Bataille De Buzenval

Bataille de Buzenval

Bataille de Buzenval
Neuville défense de la porte de Longboyau img 1960.jpg
Défense de la porte de Longboyau, au château de Buzenval, le 21 octobre 1870;
peinture d'Alphonse de Neuville.
Informations générales
Date 19 janvier 1871
Lieu Rueil-Malmaison,
France
Issue Victoire prussienne
Belligérants
drapeau du Royaume de Prusse en 1803 Royaume de Prusse Drapeau français République française
Commandants
Frédéric III de Prusse Louis Jules Trochu
Pertes
610 hommes
173 tués (11 officiers)
437 blessés ou disparus (29 officiers)
4 070 hommes
700 tués (48 officiers)
3370 blessés ou disparus (141 officiers)
Guerre franco-prussienne
Batailles
WissembourgForbach-SpicherenWœrthBorny-ColombeyStrasbourgMars-la-TourGravelotteMetzBeaumontNoisevilleSedanBellevueChâteaudunBouvet et Météor (navale)CoulmiersAmiensBeaune-la-RolandeOrléansl'HallueBapaumeVillersexelLe MansHéricourtDijon - St-QuentinBuzenvalParisBelfort

La seconde[1] bataille de Buzenval (commune de Rueil-Malmaison, Seine) eut lieu le 19 janvier 1871, pendant la guerre franco-prussienne. Les troupes assiégées dans Paris sous les ordres du général Louis Jules Trochu tentèrent une sortie en direction de Versailles.

Sommaire

Déroulement

L’armée était partagée en trois colonnes principales :

  • celle de gauche, sous les ordres du général Vinoy, devait enlever la redoute de Montretout, les maisons de Béarn, Pozzo di Borgo, Armengaud et Zimmermann ;
  • celle du centre, confiée au général de Bellemare, avait pour objectif la partie est du plateau de la Bergerie à Buzenval ;
  • celle de droite, commandée par le général Ducrot, devait opérer sur la partie ouest du parc de Buzenval, en même temps qu’elle devait attaquer Longboyau, pour se porter sur le haras Lupin à Vaucresson.

90 000 hommes sont rassemblés, dont la moitié composée par la Garde nationale. C'est la première fois depuis le début du siège que cette dernière est utilisée dans une opération importante. Les troupes sont déployées sur un front de 6 km seulement, ce qui va constituer une gêne pour les mouvements.

Les forces prussiennes sont solidement retranchées dans ces zones. Les combats les plus durs ont lieu dans le parc de Buzenval et le bois de Saint-Cucufa principalement à la porte de Longboyau.

À la fin de la journée, l'armée française n'a pas réussi à percer sur le flanc droit. Les pertes françaises sont importantes (plusieurs centaines de morts) et la confusion est à son comble du fait de l'étroitesse du front. À 7 h du soir le général Trochu ordonne la retraite. Un grand désordre se produit sur l'unique chemin au rond-point des Bergères. Durant cette bataille, les personnalités suivantes, engagées dans cet assaut, furent mortellement blessées :

  • le lieutenant-colonel Montbrison (colonel des mobiles du Loiret)
  • le jeune peintre Henri Regnault
  • Gustave Lambert, chef d'une expédition au Pôle Nord
  • le marquis de Coriolis (volontaire de 67 ans)
  • le baron de Cambray
  • le comte d'Estournel.

Unités engagées

Principales unités des forces françaises ayant participé à la bataille :

Conséquence

Les Français ne tentèrent plus de mettre fin au siège de Paris en effectuant de telles sorties. Trochu abandonna le commandement en chef de la ville au profit de Joseph Vinoy qui capitula 10 jours plus tard.

Notes et références

  1. Un premier combat, aussi un échec, avait eu lieu entre le 21 octobre 1870

Voir aussi

Siège de Paris (1870)

  • Portail de la France au XIXe siècle Portail de la France au XIXe siècle
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Bataille de Buzenval ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille De Buzenval de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille de buzenval — Défense de la porte de Longboyau, au château de Buzenval, le 21 octobre 1870; peinture d Alphonse de Neuville. Informat …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Buzenval —     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles ou sièges partageant le même nom. Première bataille de Buzenval qui eu lieu le 21 octobre 1870 durant le siège de Paris …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Buzenval (1871) — Pour les articles homonymes, voir Bataille de Buzenval. Seconde bataille de Buzenval Défense de …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Buzenval (1870) — Pour les articles homonymes, voir Bataille de Buzenval. Première bataille de Buzenval Défense de …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Saint-Quentin (1871) — Pour les articles homonymes, voir Bataille de Saint Quentin. Bataille de Saint Quentin Informations générales Date 19 janvier 1871 Lieu Saint Quentin, France …   Wikipédia en Français

  • Bataille de St. Quentin (1871) — Bataille de Saint Quentin (1871) Pour les articles homonymes, voir Bataille de Saint Quentin. Bataille de Saint Quentin Informations générales Date 19 janvier 1871 Lieu Saint Quentin, France …   Wikipédia en Français

  • Bataille de saint-quentin (1871) — Pour les articles homonymes, voir Bataille de Saint Quentin. Bataille de Saint Quentin Informations générales Date 19 janvier 1871 Lieu Saint Quentin, France …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Saint-Quentin (1871) — Pour les articles homonymes, voir Bataille de Saint Quentin. Bataille de Saint Quentin …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Champigny — Champigny, prise du four à chaux (détail), par Alphonse de Neuville Informations générales Date 29 novembre …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Borny-Colombey — Informations générales Date 14 août 1870 Lieu proximité de Metz (France) Issue Victoire tactique française Belligérants …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”