Agnès De Méranie

Agnès de Méranie

AnezkaMeranska.jpg

Agnès de Méranie, ou Agnès d'Andechs (ca.1180 † 20 juillet  1201 à Poissy) est une fille de Berthold IV, duc de Méranie, et d'Agnès de Wettin. Elle est devenue reine de France par son mariage avec Philippe II Auguste.

Biographie

Veuf d'Isabelle de Hainaut, le roi Philippe II Auguste se remarie le 14 août 1193 avec Ingeburge de Danemark, mais pour des raisons encore inexpliquées, la prend en horreur le lendemain de sa nuit de noces, et fait annuler le mariage le 5 novembre 1193 par une assemblée d'évêques complaisants.

Le pape Célestin III déclare l'annulation illégale le 13 mars 1195, mais Philippe Auguste passe outre à la décision pontificale et se remarie le 1er juin 1196 avec Agnès de Méranie.

Elle donne naissance à trois enfants :

Mais si le pape Célestin III meurt le 8 janvier 1198 sans avoir pu faire respecter sa décision, son successeur Innocent III entend confirmer la condamnation de l'annulation et la faire respecter. Après des négociations infructueuses, il lance le 13 janvier 1200 l'interdit sur le royaume de France, entraînant la suspension de toutes les activités du clergé.

Cette situation risquant de créer des émeutes, Philippe Auguste finit par se soumettre, fait mine de faire revenir Ingeburge à la cour. Lors d'une assemblée tenue le 7 septembre 1200 au château de Saint-Léger à Nesle, il annonce que l'interdit est levé[1]. Mais il l'enferme à Dourdan et reste auprès d'Agnès de Méranie. En mars 1201, le concile de Soissons se conclut par l'échec de Philippe Auguste à faire casser son mariage avec Ingeburge. Agnès de Méranie meurt peu après en donnant naissance à un enfant mort né, mais Philippe Auguste parvient à faire reconnaître du pape la légitimité des enfants nés d'Agnès.

Elle est inhumée en l'abbaye royale de Saint-Corentin à Septeuil à une quinzaine de kilomètres au Sud de Mantes. Son décès causa au roi qui l'aimait une douleur immense[réf. incomplète][2].

Précédé par Agnès de Méranie Suivi par
Ingeburge de Danemark
Blason pays fr FranceAncien.svg
reine de France
1196-1201
Blanche de Castille

Notes et références

  1. Jean Nicolas Jager, Histoire de l'Eglise catholique en France..., 1864, p. 392
  2. Bimestriels "Dossier Actualité de l'Histoire" et Spécial Actualité de l'Histoire".
Ce document provient de « Agn%C3%A8s de M%C3%A9ranie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agnès De Méranie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agnes de Meranie — Agnès de Méranie Agnès de Méranie, ou Agnès d Andechs (ca.1180 † 20 juillet  1201 à Poissy) est une fille de Berthold IV, duc de Méranie, et d Agnès de Wettin. Elle est devenue reine de France par son mariage avec Phi …   Wikipédia en Français

  • Agnès de méranie — Agnès de Méranie, ou Agnès d Andechs (ca.1180 † 20 juillet  1201 à Poissy) est une fille de Berthold IV, duc de Méranie, et d Agnès de Wettin. Elle est devenue reine de France par son mariage avec Phi …   Wikipédia en Français

  • Agnès de Méranie — Agnès de Méranie[1], ou Agnès d Andechs née vers 1180, morte entre le 18 et le 20 juillet 1201 à Poissy), est une fille de Berthold IV, duc de Méranie, et d Agnès de Wettin. Elle est devenue …   Wikipédia en Français

  • AGNES DE MÉRANIE —    the second wife of Philip Augustus by a marriage in 1193, declared null by the Church, who, being dismissed in consequence, died broken hearted in 1201 …   The Nuttall Encyclopaedia

  • Agnès de Meran — Agnès de Méranie Agnès de Méranie, ou Agnès d Andechs (ca.1180 † 20 juillet  1201 à Poissy) est une fille de Berthold IV, duc de Méranie, et d Agnès de Wettin. Elle est devenue reine de France par son mariage avec Phi …   Wikipédia en Français

  • Agnès de Méran — Agnès de Méranie Agnès de Méranie, ou Agnès d Andechs (ca.1180 † 20 juillet  1201 à Poissy) est une fille de Berthold IV, duc de Méranie, et d Agnès de Wettin. Elle est devenue reine de France par son mariage avec Phi …   Wikipédia en Français

  • Agnes de Montbeliard — Agnès de Montbéliard Agnès de Montbéliard était la fille aînée de Renaud de Bourgogne, comte de Montbéliard, et de Guillemette de Neufchâtel, décédée vers 1377. Héritière du comté de Montbéliard, elle épousa Henri de Montfaucon, qui devint de ce… …   Wikipédia en Français

  • Agnès De Montbéliard — était la fille aînée de Renaud de Bourgogne, comte de Montbéliard, et de Guillemette de Neufchâtel, décédée vers 1377. Héritière du comté de Montbéliard, elle épousa Henri de Montfaucon, qui devint de ce fait comte de Montbéliard, le 24 avril… …   Wikipédia en Français

  • Agnès de Chalon — Agnès de Montbéliard Agnès de Montbéliard était la fille aînée de Renaud de Bourgogne, comte de Montbéliard, et de Guillemette de Neufchâtel, décédée vers 1377. Héritière du comté de Montbéliard, elle épousa Henri de Montfaucon, qui devint de ce… …   Wikipédia en Français

  • Agnès de montbéliard — était la fille aînée de Renaud de Bourgogne, comte de Montbéliard, et de Guillemette de Neufchâtel, décédée vers 1377. Héritière du comté de Montbéliard, elle épousa Henri de Montfaucon, qui devint de ce fait comte de Montbéliard, le 24 avril… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”