Athletics

Athletics d'Oakland

Oakland Athletics
OaklandAthletics 100.png
Fondation 1901
Ligue Américaine
Division Ouest
Noms Philadelphia Athletics (1901-1954)
Kansas City Athletics (1955-1967)
Oakland Athletics (depuis 1968)
Surnoms The A's, The White Elephants, The Elephants
Couleurs Vert, blanc et or
Propriétaire Lewis Wolff
Manager Bob Geren
Stade McAfee Coliseum
McAfee-2006 0601 211642.jpg
Gnome globe current event.svg Pour la compétition en cours, voir :
Saison 2009 des Athletics d'Oakland

Les Athletics d'Oakland (Oakland Athletics en anglais) sont une franchise de la MLB (Major League Baseball) basée à Oakland. Fondée à Philadelphie en 1901, cette franchise est transférée à Kansas City en 1955 puis à Oakland en 1968.

Les Athletics compte neuf titres de World Series. Les cinq premiers furent remportés à Philadelphie entre 1910 et 1930 et les quatre derniers acquis à Oakland de 1972 à 1989.

Le nom d'Athletics est une référence aux nombreux clubs baptisés ainsi durant la seconde motié du XIXe siècle au premier rang desquelles les Philadelphia Athletics (1860-1876). La mascotte du grand éléphant blanc est liée à John McGraw, manager des Giants de New York, qui surnomma l'équipe de Philadelphie d'éléphant blanc. C'est alors que Connie Mack décida d'en faire sa mascotte.

Sommaire

Palmarès

Histoire

Philadelphia Athletics (1901-1954)

Logo de 1940 à 1953

La franchise est fondée en 1901 au sein de la nouvelle Ligue américaine de Ban Johnson. Connie Mack est recruté comme manager. Il prend également 25% des parts de la franchise et suggère son nom : Athletics, en référence aux Philadelphia Athletics, club actif de 1860 à 1876. Connie Mack est l'homme fort de la franchise pendant un demi-siècle. Le Grand Old Man of Baseball reste en effet en poste de 1901 à 1950 et, sous sa conduite, les Athletics remportent cinq World Series en 1910, 1911, 1913, 1929 et 1930.

La franchise déménage à Kansas City malgré des propositions jusqu'à la dernière minute pour la maintenir à Philadelphie. C'est la conséquence de la vente des Athletics le 12 octobre 1954 à Arnold Johnson.

Kansas City Athletics (1955-1967)

Le transfert de la franchise à Kansas City est avant tout motivé par des considérations financières. Arnold Johnson signe ainsi un contrat avec les propriétaires du stade un contrat permettant le déménagement de l'équipe si le nombre de spectateurs par saison n'excédait pas un million. En 1955, 1 393 054 spectateurs se déplacent au Municipal Stadium ; seuls les New York Yankees et les Milwaukee Braves font mieux.

Logo de 1963 à 1967

Autre caractèristique de la présidence Johnson est la relation établie avec les New York Yankees. Nombre de bons jeunes joueurs sont vendus ou échangés contre d'anciennes gloires avec les Yankees. Roger Maris passa par les Athletics avant d'être transféré à New York.

Charlie Finley achète la franchise le 19 décembre 1960. Il déclare qu'il est hors de question de transférer l'équipe et compte au contraire bâtir une grand équipe dans cette ville. Les résultats sous l'ère Johnson furent très médiocres, et malgré l'affichage des intentions de Finley, ils le restent. De 1955 à 1967, les Athletics ne signent que des saisons négatives ; Quatre d'entre elles avec plus de 100 défaites et un bilan cumulé de 829 victoires pour 1224 défaites (.404). Cette série de mauvais résultats lasse le public qui se fait rare au stade. Les affluences chutent à 600 000 spectateurs de moyenne par saison. Finley obtient le 18 octobre 1967 l'autorisation de transférer la franchise à Oakland en Californie.

Oakland Athletics (depuis 1968)

Les Athletics effectuent leurs débuts à Oakland au Oakland-Alameda Coliseum (aujourd'hui McAfee Coliseum). Le 8 mai 1968, Catfish Hunter lance un match parfait, le premier en Ligue américaine depuis 1922, contre les Minnesota Twins. Sous la conduite du manager Bob Kennedy, les A's terminent la saison avec 82 victoires pour 80 défaites ; c'est la première saison positive de la franchise depuis 1952.

Après deux autres bonnes saisons en 1969 et 1970, les A's terminent premiers de leur division en 1971 synonyme de participation aux play-offs ; une première pour la franchise depuis 1931. Écarté en série de championnat par les Baltimore Orioles, les A's reviennent en play-offs en 1972 et disputent les World Series contre les Cincinnati Reds. En sept matches, les A's remportent le titre.

Oakland défend victorieusement son titre en 1973 et 1974. Les joueurs à la base de ces succès sont Reggie Jackson, Sal Bando, Joe Rudi, Bert Campaneris, Catfish Hunter, Rollie Fingers et Vida Blue. On retrouve les A's en play-offs en 1975, mais le parcours s'arrête en série de championnat face aux Boston Red Sox.

