31e regiment du genie

31e régiment du génie

31e Régiment du Génie
31e R.G.jpg

insigne régimentaire du 31e R.G.
Période 1920
Pays France France
Branche armée de terre
Type régiment du Génie
Fait partie de 3e Brigade Mécanisée
Garnison Castelsarrasin
Inscriptions sur l’emblème HAUTE-ALSACE 1944
ALLEMAGNE 1945
INDOCHINE 1949-1954
AFN 1952-1962
Batailles Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Guerre d'Algérie
Fourragères aux couleurs du ruban de la croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures
Décorations Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures

Le 31e Régiment du Génie (R.G.) de l'armée française est créé à Port-Lyautey (Maroc) en 1946, est l'héritier du 31e bataillon du génie (B.G.) et des unités rattachées qui, de 1920 à 1959, se sont illustrées dans toutes les actions entreprises en terre marocaine (combat et travaux). Construisant des postes qui deviennent des agglomérations, les reliant par des routes et des voies ferrées ponctuées d'ouvrages d'art.

Telle est l'œuvre des 31e B.G. et R.G. au Maroc.

Sommaire

Histoire

De 1920 à 1938, sous le commandement et la direction de grands chefs, tel le Maréchal Lyautey, le 31e bataillon du génie participe à toutes les opérations qui feront du protectorat shérifien, une des perles de l'Empire. "Un chantier ouvert vaut un bataillon", à l'appui de ce principe le 31e B.G. construit une énorme infrastucture routière et ferroviaire, ainsi que tous les ouvrages d'art y afférents, créant ainsi des pôles de sédentarisation auprès des postes militaires.

Seconde Guerre mondiale

En 1939-40, le 31e B.G. forme plusieurs bataillons qui participent à la campagne de France, notamment aux batailles de Lille et Dunkerque (voir bataille de Dunkerque.

Recréé le 1er septembre 1940, le 31e B.G. renforcé du B.G. rentrant de Syrie, est réorganisé au Maroc pour reprendre la lutte contre l'Allemagne. Une partie du bataillon quitte Port-Lyautey, le 26 décembre 1942 pour rejoindre l'Algérie, puis participer à la campagne de Tunisie.

De retour au Maroc, le 31e B.G. devient dépôt de guerre du génie 31-33, et donne naissance à de nombreuses unités dont il assure l'instruction. Ces unités participent brillamment à la campagne d'Italie, puis au débarquement en Provence avec la Première Armée en 1944. Ce batailon participe aux combats dans la vallée du Rhône, d'Alsace, au franchissement du Rhin, aux combats d'Allemagne, à la prise de Stuttgart et termine la guerre dans le Tyrol autrichien.

De 1945 à nos jours

Insigne de beret du génie.jpg

De 1944 à 1945, le 31e B.G. s'est transformé en B.G. (Bataillon blindé). Il participe à l'occupation de Berlin, et organise le secteur français. Puis, le bataillon est mis à la disposition du camp de Coëtquidan pour contribuer à l'aménagement de la future « école spéciale militaire inter armes » (Saint CYR / E.S.M.I.A.).

Après la remise sur pied, le 1er mars 1946 à Port-Lyautey, les hommes du 31e Régiment du Génie ont à cœur de poursuivre la tâche de leurs prédécesseurs pour le plus grand bénéfice de l'Empire chérifien, lançant des dizaines de ponts et réalisant des centaines de kilomètres de routes et de pistes, tout en renforçant d'autres unités dans leur mission de sécurité.

Du 1er mai 1949 au 1er mai 1956, le 31e R.G. met sur pied le 31e Bataillon de Marche du génie, pour servir dans la campagne d'Extrême-Orient. Dans toute la péninsule indochinoise, mais surtout au Tonkin, le 31e B.M.G. participe aux combats et particulièrement à Dien-Bien-Phu, assurant travaux, création et l'entretien d'axes routiers et de pistes d'aviation, construisant ponts et abris, protégeant ou déminant, combattant avec l'infanterie dans les contre-attaques au lance flammes, jusqu'à la chute du camp retranché, perdant ainsi 25% de ses effectifs.

