Atari ST
Atari 1040STf avec son moniteur et sa souris
Atari Mega STe avec son moniteur, son clavier et sa souris

Les Atari ST forment une famille d'ordinateurs personnels conçus par Atari dont le succès commercial a marqué la deuxième moitié des années 1980.

Sommaire

Histoire

L'origine du terme ST

ST signifie Sixteen/Thirty-two (« seize/trente-deux ») et fait référence à l'architecture mixte 16/32 bits du microprocesseur Motorola 68000 des premiers modèles. On a dit qu'il s'agissait également des initiales de Sam Tramiel, fils du président d'Atari à l'époque.

Les modèles

Le premier modèle de la série, sorti au cours du printemps 1985 fut le 130ST, doté de (128 Ko de mémoire vive). Il fut suivi des modèles 520ST (512 Ko) et 520ST+ (1024 Ko), eux aussi sortis en 1985.

En 1986 apparurent les modèles 260ST (512 Ko + système d'exploitation sur disquette a charger en mémoire au démarrage) uniquement commercialisé en Allemagne (Il y a eu quelques modèles vendus en Belgique également), et 520STm (512 Ko + sortie vidéo composite pour la Télévision).

Le lecteur de disquette 3"5 ne fut intégré qu'à partir de la série de modèles STf (f pour Floppy) déclinées en 520STf (512 Ko de mémoire vive) et 1040STf (1 Mo de mémoire vive), puis STfm, qui disposait d'un modulateur interne pour une sortie couleur sur écran TV. Suivirent en 1989, la série des STe (e pour enhanced : capacités graphiques et sonores étendues), avec les 520STe et 1040STe.

À destination plus professionnelle, il y eut le Mega ST et le Mega STe, et les portables Stacy et ST Book. Un prototype d'ordinateur à écran tactile, le ST Pad a été présenté mais ne fut jamais commercialisé.

Les successeurs

Avec l'apparition des microprocesseurs 32 bits sont apparus l'Atari TT (TT signifiant Thirty-Two) et le Falcon030 (030 faisant référence au nom du microprocesseur Motorola 68030).

Après le rachat d’Atari par Hasbro en 1998, des clones furent mis sur le marché, comme l’Eagle, le Medusa, l’Hadès et le Milan. Certains d’entre eux s’inspiraient de la conception du TT, d’autres de celle du Falcon (avec un DSP (Digital Signal Processor)), en intégrant des évolutions de processeur (68040 voire 68060), et d’autres évolutions, comme l’utilisation d’un bus PCI. Enfin signalons, après près de 10 ans de concertation des différents acteurs du monde Atari TOS, la sortie en 2010 du nouvel ordinateur baptisé "FireBee", majoritairement compatible avec la logithèque Atari ST. Ce nouvel ordinateur est basé autour du microprocesseur Motorola ColdFire 5474 cadencé à 266 MHz (400 MIPS), donnant une vitesse moyenne de traitement d'environ 150 fois celle d'un Falcon de base.

Le marché

Le slogan de Jack Tramiel pour l’Atari STF était : « The Power without the Price », la puissance sans le prix. Ces ordinateurs ont connu un vif succès auprès des musiciens grâce aux prises MIDI présentes en configuration standard, ce qui était une grande première pour un ordinateur à cette époque.

La gamme Atari ST était en concurrence directe avec l’Amiga 500 du constructeur Commodore. Les possesseurs de micros européens étaient alors divisés en deux clans : les possesseurs d’un Atari et les possesseurs d’un Amiga. D'après certaine sources, il s'est vendu 6 millions d'Atari ST dans le monde.

Atari a aussi été un sérieux concurrent d'Apple, d'autant plus qu'un émulateur très performant, Spectre GCR (en), permettait d'avoir un équivalent du Macintosh pour un coût total moindre.

Assez abordable, fonctionnant sous Gem, et utilisant des disquettes 3,5", l'Atari ST a été surnommé le Jackintosh (jeu de mot entre Jack, le prénom de Tramiel et Macintosh) car il se positionnait en concurrent du Macintosh

Caractéristiques

Processeur
Motorola 68000, cadencé à 8 MHz pour les ST/Mega ST/STe, et à 16 MHz pour le Mega STe.
Mémoire vive 
128 Ko pour le 130ST, 512 Ko pour le 260ST (512 Ko + système d'exploitation sur disquette a charger en mémoire au démarrage), 512 Ko pour le 520ST, 1024 Ko pour le 520ST+ et le 1040ST, 1,2 ou 4 Mo pour le Mega STe.
Audio 
Chipset sonore Yamaha YM2149 (3 voies), auquel s'ajoute un convertisseur numérique/analogique stéréo en 8 bits à 50 kHz pour les STe et Mega STe, disposant d'un équaliseur temps réel pour le réglage du volume, des basses et des aigus.
Lecteur de disquette 
Format 3"½ double densité.
Disque dur externe (ST)
48 Mo à la norme SCSI, interne pour Méga ST/STe, en option.

