Action canadienne-française

L'Action nationale

L'Action nationale est une revue mensuelle publiée au Québec. Il s'agit de l'organe officiel de la Ligue d'action nationale.

La revue diffuse des analyses critiques traitant des réalités sociales, culturelles, linguistiques et économiques du Québec.

Issue d'abord du courant clérico-nationaliste, L'Action nationale se laïcise et se tourne progressivement vers le discours indépendantiste et se fait la porte-parole des principaux courants d'inspiration nationaliste lors de la Révolution tranquille et au moment des premiers succès du Parti québécois. L'évolution de la revue est marquée par le passage - significatif dans l'histoire du Québec - d'un nationalisme canadien-français à un nationalisme québécois (années 1960).

Aujourd'hui, l'équipe du périodique présente son activité en ces termes : « L’Action nationale est publiée par la Ligue d’action nationale dont la mission est d’être un carrefour souverainiste où se débattent les aspirations de la nation québécoise comme collectivité de langue française suivant une tradition de réflexion critique, d’indépendance et d’engagement, à partir des situations d’actualité qui renvoient aux enjeux fondamentaux de notre avenir collectif ». [1]

Depuis 1917, plus de 17 000 auteurs ont signé des articles pour L'Action nationale. Ses pages ont accueilli les textes d'intellectuels québécois tels André Laurendeau, Pierre Vadeboncoeur, Pierre Elliott Trudeau, Lionel Groulx, Marcel Rioux, Richard Arès, Fernand Dumont et Esdras Minville.

Depuis 1999, Robert Laplante est le directeur de la revue.

Sommaire

Histoire

L'Action française, Vol. VI no.2, août 1921.

L'Action française est une revue mensuelle canadienne (Québec) fondée en 1917 par les membres de la Ligue des Droits du français.

L'Action française est éditée à Montréal et elle paraît de 1917 à 1927 (vol. 1, no 1, janvier 1917 - vol. 18, no 6, décembre 1927). Le premier directeur de la revue est Omer Héroux, il sera suivi par le chanoine Lionel Groulx auquel le nom de la revue restera attaché.

Avec ses collègues, Groulx se consacre à la défense de la langue française, de la religion catholique, des valeurs familiales et de l’agriculture, autant d'éléments qui leur semblent en péril face à l'industrialisation et l'urbanisation de la province. S'y exprime également la volonté de trouver des solutions de développement économique et intellectuel (éducation) pour le Québec. Deux "Enquêtes" annuelles sont particulièrement remarquées : celle de 1922 qui examine les possibilités d'une indépendance du Québec et celle de 1927 qui critique la place allouée au Québec et aux Canadiens français depuis les débuts de la Confédération.

En 1928, la revue change de nom pour L'Action canadienne-française afin de se dissocier de L'Action française de Charles Maurras qui avait été condamnée par le Vatican l'année précédente, en 1927. Sous ce nouveau nom, le mensuel paraîtra de janvier 1928 à mars 1929.

En janvier 1933, la revue change à nouveau de nom pour L'Action nationale. Esdras Minville, son nouveau directeur, entend poursuivre l'activité nationaliste de Lionel Groulx en faisant sienne sa devise : « Québec d'abord! ». Le premier numéro paraît à Montréal en janvier 1933. Mais la ligne éditoriale se modifie progressivement à l'initiative d'une nouvelle générations de collaborateurs qui donnent une orientation plus laïque et souverainiste à la revue. En 1963, L'Action nationale absorbe le périodique Tradition et progrès.

L'Action nationale est membre de la Société de développement des périodiques culturels québécois.

Directeurs

La revue a été dirigée par les personnes suivantes[2] :

L'Action française et canadienne-française

L'Action nationale

Notes

  1. Extrait du site de l'AN
  2. Rosaire Morin, « Les origines de L'Action nationale », dans L'Action nationale, avril 2000, (page consultée le 9 octobre 2008)

Bibliographie

Lien externe

  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail du Canada Portail du Canada
  • Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite
Ce document provient de « L%27Action nationale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Action canadienne-française de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • L'action canadienne-française — L Action nationale L Action nationale est une revue mensuelle publiée au Québec. Il s agit de l organe officiel de la Ligue d action nationale. La revue diffuse des analyses critiques traitant des réalités sociales, culturelles, linguistiques et… …   Wikipédia en Français

  • Ethnie canadienne-française — Nationalisme québécois Célébration de la Fête nationale du Québec le 24 juin 2006 au parc Maisonneuve à Montréal. Le nationalisme québécois est le résultat de l évolution du nationalisme bas canadien puis du nationalisme canadien… …   Wikipédia en Français

  • Identité canadienne-française — Nationalisme québécois Célébration de la Fête nationale du Québec le 24 juin 2006 au parc Maisonneuve à Montréal. Le nationalisme québécois est le résultat de l évolution du nationalisme bas canadien puis du nationalisme canadien… …   Wikipédia en Français

  • Pensée canadienne-française — Nationalisme québécois Célébration de la Fête nationale du Québec le 24 juin 2006 au parc Maisonneuve à Montréal. Le nationalisme québécois est le résultat de l évolution du nationalisme bas canadien puis du nationalisme canadien… …   Wikipédia en Français

  • Race Canadienne-française — Nationalisme québécois Célébration de la Fête nationale du Québec le 24 juin 2006 au parc Maisonneuve à Montréal. Le nationalisme québécois est le résultat de l évolution du nationalisme bas canadien puis du nationalisme canadien… …   Wikipédia en Français

  • Race canadienne-française — Nationalisme québécois Célébration de la Fête nationale du Québec le 24 juin 2006 au parc Maisonneuve à Montréal. Le nationalisme québécois est le résultat de l évolution du nationalisme bas canadien puis du nationalisme canadien… …   Wikipédia en Français

  • Tradition canadienne-française — Nationalisme québécois Célébration de la Fête nationale du Québec le 24 juin 2006 au parc Maisonneuve à Montréal. Le nationalisme québécois est le résultat de l évolution du nationalisme bas canadien puis du nationalisme canadien… …   Wikipédia en Français

  • Bourgeoisie canadienne-française — Histoire du Québec …   Wikipédia en Français

  • Culture canadienne-française — Culture québécoise classification de la catégorie Culture québécoise Architecture Architecte · Édifice · Monument …   Wikipédia en Français

  • Religion canadienne-française — Religion Une religion est un ensemble de rites, croyances généralement théistes[Note 1], composé de règles (éthiques ou pratiques), de récits, de symboles ou de dogmes adoptés comme conviction par une société, un groupe ou une personne. Par… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”