Bataille de Bléneau

La Bataille de Bléneau fut une bataille de la Fronde qui opposa le 7 avril 1652 les armées de Louis II de Bourbon, prince de Condé aux armées royales de Turenne à Bléneau (France).

Pendant le premier trimestre 1652, Condé n'est pas arrivé à tenir l'Aquitaine face aux troupes royales menées par le comte d'Harcourt. Avisant que la Cour se dirige vers Paris, il quitte le Sud-Ouest avec quelques fidèles dont La Rochefoucauld. Le premier avril, il rejoint à Lorris les renforts levés au Pays-Bas par le duc de Nemours et la petite troupe que Gaston d'Orléans a confié au duc de Beaufort. Les deux hommes sont beaux-frères, mais ne s'entendent pas. Condé prend alors le commandement des deux armées.

L'armée royale est alors dispersée : la Cour est à Gien, Turenne est à Briare alors que le maréchal d'Hocquincourt s'est imprudemment avancé vers le village de Bléneau où il a réparti ses troupes en plusieurs quartiers. Condé bouscule les troupes du maréchal dans la nuit du 6 au 7 avril, et détruit une partie de l'armée royale alors que Hocquincourt se replie vers Auxerre. Pendant quelques heures la Cour craint d'être prisonnière sur Gien. Dans la matinée, Turenne contre-attaque avec des forces inférieures à celles de Condé, mais exploite au mieux le terrain et contient l'armée ennemie. Nemours est blessé à la hanche au cours de l'affrontement[1]. Condé se replie alors sur Étampes rapidement assiégé par l'armée royale que Turenne a regroupée.

Les deux camps se glorifient de la victoire[2], mais c'est Turenne qui a fait la bonne opération car le jeune roi a failli être enlevé par les troupes condéennes. Condé quitte alors son armée et va s'enfermer à Paris le 11 avril.

Dans ses mémoires, Napoléon critique les deux généraux. Il estime que Condé qui avait l'armée la plus nombreuse aurait pu forcer la position. Quant à Turenne, il prit un trop grand risque en affrontant une armée victorieuse et supérieure en nombre[3].

Notes et Références

  1. Cette blessure sera un handicap lors du duel fatal qui l'opposera quelques semaines plus tard au duc de Beaufort
  2. Condé se donne la victoire dans une lettre du 8 avril adressée à la Grande Mademoiselle
  3. Mémoires de la Société d'agriculture, sciences, belles lettres et arts d'Orléans (1859) -Vol.4 p.252

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de Bléneau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille De Bléneau — La Bataille de Bléneau fut une bataille de la Fronde qui opposa le 7 avril 1652 les armées de Louis II de Bourbon, prince de Condé aux armées royales de Turenne à Bléneau (France). Condé détruisit une partie de l armée royale mais échoua à… …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Bleneau — Bataille de Bléneau La Bataille de Bléneau fut une bataille de la Fronde qui opposa le 7 avril 1652 les armées de Louis II de Bourbon, prince de Condé aux armées royales de Turenne à Bléneau (France). Condé détruisit une partie de l armée royale… …   Wikipédia en Français

  • Bataille de bléneau — La Bataille de Bléneau fut une bataille de la Fronde qui opposa le 7 avril 1652 les armées de Louis II de Bourbon, prince de Condé aux armées royales de Turenne à Bléneau (France). Condé détruisit une partie de l armée royale mais échoua à… …   Wikipédia en Français

  • Bléneau — Bléneau …   Deutsch Wikipedia

  • Bléneau — 47° 42′ 08″ N 2° 56′ 59″ E / 47.7022, 2.9497 …   Wikipédia en Français

  • Liste de batailles du XVIIe siècle — Cette page donne une liste de batailles du XVIIe siècle. Si vous écrivez un article de description d une bataille, vous pouvez suivre le modèle d Article de bataille déjà élaboré. L encyclopédie y gagnera en homogénéité, et l article sera… …   Wikipédia en Français

  • Henri De La Tour D'Auvergne, Vicomte De Turenne — Pour les articles homonymes, voir Turenne. Henri de la Tour d’Auvergne Bouillon, vicomte de Turenne …   Wikipédia en Français

  • Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne — Pour les articles homonymes, voir Turenne. Henri de la Tour d’Auvergne Bouillon Vicomte de Turenne …   Wikipédia en Français

  • Henri de La Tour d'Auvergne-Bouillon, vicomte de Turenne — Henri de La Tour d Auvergne, vicomte de Turenne Pour les articles homonymes, voir Turenne. Henri de la Tour d’Auvergne Bouillon, vicomte de Turenne …   Wikipédia en Français

  • Henri de La Tour d’Auvergne, vicomte de Turenne — Henri de La Tour d Auvergne, vicomte de Turenne Pour les articles homonymes, voir Turenne. Henri de la Tour d’Auvergne Bouillon, vicomte de Turenne …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”