Connectique

L'Atari ST était équipé de nombreux connecteurs à l'arrière, sur le côté et même en dessous.

Connecteurs sur un Atari 520ST
Souris standard Atari ST (2000)
  • Connecteurs spécifiques aux ST :
    • prise Moniteur/Television (DIN 13 broches)
    • connecteur ACSI (similaire au SCSI) DMA : Pour utiliser un disque externe, en SCSI avec un adaptateur.
    • interface pour lecteur de disquettes externe.
    • Port cartouche : À l'origine dédié à une application résidente de 128 ko en ROM mais qui a aussi été utilisé pour des extensions hardware: digitaliseurs vidéo (VidiST), scanners à main, digitaliseurs sonores (ST Replay), cartes son (MV16), émulateurs (Spectre CGR), clés hardware de certains logiciels musicaux et dernièrement, carte Ethernet, port USB et IDE.
    • 2 Connecteurs pour joysticks supplémentaires (STe)

Affichage

Mode d'affichage

Les ST disposaient de 3 modes d'affichage disponibles :

«Basse résolution»
320×200 pixels en 16 couleurs
«Moyenne résolution»
640×200 pixels en 4 couleurs
«Haute résolution»
640×400 pixels monochrome (noir et blanc).

Le mode «haute résolution» nécessitait un moniteur spécial (Atari SM124) du fait de sa fréquence de rafraîchissement de l'écran de 70 Hz, tandis que les deux autres était affichable soit sur une télévision via la prise péritel, soit par sur les moniteurs couleurs (Atari SC1224 et SC1435).

Des moniteurs «multisynchro» permettait d'afficher les trois modes. Des montages électronique permettaient d'utiliser un écran VGA.

La palette de couleur

Les couleurs sont choisies en spécifiant leur niveaux de rouge, vert et bleu. Pour les modèles avant le STe, chaque niveau peut prendre une valeur entre 0 et 7, le choix des couleurs se fait donc parmi 512 couleurs.

Pour le STe et le Mega STe, chaque niveau peut prendre une valeur entre 0 et 15, permettant de choisir parmi 4096 couleurs. Une astuce de codage des niveaux permet une compatibilité ascendante pour les jeux apparus avant le STe.

Des astuces de programmation du matériel permettait à certains logiciels (comme Spectrum 512) d'afficher plus de couleurs que la normale en changeant en continu la palette de couleur. Ces astuces consommaient l'essentiel de la puissance de calcul et étaient donc inexploitable dans des jeux.

Logiciels

Système d'exploitation

Le système d'exploitation est le TOS pour The Operating System.

Article détaillé : The Operating System (Atari).

Logiciels phares

L'Atari ST est un ordinateur versatile permettant aussi bien de jouer que de travailler.

Article détaillé : Liste de jeux Atari ST.
Article détaillé : Liste d'applications Atari ST.

Quelques Jeux vidéo

Dungeon Master (FTL)
Le premier jeu de rôle en vue subjective temps réel dans l'histoire des jeux vidéo !
Speedball (Bitmap Brothers)
Jeu de sport Futuriste à deux joueurs en simultané.
Rick Dangerous (Core Design)
Jeu de plates-formes rendant hommage à Indiana Jones avec beaucoup d'humour.
Vroom (Lankhor)
Jeu d'arcade et de simulation de courses de Formule 1.
North & South (Infogrames)
Jeu de stratégie-actions tour par tour inspiré de la bande dessinée les Tuniques bleues.
Gods (jeu vidéo) (Bitmap Brothers)
Jeu de plates-formes/action.
Arkanoid (jeu vendu avec l'Atari 520ST lors de certaines offres promotionnelles)
Adaptation fidèle du célèbre casse-briques mais jouable avec une souris.
Stunt Car Racer
Courses 3D de Dragster sur des pistes surélevées !
Falcon
Simulateur aérien de combats en 3D.
L'Arche du Capitaine Blood
Un space opéra novateur pour l'époque.
Maupiti Island
Enquête policière digne d'un roman d'Agatha Christie avec des dialogues en synthèse vocale.
Kick Off 1 & 2
Jeu de foot avec un contrôle du ballon révolutionnaire à sa sortie.
Sensible soccer
Jeu de foot vu de dessus, le rival de Kick Off !

