Baha' ad-Dawla Firuz

Baha o-dowleh[1] ou Bahâ' ad-Dawla Fîrûz[2] (La splendeur de l'empire) est le troisième fils d'`Adhud ad-Dawla Fannâ Khusraw. Il est né en 972[3]. Il succède à l'aîné de ses frères Charaf ad-Dawla Chirzîl comme émir bouyide d'Irak en 989. Il devient émir du Fars et du Kerman en 998 après le meurtre de son second frère Samsâm ad-Dawla Marzubân. Il décède le 22 décembre 1012[4].

Sommaire

Biographie

Charaf ad-Dawla décède le 6 septembre 989[5]. Bahâ' prend sa succession, il n'a alors que dix-neuf ans. Samsâm ad-Dawla peut envisager un retour au pouvoir. Il a été éborgné peu avant la mort de Charaf ad-Dawla, mais cela ne l'empêche pas de s'évader de sa prison et de prendre le Fars, le Kerman et le Khuzestân à son jeune frère Bahâ' ad-Dawla. Les deux frères rivaux se trouvent alors attaqués par Fakhr ad-Dawla qui envahit le Khuzestân. Les deux frères concluent une alliance et se partagent l'empire en se promettant de se considérer comme des égaux avec le titre de « Roi ». Samsâm ad-Dawla prend Arrajan, le Fars et le Kerman tandis que Bahâ' ad-Dawla règne sur l'Irak et le Khuzestân. Il y a alors trois royaumes Bouyides indépendants.

En 991, à Bagdad, les vizirs bouyides détrônent le calife abbasside At-Ta'i et à sa place, on rappelle de son exil Al-Qadir fils d'Al-Muttaqi et petit-fils d’Al-Muqtadir qui convoitait depuis longtemps la place de calife. Baha' ad-Dawla tente de s'imposer dans les territoires de Samsâm ad-Dawla. Il prend le titre de « roi des rois[6] » et envahit les territoires de son frère. Samsâm ad-Dawla qui parvient à conserver le contrôle de l'Oman et de du Khuzestân et qui reconnaît Fakhr ad-Dawla comme « émir des émirs » se mettant ainsi sous sa protection.

Fakr ad-Dawla décède en octobre/novembre 997[7]. Son fils Rustam n'a que quatre ans mais il reçoit le titre de Majd ad-Dawla (Gloire de l'empire). Chams ad-Dawla allié au Kurde Badr ben Hasanûya prend Hamadân après plusieurs batailles. Le jeune garçon est emprisonné dans le fort de Tabarok[8] tandis que Chams ad-Dawla s'installe à Ray. Un an après Majd-ad-Dawla peut revenir à Ray où il se tient à l'écart des intrigues politiques tandis que Chams ad-Dawla revient à Hamadân.

Réunification partielle de l'empire

Dans le royaume de Samsâm ad-Dawla la situation se détériore. L'Irak et le Fars souffrent de la rivalité entre Bahâ'-ad-Dawla et Samsâm ad-Dawla. En 998, Samsâm ad-Dawla envahit le Khuzestân et occupe Bassora. De son côté, Bahâ'-ad-Dawla et son allié kurde Badr ben Hasanûya se préparent à l'attaque. La campagne commence à peine lorsque Samsâm ad-Dawla, qui s'enfuyait de Chiraz, est assassiné par un des fils d'`Izz ad-Dawla (novembre/décembre 998[9]). Aussitôt ses armées du Khuzestân rendent les armes. Bahâ'-ad-Dawla pénètre dans la province du Khuzestân puis du Fars, il vainc facilement le fils d'`Izz ad-Dawla, il prend le Kerman et annexe Oman. Il a alors repris presque tous les territoires que dominait son père `Adhud ad-Dawla. Les émirs Bouyides de Ray et d'Hamadân reconnaissent sa prééminence. Il essaie aussi de prendre indirectement le contrôle du nord de l'Iran où les deux fils de Fakr ad-Dawla, Majd ad-Dawla Rustam et Chams ad-Dawla lui reconnaissent le titre « d'émir des émirs » (1009 ou 1010). Mais Bahâ'-ad-Dawla prend Chiraz comme sa résidence et manifestement il ne rêve pas de renouveler la réussite politique de son père `Adhud ad-Dawla [10].

