Bagnes de Guyane

Bagne de la Guyane française

On a coutume de ne parler que d'un seul bagne de la Guyane française (où « bagne guyanais »), mais il se compose de plusieurs camps et pénitenciers :

  • Bagne de Cayenne
  • Bagne des Îles du Salut
  • Bagne de Mana (ou bagne des femmes)
  • Bagne de Saint-Laurent-du-Maroni :
  • Camp Charvein
  • Camp Crique Anguille (plus connu comme Bagne des Annamites) à Montsinéry-Tonnegrande
  • Camp des Hattes
  • Camp de l'Îlet Saint Louis
  • Camp de la Montagne d'Argent
  • Camp de Saint Augustin
  • Camp de Sainte Anne
  • Camp de Sainte Marguerite
  • Camp de Sainte Marie
  • Camp de Saint Georges
  • Camp de Saint Jean
  • Camp de Saint Maurice
  • Camp de Saint Philippe
  • Camp de Saint Pierre
  • Camp de Sparouine
  • Camp des Malgaches
  • Camp d'Organabo
  • Camp Godebert
  • Camp La Forestière
  • Camp Saut du Tigre
  • Nouveau Camp
  • Pénitencier de l'Îlet la Mère
  • Pénitencier de Kourou (Kourou)

Plusieurs pénitenciers flottants se trouvaient au large de Cayenne et Kourou et se nommaient La Chimère, Le Grondeur et La Truite.

Sommaire

Histoire du bagne guyanais

  • Juillet 1795, les révolutionnaires Billaud-Varenne et Collot d'Herbois sont déportés en Guyane.
  • 1797, 16 autres révolutionnaires sont déportés.
  • 30 mai 1854, un décret, légiférant sur les travaux forcés, fut signé par Napoléon III. Il précisait l’exécution de la peine des travaux forcés et instaurait le principe de la double peine : tout individu condamné à moins de huit années de travaux forcés était tenu, à l’expiration de sa peine, de résider pendant un temps égal à la durée de sa condamnation. Si la peine était de huit ans, il devait y résider à vie.
  • 12 mars 1898, le capitaine Dreyfus arrive au bagne, transféré depuis l'île du Diable.
  • juin 1899, départ de Dreyfus pour la France (Révision du procès).
  • En 1923, le journaliste Albert Londres se rend au bagne de Cayenne. Décrivant les horreurs de ce qu'il voit, son reportage suscite de vives réactions dans l'opinion mais aussi au sein des autorités pour l'amélioration des conditions de détention.
  • Le 14 septembre 1924, Londres écrit dans Le Petit Parisien que le bagne est supprimé, mais la réalité est tout autre: le cachot est supprimé, les peines de cellules réduites, la nourriture améliorée, des salaires sont octroyés et les forçats sont désormais séparés en fonction de la gravité de leur peine, mais le bagne existe toujours.
  • 17 juin 1938, décret-loi ordonnant la suppression de la déportation en Guyane.
  • 17 août 1946, cent quarante-cinq détenus sont rapatriés de Guyane à Marseille.

Détenus célèbres

Anecdotes

L'expression « la quille » dans le jargon militaire viendrait du fait que les bagnards autorisés à rentrer en métropole faisaient le voyage de retour sur un bateau appelé La Quille. Par extension, elle passa dans le langage des appelés au Service National pour exprimer l'idée du retour à la vie civile normale.

Filmographie

Bibliographie

  • La guillotine sèche : Histoire du bagne de Cayenne / Jean-Claude Michelot. – Paris : Fayard, 1981 – 361p. ISBN 2213011052 ISBN 978-2213011059
  • Vision du bagne : la vie des forçats, de St-Martin-de-Ré à la Guyane / Jean-Pierre Fournier - Paris, Ed. du Pélican, 1989, 156 p - Vilo Guyane Presse Diffusion
  • Mémorial du bagne de la Guyane / Philippe Lartin - Ed. Orphie, 1988, 5 vol. 204 p., 199 p., 207 p., 192 p., 192 p.; ill. - ISBN 2-9502099-1-2

Les archives des bagnes


  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de la Guyane Portail de la Guyane
Ce document provient de « Bagne de la Guyane fran%C3%A7aise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bagnes de Guyane de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Guyane —  Ne doit être confondu ni avec le Guyana (ancienne Guyane britannique), ni avec le Suriname (ancienne Guyane hollandaise), ni avec la Guinée, ni avec la Guyenne [gɥijɛn] (Guiana [ˈgjanɔ] en occitan, qui est une région du sud ouest de la… …   Wikipédia en Français

  • Ile du Diable (Guyane) — Île du Diable Pour les articles homonymes, voir Île du Diable (homonymie). Île du Diable Carte des îles du Salut …   Wikipédia en Français

  • Loi de déportation — Déportation en droit français La déportation en droit français a été introduite au XVIIIe siècle, pour se substituer à la peine de mort pour les crimes contre la sûreté de l État en cas de circonstances atténuantes. Elle a été définitivement …   Wikipédia en Français

  • Loi de déportation politique — Déportation en droit français La déportation en droit français a été introduite au XVIIIe siècle, pour se substituer à la peine de mort pour les crimes contre la sûreté de l État en cas de circonstances atténuantes. Elle a été définitivement …   Wikipédia en Français

  • Île du Diable (Guyane) — Île du Diable Pour les articles homonymes, voir Île du Diable (homonymie). Île du Diable Carte des îles du Salut …   Wikipédia en Français

  • Île du diable (guyane) — Île du Diable Pour les articles homonymes, voir Île du Diable (homonymie). Île du Diable Carte des îles du Salut …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Martinique — Carte de la Martinique datant de 1742 L histoire de la Martinique est relativement récente en raison de son peuplement tardif. L île est habité de façon intermittente par différents peuples amérindiens jusqu à leur extermination par les… …   Wikipédia en Français

  • Pontons de Rochefort — Croix de galets sur l île Madame. Les pontons de Rochefort sont un ensemble de trois prisons flottantes, en rade de Rochefort, où des prêtres catholiques qui ne voulaient pas prêter serment à la constitution civile du clergé pendant la Révolution …   Wikipédia en Français

  • Timbres de France 2007 — Cet article recense les timbres de France émis en 2007 par La Poste. France 2007 2006 2008 Timbres français en 2007 Mayotte Nouvelle Calédonie Polynésie française Saint Pie …   Wikipédia en Français

  • Timbres de france 2007 — Cet article recense les timbres de France émis en 2007 par La Poste. France 2007 2006 2008 Timbres français en 2007 Mayotte Nouvelle Calédonie Polynésie française …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”