Agneau
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Agneau (homonymie).
Un agneau non sevré
agneau nouveau-né

L'agneau est le très jeune mouton, petit de la brebis et du bélier, il s'agit d'un animal d'élevage.

L'agneau femelle est une agnelle. L'agneau naît lors de l’agnelage (la mise bas par la brebis). Le jeune mouton, lorsqu'il est un peu plus âgé, porte alors le nom d’antenais(e).

Le mot agnel est une ancienne forme du mot agneau qui désigne aujourd'hui une pièce de monnaie.

Sommaire

Agneau d'élevage

Brebis nourrissant son agneau

Dans le cas des races bouchères, l'agneau doit avoir une bonne conformation. On distingue l'agneau de lait (non sevré) de l'agneau blanc (25 kilos) et de l'agneau broutard (35 kilos)[1].

Agneau en cuisine

L'agneau désigne également la viande très tendre de l’agneau.

Article détaillé : Viande d'agneau.

Agneau dans l'histoire

Les premières traces d’élevage d’agneaux sont attestées au Moyen Orient et remontent à plus de 12 000 ans[1]. En 1667, Jean Baptiste Denis, un médecin français très réputé à l’époque, médecin personnel de Louis XIV, est le premier à injecter le sang d’un animal à un homme. Il injecte le sang d’un jeune agneau à un homme atteint de typhus (gastro-entérite mortelle à cette époque). L’homme meurt, peu après ce qui s’avère être la première transfusion sanguine. La même année, Denis et son confrère Emmeretz effectuaient la première transfusion d’homme à homme en reliant l’artère d’un des sujets à la veine de l’autre.

Agneau dans l'économie

Pelleterie et fourrure

La peau de l'agneau sert à la fabrication :

  • d'un cuir fin servant notamment dans la ganterie,
  • du parchemin au Moyen Âge,
  • de peaux de tambour,
  • de l'astrakan, une fourrure bouclée de jeune agneau mort-né karakul qui transitait à l'origine par la ville d'Astrakhan (avec un H) en Russie. Des défenseurs des droits des animaux affirment que la demande de ce produit conduit aujourd'hui les éleveurs à tuer les mères et les agneaux avant la naissance[2]. Il est rapporté que des éleveurs feraient courir, sous la contrainte, des brebis prêtes à mettre bas, après leur avoir fait boire de l'eau très salée, afin de provoquer la mise-bas anticipée et obtenir ainsi une fourrure plus bouclée[réf. souhaitée].

Poil d'agneau

Agneau dans la culture

Religions

L’agneau de Dieu sur une Bible du XVIIIe siècle

L'agneau est présent dans plusieurs religions en tant qu'animal sans défense par excellence, doux et docile.

Des agneaux noirs étaient sacrifiés aux divinités grecques des vents pour s'assurer une bonne navigation.

Dans les grandes religions modernes, l'agneau est sacrifié à Dieu.

L'agneau, qualifié d'animal pur (cacher) peut être mangé dans la religion juive. Dans l'Ancien Testament, des holocaustes étaient faits dans leurs temples par les Juifs avec des agneaux sans tâche lors des grandes fêtes comme Pâques. Dans des psaumes de la Bible, l'agneau est aussi l'image de l'humain dont le prophete est le berger.

Dans la religion chrétienne, on retrouve l'agneau dans les bestiaires médiévaux mais aussi dans :

En Islam, il est prohibé de tuer un animal qui tète encore sa mère. L'agneau au sens strict de jeune mouton non sevré ne peut donc pas être consommé en Islam. Souvent, dans les pays musulmans, ce qu'on appelle viande d'agneau est donc plutôt celle d'un jeune mouton. ,

Iconographie

Article connexe : Représentation des animaux dans l'art médiéval.

Dans l'iconographie chrétienne, l'agneau est le symbole du Christ, dont il évoque le sacrifice[3]. C'est également l'attribut de Jean-Baptiste et de sainte Agnès[3]. Dans les représentations d'Adam et Eve après la chute, la présence d'un agneau rappelle que le péché originel a été racheté par Jésus Christ, l'Agneau de Dieu. Les illustrations du sacrifice d'Abel le montrent parfois portant un agneau sur ses épaules. Des agneaux figurent dans les représentations de l'annonce faite aux bergers, ou de la Nativité[3].

