Arthur d'Épinay de Saint-Luc
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir : Maison d'Espinay Saint-Luc.

Arthur (ou Artus) d’Épinay de Saint-Luc, originaire d’une famille noble de Bretagne, a été évêque de Marseille de 1619 à 1621 année de sa mort.

Sommaire

Biographie

Arthur d’Épinay de Saint-Luc était le fils d’un des favoris d’Henri III, François d'Épinay, lieutenant général de la province et de Jeanne de Cossé-Brissac, fille du maréchal Charles Ier de Cossé-Brissac, sieur de Saint-Luc. Alexandre Dumas raconte au tout début (Iere partie, chapitre I) de son roman La Dame de Monsoreau le mariage de ces deux personnages.

Il était abbé de Redon lorsqu'il fut nommé, en 1619, évêque de Marseille. Le palais épiscopal ayant été démoli en 1524 lors du siège de la ville par le connétable de Bourbon sous l’épiscopat de Paul de Sade, Arthur d’Épinay pu obtenir du roi Louis XIII la cession d’un terrain proche de la cathédrale où se trouvait auparavant une fonderie[1]

Il fut retenu à Paris pour gérer des affaires relatives aux États de Bretagne. Il autorisa les Récollets qui venaient de s’établir à Notre Dame du Rouet à se déplacer en un lieu plus près du centre ville[2].

Il semble que d’Épinay ne prit jamais possession de son évêché car il mourut en 1621, peu de temps après sa nomination.

Il avait été reçut commandeur de l'Ordre du Saint-Esprit le 31 décembre 1619.

Bibliographie

  • Abbé Joseph Hyacinthe Albanés, Armorial & sigillographie des Évêques de Marseille avec des notices historiques sur chacun de ces Prélats, Marius Olive, Marseille, 1884, pages 148-150.
  • Jean Rémy Palanque, Le diocèse de Marseille, Letouzey & Ané, Paris 1967, page 119.
  • Mgr. De Belsunce, L’antiquité de l’église de Marseille et la succession de ses évêques, chez la veuve Brébion, Marseille, 1751, 3 volumes, Tome 3 pages 319-327.
  • L. Barthélemy, Histoire d’Aubagne, Barlatier et Barthelet, Marseille, 1889, 2 volumes, tome 1 pages 236.

Armoiries

Figure Nom et blasonnement
Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason fam fr Espinay de Saint-Luc 4.svg
  • Écartelé : au I et IV, d'argent, au chevron d'azur, semé de besants d'or (des Hayes-Espinay) ; au II, contr'écartelé, au 1, de gueules à la fasce d'or, au chef échiqueté d'argent et d'azur (Ailly de Sains), au 2, d'hermine à la croix de gueules chargée de cinq coquilles d'or (Flavy), au 3, de gueules à "deux bars crusillés d'or" (alias "De gueules semés de trèfles d'or, deux bars adossés de même" : Clermont-Nesle), au 4, d'argent à la croix de gueules chargée de cinq coquilles d'or (Hangest) ; au III, parti d'or à trois fasces de gueules (Grouches-Gribeauval) et de sable à trois feuilles de scies d'or (Cossé-Brissac).[3]
Couronne 
de comte ;
Autres ornements extérieurs de l'écu 
insignes d'évêque,
collier de commandeur de l'Ordre du Saint-Esprit.

Références et liens

  1. Casimir Bousquet, La Major, Marius Olive et Poulet-Malassis, Marseille et Paris, 1857, page 153
  2. Adrien Blés, Dictionnaire historique des rues de Marseille, Ed. Jeanne Laffitte, Marseille, 1989, page 130 (ISBN 2-86276-195-8)
  3. Michel Popoff et préface d'Hervé Pinoteau, Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit : d'après l'œuvre du père Anselme et ses continuateurs, Paris, Le Léopard d'or, 1996, 204 p. (ISBN 2-86377-140-X) 
Précédé par Arthur d'Épinay de Saint-Luc Suivi par
Jacques Turricella
Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason fam fr Espinay de Saint-Luc 4.svg

Évêque de Marseille
1619-1621
Nicolas Coëffeteau

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arthur d'Épinay de Saint-Luc de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maison d'Espinay Saint-Luc — Cette page explique l histoire ou répertorie les différents membres de la famille d Espinay de Saint Luc. Pour les articles homonymes, voir Espinay, Épinay (homonymie) et Saint Luc …   Wikipédia en Français

  • Liste des chevaliers de l'ordre du Saint-Esprit — Article principal : Ordre du Saint Esprit. Collier des chevaliers de l ordre du Saint Esprit …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Chevaliers De L'Ordre Du Saint-Esprit — Liste chronologique des chevaliers de l’ordre du Saint Esprit Sommaire 1 Sous Henri III 1.1 Première promotion (21 décembre 1578) 1.2 Seconde promotion (21 décembre 1579) …   Wikipédia en Français

  • Liste des chevaliers de l'Ordre du Saint-Esprit — Liste chronologique des chevaliers de l’ordre du Saint Esprit Sommaire 1 Sous Henri III 1.1 Première promotion (21 décembre 1578) 1.2 Seconde promotion (21 décembre 1579) …   Wikipédia en Français

  • Liste des chevaliers de l'ordre du saint-esprit — Liste chronologique des chevaliers de l’ordre du Saint Esprit Sommaire 1 Sous Henri III 1.1 Première promotion (21 décembre 1578) 1.2 Seconde promotion (21 décembre 1579) …   Wikipédia en Français

  • Palais épiscopal de Marseille — L évêché Présentation Date de construction 1648 Destination initiale Palais épiscopal …   Wikipédia en Français

  • Liste des évêques de Marseille — Liste des évêques, puis archevêques et enfin archevêques métropolitains (2002) de Marseille. Voir aussi : Abbaye de Saint Victor de Marseille. Sommaire 1 Diocèse 2 Liste des évêques et archevêques 3 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • Archevêque de Marseille — Liste des évêques de Marseille Liste des évêques, puis archevêques et enfin archevêques métropolitains (2002) de Marseille. Voir aussi : Abbaye de Saint Victor de Marseille. Après avoir dépendu d Aix, le diocèse a été érigé en archidiocèse… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Évêques De Marseille — Liste des évêques, puis archevêques et enfin archevêques métropolitains (2002) de Marseille. Voir aussi : Abbaye de Saint Victor de Marseille. Après avoir dépendu d Aix, le diocèse a été érigé en archidiocèse dépendant directement de Rome,… …   Wikipédia en Français

  • Liste des eveques de Marseille — Liste des évêques de Marseille Liste des évêques, puis archevêques et enfin archevêques métropolitains (2002) de Marseille. Voir aussi : Abbaye de Saint Victor de Marseille. Après avoir dépendu d Aix, le diocèse a été érigé en archidiocèse… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”