Activision
Logo de la compagnie Activision

Logo de Activision
Création 1979
Dates clés 2007 : Achat par Vivendi et fusion avec Blizzard Entertainment et Vivendi Games
Forme juridique société anonyme
Action NASDAQ : ATVI
Siège social Drapeau des États-Unis Santa Monica, CA (États-Unis)
Direction Mike Griffith
Activité Jeu vidéo
Produits série Guitar Hero
série Call of Duty
série Spider-Man
série Quake
série Tony Hawk
série Soldier of Fortune
Doom 3
Société mère Activision Blizzard
Sociétés sœurs Vivendi Games, Blizzard Entertainment
Effectif 6600[1]
Site web www.activision.com

Activision, Inc. est une entreprise américaine de développement et d'édition de jeux vidéo. La société constitue avec Blizzard Entertainment, l'éditeur Activision Blizzard qui appartient au conglomérat français Vivendi.

Fondé en 1979, Activision est le premier éditeur de jeu vidéo indépendant (des constructeurs) pour console aux États-Unis. Ses premiers produits sont des cartouches pour l'Atari 2600. En 2005, Activision est le deuxième éditeur indépendant de jeux vidéo au monde, derrière Electronic Arts. Le 2 décembre 2007, Vivendi rachète Activision et engage une fusion avec Blizzard Entertainment pour donner naissance à Activision Blizzard, le plus gros éditeur indépendant mondial.

Sommaire

Histoire

Débuts

Avant la création d'Activision, les jeux vidéo étaient développés exclusivement par les fabricants des consoles sur lesquels les jeux étaient destinés. Par exemple, Atari était le seul éditeur de jeux pour l'Atari 2600. Cette façon de faire était particulièrement irritante pour les développeurs de jeux puisqu'ils ne recevaient aucune rétribution pour les jeux ayant eu un minimum de succès et n'étaient même pas mentionnés pour leur travail dans les modes d'emploi. À la suite de la mutation de certains jeux en succès ayant rapportés plusieurs millions de dollars, plusieurs programmeurs décidèrent qu'ils en avaient assez et quittèrent leur compagnie.

Activision était le premier éditeur tiers pour la 2600. La compagnie a été fondée par Jim Levy, ancien directeur de l'industrie musicale et par les anciens programmeurs d'Atari David Crane, Larry Kaplan, Alan Miller et Bob Whitehead.

Atari ne mentionnait pas ses programmeurs lorsqu'il éditait des jeux ce qui a été la raison principale du départ des développeurs. Levy a pris l'habitude de promouvoir à la fois les jeux et les créateurs.

Le départ des quatre programmeurs, qui ont par ailleurs conçu plus de la moitié des jeux vendus par Atari, a causé une action judiciaire entre les deux compagnies qui ne s'est finalement résolue qu'en 1982. Tandis que le marché du jeu vidéo commençait à décliner, Activision étendait ses activités, produisant des titres de jeux pour les consoles aussi bien que pour les ordinateurs personnels parallèlement avec l'acquisition de petits éditeurs.

En 1982, Activision sorti Pitfall!, qui est considéré comme le premier jeu de plate-forme en plus d'être le titre le plus vendu sur la 2600. Bien que les prouesses techniques de l'équipe étaient déjà démontrées, c'est grâce à Pitfall! qu'ils ont acquis une certaine notoriété. Instigateur des jeux d'arcade, ce succès vidéoludique a été de nombreuses fois copiées par une multitude de clones. Néanmoins, la plus grande caractéristique de ce jeu est d'avoir créé le genre "plate-forme" qui est devenu, au cours des années 1980, un genre immensément populaire.

En 1985, Activision s'est fusionné avec Infocom, le pionnier en matière de jeu d'aventure. Jim Levy était un grand admirateur des titres d'Infocom et voulait que cette compagnie reste solvable, car celle-ci tirait le diable par la queue. Cependant, environ six mois après leur "mariage", Bruce Davis pris la relève d'Activision en tant que PDG. Ayant toujours été contre cette fusion depuis le début, Davis était le principal décideur dans la gestion d'Infocom. Il insista pour que cette compagnie change ses politiques commerciales ce qui a eu pour conséquence une décroissance dramatique des ventes de leurs jeux. Finalement en 1989, après plusieurs années de pertes, Activision ferma les studios d'Infocom de Cambridge, Massachusetts relocalisant seulement 11 des 26 employés dans les nouveaux quartiers généraux d'Activision à Silicon Valley. Toutefois, seuls cinq employés acceptèrent.

