Ablution

Une ablution (latin ablutio, je me lave; lavage) est une purification rituelle de certaines parties du corps avant certains actes religieux. L'eau est un symbole de purification présent dans de nombreuses grandes religions[1] :

  • Dans le judaïsme, le Mikvé est un bain rituel utilisé pour l'ablution nécessaire aux rites de pureté.
  • Dans le christianisme, l'eau est utilisée pour le baptême, rite d'admission dans l'Église chrétienne (aspersion, immersion partielle ou totale) et par le prêtre au cours de la Messe.
  • Dans l'islam, l'eau est utilisée pour purifier le musulman au cours des ablutions qui précèdent les prières, ou salat, suivant les prescriptions du Coran.
  • Dans l'hindouisme, l'eau a des pouvoirs de purification.
  • Dans le shintoïsme, le misogi (?) est une purification par une chute d'eau ou un cours d'eau.

Les ablutions et la notion de pureté rituelle sont parmi les héritages du judaïsme et de l'islam alors que le christianisme les a pratiquement abandonnés.

Sommaire

Ablutions dans le judaïsme

Dans le judaïsme, c'est une purification rituelle allant de l'immersion de tout le corps jusqu'à une simple aspersion d'eau sur les mains. La Torah prescrivait une immersion totale dans une source naturelle, une rivière, ou un bain rituel pour purifier les personnes ou les objets rendus impurs par contact avec diverses sources d'impureté comme le sang ou les cadavres.

Le bain au mikvé est exigé de la femme niddah pour que son mari puisse avoir des relations avec elle.

Le bain au mikvé est également exigé du nouveau converti (guer).

Ablutions dans le christianisme

Article détaillé : Lavement des pieds.

Le christianisme ne retient des ablutions que leur sens symbolique dans le rite du baptême et lors de la célébration eucharistique. Selon l’Église concernée ce rite consiste en une simple aspersion d’eau sur le front ou à une immersion complète dans un bassin. C’est un héritage du rite du baptême pratiqué par Jean-Baptiste et qui existait déjà dans certaines sectes juives de son époque. Ceci est loin d’être aussi détaillé que les musulmans qui, eux, prônent la propreté[pas clair].

Lors de la célébration eucharistique, précédent la consécration des deux espèces où le pain et le vin deviendront le corps et le sang du Christ, le prêtre procède au lavement des mains, rituel de purification. Ainsi lorsque le servant de messe verse délicatement sur les mains du prêtre l'eau, le prêtre récite un verset du psaume 51 : "Seigneur, purifie-moi de mon péché et lave-moi de mes fautes" et essuie l'eau avec un linge liturgique (manuterge). L'eau ayant servi aux ablutions du célébrant sera par la suite versée dans un récipient (piscine) prévu pour recevoir l'eau des ablutions ou dans la terre. Car cette eau ne peut être versée dans un endroit quelconque.

Ablutions dans l'islam

Article détaillé : Tahara (islam).
Un bassin dédié aux ablutions dans la mosquée Noor-e-Islam, en France (Saint-Denis, île de la Réunion).

L'islam distingue deux types d'ablutions : les grandes ablutions (ġhusl, غسل, bain rituel) et les petites ablutions (wuḍūʾ, وضوء, ablution). Ces ablutions visent à se mettre dans un état de pureté rituelle.

Les petites ablutions

Le wudhû est un prérequis obligatoire avant l'accomplissement de la prière.

Les grandes ablutions

Le ghusl consiste en un bain rituel. Il est exigé pour les femmes après les menstrues ou les lochies. Il est aussi exigé aussi bien pour les hommes que pour les femmes après un rapport sexuel qu'il y ait eu éjaculation ou non. Il est aussi exigé après éjaculation due au désir (même suscité par l'imagination ou pendant le rêve). Il est recommandé de le faire pour la prière du vendredi, les prières de l'aïd ou bien avant de revêtir l'ihram.

Les ablutions sèches

En l'absence de point d'eau ou lorsque le fidèle ne doit pas entrer en contact avec de l'eau pour des raisons médicales, celui-ci peut accomplir les ablutions sèches (tayammum) en ayant recours à une matière minérale.

Ablutions dans l'hindouisme

Ablutions dans le shintoïsme

Article détaillé : Misogi.

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ablution de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ablution — [ ablysjɔ̃ ] n. f. • XIIIe; lat. ecclés. ablutio 1 ♦ Liturg. rom. Action de verser sur les doigts du prêtre du vin et de l eau après la communion. Par ext. (au plur.) L eau et le vin ainsi versés. Les ablutions de la messe. 2 ♦ Relig. Lavage du… …   Encyclopédie Universelle

  • ABLUTION — (Heb. טְבִילָה; immersion ), act of washing performed to correct a condition of ritual impurity and restore the impure to a state of ritual purity. The ritually impure (or unclean) person is prohibited from performing certain functions and… …   Encyclopedia of Judaism

  • ablution — ABLUTION. s. f. Action par laquelle on lave, on nettoye quelque chose, il ne se dit que pour signifier ce que l on verse d eau & de vin dans le Calice, & sur les doigts du Prestre aprés qu il a communié. Avant l ablution. aprés l ablution. le… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Ablution — Ab*lu tion, n. [L. ablutio, fr. abluere: cf. F. ablution. See {Abluent}.] 1. The act of washing or cleansing; specifically, the washing of the body, or some part of it, as a religious rite. [1913 Webster] 2. The water used in cleansing. Cast the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Ablution — is a term referring to washing, and can mean: * Ordinary washing: ** Hand washing ** Washing of the body ** by extension, ablutions can refer to a collection of regular activities taken to produce physical cleanliness, including washing but also… …   Wikipedia

  • Ablution — (lat.), in der katholischen Kirche die Abspülung des Kelches mit Wein nach dem Abendmahl. wobei der Priester ebenfalls seine Finger mit Wein und Wasser abwäscht oder purifiziert …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ablution — Ablution, im allg. Waschung, eine Ceremonie von Juden, Griechen, Römern und Muhamedanern geübt. 2. Die Abwaschung des Daumens und Zeigefingers in der hl. Messe nach der Communion durch den Priester, indem er sich Wasser und Wein von dem… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Ablution —   [zu lateinisch abluere, ablutum »abspülen«] die, / en,    1) Geologie: das Abtragen von noch nicht verfestigten Meeresablagerungen durch Strömungen.    2) katholische Kirche: die Reinigung der liturgischen Gefäße nach der Feier …   Universal-Lexikon

  • ablution — (n.) ritual washing, late 14c., from L. ablutionem (nom. ablutio), noun of action from pp. stem of abluere to wash off, from ab off (see AB (Cf. ab )) + luere wash, related to lavere (see LAVE (Cf. lave)) …   Etymology dictionary

  • ablution — [n] washing bath, cleansing, decontamination, lavation, purification, shower, showering; concepts 161,165 …   New thesaurus

  • ablution — Ablution, f. acut. Est lavement, Ablutio, Baptismus, Lotio …   Thresor de la langue françoyse

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”