Littérature, cinéma et littérature enfantine

Dans les contes et la littérature, l'agneau garde souvent une valeur de victime innocente : victime du loup dans les fables d'Ésope (dit Isopet au Moyen Âge), que Jean de la Fontaine reprendra dans le Loup et l'Agneau. Thibault Agnelet, le berger de maître Guillaume dans la Farce de Maître Pathelin, est tout naturellement le naïf de la farce, mais un faux naïf qui réussira à tromper son patron le drapier, son avocat Pathelin, et un juge. Une légende autour du pic de la Dent du Chat montre un agneau servant d'appât pour traquer un chat sauvage qui terrorise les voyageurs. Le titre du roman américain le Silence des agneaux, dont est tiré le film du même nom réalisé par Jonathan Demme (1991), évoque l'impuissance des victimes d'un tueur en série.

Dans la culture enfantine, l'agneau fait partie des personnages inoffensifs mais vulnérables, ainsi Toudoux (Gentle Heart Lamb) cousin des Bisounours.

Expressions proverbiales

  • Doux comme un agneau

Étymologies

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Références

  1. a et b Tout sur... l'agneau
  2. Voir par exemple les articles consacrés à l'astrakhan sur le site de la Humane Society of the United States HSUS : ici
  3. a, b et c La Bible et les saints, guide iconographique, Gaston Duchet-Suchaux et Michel Pastoureau,1990

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agneau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • agneau — [ aɲo ], agnelle [ aɲɛl ] n. • agnel XIIe; bas lat. agnellus, agnella, dimin. de agnus 1 ♦ Petit de la brebis. L agnelle est un agneau femelle. Agneaux de lait, de boucherie. Hist. jud. Agneau pascal, que les juifs immolaient tous les ans, à… …   Encyclopédie Universelle

  • agneau — AGNEAU. s. m. Le petit d une brebis. (Le G se prononce mouillé ici, et dans les cinq articles suivans.) Agneau de lait. Agneau tardif. Manger de l agneau. Quartier d agneau. On appelle l Agneau Pascal, L agneau que les Juifs mangeoient à la fête… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • agneau — AGNEAU. s. m. Le petit d une brebis. Quelques uns font sentir le g, d autres non. Agneau de lait. agneau tardif. manger de l agneau. quartier d agneau. agneau Paschal que les Juifs mangeoient à la feste de Pasques. On dit d une personne d humeur… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • agneau — Agneau, Agnus. Sevrer les agneaux, Lac agnis subducere, Depellere agnos a lacte, Disiungere agnos a mamma. Agneaux qui naissent sur l arriere saison, Cordi agni. Agneau et toute autre beste qui tette encore, Subrumus. Quand on met les agneaux à… …   Thresor de la langue françoyse

  • agneau — (a gnô), s. m. AGNELLE (a gnè l ), s. f. 1°   Petit d une brebis. L agneau et l agnelle. 2°   Viande de boucherie, chair d un agneau. Cet agneau est fort tendre. Côtelette d agneau. 3°   Agneau pascal, l agneau que les Juifs mangeaient à la fête… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AGNEAU — s. m. (Le G se prononce mouillé ici et dans les six articles suivants.) Le petit d une brebis. Agneau de lait. Agneau tardif.   Il se dit, particulièrement, Des agneaux tués que l on vend à la boucherie, ainsi que de La chair d agneau. Tête d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AGNEAU — n. m. Le petit d’une brebis. Agneau de lait. Agneau tardif. Quartier d’agneau. Manger de l’agneau. L’agneau pascal, L’agneau que les Juifs mangeaient à la fête de Pâques. être doux comme un agneau, se dit d’une Personne d’humeur fort douce. Il se …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • agneau — nm. ANYÉ (Albanais.001b, Annecy, Argentières, Balme Si., Bernex, Biot, Boëge, Cordon, Gruffy, Évian, Faverges, Grésy Aix, Jonzier, Laissaud, Leschaux, Longefoy, Marthod, Menthonnex Cle., Modane, Morzine, Passeirier, Passy, St Jean Si., St Nicolas …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • agneau — [aɲo] (n. m.) pluriel : agneaux …   French Morphology and Phonetics

  • Agneau — Recorded as De Lagne, Delagnes, Delagneaux, Agnel, Lagnau, Lagne, Lagnes, Lagneux and others this is a French surname. It is apparently locational from a place in Normandy, translating as The place of the lambs . Whether this is literally a… …   Surnames reference

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”