Bataille De Mansourah

Bataille de Mansourah

Bataille de Mansourah
7krizovka mansourah.jpg

Informations générales
Date 8-11 février 1250
Lieu Mansourah Égypte
Issue Victoire des croisés, non-exploitée
Belligérants
Croisés Égyptiens
Commandants
Robert Ier d’Artois
Louis IX
Alphonse de Poitiers
Émir Fakr ed-dîn
Forces en présence
inconnues 70 000
Septième croisade
Batailles
Damiette - Mansourah - Fariskur

La bataille de Mansourah est un épisode célèbre de la septième croisade. Durant plusieurs affrontements à proximité de Mansourah du 8 au 11 février 1250, les croisés français vainquirent les musulmans. Mais ils ne purent tirer avantage de cette victoire, et Louis IX fut même fait prisonnier au cours de la retraite.

Sommaire

Campagne précédant la bataille

Louis IX fut fait prisonnier durant la retraite.

Les croisés avaient déjà pris la ville de Damiette, et discutaient entre aller prendre Alexandrie pour isoler l’Égypte, ou attaquer directement Le Caire. Cette option l’emporta quand les renforts amenés par Alphonse de Poitiers arrivèrent d'Europe. Les croisés progressent vers le sud à partir du 21 décembre[1].

Mansourah était la seule ville protégeant Le Caire, aussi les Fatimides décidèrent de la défendre. Ils purent bloquer les croisés sur un bras du Nil qui protégeait Mansourah.

Déroulement de la bataille

Pendant plus d’un mois, les croisés restent bloqués, toutes leurs tentatives de franchissement du bras du Nil, notamment par la construction d’une digue, échouant. À la faveur d’une complicité, l’armée franque franchit ce bras du Nil par un gué, le matin du 8 février.

L’avant-garde, commandée par Robert d’Artois et le grand-maître du Temple Guillaume de Sonnac, bouscule le petit corps gardant la rive ; sans attendre le gros de l’armée, Robert d’Artois exploite son avantage, entraînant à sa suite les Templiers, et traverse presque sans opposition le camp sarrasin. L’émir Kahreddin est tué. Les croisés entrent par surprise à l’intérieur de Mansourah, se répandent dans la ville, quand les mamelouks turcs, qui s’étaient repliés dans la ville, sont repris en main par leur chef Rukn ad-Dîn Baybars (Baybars l’Arbalétrier). Les assaillants sont tous massacrés, dont le comte de Salisbury, à l’exception de quelques chevaliers, dont Guillaume de Sonnac qui s’en tire avec un œil en moins[2].

En arrière, le gros de l’armée croisée affronte les Sarrasins dès sa traversée du fleuve et réussit à repousser la cavalerie sarrasine qui l’avait contre-attaqué. Dès le lendemain (9 février), Baybars attaque les croisés qui résistent et installent leur camp devant Mansourah.

Une nouvelle bataille générale a lieu le 11 février. Les mamelouks utilisent du feu grégeois. Charles d’Anjou est sauvé de la capture par saint Louis, qui remporte la victoire[3].

L’après-bataille

Touchés par une épidémie, privés de ravitaillement par la perte de leur flotte, capturée par les Mamelouks, les croisés font retraite. Elle débute le 5 avril. Saint Louis est fait prisonnier au cours de cette retraite le 7 avril. Il rachète sa liberté et celle des autres croisés prisonniers pour un fort prix, puis décide de négocier. Début mars, il se dit prêt à accepter la proposition faite en 1249 par le sultan Malik al-Salih Ayyoub de rendre Damiette en échange de Jérusalem. Le nouveau sultan al-Mu'adham, qui vient d’arriver en Égypte, refuse. À la mi-mars, les galères égyptiennes détruisent ou capturent les nefs de la flotte franque, coupant aux croisés toute possibilité de retraite vers Damiette. Le 7 avril, l’armée franque, qui tente de forcer le blocus, est assaillie et décimée par les mamelouks, rejoint par des milliers de volontaires.

Le 6 mai 1250, les Francs restituent Damiette aux musulmans. Louis IX est libéré contre le retrait de ses troupes du territoire égyptien et du paiement d’un million de dinars de rançon. Fin mai, tous les Francs ont quitté le pays.

À lire

  • Jacques Le Goff, Saint Louis

Sources

Bibliographie

  • Régine Pernoud, Les Hommes de la Croisade, Taillandier, Mayenne 1977, p. 302-305
  • Robert Ducluzeau, Alphonse de Poitiers - Frère préféré de Saint Louis, La Crèche : Geste éditions, 2006. 239 p. (ISBN 2-84561-281-8)

Notes

  1. Robert Ducluzeau, Alphonse de Poitiers - Frère préféré de Saint Louis, La Crèche : Geste éditions, 2006. 239 p. (ISBN 2-84561-281-8), p 78
  2. Ducluzeau, op. cit., p 83-84
  3. Ducluzeau, op. cit. p 85-86
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de l’Ordre du Temple Portail de l’Ordre du Temple
  • Portail des croisades Portail des croisades


Ce document provient de « Bataille de Mansourah ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille De Mansourah de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille de mansourah — Informations général …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Mansourah — 31° 02′ 44″ N 31° 22′ 57″ E / 31.0456, 31.3826 …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Fariskur — Informations générales Date 6 avril, 1250 Lieu Égypte Issue victoire Ayyoubides Belligérants Croisés …   Wikipédia en Français

  • Bataille de fariskur — Informations générales Date 6 avril, 1250 Lieu Égypte Issue victoire Ayyoubides Belligérants Croisés …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Fariskur — Informations générales Date 6 avril, 1250 Lieu Égypte Issue victoire Ayyoubides Belligérants Croisés …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Harran — Informations générales Date 7 mai 1104 Lieu Harran Issue Victoire musulmane Belligérants Croisés Musulmans …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Montgisard — Charles Philippe Larivière : La Bataille de Montgisard, 1177 Informations générales Date 25 novembre 1177 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Harim — Informations générales Date Ddu 10 au 12 août 1164 Lieu Harim, Syrie Issue Victoire musulmane Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Belvoir — Informations générales Date Juillet 1182 Lieu Belvoir (Israël) Issue Retrait tactique Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Dorylée (1097) —  Pour l’article homonyme, voir Bataille de Dorylée.  Bataille de Dorylée La victoire des croisés à Dorylée ouvre la voie à Alexis Ier dans sa reconquête de l Asie Mineure …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”