Action de groupe (mathématiques)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Action de groupe.

Une action de groupe est, en mathématiques, une description algébrique d'une famille de transformations géométriques d'un espace. Par exemple, le groupe des déplacements agit sur un espace euclidien, le groupe des permutations agit sur les zéros d'un polynôme.

Sommaire

Définition

Étant donné un groupe G, dont la loi est notée multiplicativement et dont l'élément neutre est noté e, on peut définir une action (ou opération) de G sur un ensemble E par une application :

G \times E \rightarrow E
(g,x) \mapsto g \cdot x

vérifiant les propriétés suivantes :

\forall x \in E,\ e \cdot x = x
\forall (g,g') \in G^2,\ \forall x \in E,\ g' \cdot (g \cdot x)= (g'g) \cdot x.

Dans ce cas on dit également que G opère (ou agit) sur l'ensemble E. Il est important de bien vérifier que l'ensemble E est stable sous l'action du groupe G.

Un point de vue équivalent consiste à dire que le groupe G opère sur l'ensemble E si l'on dispose d'un morphisme de groupes, dit associé à l'action, \phi : G \to \mathfrak{S}(E) , du groupe dans le groupe symétrique de l'ensemble. Un tel morphisme est appelé une représentation du groupe G.

Ce morphisme est lié à l'action par

g \cdot x = (\phi(g))(x)

pour tous g\in G, x\in E.

Exemples

  • Un groupe opère sur lui-même de deux manières fondamentales :
    G \times G \rightarrow G,\ (g,x) \mapsto gx
    G \times G \rightarrow G,\ (g,x) \mapsto gxg^{-1}
  • Le groupe symétrique d'un ensemble E opère naturellement sur E, cette action est fidèle et transitive :
    \mathfrak{S} (E) \times E \rightarrow E,\ (\sigma,x) \mapsto \sigma(x)
  • Si pour tout entier relatif n on définit
    f_n \ : \ \C^* \rightarrow\C^*,\ x \mapsto x^n

alors le groupe {}^\Z opère sur {}^{\Q^*} :

\Z\times\Q^*\rightarrow\Q^*,\ (n,r) \mapsto f_n(r). Cette action est fidèle, mais pas transitive.

Actions à droite, actions à gauche

Tous les exemples du paragraphe précédent sont des actions à gauche. Mais il est utile de considérer aussi les actions à droite. On aura une action à droite si

\forall (g,g') \in G^2,\ \forall x \in E,\ g' \cdot (g \cdot x)= (gg') \cdot x.

Ainsi, un groupe G opère sur lui même à droite par translations à droite. Il est bien sûr naturel et commode de noter

(x,g)\mapsto x\cdot g

une action à droite.

Le groupe opposé du groupe symétrique \ \mathfrak{S}(E) est l'ensemble des permutations de E muni de la loi de composition \ (f, g) \mapsto f \star g = g \circ f. À une action à droite d'un groupe G sur un ensemble E, il correspond un homomorphisme de G dans l'opposé de \ \mathfrak{S}(E). Cet homomorphisme applique un élément g de G sur la permutation \ x \mapsto xg de E.

Orbites, stabilisateurs et points fixes

Orbite d'un élément

On définit l'orbite d'un élément x de E par

 O_x = \left\{ g \cdot x ,\ g \in G \right\}.

L'orbite de x est l'ensemble des positions (dans E) susceptibles d'être occupées par l'image de x sous l'action de G. La relation « y est dans l'orbite de x » est une relation d'équivalence sur E, les classes d'équivalences sont les orbites.

En particulier, les orbites forment une partition de E.

Stabilisateur d'un élément

Le stabilisateur (ou sous-groupe d'isotropie) d'un élément x de E est l'ensemble

 G_x = St_x = \left\{ g \in G \mid g \cdot x = x \right\}

des éléments qui laissent x invariant sous leur action. C'est un sous-groupe de G. Les stabilisateurs de deux éléments de la même orbite sont conjugués via la formule :

St_{g\cdot x} = g St_x g^{-1}~.

En particulier ils sont isomorphes, donc équipotents.

L'application

 \left\{\begin{array}{ccc} G/St_x & \rightarrow & O_x\\ \bar{g} & \mapsto & g \cdot x \end{array}\right.

est une bijection de G / Stx sur Ox (cf infra : formule des classes).

Points fixes d'un élément du groupe

On peut définir, de manière analogue, l'ensemble Fixg des points fixés par un élément g\in G comme l'ensemble des éléments de E invariants sous l'action de g.

Caractéristiques des actions de groupe

Action transitive

Une action est dite transitive si elle possède une seule orbite. Autrement dit, deux éléments quelconques de l'espace peuvent être envoyés l'un sur l'autre par l'action d'un élément du groupe : \forall x,y\in X, \exists g\in G, y=g\cdot x.

Action libre

Une action est dite libre si tous les stabilisateurs sont réduits au neutre, autrement dit si tout élément différent du neutre agit sans point fixe : \forall x \in E, St_x = \{e\}.

Action fidèle

Une action est dite fidèle (on dit parfois aussi effective) si l'intersection de tous les stabilisateurs est réduite au neutre, autrement dit si seul le neutre fixe tous les points. Une action libre est fidèle.

De façon équivalente, une action est fidèle si le morphisme

\begin{array}{ccccc}
\phi & : & G & \to & \mathfrak S(E) \\
& & g & \mapsto & \phi (g) \\\end{array}

défini par (\phi(g))(x)=g \cdot x est injectif.