Publication

Calamus SL (invers Software)
Logiciel de PAO wysiwyg et modulaire.

Graphisme

Deluxe Paint (Electronic Arts)
Logiciel de dessin bitmap.
Degas Elite
Neochrome
Cyber Paint
Spectrum 512

Langages

GFA BASIC (Célèbre langage de programmation, savoureux mélange entre le BASIC standard et le langage C)
Omikron BASIC
STOS BASIC
Seka ASM
Devpac ASM
Atari ST basic
Interpréteur C (Hisoft)
Compilateur Lattice C

Musique

Cubase (Steinberg Media Technologies)
Séquenceur MIDI.

Notator / Creator (C-Lab/Emagic)

Séquenceur MIDI.

Emulation

Magic-Sac / Spectre 128 et GCR
un émulateur Mac pour Atari se targuant de performances vidéo 30% supérieures. Cet émulateur utilisait le port cartouche pour héberger les ROM d'Apple.

Voir aussi

Liens connexes

Liens externes

AlbaTOS Site personnel portail francophone de la gamme des ordinateurs Atari ST (Actualités, logiciels etc...)
Atarimania Site listant l'ensemble des jeux / démos / utilitaires de la gamme ST avec screenshots, informations, scans, publicités de l'époque, etc.
Atari Connection Site personnel regroupant l'ensemble des émulateurs ST, des TOS, des jeux et bien d'autres.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Atari ST de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ATARI ST — Atari 520ST Atari 1040STF Der Atari ST war eine Heimcomputer Serie von Atari, die von 1985 bis 1994 produziert wurde. Die ST Serie eignete sich auch für professionelle Büroanwend …   Deutsch Wikipedia

  • Atari-ST — Atari 520ST Atari 1040STF Der Atari ST war eine Heimcomputer Serie von Atari, die von 1985 bis 1994 produziert wurde. Die ST Serie eignete sich auch für professionelle Büroanwend …   Deutsch Wikipedia

  • Atari ST — Hersteller: Atari Computer GmbH CPU: Motorola 68000 @ 8 MHz Erschienen: 1985 …   Deutsch Wikipedia

  • Atari ST — Saltar a navegación, búsqueda El Atari 520 ST El Atari ST fue presentado en la feria de electrónica de consumo de Las Vegas en 1985. Fue la gran sorpresa de la feria ya que hacía solo seis meses que Jack Tramiel (fundador de Commodore ) había… …   Wikipedia Español

  • Atari ST —   [Abk. ST; Abk. für Sixteen/Thirty two bit; dt. »16/32 bit«] der, eine Reihe von Mikrocomputern, die von Atari entwickelt wurde, nachdem Jack Tramiel 1984 das Unternehmen übernommen hatte. An der Entwicklung des Atari ST war maßgeblich Chiraz… …   Universal-Lexikon

  • Atari ST — Atari 1040STF …   Википедия

  • Atari ST — es un computador ordenador que fue comercializado a partir de 1985 hasta principio de los años 90. Fue uno de los productos más populares Atari, después de su caída considerable en el mundo de las videoconsolas. Atari ST e destacó como uno de los …   Enciclopedia Universal

  • Atari ST — Infobox computer Photo = Name = Atari ST (family) Type = Personal computer Released = 1985 Discontinued = 1993 Processor = Motorola 68000 @ 8 MHz Memory = 512 kilobytes (512×210 bytes) to 4 megabytes (4×220 bytes) OS = Atari TOSThe Atari ST is a… …   Wikipedia

  • Atari ST — ● np. m. ►ORDI►HISTO Ordinateur 16/32 bits des années 1980. Le terme désigne en fait en pratique toute une famille de machines, du 520 ST de base au Mega STE qui disposait de plusieurs Mo de mémoire vive dans les versions haut de gamme!!! Voir… …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Atari ST — Homecomputerserie von Atari mit M68000 CPU, 512kB 4MB RAM, Betriebssystem TOS, MIDI, ACSI, z.T. Floppy und/oder Tastatur im Rechnergehäuse integriert (STE) …   Acronyms

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”