Le 31e B.M.G. se voit distingué par de nombreuses citations collectives et confier la garde du drapeau du Génie d'Extrême-Orient. De retour au Maroc, le 31e B.M.G est dissous et devient le 62e B.G. Il reprend ses missions, avec pour base Port Lyautey.

Le régiment est dissous, puis recréé sous forme de bataillon, le 1er décembre 1959. Il renaît par modification nominale du bataillon du génie. Il participe aux opérations en Algérie en particulier dans l'Oranais. Le 31e B.G. devient l'unité organique de la zone Ouest Oranais. Ses personnels participent outre leur missions de sapeurs, à de nombreux engagements entre la Méditerranée et le Sahara, en appui des unités de la Légion étrangère et des Fusillers marins, combattants les bandes (H.H.L.) rebelles.

Engagées sur de nombreux chantiers opérationnels, les unités du 31e bataillon du génie sont très dispersées. La principale mission reste la réalisation et l'entretien du barrage électrifié et miné de la frontière algéro-marocaine. Ce barrage est composé de plusieurs centaines de kilomètres de réseaux barbelés, minés et électrifiés, dessevis par autant de KM de pistes ponctuées de postes de surveillance, équipés de groupes électrogènes et de projecteurs. Le bataillon participe au démontage de la Base de Mers El Kébir et quitte l'Algérie, puis est dissous le 31 décembre 1962 au camp de Sissonne.

Recréé à Libourne en 1964, le 31e régiment du génie est un régiment non endivisionné assurant l'instruction de nombreux spécialistes en mécanique, travaux et acconage (chalands de débarquement et aménagement de plages). En 1971, le 31e régiment du génie s'installe à Castelsarrasin devenant successivement régiment du génie de corps d'armée, puis régiment de Travaux lours pour les grands camps. Depuis 2001, le 31e RG professionnalisé est l'unité Génie de la 3e brigade mécanisée de Limoges. Les personnels qui le compose, servent actuellement, sous toutes les latitudes, dans des structures nationales et internationales, et partout où les troupes françaises sont engagées.

Drapeau

fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes [1],[2]:

Les deux compagnies du 31e B.M.G qui disparaissent dans les combats de Dien-Bien-Phu portent la fourragère aux couleurs de la croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures.T.O.E du col.Brébant .T (recto).jpg

Voir aussi

Articles connexes

liens

[1] 31e R.G

Liens externes

Sources et bibliographie

Notes et références

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007
  2. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
Ce document provient de « 31e r%C3%A9giment du g%C3%A9nie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 31e regiment du genie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 31e régiment du génie — Insigne régimentaire du 31e Régiment du Génie Période 1920 …   Wikipédia en Français

  • Regiment du genie francais — Régiment du génie français L armée française a constitué de façon ancienne des unités spécialisées dans le génie militaire. Sommaire 1 Historique 2 Liste 2.1 Unités régulières 2 …   Wikipédia en Français

  • GENIE : 3e régiment du génie — 3e régiment du génie 3e Régiment du Génie insigne régimentaire. Période 11 septembre 1814 Pays …   Wikipédia en Français

  • 72e régiment du génie — insigne régimentaire du 72e Régiment du Génie Période 1er Octobre 1982 – 20 Juin 1996 …   Wikipédia en Français

  • 72e regiment du genie — 72e régiment du génie 72e Régiment du Génie insigne régimentaire du 72e R.G Période 1er Octobre 1982 – 20 Juin …   Wikipédia en Français

  • 1er régiment du génie — 1er Régiment du Génie …   Wikipédia en Français

  • 3e Régiment du Génie — insigne régimentaire. Période 11 septembre 1814 Pays …   Wikipédia en Français

  • 3e regiment du genie — 3e régiment du génie 3e Régiment du Génie insigne régimentaire. Période 11 septembre 1814 Pays …   Wikipédia en Français

  • 3e régiment du génie — Insigne régimentaire du 3e Régiment du Génie …   Wikipédia en Français

  • 2e régiment du génie — Insigne régimentaire du 2e Régiment du Génie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”