Un empire sur le déclin

Le règne de Bahâ'-ad-Dawla coïncide avec le début du déclin de l'empire bouyide. Les querelles internes l'empêchent de protéger ses frontières. Son allié kurde Badr ben Hasanûya pose les fondations de l'émirat marwanide de Diyarbakir. Il a pris Hulwân une ville qui contrôle la route du Khorasan. Les Uqaylides de Mossoul étendent leur domaine aux dépens des Bouyides. Les désordres en Mésopotamie semblent montrer que « l'émir des émirs » ne considère plus l'Irak comme au centre de ses préoccupations. À la mort de Baha' ad-Dawla le 22 décembre 1012, seules Bagdad et Wâsît restent sous leur contrôle direct. Dans la zone contrôlée par les fils de Fakhr ad-Dawla la frontière nord est aussi menacée : Les Ziyarides du Gorgan et du Tabaristan se libèrent de la tutelle bouyide, Les Ghaznévides montrent leur intérêt pour le Khorasan et les Kakouyides commencent à créer un nouvel état à Ispahan.

Peu avant sa mort Baha' ad-Dawla a désigné son fils Sultan ad-Dawla comme successeur. Sultan ad-Dawla nomme son frère Jalâl ad-Dawla Chirzîl comme gouverneur de l’Irak, il attribue le Kermân à son autre frère Qiwâm ad-Dawla.

Précédé par Baha' ad-Dawla Firuz Suivi par
Charaf ad-Dawla Chirzîl
Icone-Islam.svg Bouyides d'Irak Transparent.gif
(988-1012)
Sultan ad-Dawla
Samsâm ad-Dawla Marzubân
Icone-Islam.svg Bouyides du Fars Transparent.gif
(998-1012)
Icone-Islam.svg Bouyides du Kerman Transparent.gif
(998-1012)
Qiwâm ad-Dawla

Notes

  1. persan : baha-o-dowleh abūnaṣer pesar azad o-dowleh abūšajāʿ fannā ḫosrow,
    بهاالدوله ابونصر پسر عضدالدوله ابو شجاع فنا خسرو
  2. arabe : ʾabū naṣr bahāʾ ad-dawla fīrūz ben ʿaḍud ad- dawla fannâ ḫusraw,
    أبو نصر بهاء الدولة فيروز بن عضد الدولة فنا خسرو, splendeur de l'empire
  3. Né en 972 d'après (ar) البويهيون/بنو بويه/آل بويه/الديلميون في بغداد, Les Bouyides / Les Banû Bûyah / Les Daylamites à Bagdad
  4. 5 Jumada ath-thani 403 A.H., d'après (en) Tilman Nagel, « Buyids », in Encyclopædia Iranica en ligne
  5. 1 jumada al-awwal 379 A.H. d'après Tilman Nagel, ibidem
  6. persan : شاهنشاه, roi des rois
  7. chabân 387 A.H., d'après Tilman Nagel, ibidem
  8. Tabarok : ville de la province d'Ispahan dans le massif du Zagros proche de la frontière actuelle du Khuzestân. 32° 12′ 21″ N 50° 00′ 35″ E / 32.2058333, 50.0097222
  9. dhu al-hijja 388 A.H. d'après Tilman Nagel, ibidem
  10. D'après Tilman Nagel, ibidem

Voir aussi

Articles connexes

Articles connexes : Bouyides et Abbassides.

