Association Pour La Promotion Et La Recherche En Informatique Libre

April (association)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir April.
Logo de April (association)
Logo de April
Contexte général
Champs d'action Engager toute action susceptible d'assurer la promotion, le développement, la recherche et la démocratisation de l'informatique libre[1]
Zone d'influence France France
Fiche d’identité
Forme juridique Association loi de 1901
Fondation Novembre 1996
Siège central Paris
Président(e) Benoît Sibaud[2]
Secrétaire
général
Sébastien Dinot[3]
Financement - Cotisations des membres
- Dons
- Prix de prestations fournies par l'association
- Subventions[4]
Membres 5227 adhérents (4832 individus et 395 entreprises, associations et organisations)[5]
Slogan Promouvoir et défendre le logiciel libre
Site internet www.april.org

L'April est une association qui a pour but la promotion et la défense du logiciel libre dans l'espace francophone.

À ce titre, elle entretient depuis le début des rapports étroits avec la Free Software Foundation, et traduit depuis longtemps la section philosophie[6] du projet GNU.

Sommaire

Histoire

En novembre 1996, des étudiants du laboratoire informatique de l'Université Paris VIII de Saint Denis créent une association dont le but est de promouvoir le logiciel libre en France. Le nom choisi est « April - Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre ».

Quelques dates

  • Novembre 1998 : l'April accueille pour la première fois Richard Stallman en conférence, à l'université Paris 8.
  • Avril 2000 : Premières adhésions de personnes morales
  • Avril 2001 : Frédéric Couchet, Loïc Dachary et Raphaël Rousseau créent la FSF France en modifiant l'association Gna.
  • Janvier 2002 : Lancement du groupe de travail « Logiciels libres et patrimoine mondial » par Benoît Sibaud.
  • Janvier 2007 : Lancement du projet candidats.fr
  • Juillet 2007 : L'association enregistre une grande augmentation des adhésions et fête son 1 500e membre[7].
  • Septembre 2008 : L'association reçoit un Lutèce d'Or à l'occasion de Paris Capitale du Libre
  • Juin 2009 : L'association dépasse les 5 000 adhérents[8].

Plus sur l'histoire de l'April

Objectifs de l'April

Afin de promouvoir et de défendre la logiciel libre en France, l'April a très vite compris le besoin de fédérer les différents acteurs français, afin de tirer parti de cette force. Ces trois objectifs constituent les missions principales de l'April en France.

Promouvoir

Activité de sensibilisation et d'information avant tout, c'est l'activité principale de l'April. Cette promotion se fait aussi bien à travers une participation aux grands évenements nationaux, ou en accompagnant les institutions dans leur passage à l'informatique libre. Ainsi, l'April a participé activement au passage des postes de travail des députés sous Ubuntu. Le réseau d'entreprises adhérentes, sous la supervision de l'April, a publié fin 2007 un livre blanc : Les modèles économiques du Logiciel Libre

Défendre

Parce qu'il existe encore de nombreux opposants aux logiciels libres, il est important de continuer à lutter contre les campagnes de désinformations et les offres commerciales qui privent l'utilisateur (en particulier institutionnel) de sa liberté. Cette lutte se mène également au plan législatif et juridique, afin de prévenir des dérives législatives ou judiciaires qui pourraient freiner le développement du logiciel libre. En 2007, un chargé de mission veille institutionnelle a pris ce dossier à plein temps au sein de l'April.

Fédérer

L'union fait la force, c'est sur ce constat que l'April s'est depuis longtemps basée pour fédérer associations et entreprises qui ont fait le choix d'utiliser, de promouvoir ou de défendre le logiciel libre. L'April fédére désormais plus de 100 entreprises françaises.

Activités

Afin de remplir ses objectifs, l'April mène différentes actions, dont voici quelques exemples :

Elle s'occupe aussi de sujets annexes, tels que la lutte contre les brevets logiciels, et les problèmes de la transposition de la Directive européenne sur le copyright.

Depuis le 15 juin 2006, l'April est membre du Conseil d'orientation du Forum des droits sur l'internet en tant que représentante des utilisateurs.

Initiative candidats.fr

Présidentielle 2007

L'April a proposé à chaque candidat à l’élection présidentielle de 2007 en France un questionnaire et une liste d'engagement. Cet appel est associé à une déclaration d'utilisation des logiciels libres qui peut être signé par des particuliers ou des organisations. La mairie d'Hérimoncourt est la première collectivité territoriale française à l'avoir signé. Les Verts de Languedoc-Roussillon et le Mouvement des jeunes socialistes de Gironde font également partie des premiers signataires[12].

Nicolas Dupont-Aignan a répondu alors qu'il savait qu'il ne recueillerait pas les 500 signatures d'élus nécessaires pour être candidat à la présidentielle. Il déclara notamment que la brevetabilité des œuvres de l'esprit dont notamment les logiciels est interdite par une directive européenne datant de 1973 et ne pas souhaiter l'abolition de cette directive[13].

