Liturgie

Liturgie
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne les cérémonies formant le culte public et officiel institué par une Église. Pour l'obligation fiscale pesant sur les riches en Grèce antique, voir liturgie (Grèce antique).
Lectionnaire dans une église à Tarbes. Sur la page de droite, un aide-mémoire à l'attention du lecteur

Le mot liturgie vient du grec λειτουργία / leitourgía, de λαός / laós, « le peuple » et de la racine ἐργο / ergo, « faire, accomplir ». Il désigne donc, littéralement, le service du peuple. C'est un culte public et officiel institué par une Église.

"... dans la liturgie, rien n'est représenté, tout a lieu en vrai" - Valère Novarina

Sommaire

Dans le judaïsme

Article détaillé : Offices dans le judaïsme.

Dans la Bible des Septante, et le Nouveau Testament, le mot grec désigne le service du Temple. Il est donc associé au culte du Dieu invisible et aux prières qui lui sont adressées.

  • Judaïsme rabbinique :

voir catégorie:liturgie juive (à développer)

Dans le christianisme

Greffé sur le judaïsme, le christianisme a naturellement repris le sens du service public rendu à Dieu, réactualisation de la crucifixion, et de la mort de Jésus-Christ qui s'est laissé immoler pour racheter les fautes des humains. Cette réactualisation est réalisée lors de chaque liturgie eucharistique, au tout début par les apôtres, puis, très vite par les évêques qui leur ont succédé et les prêtres. Cette liturgie sacrificielle est issue de la liturgie du Temple de Jérusalem, puisque Jésus a été crucifié et est mort au moment où l'on égorgeait les agneaux pour la Pâque Juive de l'époque. Il subsiste aussi du judaïsme la liturgie de la Parole, c'est-à-dire l'ensemble des lectures d'une messe ou d'un culte en début de liturgie.

Les liturgies chrétiennes

Elles se composent de l'ensemble des lectures, prières et rites constitutifs du culte chrétien, organisé en un certain nombre de rituels quotidiens qui culminent dans la messe ou eucharistie.

À l'heure actuelle, le mot a trois sens chez les chrétiens :

1. au sens premier, l'annonce de l'Évangile, la mise en pratique de l'enseignement du Christ. En ce sens, le Christ est le liturge suprême. Ce sens est peu utilisé.

2. d'une manière générale, le mot désigne l'ensemble des rites et du cérémonial liturgique mis en œuvre au cours d'une célébration religieuse officielle, c'est-à-dire organisée par l'Église, par opposition aux dévotions privées. Ainsi, le déroulement de sacrements comme la messe ou le baptême, ou une encore un office de complies par exemple sont des liturgies. En revanche, une récitation du rosaire entre personnes privées, y compris quand elles sont réunies dans un lieu de culte et accompagnée par un prêtre ou un diacre, n'est pas considérée comme une liturgie dans l'Église catholique romaine et l'Église orthodoxe.

3.:

Voir en ce sens les articles détaillés : liturgie orthodoxe, liturgie catholique, liturgie anglicane et liturgie presbytérienne.
  1. Pour les Églises issues de la Réforme protestante, voir l'article : culte protestant.
  2. Dans un sens plus restreint ou plus ancien, l'expression de « Divine Liturgie » désigne (tout particulièrement chez les orthodoxes et les catholiques orientaux), l'eucharistie. On parle alors de liturgie eucharistique.
    Voir en ce sens l'article détaillé : liturgie orthodoxe.
  • La Messe ou le culte ou la divine liturgie

Elle est le point culminant de la liturgie chrétienne. Pour les catholiques, les orthodoxes, certains anglicans, la Messe est la réactualisation non sanglante du sacrifice du Christ. Pour les protestants, qui réfutent le terme de Messe pour lui préférer celui de culte, le culte est la "répétition" du repas du Jeudi Saint avec commémoration de la mort et de la résurrection du Christ. De formes diverses et variées, même au sein des différentes églises (catholique, orthodoxe ou protestante), ces rituels ont connu une longue évolution. Tels qu'on les connaît aujourd'hui, ils sont constitués d'une partie fixe et d'une partie variable. Les textes de la partie fixe, l'ordinaire, remontent le plus souvent aux premiers temps du christianisme et comportent des prières, des acclamations, des chants de louanges et une profession de foi. Quant aux textes de la partie variable, le propre, ils sont tirés de la Bible. La messe peut être dite chaque jour, alors que la divine liturgie orientale n'est célébrée qu'une à deux fois par semaine.

L'office divin est la louange quotidienne de l'Église catholique et orthodoxe. Tous les clercs et la plupart des religieux et religieuses sont invités à participer à cette liturgie qui est considérée comme la prière de l'Église. Les laïcs y sont fortement encouragés depuis le Concile Vatican II. L'office est divisé en sept célébrations, ou en cinq voire trois selon les règles, depuis le matin jusqu'au soir. L'office divin a pour objet de sanctifier la journée du chrétien, en louant Dieu.

  • L'année liturgique

L'année liturgique est divisée en deux parties, la plus importante étant le Proprium de Tempore (Propre du Temps) avec ces temps articulés autour de Noël, Pâques et la Pentecôte. A cela s'ajoute une deuxième division : Proprium de sanctis (le Propre des saints) comportant la célébration des fêtes des Saints.

Liturgique est donc un substantif relatif aux différentes sortes de liturgies. Il a donné les mots suivants :

  1. Aliturgique (de a- privatif) : pour désigner un jour où aucune liturgie n'est prévue ;
  2. Antiliturgique (de anti-, contre) : pour qualifier ce qui n'est pas conforme aux liturgies officiellement définies ;
  3. Paraliturigique (de para-, à côté de) : qui désigne les cérémonies non officielles. on parle alors de paraliturgie.

