.gouv.fr

Administrations publiques françaises

Droit administratif | Flag of France.svg
Généralités
Organisation administrative
Principes d'organisation
Administrations publiques françaises
Juridictions administratives
Droit de l'administration
Acte administratif
Contentieux administratif
 Cette boîte : voir • disc. • mod. 
Portail Portail Droit administratif

Les administrations publiques françaises regroupent l’État, les collectivités territoriales et les administrations de sécurité sociale. Avec les entreprises publiques, elles forment la sphère publique.

Sommaire

Histoire de l'administration française

L'administration française sous l'Ancien Régime

L'administration française depuis la Révolution

L’administration française a pris l'essentiel de sa forme contemporaine lors de la Révolution et du Premier Empire. À l'origine très fortement centralisée, l’administration française s'est engagée, surtout à partir de 1982, dans un double mouvement de décentralisation et de déconcentration.

Rôle des administrations publiques

En France, pour la comptabilité nationale, les administrations publiques, notées APU, sont les unités institutionnelles dont la fonction principale est de produire des services non marchands, de réguler l'économie, ou d'effectuer des opérations de redistribution des revenus et des richesses. Elles tirent la majeure partie de leurs ressources des prélèvements obligatoires.

Le secteur des administrations publiques comprend les administrations publiques centrales, les administrations publiques territoriales et les administrations de sécurité sociale.

Il comprend des établissements publics administratifs, ainsi que des commissions administratives à caractère consultatif [1].

Catégories d'administration

En France, dans la comptabilité nationale, les administrations publiques (APU) se regroupent en trois catégories[2]:

L'administration publique centrale (APUC)

Elle se compose de l'État et des organismes divers d'administration centrale (ODAC: universités, CNRS, ANPE, etc.)

Les administrations publiques locales (APUL)

Les APUL sont constituées par les collectivités territoriales (régions, départements, communes, collectivités à statut particulier, collectivités d'outre-mer) et par divers organismes d'administration locale (régie de transport municipal, SDIS, chambre de commerce, etc.).

Les administrations de sécurité sociale (ASSO)

Ressources humaines de l'administration publique

Article détaillé : Fonction publique française.

En 2003, l'ensemble des trois fonctions publiques (d'État, territoriale et hospitalière) employait 5 031 834 personnes.[3] La principale école de formation de ses cadres dirigeants (École nationale d'administration) est entrée dans un processus de réforme de sa scolarité afin de l'adapter aux problématiques nouvelles (Europe, communication, management, ...). La possible suppression du classement de sortie dans les écoles de la Fonction publique, évoquée par le Président de la République, pourrait prolonger cette dynamique.

Sur internet

Le nom de domaine correspondant est .gouv.fr.

Bien que le nom de domaine .gouv.fr soit attribué à l'administration française, le gouvernement reste libre d'utiliser d'autres noms de domaine, pour diffuser ce que le ministre Christine Albanel appelle de l'information «Le site Jaimelesartistes.fr n’est pas un site de propagande, mais d’information» «C’est seulement un site d’information gouvernementale. Je vous demande de me croire parce que je ne suis vraiment pas quelqu’un qui manie l’arme de la propagande», et que Patrick Bloche considérait comme de la propagande[4].

Voir aussi

Notes et références

Bibliographie

  • Yves Thomas, Histoire de l'administration, La Découverte, Paris, 1995, 128 p. 
  • Guy Thuillier, Jean Tulard, Histoire de l'administration française, Que sais-je ?, PUF, Paris, 1994 
  • Manuel Delamarre, Eric Gristi, Comprendre l'administration - Organisation, fonctionnement, modernisation, DF, Paris, 2004, 160 p. 
  • L'administration en bons termes - 1000 mots pour comprendre et utiliser le langage administratif, Vuibert, Paris, novembre 2008, 498 p. (ISBN 978-2-7117-1190-1).
    ouvrage dirigé par Yves Bomati, avec I. Blanchard, D. de Vecchi, F. Épinette, É. Gristi, R. Guimet, J. Hanoteau, D. Jacquet, B. Lahache, P. Rupp
     
  • Portail du droit français Portail du droit français
Ce document provient de « Administrations publiques fran%C3%A7aises ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article .gouv.fr de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gouv.fr — Administrations publiques françaises Droit administratif | Généralités Histoire du droit administratif français Dualité des ordres de juridiction : administratif · judiciaire Biens : Domaine public …   Wikipédia en Français

  • .fr — ist die länderspezifische Top Level Domain (ccTLD) Frankreichs. Sie existiert seit 1986. Verwaltet wird sie von der französischen Association Française pour le Nommage Internet en Coopération AFNIC.[1] Im Gegensatz zu vielen anderen ccTLDs (z.B …   Deutsch Wikipedia

  • .fr — Infobox Top level domain name=.fr background=#CCF introduced=1986 type=Country code top level domain status=Active registry=AFNIC sponsor=AFNIC intendeduse=Entities connected with flag|France actualuse=Very popular in France restrictions=There is …   Wikipedia

  • FR-49 — Maine et Loire (49) …   Deutsch Wikipedia

  • .fr — Pour les articles homonymes, voir FR. .fr Début 1986 Type Domaine national de premier niveau État actif Registre AFNIC …   Wikipédia en Français

  • FR-GP — Guadeloupe (971) Basisdaten Amtssprache …   Deutsch Wikipedia

  • FR-MQ — Martinique Flagge der französischen Republik Wappen von Martinique Basisdaten …   Deutsch Wikipedia

  • FR-15 — Cantal (15) Region Auv …   Deutsch Wikipedia

  • FR-43 — Haute Loire (43) Region …   Deutsch Wikipedia

  • FR-84 — Vaucluse (84) Region …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”