Siege de Metz (1870)

Siège de Metz (1870)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir siège de Metz.
Siège de Metz
Informations générales
Date 20 août27 octobre 1870
Lieu Metz, France
Issue Victoire décisive prussienne
Belligérants
drapeau du Royaume de Prusse en 1803 Royaume de Prusse Drapeau français Empire français
Commandants
Frédéric Charles de Prusse François Bazaine
Forces en présence
134 000 hommes 180 000 hommes
Pertes
47 000 morts et blessés 38 000 morts et blessés et 142 000 prisonniers
Guerre franco-allemande de 1870
Batailles
WissembourgForbach-SpicherenWœrthBorny-ColombeyStrasbourgMars-la-TourGravelotteMetzBeaumontNoisevilleSedanBellevueChâteaudunBouvet et Météor (navale)CoulmiersAmiensBeaune-la-RolandeOrléansl'HallueBapaumeVillersexelLe MansHéricourtDijon - St-QuentinBuzenvalParisBelfort

Le siège de Metz se déroula du 20 août au 27 octobre 1870 lors de la guerre franco-prussienne, et se conclut par une défaite sans appel de la France.

Après avoir été vaincu à Saint-Privat/Gravelotte (18 août), le maréchal Bazaine bat en retraite vers Metz où il espère trouver un appui défensif important.

Lui et ses troupes sont assiégés par la IIde armée prussienne, alors commandée par le prince Frédéric Charles de Prusse, neveu du roi Guillaume Ier. Les Français tentent de rompre le siège une première fois à Noisseville puis une seconde fois à Bellevue mais sont repoussés par deux fois.

La seconde partie de l’armée française reformée au camp de Châlons et commandée par le maréchal de Mac-Mahon quitte sa position le 23 août pour tenter de renforcer l’armée de Bazaine mais deux armées allemandes la piègent le 1er septembre dans les Ardennes lors de la bataille de Sedan où elle sera contrainte de capituler (4 septembre).

François Achille Bazaine, enfermé dans Metz, privé de renfort, se voit à son tour dans l’obligation de se rendre le 27 octobre 1870, livrant à l’ennemi près de 150 000 prisonniers et un matériel considérable. Le Prince Frédéric-Charles et la seconde armée allemande sont alors libres de rejoindre la vallée de la Loire dans le but de vaincre l’armée de la Loire, dernier bastion de résistance français L’attitude ambiguë de Bazaine, qui sera condamné pour trahison et intelligence avec l’ennemi, et les nouvelles désastreuses du reste de la France, entretiennent un climat délétère à Metz. La privation de nourriture, qui pousse certains à manger du rat, entamera un peu plus le moral des habitants. Mais c’est la capitulation de l’armée de Mac Mahon à Sedan, et la chute de l’Empire, qui sonnera le glas des derniers espoirs messins.

Sources

  • François Roth, La Lorraine dans la guerre de 1870, Collection Lorraine, Presses universitaires de Nancy, 1984, (ISBN 2864801752)
  • (en) Howard, Michael The Franco Prussian War (ISBN 0-415-26671-8)

Voir aussi

  • Portail de Metz Portail de Metz
  • Portail de la Lorraine Portail de la Lorraine
  • Portail de la France au XIXe siècle Portail de la France au XIXe siècle
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Si%C3%A8ge de Metz (1870) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Siege de Metz (1870) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Siège de metz (1870) — Pour les articles homonymes, voir siège de Metz. Siège de Metz Informations générales Date 20 août–27 octobre 1870 Lieu Metz, France …   Wikipédia en Français

  • Siège de Metz (1870) — Pour les articles homonymes, voir siège de Metz. Siège de Metz Défense de Metz par l’armée française, peinture d’Alphonse de Neuville …   Wikipédia en Français

  • Siege de Paris (1870) — Siège de Paris (1870) Pour les articles homonymes, voir Siège de Paris. Siège de Paris Le siège de Paris par Jean Louis Ernest Meissonier (1815 1891) …   Wikipédia en Français

  • Siège de paris (1870) — Pour les articles homonymes, voir Siège de Paris. Siège de Paris Le siège de Paris par Jean Louis Ernest Meissonier (1815 1891) …   Wikipédia en Français

  • Siège de Paris (1870) — Pour les articles homonymes, voir Siège de Paris. Siège de Paris Le siège de Paris par Jean Louis Ernest Meissonier (1815 1891) …   Wikipédia en Français

  • Siège de Belfort (1870) — Siège de Belfort Siège de Belfort Informations générales Date 3 novembre 1870 au 18 février 1871 Lieu Belfort, France Issue Reddition après l armistice Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Siège de Metz —     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles ou sièges partageant le même nom. Le siège de Metz peut désigner : le siège de Metz de 1324 par les troupes de Jean Ier de Bohême …   Wikipédia en Français

  • Chronologie du siège de Paris (1870) — Article principal : Siège de Paris (1870). Le siège de Paris de 1870 1871 est un épisode de la guerre franco prussienne de 1870 71, sa chronologie permet d appréhender l histoire de ce siège par les événements selon leur ordre temporel[1].… …   Wikipédia en Français

  • Siège de Belfort — Le Lion de Belfort commémorant la résistance héroïque de Belfort Informations générales Date 3 novembre 1870 au 18 février 1871 Lieu Belfort, France …   Wikipédia en Français

  • Siège de Strasbourg — La guerre: La capitulation de Strasbourg Départ des prisonniers Français (Illustrated London News, 15 Octobre 1870) Informations générales Date 23 août …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”