Aspects historiques

  • Liturgie église pastorale :

Autour de la liturgie

L'exercice du culte, dans le christianisme, est à l'origine d'un nombre important d'objets et de notions relatives à la liturgie :

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • André Philippe M. Mutel, Peter Freeman, Cérémonial pour la sainte messe à l'usage ordinaire des paroisses, Artège, 2010.
  • Louis-Marie Chauvet, Les sacrements. Parole de Dieu au risque du corps. Paris 1993.
  • Jean Corbon, Liturgie de source. 2e éd., Paris 1983.
  • Paul De Clerck, L’intelligence de la liturgie. Paris, Cerf, 1995, éd. revue et augm. 2005 (collection Liturgie 4).
  • Paul Evdokimov, La prière de l’Église d’Orient. Paris 1985.
  • Robert Le Gall, La liturgie, célébration de l’Alliance:- 1. Associés à l’œuvre de Dieu. - 2. La liturgie dans l’ancienne Alliance. - 3. La liturgie dans la nouvelle Alliance. Chambray-les Tours 1981 et 1982.
  • Robert Le Gall, La liturgie de l’Église. Mystères, signes et figures. Chambray 1990.
  • Paolo Giglioni, Spiritualité de la liturgie, 1ère Partie - trad. de l'italien par Sr Pascale-Dominique Nau, OP, sur http://www.calameo.com/books/00004334374e180d79279 et d'autres travaux sur: http://stores.lulu.com/store.php?fAcctID=30932669.
  • Pierre-Marie Gy, La liturgie dans l’histoire. Paris, Cerf 1990 (collection Liturgie 2).
  • Marcel Metzger, Histoire de la liturgie. Les grandes étapes. Paris 1994.
  • Pierre Carlier, Le IVe siècle grec jusqu’à la mort d’Alexandre, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire / Nouvelle histoire de l'Antiquité », 1996 (ISBN 2-02-013129-3) 
  • Benoît XVI, "L'esprit de la liturgie", Ad Solem, 2001.
  • Portail des religions et croyances Portail des religions et croyances

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Liturgie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • LITURGIE — La liturgie est le protocole du culte. Elle ne se réduit pourtant ni à l’érudition du rubriciste, ni au savoir faire du maître de cérémonie. Elle est redevenue une question d’actualité, en raison de la réforme liturgique entreprise depuis le 4… …   Encyclopédie Universelle

  • liturgie — LITURGIE. s. f. L ordre & les ceremonies qui s observent dans la celebration du service divin. Il se prend principalement pour les prieres & les ceremonies de la Messe. La Liturgie Grecque. la Liturgie de l Eglise Latine. l ancienne Liturgie.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Liturgie — Sf erw. fach. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus kirchen l. liturgia, dieses aus gr. leitourgía Staats , Dienstleistung, Liturgie , zu gr. lḗïton Gemeindehaus, Stadthaus (Laie) und gr. érgon n. Arbeit, Dienst (Energie).    Ebenso nndl. liturgie,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Liturgie — (v. gr.), alle Verrichtungen der Geistlichen beidem öffentlichen Gottesdienste, mit Ausschluß der Predigt. Während in der Mosaischen Religion mehr symbolische Handlungen vorkamen u. erst in den Prophetenschulen u. seit Esra u. Nehemia ein… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Liturgīe — (griech.), in Athen (leiturgia) eine von Bürgern für den Staat persönlich und auf eigne Kosten übernommene Leistung, wie die Choregie und Trierarchie. Im Neuen Testament bezeichnet das Wort L. entweder überhaupt eine Dienstleistung im Sinne der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Liturgie — Liturgīe (grch. leiturgīa, »Leistung«), bei den Athenern gewisse von den Bürgern auf eigene Kosten übernommene öffentliche Dienstleistungen; im kirchlichen Sprachgebrauch die Formulare für die gottesdienstlichen Handlungen, in der kath. Kirche… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Liturgie — Liturgie, die Einrichtung des öffentl. Gottesdienstes in den christlichen Kirchen. Da derselbe in der Regel nach bestimmten Formen gehalten wird, so nennt man auch die Bücher welche diese Vorschriften enthalten, Liturgien. – s …   Damen Conversations Lexikon

  • Liturgie — Liturgie, griech. deutsch, die Verwaltung eines öffentlichen Amtes auf eigene Kosten; der Opferdienst des Priesters; die Darbringung des h. Meßopfers, der Altardienst; dann die Gesammtheit der symbolischen Handlungen und Gebete beim hl. Meßopfer …   Herders Conversations-Lexikon

  • Liturgie — Liturgie,die:⇨Ritual(1) …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • Liturgie — Liturgie: Die Bezeichnung für die offizielle Ordnung des Gottesdienstes wurde im 17./ 18. Jh. aus gleichbed. kirchenlat. liturgia entlehnt, das auf griech. leitourgía »öffentlicher Dienst« zurückgeht. Dies ist eine Bildung aus griech. lē̓itos… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Liturgie — Christus mit den eucharistischen Gestalten Der Begriff Liturgie (v. griech.: λειτουργία leiturgia ‚öffentlicher Dienst‘, aus λειτóς ‚öffentlich‘ von λαός/λεώς ‚Volk/Volksmenge und ἔργον érgon ‚Werk‘, ‚Dienst‘) bezeichnet die Ordnung und… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.