Assemblees de Freres

Assemblées de Frères

Sous-catégorie
Évangélisme
Et articles connexes
Ictus.jpg
Le credo symbole, ΙΧΘΥΣ (Ichthus)

Contexte

Christianisme
Protestantisme
Piétisme

Distinctions doctrinales

Inerrance biblique
Trinité
Nouvelle naissance
Plan de Salut
Élan missionnaire
Cf. Théologie évangélique

Dénominations

Baptisme
Adventisme
Mennonitisme
Méthodisme
Pentecôtisme
Cf. Églises évangéliques

Dimensions du
christianisme évangélique

Évolution et expansion
Dimension ecclésiologique
Dimension sociologique
Dimension historique
Fondamentalisme
Dialogue interreligieux

Les églises appelées Assemblées de Frères sont apparues vers 1826 au sein de l'église anglicane (Irlande, Angleterre) et d'autres églises protestantes (France, Suisse...). John Nelson Darby, J.-G. Bellett et George Muller furent quelques pionniers de ce mouvement. Leur ligne théologique est de type réformé, avec comme axes majeurs:

  • L'importance de l'engagement personnel qui les rapproche du courant évangélique
  • La volonté d'être réunis autour du Seigneur, dans la simplicité, entre frères (dans une démarche originellement piétiste).
  • Le sacerdoce universel masculin sans nomination et spontané (absence de clergé et de liturgie)
  • L'autonomie des églises locales, supervisées par des anciens (congrégationalisme)

Le mouvement s'est développé au XIXe en Europe et dans tous les pays anglo-saxons. Il s'est aussi implanté en terre de mission (Afrique, Moyen Orient, Inde...) au XXe siècle. Depuis 1848, il est scindé en deux tendances: Les frères « larges » et les frères « étroits ».

  • Les frères larges (lors de la séparation) sont devenus les assemblées évangéliques et se sont distancés de la « doctrine » de Darby (Open Brethren en Grande Bretagne, CAEF en France, AESR en Suisse...(maintenant intégrées à la FREE)). Ils donnent plus d'autonomie aux églises locales, sont plus ouverts aux autres croyants et aux changements doctrinaux, et sont plus actifs dans l'évangélisation. Leur nombre est évalué à 2 millions dans le monde.
  • Une autre partie de ces croyants sont restés attachés à la « doctrine » de Darby et ont conservé le nom d’Assemblées de Frères ; ils sont plus interdépendants, plus conservateurs, très attachés à la spontanéité et la collégialité et forment plusieurs cercles de communion plus ou moins cloisonnés, des plus modérés aux plus étroits. Ils sont moins de 500 000 dans le monde.

Ils sont souvent qualifiés de "darbystes", mais ne se désignent eux-mêmes que rarement ainsi  ; seulement comme des "chrétiens" cherchant à appliquer de façon exacte les principes doctrinaux de la Bible.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du christianisme Portail du christianisme
Ce document provient de « Assembl%C3%A9es de Fr%C3%A8res ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Assemblees de Freres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Assemblées De Frères — Sous catégorie Évangélisme Et articles connexes Le credo symbole …   Wikipédia en Français

  • Assemblées de frères — Sous catégorie Évangélisme Et articles connexes Le credo symbole …   Wikipédia en Français

  • Assemblées de Frères — Le courant des Assemblées de Frères ou Plymouth Brethren ou encore Frères de Plymouth constitue l une des branches du protestantisme évangélique. Ce mouvement est né à Dublin et en Grande Bretagne vers 1830 et a connu une importante scission en… …   Wikipédia en Français

  • de — (de) prépos. 1°   Suivi de l article le, de se contracte en du avant un nom qui commence par une consonne ou une h aspirée ; suivi de l article les, il se contracte en des ; devant une voyelle ou une h muette, l e de de s élide. Les sens de la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • de — 1. de [ də ] prép. • 842; lat. class. de qui s est substitué en bas lat. à l emploi du génitif ♦ Mot invariable qui sert à établir des rapports variés entre deux mots ou groupes de mots. REM. De s élide généralt en d devant une voyelle ou un h… …   Encyclopédie Universelle

  • — 1. de [ də ] prép. • 842; lat. class. de qui s est substitué en bas lat. à l emploi du génitif ♦ Mot invariable qui sert à établir des rapports variés entre deux mots ou groupes de mots. REM. De s élide généralt en d devant une voyelle ou un h… …   Encyclopédie Universelle

  • Communautés et assemblées évangéliques de France — Les Communautés et assemblées évangéliques de France (CAEF) sont l une des branches du protestantisme évangélique français. Elles sont la version française des Assemblées de Frères dites ouvertes ou larges , ou aussi appelé Plymouth brethren.… …   Wikipédia en Français

  • Brethren (Frères en français) — Brethren En anglais, Brethren est un pluriel de brother (frère) rarement usité. Le terme est principalement utilisé dans le monde chrétien, soit pour faire référence à un ordre fraternel ou militaire (rare), soit pour évoquer une des nombreuses… …   Wikipédia en Français

  • Christianisme de Paul — Christianisme « Chrétien » redirige ici. Pour les autres significations, voir Chrétien (homonymie). Christianisme Religions abrahamiques (arbre) …   Wikipédia en Français

  • Culte de Jésus-Christ — Christianisme « Chrétien » redirige ici. Pour les autres significations, voir Chrétien (homonymie). Christianisme Religions abrahamiques (arbre) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”