Arlette Laguiller a annoncé dès le début de la campagne qu'elle ne répondrait pas au questionnaire faute de conseillers en nouvelles technologies suffisamment renseignés pour lui permettre de « répondre avec la compétence et la précision voulues » pour un sujet qu'elle qualifie néanmoins d'important[14]. Frédéric Nihous, Philippe de Villiers et Gérard Schivardi n'ont pas répondu au questionnaire. Les autres candidats à l'exception de Nicolas Sarkozy se sont prononcé en défaveur de la brevetabilité des logiciels et en faveur de commande de logiciels libres par l'administration. Cette dernière position est notamment motivée par la nécessité de maîtrise de l'équipement en logiciel, en particulier pour tout ce qui concerne la sécurité[15].

Le questionnaire de l'initiative candidats.fr et les propositions portaient notamment sur la question des brevets en général et celle des brevets logiciels en particulier[16]. Nicolas Sarkozy s'est engagé à répondre au questionnaire et à se prononcer sur les propositions. Il a répondu au questionnaire alors que la campagne du premier tour s'achevait et ne s'est pas prononcé sur les propositions.

Législatives 2007

L'initiative a également été mise en œuvre lors des élections législatives 2007. L'association a proposé aux candidats de signer le pacte pour le logiciel libre, où ils s'engagent à promouvoir et défendre le logiciel libre.

523 candidats ont signé ce pacte, parmi lesquels 71 élus.

Municipales et Cantonales 2008

À l'occasion des élections locales des 9 et 16 mars 2008, l'April relance l'initiative Candidats.fr et met le Logiciel Libre et les standards ouverts au programme des candidats et des citoyens.

Européennes 2009

À l'occasion des élections européennes (6 et 7 juin 2009), l'April propose une initiative Candidats.fr à tous les pays européens via le site Freesoftwarepact.eu.

DADVSI

Association de promotion mais aussi de défense du logiciel libre, l'April s'est engagée dans les débats qui ont précédé l'adoption de la loi DADVSI. Elle s'est ensuite jointe à l'opposition à la loi Hadopi de Christine Albanel.

Une synthèse de ces débats est disponible sur le site de l'April : Examen du projet de loi DADVSI

Salariés

En juin 2008, l'association compte trois personnes salariées : Frédéric Couchet (délégué général), Alix Cazenave (chargée de mission) et Éva Mathieu (assistante de direction).

Partenaires de l'April

En juin 2009, l'association dépasse les 5 000 adhérents personnes physiques et environ 370 adhérents personnes morales[17], dont plus 230 entreprises, 130 associations et 4 collectivités locales.

Membres connus

Association

Entreprises

  • Canonical, éditeur de distribution GNU/Linux
  • Eyrolles, maison d’édition française spécialisée dans les domaines du livre professionnel et technique
  • InLibroVeritas, maison d’édition française dont l'objectif est le partage et l'échange du savoir et de la culture
  • Neuf Cegetel
  • Google France
  • Mandriva, éditeur français de distribution GNU/Linux
  • Red Hat, éditeur américain de distribution GNU/Linux
  • Steria, une SSII française
  • Sun Microsystems, entreprise du secteur de l'informatique, à l'origine d'OpenOffice.org et de Java
  • Thales, société française d'électronique et d'informatique spécialisée dans l'aérospatial, la défense et les technologies de l'information

Collectivités locales et territoriales

Références

Site internet de l'April

Autres Références

  • Portail des logiciels libres Portail des logiciels libres
Ce document provient de « April (association) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Association Pour La Promotion Et La Recherche En Informatique Libre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Association pour la promotion et la recherche en informatique libre — April (association) Pour les articles homonymes, voir April. Logo de April Contexte général …   Wikipédia en Français

  • Loi favorisant la diffusion et la protection de la création sur internet — Loi Création et Internet Loi Création et Internet Titre Loi n°2009 669 du 12 juin 2009 favorisant la diffusion et la protection de la création sur internet Abréviation LCI Pays  France Type …   Wikipédia en Français

  • La Jaune et la Rouge — École polytechnique (France) Pour les articles homonymes, voir École polytechnique. École polytechnique Devise …   Wikipédia en Français

  • Association de Promotion et défense du logiciel libre — April (association) Pour les articles homonymes, voir April. Logo de April Contexte général …   Wikipédia en Français

  • La Fémis — Fondation européenne pour les métiers de l image et du son La fémis Nom original IDHEC (1943), La Fémis (1986), ENSMIS (1998), La Fémis (2000) Informations Fondation 1943 (IDHEC), 1986 Type École nationale supérie …   Wikipédia en Français

  • La fémis — Fondation européenne pour les métiers de l image et du son La fémis Nom original IDHEC (1943), La Fémis (1986), ENSMIS (1998), La Fémis (2000) Informations Fondation 1943 (IDHEC), 1986 Type École nationale supérie …   Wikipédia en Français

  • La ville lumière — Paris  Cet article concerne la capitale française. Pour les autres significations, voir Paris (homonymie). Paris …   Wikipédia en Français

  • Association Laurette Fugain — Contexte général Champs d’actio …   Wikipédia en Français

  • La France — France Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • La france — France Wikipédia …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”