Action simplement transitive

Une action est dite simplement transitive si elle est à la fois transitive et libre. Autrement dit, deux éléments quelconques de l'espace sont envoyés l'un sur l'autre par un et un seul élément du groupe :

\forall x,y\in X, \exists!g\in G, y=g.x.

Par exemple, l'action d'un groupe sur lui-même par translations à gauche (ou à droite) est simplement transitive.

Une action fidèle et transitive d'un groupe abélien est simplement transitive (Berger, Géométrie, 1.4).

Action continue

Si G est un groupe topologique et X un espace topologique, l'action est dite continue si l'application correspondante G×X→X, (g,x)↦g.x est continue[1], G×X étant muni de la topologie produit.

Si elle vérifie seulement que pour tout x∊X, l'application G→X, g↦g.x est continue, on dit – paradoxalement – que l'action est fortement continue[réf. nécessaire].

Formule des classes, formule de Burnside

À travers les notions d'orbite et de stabilisateur, les actions de groupe sont un outil commode en combinatoire. D'autre part, un certain nombre de propriétés concernant la structure de certains groupes peuvent être démontrées par des arguments de dénombrement.

Deux identités reviennent fréquemment lorsque l'ensemble E et le groupe G sont finis.

  • La formule des classes affirme que pour toute orbite ω et pour tout point x de cette orbite,
 \mathrm{card}~\omega = \frac {\mathrm{card}~ G} {\mathrm{card}~ St_x}~.

Cette formule est compatible avec le fait, remarqué précédemment, que les stabilisateurs de deux éléments d'une même orbite ont le même cardinal. Par suite, si l'on désigne par Ω l'ensemble des orbites et par cω le cardinal commun des stabilisateurs des éléments de l'orbite ω, un corollaire de la formule des classes est :

 \mathrm{card}~E =\sum_{\omega \in \Omega} \mathrm{card}~\omega \ = {\mathrm{card}~G} \ \sum_{\omega \in\Omega}\frac {1} {c_\omega}
  • La formule de Burnside[2],[3] affirme pour sa part (toujours sous l'hypothèse que E et G sont finis) que le nombre d'orbites est
\mathrm{card}~ \Omega = \frac1{\mathrm{card}~ G}\sum_{g\in G} \mathrm{card}~\mathrm{Fix}_g~.

En particulier, si G est un groupe fini agissant transitivement sur un ensemble non vide E, alors la moyenne du nombre de points fixes des éléments du groupe G est égale à 1.

Notes et références

Notes

  1. Claude Godbillon, Éléments de topologie algébrique [détail des éditions], 1971, p. 28
  2. Bien qu'il soit traditionnel de lui attacher le nom de Burnside, ce dernier l'avait en fait attribuée dans son livre de 1897 à Frobenius, et elle avait déjà été découverte en réalité par Cauchy.
  3. Ne pas confondre avec Théorème de Burnside.

Références

  • Marcel Berger, Géométrie [détail des éditions], chap. 1 
  • Josette Calais, Éléments de théorie des groupes, PUF, 1984

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

(en) Eric W. Weisstein, « Group Action », MathWorld


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Action de groupe (mathématiques) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Action De Groupe (Mathématiques) — Pour les articles homonymes, voir Action de groupe. Une action de groupe est, en mathématiques, une description algébrique d une famille de transformations géométriques d un espace, par exemple le groupe des rotations agit sur , le groupe de… …   Wikipédia en Français

  • Action de groupe (mathematiques) — Action de groupe (mathématiques) Pour les articles homonymes, voir Action de groupe. Une action de groupe est, en mathématiques, une description algébrique d une famille de transformations géométriques d un espace, par exemple le groupe des… …   Wikipédia en Français

  • Action De Groupe — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. L action de groupe peut désigner : une opération mathématique : action de groupe (mathématiques), une procédure judiciaire : action de… …   Wikipédia en Français

  • Action de groupe — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. L action de groupe peut désigner : une opération mathématique : action de groupe (mathématiques) ; une procédure judiciaire : action… …   Wikipédia en Français

  • Groupe (mathématiques) — Pour les articles homonymes, voir Groupe. Les manipulations possibles du cube de Rubik forment un groupe. En mathématiques, un groupe est un ensemble …   Wikipédia en Français

  • Structure de groupe — Groupe (mathématiques) Pour les articles homonymes, voir Groupe.  Cet article concerne une introduction au concept de groupe. Pour un approfondissement, voir théorie des groupes …   Wikipédia en Français

  • Théorie de Groupe — Groupe (mathématiques) Pour les articles homonymes, voir Groupe.  Cet article concerne une introduction au concept de groupe. Pour un approfondissement, voir théorie des groupes …   Wikipédia en Français

  • Représentation de groupe — En mathématiques, l idée générale de la théorie des représentations est d étudier un groupe G en le faisant agir sur un espace vectoriel V de manière linéaire : on essaie ainsi de voir G comme un groupe de matrices (d où le terme… …   Wikipédia en Français

  • Groupe Alterné — En mathématiques, et plus précisément en théorie des groupes, le groupe alterné de degré n, souvent noté An, est un sous groupe distingué du groupe symétrique des permutations d un ensemble fini de cardinal n. Ce sous groupe est composé des… …   Wikipédia en Français

  • Groupe alterne — Groupe alterné En mathématiques, et plus précisément en théorie des groupes, le groupe alterné de degré n, souvent noté An, est un sous groupe distingué du groupe symétrique des permutations d un ensemble fini de cardinal n. Ce sous groupe est… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”