En 1988, Activision commença à s'impliquer d'autres types de logiciel en dehors des jeux vidéo tel que les applications d'affaires. Par conséquent, Activision changea son nom corporatif pour Mediagenic dans le but d'avoir un nom qui représenterait mieux tous ses secteurs d'activités. Beaucoup de gens croient que Mediagenic est une compagnie qui a acheté Activision, mais en réalité ce n'est qu'un nom différent pour la compagnie autrefois appelée Activision. Depuis ce changement, Mediagenic a continué à utiliser largement le nom la marque Activision dans ses jeux vidéo pour les nombreux systèmes sur lesquels ils étaient édités, particulièrement sur la Nintendo Entertainment System, la Sega Master System, l'Atari 7800, Commodore 64 et Amiga. La décision de la compagnie d'étendre ses domaines d'activités en dehors de son champ de prédilection, les jeux vidéo, se révéla être une mauvaise décision puisqu'en 1992, Mediagenic figura au chapitre 11 de la loi concernant la protection sur la faillite. L'époque du premier Activision était révolue.

Le nouvel Activision

L'échec de Mediagenic a eu pour conséquence une réorganisation et une fusion avec The Disc Company où Mediagenic était encore l'acquéreur. À la suite de cette banqueroute, Mediagenic changea officiellement son nom pour revenir à son tout premier, Activision, dans l'État de Delaware durant le mois de décembre 1992. Activision décida de quitter Silicon Valley pour la Californie du Sud. Tandis qu'il commençait à peine à se remettre de sa faillite, Activision continua de développer des jeux pour PC et les consoles de jeux vidéo tout en faisant des acquisitions stratégiques. Activision décida alors de ne se concentrer uniquement que sur le monde vidéoludique.

En 1991, Activision compila 20 des anciens jeux d'Infocom dans une collection sur cédérom intitulé The Lost Treasures of Infocom. Le succès de cette compilation mena, en 1992, au lancement de 11 titres supplémentaires dans The Lost Treasures of Infocom II.

En 2003, Activision a été l'objet d'une enquête par la U.S. Securities and Exchange Commission, comme plusieurs autres éditeurs de jeux, pour ses pratiques de comptabilité douteuses afin d'alléger prétendument ses résultats trimestriels.

En 2004, la compagnie a fêté son 25e anniversaire de fondation et a déclaré un revenu record en plus d'une douzième année consécutive de croissance de son chiffre d'affaires.

En 2007, Activision sort le jeu Guitar Hero qui rencontre un énorme succès à travers le monde entier. La franchise dépasse le milliard de dollars de ventes.

En 2007, Activision rachète les droits de la licence James Bond détenus jusqu'alors par le géant Electronic Arts. Le premier jeu, Quantum of Solace, sort en même temps que le film du même nom le 31 octobre 2008.

Activision sort en 2010 deux nouveaux jeux estampillés James Bond, le premier qui est une aventure inédite intitulée Blood Stone 007 sort sur la plupart des machines actuelles sauf la Wii de Nintendo, le second jeu quant à lui est à la fois un remake et un hommage au GoldenEye de la Nintendo 64, sobrement intitulé GoldenEye 007 et sera à l'inverse exclusivement disponible sur la Wii.

Rachat par Vivendi Games

Le 2 décembre 2007, Vivendi annonce prendre 52 % du capital d'Activision, par un apport de Vivendi Games et de trésorerie soit une transaction de 18,9 milliards de dollars[2]. L'ensemble s'appelle désormais Activision Blizzard, Blizzard étant la principale composante de Vivendi Games.

Studios

Actuels

Fermés

Vendus


À noter

Durant la deuxième moitié des années 1980, certains jeux édités par la compagnie sur micro-ordinateurs sont sortis sous les labels d'édition « Electric Dreams Software », « Gamestar » et « Triple Six ».

Liste des principaux jeux

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Activision de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Activision — Tipo Filial de Activision Blizzard Fundación 1979 …   Wikipedia Español

  • Activision — Activision, Inc. Тип Публичная к …   Википедия

  • Activision — Activision, Inc. Rechtsform Corporation ISIN US00507V1098 Gründung …   Deutsch Wikipedia

  • Activision — Type Subsidiary of Activision Blizzard …   Wikipedia

  • Activision Blizzard — Activision Blizzard, Inc. Rechtsform Aktiengesellschaft ISIN US00507V1098 Gründung …   Deutsch Wikipedia

  • Activision, Inc. — Activision Logo de Activision Dates clés 1979 : Création Forme juridi …   Wikipédia en Français

  • Activision, Inc. — Activision, Inc. Unternehmensform Corporation ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • Activision Blizzard — Activision Blizzard, Inc. Tipo Pública (NASDAQ: ATVI) …   Wikipedia Español

  • Activision-Blizzard — Logo de Activision Blizzard, Inc. Création 2008 …   Wikipédia en Français

  • Activision Tennis — ist ein Videospiel für die Atari 2600 Spielkonsole. Das Spiel wurde im Jahre 1981 von der Firma Activision auf den Markt gebracht. Es war ein Spiel aus einer ganzen Serie von Sportspielen, die Activision veröffentlichte. Dazu gehörte auch… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”