Le solide effectif des A's est clairement bouleversé par l'entrée en application de la règle de l'agent libre. Les résultats deviennent alors médiocres et les spectateurs se font rares aux guichets. En 1979, 3787 spectateurs de moyenne par match assistent aux matchs à domicile des A's qui terminent leur saison bon derniers de leur division avec 54 victoires pour 108 défaites.

Un rebond a lieu de 1980 et 1981 sous la conduite du manager Billy Martin. En 1981, la saison s'achève en série de championnat face aux New York Yankees, mais la franchise replonge ensuite jusqu'à l'arrivée du manager Tony La Russa. Sous sa houlette, les A's participent quatre fois aux play-offs entre 1988 et 1992 et remportent les World Series en 1989. Cette série face aux voisins des San Francisco Giants est restée fameuse pour le tremblement de terre qui frappa la Californie au début du match trois de la Série mondiale.

Art Howe succède à Tony La Russa en 1996, puis Ken Macha prends le relais en 2003. Sous leur conduite, les A's se maintiennent parmi les bonnes formations de la Ligue en participant cinq fois en onze ans aux play-offs, sans toutefois participer aux World Series.

La saison 2007 est décevante avec les blessures de nombreux joueurs majeurs comme Rich Harden, Huston Street, Eric Chavez et Mike Piazza. Pour la première fois depuis 1998, le bilan de la saison est négatif avec 76 défaites pour 86 défaites.

En novembre 2006, l'organisation des Athletics a annoncé qu'elle déménagerait en 2011 à Fremont, toujours dans la baie de San Francisco, où elle sera accueillie au Cisco Field.

Effectif actuel

  Effectif des Athletics d'Oakland  v ·  · m 
Effectif actif Réserves Entraîneurs
Lanceurs


Effectif mis à jour le 26 septembre 2009

Receveurs

Champ intérieur

Champ extérieur

Frappeur désigné

Lanceurs

  • 52 Flag of the United States.svg Kevin Cameron
  • 61 Flag of the United States.svg Chad Reineke

Receveurs

  • x

Champ intérieur

  • 21 Flag of the United States.svg Tommy Everidge
  •   2 Flag of Venezuela.svg Gregorio Petit

Champ extérieur

Manager

Instructeurs

  • 36 Tye Waller (banc)
  • 38 Todd Steverson (1re base)
  • 12 Mike Gallego (3e base)
  • 41 Curt Young (lanceurs)
  • 20 Jim Skaalen (frappeurs)
  • 37 Ron Romanick (releveurs)

Joueurs blessés

Joueurs suspendus

  • aucun joueur

L'effectif dit "actif" comprend 40 joueurs durant l'inter-saison, puis 25 joueurs pendant la saison. Les 15 autres joueurs sont placés en réserve et jouent en ligues mineures. Durant l'inter-saison, d'autres joueurs sont invités pour disputer les matches de pré-saison
Dan Johnson
Justin Duchscherer
Eric Chavez

Trophées et honneurs individuels

Athletics au Hall of Fame

Joueurs élus principalement pour leurs performances sous le maillot des Athletics.

  • Frank Baker (Philadelphie 1908–1914)
  • Chief Bender (Philadelphie 1903–1914)
  • Mickey Cochrane (Philadelphie 1925–1933)
  • Eddie Collins (Philadelphie 1906–1914, 1927–1930)
  • Dennis Eckersley (Oakland 1987–1995)
  • Rollie Fingers (Oakland 1968–1976)
  • Jimmie Foxx (Philadelphie 1925–1935)
  • Lefty Grove (Philadelphie 1925–1933)
 
  • Catfish Hunter (Kansas City 1965–1967, Oakland 1968–1974)
  • Reggie Jackson (Kansas City 1967, Oakland 1968–1975 and 1987)
  • Nap Lajoie (Philadelphie 1901–1902, 1915–1916)
  • Connie Mack (Philadelphie 1901–1950)
  • Eddie Plank (Philadelphie 1901–1914)
  • Al Simmons (Philadelphie 1924–1932, 1940–1941, 1944)
  • Rube Waddell (Philadelphie 1902–1907)

Autres joueurs du Hall of Fame qui évoluèrent parfois brièvement chez les Athletics.

  • Orlando Cepeda (Oakland 1972)
  • Ty Cobb (Philadelphie 1927–1928)
  • Jimmy Collins (Philadelphie 1907–1908)
  • Stan Coveleski (Philadelphia 1912)
  • Elmer Flick (Philadelphie 1902)
  • Nellie Fox (Philadelphie 1947–1949)
  • Waite Hoyt (Philadelphie 1931)
  • George Kell (Philadelphie 1943–1946)
  • Willie McCovey (Oakland 1976)
 

Numéros retirés

Autres trophées et honneurs

MVP de la saison (depuis 1911) :

 

Trophée Cy Young (depuis 1956) :

Manager de l'année (depuis 1983) :

Prix Roberto Clemente (depuis 1971) :

 

Recrue de l'année (depuis 1947) :

Les propriétaires des Athletics

Nom Années
Benjamin Shibe 1901-1921
Connie Mack 1901-1954
Earle Mack et Roy Mack 1950-1954
Arnold Johnson 1954-1960
Charles O. Finley 1960-1980
Walter A. Haas, Jr. 1980-1995
Stephen Schott et Kenneth Hofmann 1995-2005
Lew Wolff et John Fisher depuis 2005
 
Connie Mack

Les Athletics et les médias

Les matchs des Indians sont retransmis par la station de radio KFRC. Au niveau de la télévision, les retransmissions sont assurées par KICU, une station locale basée à San José, et FSN Bay Area.

