Batu
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Batu (homonymie).
Batu selon un dessin chinois médiéval

Batu ou Batou (mongol Bat Xaan, de bat : fort, solide et xaan : prince), fils de Djötchi et petit-fils de Gengis Khan, né vers 1205 et mort en 1255. Il est le premier khan de la Horde Bleue ou khanat de Kiptchak, établi en 1237 dans les steppes de Russie. Son frère Orda, premier khan de la Horde Blanche au Kazakhstan est son subordonné.

Sommaire

Biographie

Batu succède à son père mort en 1227 dans l'apanage constitué des steppes de l'Oural et du Tourgaï que ce dernier avait reçu de son père Gengis Khan vers 1220. En 1236, il reçoit de concert avec le grand général Subotaï le commandement, de la part de son oncle et suzerain le grand khan Ogodeï, d'une grande armée mongole de peut-être 150 000 cavaliers parmi lesquels de nombreux princes Gengiskhanides : Güyük et Kadan, fils d’Ögödei, Qaïdu, son petit-fils, Mongke, fils de Tolouï, Baïdar, fils de Djaghataï et son petit-fils Buri, les frères de Batu : Orda, Berké et Chayban.

L'invasion de la Russie

Siège de Kozelsk, 1238

Leur objectif n'était autre que la conquête de l'ouest. Le khanat bulgare de la Volga est soumis en automne 1236 et Bolgar est incendiée, ce qui permet aux Mongols de passer la Volga gelée durant l'hiver 1236-1237. Au printemps, Batu soumet les Kiptchaks qui se rallient. Seul le khan Batchman résiste plus longtemps, mais vaincu, il est coupé en deux sur ordre de Mongke.

Durant l'hiver 1237-1238, les Mongols marchent contre les principautés russes divisées. Le 21 décembre 1237 ils dévastent Riazan. Sa population est exterminée et la ville incendiée. Batu prend Kolomna, Moscou, Vladimir le 7 février 1238, Souzdal le lendemain, massacrant ou réduisant en esclavage la population des villes prises. Le 4 mars, le prince Georges II est vaincu et tué sur la rivière Sit. Batu marche le lendemain sur Tver et Torjok, qu’il assiège. Au printemps, Novgorod est sauvée des Mongols par le dégel qui empêche la cavalerie de manœuvrer dans les bourbiers. Batu met alors le siège devant Kozelsk qui résiste sept semaines, puis sa population est massacrée. Batu retourne ensuite vers le sud où il établit définitivement l’ordre dans les steppes Coumans. Le khan Kotian vaincu à nouveau, se présente aux frontières orientales de la Hongrie avec quarante mille Coumans et obtient l'asile du roi Béla IV. En 1239, il mène une seconde campagne en Russie. Il rejoint Möngke dans la vallée du Don, puis occupe Pereiaslav et Tchernikov en Ukraine à la fin de l’année pendant qui Mongke réduit les Alains pendant l’hiver 1239-1240. Batu reprend l'offensive au début de l’été 1240. Il met à sac Pereïaslav, Tchernigov et les principautés de la Russie méridionale. Kiev est détruite le 6 décembre.

L'invasion de l'Europe centrale

En novembre 1240 les Mongols entrent en Pologne. Le 13 février 1241 les troupes mongoles de son frère Orda franchissent la Vistule gelée et incendient Cracovie désertée par ses habitants, puis ravagent la Silésie, dont le duc Henri II le Pieux est tué lord de la bataille de Legnica (Liegnitz) le 9 avril. Dans le même temps, celles de Chayban ravagent l'actuelle Roumanie avant de rejoindre les troupes de Batu. Le 11 avril les armées de Batu et de Chayban réunies battent difficilement les Hongrois à la bataille de Mohi, sur la rivière Sajó et prennent Pest. Les Mongols pillent la Hongrie et massacrent une partie de la population. Il atteignent Neustadt près de Vienne en juillet. En mars 1242, il lance des raids en Croatie. L’avant garde de Batu, commandée par Kadan, atteint Spalatto et Cattaro sur l’Adriatique. À l’annonce de la mort d’Ögödei, Batu et ses troupes refluent vers l’orient pour participer au quriltay organisé pour l’élection de son successeur. L’Europe est sauvée. Batu traverse la Bulgarie jusqu’à la mer Noire, puis la Moldavie pendant l’hiver 1242-1243, et rentre dans ses campements installés le long du cours inférieur de la Volga.

L'organisation de l'Oulous

En 1243, Batu établit sa capitale à Saraï sur la basse Volga (près de l’actuelle Volgograd) et fonde la Horde d'Or ou khanat de Qiptchaq. Les khans de la Horde d’Or règneront sur la Sibérie occidentale et le sud de la Russie jusqu’au XVIe siècle (1241-1480).

