Adrien De Prémorel

Adrien de Prémorel

Adrien de Durand de Prémorel ou Adrien de Prémorel (17 mars 1889 - 28 février 1968) était un écrivain belge d'expression française.

Sommaire

Chantre des bois et des campagnes

Décrit comme le chantre des bois et des campagnes, ce poète, folkloriste et naturaliste belge est connu pour avoir été un fervent défenseur de la nature. Ses positions contre les barrages de la Semois (rivière qu'il décrit comme « La plus femme de nos rivières, une ensorcelante maîtresse ») et de la Lesse (rivière qu'il décrit comme « la fille de l'Ardenne ») affirmeront son engagement dans la protection de la province de Luxembourg.

Œuvre littéraire

Auteur de plus d'une vingtaine d'ouvrages, il contribua pendant longtemps à une chronique hebdomadaire dans le quotidien Le Soir. Il a également contribué textes journalistiques, proses et poèmes aux revues Almanach de la Générale gantoise des étudiants catholiques, Durendal, La Nef, Le Parvis et la Revue générale. Son ouvrage Cinq histoires de bêtes pour mes cinq fils (1935), dont la circulation est supérieure à 20 000 copies, est généralement reconnu comme son œuvre maîtresse. Dans cet ouvrage de Prémorel rend hommage, avec la force de sa langue riche et imagée, aux êtres - animaux, végétaux et cours d'eau - qui peuplent l'Ardenne et le Luxembourg belge.

Écologiste ?

La contribution de son importante œuvre littéraire et folklorique à la conscience écologique en Belgique est en partie discréditée par son activité de chasseur. Car en effet, contrairement à d'autres pays (comme par exemple au Canada et aux États-Unis), les mouvements écologistes en Belgique sont fermement opposés à la chasse. Cependant, l'on doit reconnaître la sincère implication d'Adrien de Prémorel dans la préservation de l'environnement en Belgique.

Citation

« Le respect de la nature est une preuve de civilisation »

Reconnaissances

  • Prix Auguste Beernaert (1949)
  • Élu à la présidence de l’Académie luxembourgeoise (1967)
  • Création du prix littéraire Adrien de Prémorel

Rues portant son nom

  • rue Adrien de Prémorel à Dave
  • rue Adrien de Prémorel à Ethe (Région de Virton)
  • rue Adrien de Prémorel à Nassogne (de Prémorel a longtemps été un résident de la commune de Nassogne)
  • rue Adrien de Prémorel à Wépion (où il existe également un square qui porte son nom)

Statue

La commune de Bleid (dont il a été résident) a érigé une statue à l'effigie d'Adrien de Prémorel

Liste d'ouvrages

Par ordre chronologique (non exhaustive)

  • Nuit d’Avril (1912)
  • Le Chemin des Ailes (1913)
  • Branches … Oiseau x … Rayons … (1924)
  • Merveilleuse légende des grands bois d’Ardenne (1927)
  • Sous Le Signe Du Martin-Pêcheur (1931)
  • Cinq histoires de bêtes pour mes cinq fils (1935)
  • Des Bêtes, des bois, des fleurs (1938)
  • La Lesse, fille d’Ardenne (1941)
  • Le Folklore de la plaine et des bois (1941)
  • La Ferme et ses hôtes (1941)
  • Le Génie du ruisseau (1946)
  • Folklore De La Plaine Et Des Bois (1949)
  • De la Haute Lesse à la Semois (1950)
  • Ardenne, pays des fées (1953)
  • Han Ou La Promenade Enchantée (1954) avec Jacques Janssen et Lucien De Meyer
  • Au Beau domaine des bêtes (1956)
  • Du Fusil à la plume, mémoires d'un chasseur (1958)
  • Dans la forêt vivante (1959)
  • Le Vrai visage des bêtes (1962)
  • La Vie secrète de nos oiseaux (1963)
  • Oiseaux de bon augure? (1965)
  • Langage et réputation proverbiale chez les bêtes (1965)
  • Le Chant de La Converserie (1964)
  • Nouvelles histoire de bêtes (1965)
  • Adrien De Premorel Et L'Ardenne ; Poemes Recits Chroniques (2001)

Lien externe

Nassogne, Adrien de Prémorel

  • Portail de la Wallonie Portail de la Wallonie
  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique
Ce document provient de « Adrien de Pr%C3%A9morel ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adrien De Prémorel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adrien de Premorel — Adrien de Prémorel Adrien de Durand de Prémorel ou Adrien de Prémorel (17 mars 1889 28 février 1968) était un écrivain belge d expression française. Sommaire 1 Chantre des bois et des campagnes 2 Citation 3 …   Wikipédia en Français

  • Adrien de prémorel — Adrien de Durand de Prémorel ou Adrien de Prémorel (17 mars 1889 28 février 1968) était un écrivain belge d expression française. Sommaire 1 Chantre des bois et des campagnes 2 Citation 3 …   Wikipédia en Français

  • Adrien de Prémorel — Adrien de Durand de Prémorel ou Adrien de Prémorel (17 mars 1889 28 février 1968) était un écrivain belge d expression française. Sommaire 1 Chantre des bois et des campagnes 2 Citation 3 Reconna …   Wikipédia en Français

  • Paul de Saint-Hilaire — Pour les articles homonymes, voir Meurice. Paul Meurice est un historien de l art belge né en 1926 et décédé le 2 juillet 2000, qui était plus connu, sous le nom de Paul de Saint Hilaire, comme écrivain dont l ésotérisme fut le thème de… …   Wikipédia en Français

  • Daverdisse —   Daverdisse Géolocalisation sur la carte : Belgique …   Wikipédia en Français

  • Frédéric Kiesel — Pour les articles homonymes, voir Kiesel. Frédéric Kiesel, né à Arlon le 24 février 1923, et mort à Bruxelles le 15 février 2007, est un poète, écrivain et journaliste belge. Depuis mai 2008, la bibliothèque de Rachecourt s… …   Wikipédia en Français

  • Nassogne —   Nassogne Géolocalisation sur la carte : Belgique …   Wikipédia en Français

  • Haute-Lesse — Au milieu de ces bois désolés et sauvages où ne vont qu en tremblant même les hommes d armes je passe, moi sans peur, jamais rien ne m alarme Sauf le soleil d amour à qui je rends hommage. Pétrarque, Il Canzionere, 1333. La Haute Lesse (Belgique) …   Wikipédia en Français

  • Haute-lesse — Au milieu de ces bois désolés et sauvages où ne vont qu en tremblant même les hommes d armes je passe, moi sans peur, jamais rien ne m alarme Sauf le soleil d amour à qui je rends hommage. (Pétrarque Il Canzionere (1333)) La Haute Lesse… …   Wikipédia en Français

  • Haute Lesse — Au milieu de ces bois désolés et sauvages où ne vont qu en tremblant même les hommes d armes je passe, moi sans peur, jamais rien ne m alarme Sauf le soleil d amour à qui je rends hommage. (Pétrarque Il Canzionere (1333)) La Haute Lesse… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”