Affiliations en ligues mineures

Sacramento River Cats.png

Références et notes

Notes


Bibliographie

Philadelphia Athletics

  • (en) David Jordan, The Athletics of Philadelphia: Connie Mack's White Elephants, 1901-1954, McFarland & Company, 1999

Kansas City Athletics

  • (en) John Peterson, The Kansas City Athletics: A Baseball History, 1954-1967, McFarland & Company, 2003

Oakland Athletics

  • (en) Glenn Dickey, Champions: The Story of the First Two Oakland A's Dynasties and the Building of the Third, Triumph Books, 2001
  • (en) James Duplacey, Baseball's Great Dynasties: The Athletics, Gallery Books, 1991
  • (en) Aaron Frisch, The History of the Oakland Athletics, Creative Paperbacks Inc, 2002
  • (en) Gordon Pueschner, The Story of the Oakland Athletics, Creative Education, 2007
  • (en) Susan Slusser, Tales from the Oakland Athletics, Sports Publishing, 2008

Liens externes

Commons-logo.svg



Oakland Athletics
La franchise • Saison par saison • Saison 2008 • Saison 2009 • Oakland-Alameda County Coliseum • Joueurs 
Ligue majeure de baseball
Ligue nationale
Division Ouest Division Centrale Division Est
Diamondbacks de l'Arizona Cubs de Chicago Braves d'Atlanta
Rockies du Colorado Reds de Cincinnati Marlins de la Floride
Dodgers de Los Angeles Astros de Houston Mets de New York
Padres de San Diego Brewers de Milwaukee Phillies de Philadelphie
Giants de San Francisco Pirates de Pittsburgh Nationals de Washington
Cardinals de Saint-Louis
Ligue américaine
Division Ouest Division Centrale Division Est
Angels de Los Angeles d'Anaheim White Sox de Chicago Orioles de Baltimore
Athletics d'Oakland Indians de Cleveland Red Sox de Boston
Mariners de Seattle Tigers de Détroit Yankees de New York
Rangers du Texas Royals de Kansas City Rays de Tampa Bay
Twins du Minnesota Blue Jays de Toronto
Séries mondialesMatch des étoilesRecordsFranchises MLB disparuesSaison 2009Entraînement de printemps
  • Portail du baseball Portail du baseball
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « Athletics d%27Oakland ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Athletics de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Athletics — may refer to:* Track and field athletics, a sport, comprising a group of athletic events or disciplines, each of which involves either running, walking, throwing or jumping ** UK Athletics, the governing body for the sport of athletics in the… …   Wikipedia

  • athletics — athletics, sports, games denote physical activities engaged in for exercise or play. Athletics is a collective term (not used in the singular) for exercises for the performance of which one acquires and maintains agility, skill, stamina by… …   New Dictionary of Synonyms

  • Athletics — Ath*let ics, n. The art of training by athletic exercises; the games and sports of athletes. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • athletics — c.1730, from ATHLETIC (Cf. athletic); also see ICS (Cf. ics). Probably formed on model of gymnastics …   Etymology dictionary

  • athletics — [n] sports contest, drill, events, exercises, games, practice, races, recreation, workout; concept 363 …   New thesaurus

  • athletics — [ath let′iks] pl.n. [sometimes with sing. v.] sports, games, exercises, etc. requiring physical strength, skill, stamina, speed, etc …   English World dictionary

  • athletics — /ath let iks/, n. 1. (usually used with a pl. v.) athletic sports, as running, rowing, or boxing. 2. Brit. track and field events. 3. (usually used with a sing. v.) the practice of athletic exercises; the principles of athletic training. [1595… …   Universalium

  • athletics —    Britain has had a long and proud record in athletics, notably in running, but the 1980s and 1990s saw a decline in performance and public interest, sparking a debate about how best to train top athletes. Most observers accept that athletics… …   Encyclopedia of contemporary British culture

  • athletics — noun 1 (BrE) sports such as running, jumping, etc. ⇨ See also ↑track and field ADJECTIVE ▪ indoor, outdoor ▪ junior, senior ▪ amateur, schools …   Collocations dictionary

  • athletics — [[t]æθle̱tɪks[/t]] 1) N UNCOUNT Athletics refers to track and field sports such as running, the high jump, and the javelin. [mainly BRIT] As the modern Olympics grew in stature, so too did athletics. ...the International Amateur Athletics… …   English dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”