAT

Actuellement environ 60% de la population vit de l'agriculture[1].

La culture

Yaks pour labourer les terres

L'entrée de 35 000 militaires chinois dans les années 1950 a pesé lourdement sur les ressources alimentaires du Tibet. Lors de la visite du 14e Dalaï Lama à Mao Zedong à Pékin en 1954, Mao a informé qu'il émigrerait 40 000 agriculteurs chinois au Tibet.[2][3].

Dans les années 1960, les autorités chinoises ont forcé les agriculteurs tibétains à cultiver le blé, à la place de l'orge qui est la récolte traditionnelle dans la région de l'Himalaya, ce qui a eu pour résultat la première famine de l'histoire tibétaine. Les moissons ont échoué comme les agriculteurs l'avaient prédit et des milliers de Tibétains sont morts de faim.[4][5].

L'exploitation forestière

La déforestation dans les régions du sud-est du Tibet (Kongpo et Kham) accroit l'érosion des sols et les risques d'inondations pour l'ensemble des pays du sud de l'asie. En effet le Tibet est considéré comme le château d'eau de l'Asie, tous les grands fleuves de l'Asie y prennent leur source et recueillent les eaux de ruissellement dans leurs cours supérieurs. La couverture forestière dans le Tibet historique était de 12 millions d'hectares sur les 25 millions d'hectares existants.

La Chine indique avoir importé du Tibet 18 millions de mètres cubes de grumes en 40 ans. Pendant ces 40 ans, les Chinois estiment le commerce du bois, uniquement pour la République autonome du Tibet à 54 milliards de dollars[6].

L'élevage

Yaks devant le monastère Ganden Thubchen Choekhorling

Le Yak domestique (Bos grunniens grunniens Linnaeus, 1766) est utilisée comme bête de somme (un yak porte environ 130 kilos) et comme monture et fournit laine (avec laquelle on confectionne des vêtements et des cordes), cuir, viande (séchée à l'air froid et sec), lait (sous forme nature ou fermentée) et fromage. De plus, ses bouses séchées sont un combustible très utilisé. En Mongolie le yak est fréquemment croisé avec des vaches, les hybrides sont des dzo et remplacent admirablement bien les yaks aux faibles altitudes. Ils sont utilisés comme animaux de bât et pour les travaux aux champs[7].

Le gouvernement chinois oblige les bergers tibétains a quitté leur activité d'éleveur et à rejoindre les grandes villes[8]. Le directeur pour l'Asie de Human Rights Watch indique que « Certaines autorités chinoises prétendent que leur urbanisation forcée des bergers tibétains est une forme éclairée de modernisation ».

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes et sources

Références

  1. Qu’y a-t-il derrière les émeutes au Tibet ?
  2. Xinhua (30 August 2005) Ngapoi recalls the founding of the TAR
  3. Thomas, Lowell Jr. (1959) The Silent War in Tibet, Doubleday & Company Inc
  4. Tsering Shakya (1999) The Dragon in the Land of Snows, Columbia University Press, ISBN 978-0712665339
  5. Stein, Rolf (1972) Tibetan Civilization, Stanford University Press, ISBN 0-8047-0806-1
  6. Sources : Françoise Pommaret Le Tibet : Une civilisation bléssée Découverte Gallimard 2002 Page 120 et suivantes
  7. Le yak : animal de survie de l'Himalaya
  8. Les bergers tibétains contraints de rejoindre les villes
  • Portail du Tibet Portail du Tibet
  • Portail du monde chinois Portail du monde chinois
  • Portail de l’agriculture et l’agronomie Portail de l’agriculture et l’agronomie
Ce document provient de « Agriculture au Tibet ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agriculture au Tibet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agriculture, élevage et sylviculture au Tibet — Fermiers au Tibet (2009) L agriculture au Tibet était autrefois dominée par l agriculture de subsistance, c est à dire une agriculture ayant pour but de pourvoir uniquement à la subsistance de la famille. Le tibétologue Andrew Martin Fischer… …   Wikipédia en Français

  • Famines au Tibet — Pour les articles homonymes, voir Famine au Tibet. Le Tibet a connu, dans son histoire millénaire, des famines dont l ampleur exacte (aire concernée et mortalité) reste à déterminer, y compris la famine de 1960 1962, ou encore la famine sous la… …   Wikipédia en Français

  • Malnutrition au Tibet — Pour les articles homonymes, voir Famine au Tibet. Selon une étude effectuée en 1994 et 1995 dans onze comtés de la région autonome du Tibet, la malnutrition y affectait plus de la moitié des enfants âgés de 7 ans ou moins [1]. La cause majeure… …   Wikipédia en Français

  • Famine au Tibet (1960-1962) — Pour les articles homonymes, voir Famine au Tibet. Les subdivisions administratives autonomes tibétaines de la République populaire de Chine, représentées en jaune Le Grand Bond en avant …   Wikipédia en Français

  • Sept ans d'aventure au Tibet — Sept ans d aventures au Tibet Sept ans d aventures au Tibet Auteur Heinrich Harrer Genre Récit de voyage Titre original Sieben Jahre in Tibet. Mein Leben am Hofe des Dalai Lama Date de parution originale 1952 Éditeur Arthaud Date de parution 1954 …   Wikipédia en Français

  • Révolution culturelle au Tibet — La révolution culturelle au Tibet est l extension au Tibet de la révolution culturelle chinoise. En 1966, éclata la révolution culturelle en Chine[1]. En juin 1966, la session extraordinaire du comité du Parti communiste de la Région autonome du… …   Wikipédia en Français

  • TIBET — La civilisation tibétaine traditionnelle continue à exister comme un phénomène unique dans le monde moderne. Jusqu’à l’occupation du Tibet par la Chine communiste en 1959, elle était non seulement unique, mais également florissante, à en juger… …   Encyclopédie Universelle

  • Tibet depuis 1950 — ██████████90  …   Wikipédia en Français

  • Agriculture en Chine — Fermiers au Tibet (2009) L agriculture en Chine est un secteur économique important, elle emploierait plus de 300 millions d agriculteurs. La Chine occupe le premier rang de la production agricole, produisant essentiellement du riz, du blé, des… …   Wikipédia en Français

  • Agriculture En Chine — L agriculture chinoise est l une des plus anciennes du monde. Elle s est épanouie dans l ouest du pays, en profitant de sols localement très riches (épaisses couches de loess), mais elle a aussi été responsable d une déforestation qui date d il y …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”