Liens et documents externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baha' ad-Dawla Firuz de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sultan ad-Dawla — Soltan o dowleh abu Chujâ [1] ou Sultan ad Dawla Abû Chujâ Fannâ Khusraw[2] (Sultan de l empire) est le fils aîné de l émir bouyide d Irak et du Fars Bahâ ad Dawla Fîrûz. Il succède à son père en décembre 1012 Il reste émir du Fars jusqu à sa… …   Wikipédia en Français

  • Sultan ad-dawla — Soltan o dowleh abu Chujâ [1] ou Sultan ad Dawla Abû Chujâ Fannâ Khusraw[2] (Sultan de l empire) est le fils aîné de l émir bouyide d Irak et du Fars Bahâ ad Dawla Fîrûz. Il succède à son père en décembre 1012 Il reste émir du Fars jusqu à sa… …   Wikipédia en Français

  • Samsam ad-Dawla Marzuban — Samsam o dowleh[1] ou Samsâm ad Dawla Marzubân[2] (Le tranchant de l empire) est le deuxième fils de Adhud ad Dawla Fannâ Khusraw. Il devient l émir bouyide d Irak de 983 à 987, puis émir du Fars et du Kerman en 988 jusqu en 998. C est à chaque… …   Wikipédia en Français

  • Samsam ad-dawla marzuban — Samsam o dowleh[1] ou Samsâm ad Dawla Marzubân[2] (Le tranchant de l empire) est le deuxième fils de Adhud ad Dawla Fannâ Khusraw. Il devient l émir bouyide d Irak de 983 à 987, puis émir du Fars et du Kerman en 988 jusqu en 998. C est à chaque… …   Wikipédia en Français

  • Mucharrif ad-Dawla Hasan — Mucharrif ad Dawla Hasan[1] (Noblesse de l empire) est né en 1003[2]. Il est le plus jeune des quatre fils de l émir bouyide d Irak et du Fars Bahâ ad Dawla Fîrûz. Il lui succède à Bagdad en 1021 jusqu à sa mort en 1025. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Qiwam ad-Dawla — Abû al Fawâris Qiwâm ad Dawla[1] (Soutien de l empire) est né en 1000. Il est le fils de l émir bouyide d Irak et du Fars Bahâ ad Dawla Fîrûz. Il devient gouverneur du Kermân en 1012 à la mort de son père en 1012. Il meurt en 1028, son neveu Imâd …   Wikipédia en Français

  • Charaf ad-Dawla Chirzil — Charaf o dowleh Chirzil[1] ou Charaf ad Dawla Chirzîl[2] (L honneur de l empire) est né vers 960[3]. Il le fils aîné de Adhud ad Dawla Fannâ Khusraw. Son père décède le 26 mars 983[4]. Il devient l émir …   Wikipédia en Français

  • Jalal ad-Dawla Chirzil — Jalâl o dowleh[1] ou Abû Tâhir Jalâl ad Dawla Chirzîl[2] est le fils de l émir bouyide d Irak et du Fars Bahâ ad Dawla Fîrûz. Il devient émir d Irak en 1027 deux ans après la mort de son frère cadet Mucharrif ad Dawla Hasan|. Il règne à Bagdad… …   Wikipédia en Français

  • Chams ad-Dawla — Chams o dowleh[1] ou Abû Tâhir Chams ad Dawla[2] (Soleil de l empire) est le second fils de Fakhr ad Dawla Alî. À la mort de son père, il devient émir bouyide d Hamadân en 977 jusqu à sa mort en 1021. Son fils Samâ ad Dawla lui succède. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Majd ad-Dawla Rustam — Majd o dowleh Rostam[1] ou Abû Talib Majd ad Dawla Rustam[2] (Gloire de l empire) est le fils aîné de Fakhr ad Dawla Alî auquel il succède en 997 comme émir bouyide de Ray jusqu à sa mort en 1029 et à la prise de Ray par les Ghaznavides. Sommaire …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”