L’oulous de Batu se divise en trois parties indépendantes. Batu et sa cour s’établissent en été sur le territoire central dans la région de la Volga, près de la Kama et de l’ancienne Bolgar. En hiver, ils établissent leurs campements plus au sud, à l’emplacement de Saraï sur la basse Volga. Le frère de Batu, Orda, reçoit en apanage la région est de l’Aral jusqu’au villes de Sugnak et d’Otrar et au nord jusqu’aux montagnes Oulogtag. Un autre frère de Batu, Chayban, reçoit les territoires du sud et du sud-est de l’Oural méridional

Batu reçoit l'hommage des princes russes dont les États n'avaient pas été annexés, comme Alexandre Nevski, le prince de Novgorod. Les coutumes, les lois et le gouvernement des Tatars sont partout imposés en Russie. La région de Kiev est presque complètement dépeuplée en raison des massacres et de la fuite vers l’ouest des survivants. Un groupe, influencé culturellement par les Polonais et les Lituaniens, devient les Biélorusses ou Russes Blancs. Un deuxième groupe, formé par la population slave de Kiev et des régions environnantes, devient les Petits-Russes ou Malorusses. La région de la Kiévie, influencée par des langues et coutumes étrangères qui se superposèrent aux traditions initiales, est appelée Ukraine. Les habitants de la Russie du Nord deviennent le principal groupe de Russes slaves, les Grands-Russes, principalement influencé par les diverses branches de la population finno-ougrienne.

En 1246, Batu favorise son parent Möngke pour accéder au titre de grand khan. Il meurt en 1255 à Saraï. Sartak, son fils et successeur désigné, séjourne alors chez le grand khan Möngke à Karakorum en qualité de plénipotentiaire. Möngke le nomme à la tête du l’oulous kiptchak, mais il meurt brusquement et c’est son fils, Ulakchi, qui est désigné comme khan de la Horde d'Or sous la régence de Boraktchik, veuve de Batu.

Source

Voir aussi

Liens externes

Précédé par Batu Suivi par
aucun
Khan de la Horde Bleue et la Horde d'Or
1205-1255
Sartaq

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Batu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Batu — bezeichnet: einen mongolischen und türkischen Vornamen, siehe Batuhan Batu (Sprache), eine tivoide Sprache Batu ist der Name folgender Orte: Batu (Äthiopien), Berg in Äthiopien, Batu (Malaysia), Ort in Malaysia, Batu (Indonesien), Ort in… …   Deutsch Wikipedia

  • Batu — may refer to:*Batu, a city in Indonesia. *Batu Islands, an archipelago of Indonesia. *Batu (group), a Brazilian influenced music group from London. *Batu, an area in Kuala Lumpur, Malaysia. *Batu, slang used in Hawaii to describe crystal… …   Wikipedia

  • Batu — Saltar a navegación, búsqueda Batu puede referirse a: Batu Kan, gobernante mongol del siglo XIII; Batu the Dog, fenómeno de internet canario; Batú, deporte de origen taíno. Obtenido de Batu Categoría: Wikipedia:Desambiguación …   Wikipedia Español

  • Batú — Saltar a navegación, búsqueda El Batú, es un deporte de origen taíno, esto se participaba en un espacio rectangular, cercado con rocas, por eso mismo el área de este juego se conocía como Batú . La bola se fabricaba con raíces y yerbas y… …   Wikipedia Español

  • Batu — Batu, Insel, so v.w. Battu …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Batu — Batu, Enkel Dschingiskhans, diente dessen Nachfolger Oktai bei der Verwüstung Chinas, zog später mit einem großen Heere westl. über Rußland, Polen Schlesien (9. Apr. 1241 Schlacht bei Liegnitz), wandte sich dann nach Ungarn, das er fast… …   Herders Conversations-Lexikon

  • bâtu — bấtu, bấta, s.m. şi f. (reg.) epitet de respect pentru bunic(ă) ori pentru un bătrân. Trimis de blaurb, 31.05.2006. Sursa: DAR …   Dicționar Român

  • batu — /ˈbatu/ (say bahtooh) noun Colloquial → ice (def. 8). {Bahasa Indonesia} …   Australian English dictionary

  • Batu — died с 1255, Russia Grandson of Genghis Khan and founder of the Golden Horde. In 1235 Batu was elected commander in chief of the western part of the Mongol empire and given responsibility for the invasion of Europe. His troops burned and sacked… …   Universalium

  • Batu — 1 Original name in latin Batu Name in other language Batoe, Batu, Batyj, Kota Batu, Sisir, Батый State code ID Continent/City Asia/Jakarta longitude 7.87 latitude 112.52833 altitude 881 Population 75631 Date 2012 01 17 2 Original name in latin… …   Cities with a population over 1000 database

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”